Canada - Poupon tué par un chien

09/06/2010
Partager :  

Une fillette de 21 jours a péri après avoir été attaquée par un chien husky, hier après-midi, dans une résidence de Saint-Barnabé-Sud, en Montérégie.
L’horrible drame s’est produit vers 15 h 40, au 189, rang Bas-Saint-Amable.
Photo : Deux chiens se trouvaient sur les lieux du drame. L’un d’eux a été confié au Pavillon des animaux et devra subir des examens.

Les circonstances exactes de la tragédie n’ont pas été précisées par les policiers, qui menaient toujours leur enquête sur place, tard en soirée.
Selon les informations disponibles, il se trouvait deux chiens husky sur place lors de l’accident, soit un mâle et une femelle. Il ne s’agirait pas des chiens du propriétaire des lieux.
La victime non plus ne demeurait vraisemblablement pas sur place.

Si on ignore ce qui s’est passé, on sait toutefois que lorsque les ambulanciers se sont présentés sur les lieux, ils ont constaté un état de mort évidente chez la victime et les manœuvres de réanimation ont été jugées inutiles.
« Tout ce qu’on sait, c’est que le bébé a été agressé par un chien et qu’il est malheureusement décédé », affirme le sergent Claude Denis, porte-parole de la Sûreté du Québec.
Chien soumis à un examen

« Nos enquêteurs sont présentement sur les lieux pour essayer de comprendre ce qui s’est passé », ajoute-t-il.
En soirée, une unité d’intervention du Pavillon des animaux de Saint-Hyacinthe est venue capturer l’animal mis en cause. Le chien sera sans doute soumis à des examens qui détermineront s’il était atteint de maladie, a indiqué le sergent Denis.
Ces chiens avaient été vus dans le voisinage à quelques reprises, ces derniers mois, indique le voisin d’en face, Guy Vaillancourt.

« Ma petite-fille de trois ans vient souvent chez nous et pour éviter qu’il arrive un accident, je suis allé quelques fois les aviser d’attacher les chiens, dit-il. »
L’homme craignait aussi qu’un accident de la route survienne à cause des chiens.
« Mais je ne pensais jamais que ce serait un accident de même, dit-il. Ça a mal fini. »

Selon lui, le drame est dû à un manque de surveillance.
« Ça nous fait réfléchir »

« On n’en revient tout simplement pas. Ça n’a pas de sens une histoire comme celle-là. C’est terrible. C’est évident que ça nous fait réfléchir », indique pour sa part Michel Riendeau, un autre voisin, qui possède lui aussi un chien.
Un éducateur canin déplore le fait qu’on jette toujours le blâme sur l’animal lorsqu’il mord une personne.

« Il ne faut pas responsabiliser le chien, il faut responsabiliser son propriétaire, dit Sylvain Duchesneau. C’est son devoir de veiller à ce que la bête soit éduquée. Le danger n’est aucunement lié à la race du chien, mais bien à son éducation »

Actualité précédente :
Baisse des inscriptions au Lof

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet