L'appareil digestif du chien

Schéma de l'appareil digestif du chien

Aussi appelé système digestif ou tube digestif, l'appareil digestif du chien est l'ensemble des organes qui interviennent dans la digestion des aliments. Il comprend les mêmes organes que chez l'Homme, qui interviennent d'ailleurs dans le même ordre. Mais dans la mesure où le chien est avant tout un carnivore, son appareil digestif est un peu plus court, et certaines fonctions diffèrent légèrement.

Les organes digestifs du chien

Schéma des organes digestifs du chien

Les aliments ingurgités par le chien passent dans l'ordre par les organes digestifs suivants :

  • la gueule ;
  • l'oesophage ;
  • l'estomac ;
  • l'intestin grêle ;
  • le gros intestin.

 

De plus, le foie, le pancréas et la vésicule biliaire jouent un rôle crucial dans le processus de digestion, même si les aliments ingérés ne les traversent pas. Ces organes produisent en fait toutes sortes d'enzymes et de liquides qui aident à la digestion.

 

Enfin, la flore intestinale, qui n'est pas un organe mais plutôt un écosystème constitué de milliards de bactéries et autres micro-organismes, joue un rôle majeur dans la décomposition des aliments, mais aussi dans la lutte contre les infections.

La gueule du chien

Un chien avec la gueule grande ouverte

La gueule du chien constitue le premier organe de son appareil digestif, puisque c'est par elle que les aliments ingurgités entrent dans l'organisme.

 

C'est aussi à l'intérieur de la gueule qu'ils commencent à être dégradés, en particulier par les dents. En effet, à l'âge adulte, la mâchoire d'un chien est constituée de 42 dents qui broient les aliments, tandis que la salive les humidifie pour faciliter la déglutition.

 

Contrairement à ce qu'on constate chez l'Homme, un chien ne mâche pas beaucoup sa nourriture, et sa salive n'a pas de fonction digestive : elle ne participe pas à la dégradation et la digestion de l'amidon présent dans les aliments. Cela étant, elle joue un rôle certain dans la perception du goût chez le chien.

L'oesophage du chien

L'oesophage est un conduit reliant la gueule du chien à son estomac. Il n'a pas de fonction digestive en tant que telle, mais il permet par un système de valve d'empêcher le phénomène de régurgitation, c'est-à-dire la "remontée" jusqu'à la gueule des aliments et des substances acides de l'estomac quand le chien est allongé ou penche la tête.

L'estomac du chien

Schéma de l'estomac du chien

C'est dans l'estomac du chien que la digestion chimique des aliments commence. Les glandes stomacales sécrètent des enzymes et des acides très puissants qui transforment peu à peu les aliments en une sorte de bouillie semi-liquide avant qu'ils soient "envoyés" dans l'intestin grêle.

 

La vitesse à laquelle l'estomac décompose les aliments est variable : entre 4 et 7 heures pour une alimentation riche en viande (un régime BARF à base de viande crue par exemple), et jusqu'à 15 heures pour une alimentation riche en céréales du type croquettes.

 

Le volume de l'estomac d'un chien est habituellement peu important (entre 1 et 2 litres), mais il est capable de se dilater jusqu'à une capacité de 6 litres lors d'un gros repas. Sa dilatation exagérée est d'ailleurs à l'origine du syndrome de torsion de l'estomac chez le chien, une maladie courante chez les chiens de grande taille, stressés ou gloutons. Elle peut rapidement engager le pronostic vital de l'animal si rien n'est fait.

L'intestin grêle du chien

Schéma de l'intestin grêle (en rouge)
Schéma de l'intestin grêle (en rouge)

L'intestin grêle d'un chien mesure environ 6 fois sa longueur, soit plusieurs mètres de long, et les aliments y transitent en deux heures environ. Les glucides et les graisses, encore relativement intacts à ce stade, y sont décomposés sous l'action de la bile sécrétée par le foie et d'enzymes sécrétées par l'intestin grêle et le pancréas.

 

Une fois cette transformation effectuée, les molécules alimentaires (nutriments, minéraux et vitamines utiles pour le chien) sont suffisamment petites pour passer à travers la membrane intestinale et atteindre le système circulatoire. Les déchets sont ensuite évacués vers le gros intestin.

Le gros intestin du chien

Schéma du gros intestin (en rouge)
Schéma du gros intestin (en rouge)

Lorsque les aliments ingérés parviennent à ce niveau, la plupart des vitamines et nutriments ont déjà été absorbés par l'organisme. Le gros intestin se contente donc de récupérer l'eau et quelques minéraux encore présents, tels que le sodium et le magnésium. C'est aussi là qu'est synthétisée la vitamine K, sous l'action de la flore intestinale.

 

Mais le gros intestin est surtout le lieu de formation des matières fécales à partir des déchets de la digestion : tout ce qui n'a pas pu être récupéré par l'organisme, les cellules et bactéries digestives mortes, les résidus de sécrétion, etc. Une fois constituées, les matières fécales sont envoyées vers le rectum, où elles sont stockées en attendant d'être expulsées par défécation.

Le foie du chien

Schéma du foie du chien

Le foie est un organe vital situé dans l'abdomen et qui possède la particularité de se régénérer facilement lorsqu'il est endommagé.

 

Il joue un grand nombre de rôles essentiels, parmi lesquels une fonction digestive : en effet, il participe à la transformation des nutriments et à leur absorption, notamment en sécrétant la bile.

 

Cette dernière est un liquide épais de couleur jaunâtre composé notamment d'eau, de divers acides et de lipides. Elle participe à la digestion des aliments dans l'intestin grêle et dans l'absorption des nutriments décomposés.

La vésicule biliaire du chien

Schéma de la vésicule biliaire du chien

La vésicule biliaire est un organe digestif en forme de poire, situé à proximité du foie.

 

Comme son nom l'indique, elle a pour fonction de récupérer une partie de la bile produite par le foie pour en faire un stock, afin de la restituer à bon escient pendant la digestion. Par exemple, lors d'un repas copieux ou riche en graisses, un supplément de bile peut être utile afin de faciliter la dégradation des aliments.

 

Contrairement au foie, la vésicule biliaire n'est pas un organe vital : si elle est endommagée à la suite d'un choc ou d'une maladie, elle peut être retirée chirurgicalement sans que cela ne nuise à la santé du chien. Les seules conséquences sont d'éventuels désordres digestifs sans gravité tels que des diarrhées temporaires.

Le pancréas du chien

Schéma du pancréas du chien

Le pancréas est un organe vital situé entre l'estomac, le foie, les intestins, la rate et la vésicule biliaire. Il joue un rôle essentiel dans le processus de digestion, puisqu'il produit des enzymes digestives très puissantes qui permettent de décomposer les aliments arrivant dans l'intestin grêle.

 

Mais il joue également un rôle sur le plan endocrinien, puisqu'il sécrète aussi l'insuline, une hormone bien connue qui permet de réguler le taux de glucose dans le sang. Le diabète sucré du chien est donc avant tout un dysfonctionnement du pancréas.

La flore intestinale du chien

Vue macroscopique de la flore intestinale
La flore intestinale contient surtout des bactéries

La flore intestinale désigne l'ensemble des micro-organismes (bactéries essentiellement, mais aussi virus, champignons...) qui sont présents dans l'appareil digestif du chien. Ce terme peut prêter à confusion, car la flore intestinale n'est pas constituée de plantes (il s'agirait plutôt de "faune" que de "flore") et n'est pas présente uniquement dans les intestins.

 

Chez le chien, ce sont des milliers de milliards de petits êtres vivants qui se trouvent dans son appareil digestif et participent à la décomposition des aliments, ce qui en facilite l'absorption via la paroi intestinale. Ils luttent également contre les agents pathogènes qui pourraient coloniser le tube digestif et provoquer des maladies. C'est ainsi que de manière assez surprenante, la flore intestinale participe à la lutte contre les infections.

 

La flore intestinale n'est pas présente pendant le développement prénatal du chiot : elle commence à se former à la naissance, lorsque le petit commence à s'alimenter via son appareil digestif et entre en contact avec des micro-organismes. Elle se développe en fonction de l'alimentation reçue : par exemple, ce ne sont pas les mêmes bactéries qui sont présentes avant et après le sevrage du chiot.

 

Elle peut aussi être dégradée, par exemple sous l'effet d'une alimentation mal équilibrée ou de certains médicaments tels que les antibiotiques pour chien. Il en résulte alors non seulement des problèmes digestifs tels que des diarrhées, mais aussi un risque accru d'infections par des microbes.

Le temps de digestion du chien

Différents types d'aliments pour chien (BARF, croquettes...)

En moyenne, le temps de digestion du chien, c'est-à-dire la durée qu'il lui faut pour digérer et expulser des aliments donnés, est beaucoup plus court que chez l'être humain : 6 à 15 heures chez le chien, entre 40 et 60 heures chez l'Homme.

 

La durée du transit alimentaire dépend toutefois de plusieurs facteurs :

 

  • l'âge du chien : plus il vieillit, moins son appareil digestif est efficace, et plus la digestion prend du temps. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles le risque de constipation du chien augmente avec l'âge ;

 

  • le type de nourriture : en effet, les aliments humides comme les pâtées passent en moyenne deux fois moins de temps dans l'estomac d'un chien que des croquettes, en raison de la quantité importante d'eau qu'ils contiennent. À l'inverse, les os peuvent mettre plus d'une journée avant d'être totalement digérés puis leurs restes expulsés ;

 

  • le type de nutriments : toutes choses égales par ailleurs, les protéines issues de produits carnés (viande, poisson...) se digèrent beaucoup plus rapidement que les lipides ou les glucides. C'est d'ailleurs pour cette raison que les animaux essentiellement carnivores comme le chien et le chat ont un appareil digestif beaucoup plus court que celui des omnivores ou des herbivores.
Dernière modification : 10/18/2021.

Commentaires sur cet article

ce site explique vraiment tout

il est genial

   
Par nicolas6911

Les Bobtails, tous comme les Epagneul Breton par exemple, peuvent naitre avec ou sans queue. On dit que les meilleurs individus sont nés anoure. obtention du BEPA, dernière année de Bac pro élevage canin et félin.

0    0
Par Mariloux

Votre site est vraiment génial! Moi qui, justement doit apprendre la morphologie du chien :D c'est très bien expliquer ! Bravo.

0    0
Par Marion

le bobtail ne nait pas anoure ,on coupait la queue quelques jours après la naissance.
un fou de bobtail depuis plus de 20 ans

0    0
Par courvoisier

les chien ses ma passion, je les adore.

0    0
Par ken

j'aime bien ce site, je l'ai trouvé en cherchant l'anatomie et la morphologie du chien parce que même si je ne suis qu'au collège, j'aime bien me renseigner sur tout ça parce que je veux devenir vérérinaire.

0    0
Par Elra

Les chiens sont mes animaux préférés. Je les adore.

0    0
Par Aurélien

c'est super tout ca

0    0
Par ingrid

j ai ma chienne qui me fait une montée de lait et j aimerais savoir après que les médicament donc anti lait que je lui et donnée c est gougoute vont degonfler

0    0
Par sylvie123

Merci pour toute ces infos. Votre site est vraiment super

0    0
Par angélina

pas mal

0    0
Par lafilledu63