Chien roux : 15 belles races de chiens roux

Un Shiba roux et blanc en automne

Bien qu'il descende du loup, le chien s'est tout de même notablement éloigné de son ancêtre, non seulement mentalement, mais aussi physiquement.


Certaines races ont d'ailleurs parfois davantage des allures de renard que de loup. C'est particulièrement vrai pour celles pouvant être dotées d'un pelage roux - voire qui le sont systématiquement -, a fortiori si elles sont également de petite taille et/ou ont une fourrure touffue.


Voici donc une petite présentation de 15 races comportant une proportion plus ou moins grande de chiens roux dans leurs rangs.

Qu'appelle-t-on un chien roux ?

Un Setter Irlandais rouge court sur fond blanc

Lorsqu'on parle du pelage de la gent canine, l'appellation « roux »  ne désigne pas exactement la même chose que chez l'Homme. En effet, il couvre un éventail de couleurs et de teintes beaucoup plus large que la couleur rousse des cheveux de certains humains.

 

Un chien roux a en réalité un pelage dont la teinte va du jaune orangé au rouge, en passant par l'orange, le fauve, le rubis, le cerf et l'acajou. À ces couleurs de robe peuvent aussi être ajoutés le châtain (un fauve tirant sur le roux) et le sésame rouge (une robe rousse mélangée à des poils noirs). Enfin, divers motifs et effets peuvent venir se greffer sur la robe et en modifier l'allure - par exemple les effets délavé, aubère ou urajiro. Au final, l'appellation « chien roux » regroupe donc un grand nombre de cas de figures - d'autant que la frontière avec le brun et avec le jaune n'est pas toujours évidente à définir.

 

Quoi qu'il en soit, on trouve de tels chiens chez bon nombre de races, dans des proportions et des teintes assez variables de l'une à l'autre. Chez certaines, c'est même la robe la plus répandue et/ou appréciée. En revanche, celles qui ne comptent que des chiens roux sont peu nombreuses : bien souvent, d'autres couleurs de robes (noir, blanc, bicolore...) sont également possibles.

Les races de chiens toujours roux

Les races de chiens qui sont toujours rousses ne sont pas très nombreuses : en effet, la plupart peuvent arborer aussi d'autres couleurs de robe. En voici néanmoins trois qui ont systématiquement un tel pelage.

Le Retriever de la Nouvelle-Ecosse

Un Retriever de la Nouvelle-Ecosse orange en laisse allongé dans l'herbe

Cousin du bien connu Golden Retriever et du non moins célèbre Labrador, le Retriever de la Nouvelle-Ecosse a une silhouette à mi-chemin entre les deux. Il se distingue toutefois d'eux par sa belle fourrure orangée, dont la teinte peut tirer vers le rouge. En dehors de cela, il ressemble vraiment aux autres chiens de type retrievers, même s'il est nettement plus petit.

 

Aussi polyvalent que ces derniers, il est surtout apprécié pour la chasse aux oiseaux aquatiques. Il faut dire qu'il possède une technique bien à lui pour attirer le gibier : il joue dans une mare de façon à imiter le bruit d'un canard qui agite des ailes à la surface de l'eau, ce qui suscite la curiosité des oiseaux des environs. Une fois ces derniers sortis de leur cachette, le chasseur n'a plus qu'à les abattre, et lui à aller les récupérer.

Le Redbone Coonhound

Un Redbone Coonhound rouge debout dans l'herbe

Encore peu connu en dehors du continent américain, d'où il est originaire, le Redbone Coonhound doit son nom à son pelage ras qui est d'un rouge flamboyant semblant briller au soleil, même si des marques noires peuvent être présentes sur le visage et des taches blanches sur la poitrine ainsi que les pattes. Doté d'une silhouette à la fois musclée et élancée, il est assez grand, athlétique, et sa queue est portée haute au-dessus du dos.

