Ukraine : Les chiens errants stérilisés avant l'Euro

17/05/2012
Partager :  


Des milliers de chiens errants ont été éliminés en Ukraine avant l'Euro-2012 de football, provoquant l'ire des défenseurs des animaux dénonçant des atrocités. Depuis, des spécialistes d'une ONG autrichienne stérilisent des chiens à Kiev, mais des inquiétudes demeurent.
Par Ania TSOUKANOVA


Dans une clinique vétérinaire de la capitale, deux docteurs se penchent sur un chiot endormi, lui retirent les ovaires et l'utérus. Une intervention dans le cadre du programme de stérilisation de chiens errants lancé par l'ONG Vier Pfoten («Quatre pattes»), basée à Vienne.

On essaie de stériliser le plus de chiens possible avant la tenue de l'Euro-2012
© AFP Photo/ Sergei Supinsky

La multiplication de ces animaux qui rodent dans les villes a suscité de sérieuses préoccupations dans cette ex-république soviétique où, rien qu'à Kiev, près de 2 800 attaques de chiens errants ont été enregistrées en 2010, selon les médias.

Dès l'an passé, les autorités ukrainiennes ont tenté, selon les critiques, de régler le problème en décidant d'éliminer un grand nombre de chiens errants à l'approche de l'Euro-2012, co-organisé par l'Ukraine et la Pologne du 8 juin au 1er juillet.

Des défenseurs des animaux ont alors dénoncé l'extermination de milliers de chiens, affirmant que certains avaient été empoisonnés, voire brûlés vifs.

Stériliser plutôt que tuer
Face à une vague de protestations à laquelle se sont jointes des personnalités comme l'ex-comédienne française Brigitte Bardot et l'entraîneur du club de football allemand Dortmund Jürgen Klopp, les autorités ukrainiennes ont appelé fin 2011 à l'arrêt des tueries.

L'association Vier Pfoten (VP) a saisi l'occasion pour signer en février un mémorandum avec l'Ukraine, afin de mettre en place un programme de stérilisation de chiens errants, notamment dans les quatre villes accueillant des matches (Kiev, Lviv dans l'ouest, Donetsk et Kharkiv dans l'est).

«C'est un projet ambitieux» qui se poursuivra au-delà de l'Euro-2012 et concerne des milliers de chiens, a déclaré un représentant de l'ONG, Nicolas Entrup.

Équipés de plusieurs cliniques mobiles, environ 520 personnes vont être déployées sur le terrain dans les semaines qui viennent, parmi lesquelles 60 vétérinaires ukrainiens et étrangers, et des volontaires, précise-t-il.

«On essaie d'arrêter le développement de la population et de provoquer son déclin» naturel, explique M. Entrup.

À Kiev, où l'ONG a lancé son programme il y a quelques semaines, une opération est en cours dans un quartier poussiéreux, où de vieilles maisons particulières côtoient des HLM de l'époque soviétique.

Une solution sur le long terme seulement
Guidés par des habitants locaux, deux spécialistes de VP découvrent une meute de six chiens. Cornel Stoenescu, un vétérinaire roumain, tire une flèche anesthésiante et atteint un chien noir à la fesse. L'animal commence à boiter et s'allonge par terre. Il est ensuite placé dans une cage et transporté vers une école vétérinaire.

Une retraitée vient demander ce qui se passe. «On va le stériliser, le vacciner, et on le ramènera ici», lui explique une jeune volontaire, Daria.

«C'est bien, mais il y a ceux qui les empoisonnent», soupire la retraitée. «Il y a eu plusieurs cas ici. C'était déchirant, ils souffraient beaucoup!».

Natacha, une adolescente de 13 ans qui connaît et adore tous les chiens du quartier, emboîte le pas à l'équipe, préoccupée du sort d'une femelle enceinte.

«La grossesse n'est pas une contre-indication pour la stérilisation», lui explique Daria. «Mais c'est cruel!» s'insurge Natacha. La plupart des habitants sont tout de même contents, disant craindre les attaques de chiens, surtout contre les enfants.

Si le programme de Vier Pfoten contribue au règlement du problème à long terme, il n'offre pas de solution rapide pour l'Euro-2012, pour lequel jusqu'à 800 000 étrangers sont attendus en Ukraine.

«Les stérilisations c'est bien, mais ce n'est pas avec les organes génitaux que les chiens mordent», déplore Katia Gortchinska, une journaliste qui s'est fait mordre par un chien errant dans le centre de Kiev.

Réagir à cette actualité

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer