Les rafles de chiens à Hô Chi Minh-Ville, au Vietnam

Au Vietnam, dans la ville d'Hô Chi Minh, la fourrière a ordre de capturer tout chien divagant dans la rue. Ses employés attrapent donc tous les canidés, errants ou non, trouvés libres. Le but officiel est de forcer les habitants à garder leur animal attaché et de vacciner les chiens contre la rage qui pourrait très facilement se répandre du fait de la forte concentration en habitants et en animaux dans les villes.

 

Les chiens non réclamés à la fourrière font ensuite l'objet de trafics divers pour les expérimentations médicales, la fabrication de médicaments traditionnels ou encore la restauration. En effet, au Vietnam, la cynophagie est courante, on mange aussi les chats et de nombreux autres animaux.

 

Attention : les images ne sont pas censurées et montrent une violence parfois extrême contre les animaux. Les personnes très jeunes ou particulièrement sensibles devraient peut-être éviter leur visionnage.

Discussions sur ce sujet
Parcourir les vidéos

Par dossier :

Par race :

Par mot-clef :