 

Utilisé à l'origine pour la chasse au renard, le Redbone Coonhound n'occupe plus vraiment ce rôle de nos jours, même s'il n'a rien perdu de son talent. Désormais, c'est essentiellement comme simple animal de compagnie qu'il fait le bonheur de ses propriétaires. Toutefois, comme beaucoup de races de chiens de chasse, il peut être assez bruyant et n'est pas le plus discipliné des compagnons : mieux vaut donc prendre son éducation en main très tôt pour que la cohabitation soit harmonieuse.

Le Setter Irlandais

Trois Setters Irlandais rouge cerf courent dans la neige

De taille moyenne, le Setter Irlandais possède une silhouette fine et élancée qui lui confère un air à la fois élégant et robuste. Son pelage assez long et doté de franges a une couleur allant de l'acajou au châtain sombre, avec parfois une marque blanche sur la poitrine ou le sommet du crâne. Ses pattes comme sa queue sont longues, fines et dotées de franges qui flottent derrière lui quand il se déplace.

 

Conçu à l'origine comme chien d'arrêt pour la chasse du gibier à plumes, il excelle aujourd'hui encore pour repérer et indiquer la localisation des oiseaux cachés dans les herbes et les fourrés. C'est néanmoins surtout comme simple compagnon de vie (ou éventuellement pour du soutien psychologique) qu'il est désormais le plus souvent utilisé. Son tempérament jovial et très joueur est particulièrement apprécié des familles, notamment celles qui comptent de jeunes enfants.

Les races de chiens souvent roux

Si les races toujours rousses ne sont pas très nombreuses, celles qui ont souvent un tel pelage le sont beaucoup plus. Elles sont en outre de tailles et d'apparences assez variées.

 

Voici donc une petite présentation de 12 races de chiens souvent rousses et aux profils assez divers.

Le Pinscher Nain

Un Pinscher Nain rouge cerf debout dans l'herbe

Mesurant moins de 30 cm à l'âge adulte, le bien-nommé Pinscher Nain est l'une des races de chiens les plus petites du monde. Cela ne l'empêche pas d'avoir un corps musclé et athlétique, porté par des pattes solides. Son pelage ras et brillant peut être soit rouge unicolore, soit noir avec des marques feu. Quant à sa queue, elle est le plus souvent portée en sabre ou en faucille, quand elle n'est pas écourtée - du moins dans les pays qui autorisent encore cette pratique.

 

Créé à l'origine pour chasser les rats et autres rongeurs dans les auberges et les écuries, il remplit ce rôle à la perfection pendant de nombreuses années. Aujourd'hui, il fait un très bon animal de compagnie, capable même de vivre en appartement - à condition toutefois d'avoir suffisamment d'occasions de se dépenser, car il reste très énergique. En outre, comme sa petite taille ne l'empêche nullement d'être courageux et d'avertir bruyamment lorsqu'un danger approche, il fait un très bon chien d'alerte, à défaut d'être suffisamment dissuasif pour être un véritable gardien.

Le Chow Chow

Un Chow Chow roux

Le Chow Chow est une race de chien chinoise très ancienne, puisqu'il existe depuis au moins 2500 ans. Il est surtout connu pour sa langue, ses lèvres et son palais de couleur bleu-noir. Son pelage n'est pas forcément long ; en revanche, il est épais, dense et constitue une très bonne protection contre le froid. Sa robe est forcément unicolore : les teintes rousse et rouge sont les plus répandues, mais on trouve aussi des individus arborant une robe noire, grise, crème ou encore blanche.

 

Plutôt discret et assez peu expressif, le Chow Chow fait un bon compagnon domestique pour qui ne souhaite pas un animal très démonstratif. Malgré sa taille assez imposante, il est même capable de vivre en appartement, car il s'acclimate bien à la vie urbaine et n'est ni bruyant, ni spécialement agité. Cela ne l'empêche pas d'être un bon gardien, car son instinct le pousse à protéger sa famille du danger, et son gabarit est suffisamment dissuasif pour faire réfléchir à deux fois ceux qui seraient tentés de s'en prendre à lui.

Le Chien du Pharaon

Un Chien du Pharaon bondit dans l'herbe

Avec son corps très fin et haut sur pattes, le Chien du Pharaon fait indubitablement partie des chiens les plus minces qui soient. Pourtant, il ne s'agit pas d'un lévrier, même s'il y ressemble beaucoup par certains aspects morphologiques. Sa musculature sèche lui confère une impression de puissance ; elle est bien visible sous son pelage ras, dont la couleur va du beige au brun en passant par le roux.

 

Même s'il n'est pas un lévrier, le Chien du Pharaon est comme eux un excellent chasseur. Il faut dire qu'il possède un odorat incroyable, une ouïe très fine et de bonnes dispositions à la course : il est donc capable aussi de suivre une piste que de débusquer les proies et de les poursuivre. Par ailleurs, il peut également s'illustrer dans les courses de chiens et son caractère plein d'entrain est parfaitement compatible avec une vie de famille, même s'il n'est pas le plus obéissant des compagnons.

Le Shiba Inu

Un Shiba Inu roux et blanc allongé dans l'herbe

Très répandu au pays du Soleil-Levant, le Shiba Inu a une allure à mi-chemin entre le loup et le renard. Sa robe est traditionnellement rousse ou sésame sur le dessus du corps, et blanche en dessous - un motif appelé urajiro, très courant chez les races de chien japonaises. Son front plutôt large est surmonté de deux oreilles assez petites mais pointues, ses yeux en amande sont sombres, et son museau allongé se termine par une truffe d'un noir de jais.

 

Comme beaucoup de chiens originaires de l'archipel, le Shiba Inu était surtout apprécié pour la chasse. En effet, sa grande agilité et sa confiance en lui compensent largement sa petite taille et lui permettent de mener la vie dure à des proies aussi grosses que des sangliers. Aujourd'hui, il est essentiellement adopté comme simple animal de compagnie, même s'il fait aussi un bon chien d'alerte en raison de sa méfiance naturelle envers les inconnus et de sa propension à donner de la voix en cas de danger.

Le Loulou de Poméranie

Un adorable Loulou de Poméranie orange allongé sur le sol

Véritable petite peluche vivante, le Loulou de Poméranie (ou Spitz Nain) a une bouille adorable qui ne laisse personne indifférent. Avec ses petites oreilles triangulaires, son museau pointu et sa queue portée enroulée sur son dos, il est emblématique des chiens de type spitz. Sa fourrure dense et hérissée lui donne beaucoup de volume ; elle peut être de toutes sortes de couleurs, mais l'orange fait indubitablement partie des plus populaires et le fait ressembler à un petit renard tout mignon.

 

Animal de compagnie par excellence, il est parfaitement compatible avec une vie en appartement, car il ne prend pas beaucoup de place et n'a qu'un besoin d'exercice modéré. Comme il possède de surcroît un caractère à la fois calme et joyeux, il fait un très bon choix comme chien de thérapie pour les personnes fragiles, distribuant son amour et sa bonne humeur à qui veut bien les recevoir. Enfin, son courage et sa méfiance naturelle le rendent excellent pour donner l'alerte, même s'il n'a pas les dimensions suffisantes pour être un gardien efficace.

Le Cocker Anglais

Un Cocker roux assis dans un champ

Popularisé notamment par le célèbre dessin animé La Belle et le Clochard, le Cocker Anglais fait partie des races couramment rousses, même s'il peut aussi être noir, marron ou bicolore. Il est reconnaissable à son museau allongé, ses oreilles touffues et pendantes, ainsi que son pelage mi-long doté de franges. Ses yeux foncés sont de grande taille et lui confèrent un air à la fois vif et intelligent - ce qu'il est, assurément.

 

Le Cocker doit son nom à son usage originel, qui était de débusquer les bécasses dans les fourrés (en anglais, « bécasse » se dit « woodcock »). C'est toutefois un chasseur assez polyvalent, qui se montre efficace également pour suivre une piste ou pour rapporter le gibier abattu. Son flair incroyable fait qu'il est également très apprécié comme chien renifleur dans la police ou les douanes, et son caractère enjoué le prédispose à une cohabitation agréable et harmonieuse au sein d'une famille.

Le Plott Hound

Un Plott Hound roux bringé noir

D'apparence agile et très athlétique, le Plott Hound est un chien musclé originaire des États-Unis, qui reste aujourd'hui encore peu connu en-dehors de son pays natal. Il se reconnaît surtout à son pelage toujours bringé (c'est-à-dire rayé de noir), une particularité que l'on ne retrouve que chez quelques races. La teinte de base de sa robe peut quant à elle être de diverses couleurs, dont le roux.

 

Créé à partir de Chiens Rouges de Hanovre et destiné à servir comme chasseur, il excelle dans la traque du sanglier mais fut aussi utilisé pour s'en prendre à des animaux encore plus gros, tels que des fauves ou des ours. Il faut dire que son corps musclé et son caractère obstiné font qu'il ne manque ni de force, ni de courage. Ces caractéristiques contribuent d'ailleurs aussi à ce qu'il puisse être un bon chien de garde. En revanche, tant son caractère bien trempé que le fait qu'il s'acclimate mal à la vie en ville limitent son usage comme simple animal de compagnie.

Le Dogue du Tibet

Un Dogue du Tibet roux dans la neige

Avec ses allures de gros nounours et sa crinière digne de celle d'un lion, le Dogue du Tibet ne passe pas inaperçu. Originaire de Chine, et plus précisément du Tibet comme son nom l'indique, il possède une fourrure épaisse qui le protège efficacement du froid. Il peut être de différentes couleurs, mais les robes allant du roux intense au rouge sont les plus recherchées, car réputées porter bonheur dans son pays d'origine. D'ailleurs, le record du chien le plus cher au monde est justement détenu par un Dogue du Tibet rouge, qui a été acheté en 2014 pour plus d'un million d'euros...

 

En raison de son gabarit impressionnant et du fait qu'il se montre attentif à son environnement, le Dogue du Tibet excelle à la fois comme gardien et comme protecteur de troupeaux. Lorsqu'il repère une menace, il sonne l'alarme en aboyant bruyamment, et peut même mordre si l'intrus ne semble pas vouloir s'enfuir. Il est apprécié également comme simple compagnon en raison de sa grande loyauté, mais il n'est pas très démonstratif. En outre, ses mensurations sont telles qu'il peut involontairement bousculer et donc blesser des gens sur son passage : ce n'est donc pas le meilleur choix pour des enfants ou des personnes âgées.

L'Azawakh

Un Azawakh roux et blanc à la plage

Originaire d'une vallée située entre le Mali et le Niger, l'Azawakh est une race de lévriers toute en finesse et en élégance, comme d'ailleurs la plupart de ses cousins. Son pelage ras contribue d'ailleurs à mettre en valeur sa silhouette. Il peut être d'un grand nombre de couleurs, dont un roux orangé éventuellement accompagné d'un masque noir ou de marques blanches sur les pattes, le ventre et la queue.

 

Réputé pour être un chien difficile voire rebelle, l'Azawakh peut se montrer particulièrement farouche envers les personnes qu'il ne connaît pas, ainsi qu'envers les animaux qu'il assimile à des proies. En cela, il fait un excellent gardien ainsi qu'un très bon chasseur, d'autant qu'il court assez vite. Il peut également être un animal de compagnie loyal et affectueux, à condition d'être placé dans des mains expertes : son caractère fort le rend difficile à prendre en main, et nécessite beaucoup de méthode et de patience.

