Le chien dans la mythologie

Anubis, un dieu de la mythologie égyptienne.

Les animaux font partie intégrante du quotidien de l’Homme depuis des millénaires. Ainsi, hier comme aujourd’hui, chaque civilisation possède un lien propre avec les espèces qui l’entourent, qui s’exprime dans différents aspects de sa culture.


C’est particulièrement vrai pour celles qui ont leur place au cœur des foyers, à commencer par le chien. Il n’est donc pas surprenant de retrouver ce dernier dans les mythes et légendes de nombreuses civilisations, y compris certaines très anciennes.

Le chien, un ami – et un allié - de longue date de l’Homme

Un chien et un homme face à face, front contre front.

Il est difficile d’établir précisément quand des chiens ont commencé à être domestiqués par l’Homme, mais on estime généralement que cela a eu lieu environ 10.000 ans avant notre ère. Des petits étaient capturés très jeunes pour être retirés à leur mère et à leur meute, puis élevés à la place par des humains.

 

Au fil du temps, le chien s’est ainsi progressivement rapproché de l’Homme, qui s’en est servi pour un nombre croissant d’usages : la chasse tout d’abord, puis la garde des foyers, la sécurisation et le guidage des troupeaux, le transport de charges, etc. De ce fait, il en est rapidement venu à considérer le chien comme son meilleur allié et à lui faire une place de choix à ses côtés – ainsi que dans son imaginaire et sa culture.

Qu’est-ce que la mythologie ?

Une statue de sphynx, un monstre féminin ayant le corps d'un animal.

La mythologie est l’ensemble des mythes et légendes propres à une civilisation, un peuple ou encore une religion.

 

Les mythes sont des récits fabuleux transmis de génération en génération et mettant en scène toutes sortes d’êtres imaginaires (divinités, héros humains, animaux …) ayant une dimension symbolique, pouvant incarner par exemple des forces naturelles ou des aspects de la condition humaine.

 

Les légendes quant à elles partent à la base d’une réalité (un évènement, un lieu, une personne… ayant réellement existé), mais se sont chargées au fil du temps et des transmissions successives de toutes sortes d’éléments fantastiques, si bien qu’il devient souvent difficile de démêler le vrai du faux.

 

Il faut distinguer la mythologie de la superstition et de la religion :

  • la superstition désigne les croyances que tel ou tel acte ou signe entraîne certaines conséquences, bonnes ou mauvaises ;
  • la religion correspond à la reconnaissance d’un être supérieur et créateur, ainsi qu’à tous les récits, croyances et pratiques liés à cet être supérieur. 

Regroupant toutes sortes de récits et exploits de figures divines, humaines, animales ou monstrueuses, la mythologie constitue un système ayant vocation à expliquer le monde, son origine et son fonctionnement – mais aussi expliquer l’inexplicable. Elle constitue en outre une source quasi-inépuisable d’inspiration et d’enseignements.

 

Elle occupe une place d’autant plus importante dans la culture et l’imaginaire de chaque peuple qu’elle constitue justement pour les personnes qui font partie de ce dernier un socle culturel commun et unificateur.

 

Autrement dit, elle est très ancrée dans le conscient et l’inconscient de chacun – parfois même au point qu’on ne s’en aperçoit même plus. Par exemple, qui pense encore au mythe de Narcisse en employant le mot « narcissisme » ?

Le chien, une figure ambivalente dans la mythologie

Anubis, le dieu égyptien à l'apparence à la fois humaine et animale.

Malgré son côté surnaturel, la mythologie semble souvent assez familière - du moins pour les membres du peuple concerné. Cela est lié au fait qu’elle est inspirée au moins en partie du monde réel. Elle évoque des lieux, des paysages, des personnes ou encore des animaux qu’ils connaissent bien, ou dont ils ont à tout le moins entendu parler.

 

Il n’est donc pas étonnant d’y retrouver des loups, des chevaux, des chats ou encore des chiens, fidèles compagnons de l’Homme depuis de nombreuses années.

 

Cela dit, la présence du chien dans la mythologie se fait souvent par anthropomorphisme. Autrement dit, le personnage mythologique est un chien, mais il a des traits, des comportements voire des raisonnements humains.

 

Par ailleurs, malgré l’éloignement géographique et/ou temporel des différentes civilisations, on constate certaines convergences chez nombre d’entre elles. En particulier, le chien apparaît souvent comme gardien, que ce soit au sens propre (avec en particulier les chiens de berger) ou figuré (par exemple en tant que gardien des Enfers).

 

Le fait qu’il est un ami de l’Homme mais peut également se retourner contre lui revient également régulièrement. Plus largement, l’étude des mythes du monde entier amène à constater que l’image de cet animal est très ambivalente : il est tantôt l'allié des humains et l’incarnation de nombreuses vertus, tantôt un être malfaisant voire démoniaque. En tout cas, une chose est sûre : il laisse rarement indifférent.

Page 1 :
Les chiens dans la mythologie
Dernière modification : 01/28/2023.
Chatsdumonde.com

Vous aimez aussi les chats ?