Le Volpino

Un Volpino orange allongé dans l'herbe

Race de spitz pas bien grande dont le nom signifie « petit renard » en italien, le Volpino possède un museau allongé, des oreilles larges par rapport à sa tête et un pelage souvent roux ou blanc ; l'ensemble lui confère effectivement des allures de renard. Comme les autres spitz, son corps est musclé mais sans excès, et sa queue très touffue est portée enroulée sur le dos.

 

Comme il s'agit d'une race de chien qui aboie beaucoup, le Volpino fut à l'origine essentiellement utilisé par les charretiers comme éclaireur sur les routes, et aussi dans les fermes afin de donner l'alerte en cas de danger. Néanmoins, l'aristocratie italienne se prit rapidement d'affection pour ce petit canidé à la belle apparence, si bien qu'il passa rapidement des fermes et des charrettes aux palaces et autres grandes demeures d'Italie. Aujourd'hui encore, c'est comme animal de compagnie qu'il est le plus recherché et apprécié, même s'il n'a rien perdu de ses capacités vocales et continue donc d'être un bon chien d'alerte.

Le Pékinois

Deux Pékinois roux côte à cote

Race de chien très ancienne originaire comme son nom l'indique de Chine, le Pékinois n'est vraiment pas bien grand : il ne dépasse pas les 25 cm au garrot. Aisément reconnaissable à son museau très écrasé, ses longues oreilles qui pendent de chaque côté de sa tête et sa queue touffue portée haute, il peut arborer un pelage de presque toutes les couleurs, dont un roux plus ou moins foncé qui le fait ressembler à un petit lion. Ses yeux sont quant à eux bien ronds, de couleur sombre mais brillante, et lui confèrent une expression à la fois vive et intelligente.

 

S'il fut pendant longtemps considéré comme un animal sacré dans son pays d'origine, c'est notamment en raison d'une légende racontant qu'il serait issu de l'amour surnaturel entre un lion et une guenon. Pendant des siècles, il fut ainsi un symbole de noblesse et d'aristocratie, et réservé aux familles les plus puissantes de Chine. Avec le temps, il finit par se démocratiser, si bien qu'on le retrouve aujourd'hui dans de nombreux foyers aux quatre coins du monde. Son caractère est un des plus agréables parmi les plus petits chiens, ce qui explique qu'il soit très apprécié.

Le Goldendoodle

Vue proche d'un GoldenDoodle doré

Nommé ainsi en raison de sa robe dorée voire rousse, le Goldendoodle résulte du curieux croisement entre le Caniche (Poodle en anglais) et le Golden Retriever. Du premier, il a hérité sa bouille adorable et son pelage tout frisé, et du second sa belle couleur allant du jaune à l'orangé. Toutefois, comme c'est généralement le cas chez les races de chiens hybrides, ses représentants ont des apparences assez variables, en fonction de celui de leurs deux parents dont ils ont le plus hérité. Plusieurs variétés de taille différente ont même été conçues, à partir des différentes variétés du Caniche.

 

Créé à l'origine dans le but d'obtenir une alternative au Labradoodle (son cousin issu du croisement entre le Labrador et le Caniche), le Goldendoodle est comme ce dernier un animal de compagnie et d'assistance intéressant pour les personnes allergiques, car il est assez hypoallergénique et ne perd que peu ses poils. Son caractère affectueux et son éternelle bonne humeur font qu'il peut aussi être utilisé comme soutien psychologique.

Le mot de la fin

Tantôt flamboyants, tantôt plus discrets, allant du doré au rouge foncé en passant notamment par l'orange et l'acajou, les pelages roux sont finalement assez variés d'une race à l'autre, et même d'un individu à l'autre.

 

En tout cas, le fait que seules trois races arborent systématiquement une robe rousse n'est en rien limitant, car on la retrouve également chez de nombreuses autres. Autrement dit, une personne pour qui cette couleur représente un critère central au moment de choisir quel chien adopter a toutes les chances de parvenir à trouver son bonheur.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 11/26/2021.