Amende pour le meneur de la chasse à courre

07/05/2008
Partager
 


Le tribunal d'instance de Gaillac a condamné, hier J.L, meneur de la meute de l'équipage de chasse à courre de la Grésigne à une amende de 1 000 € et à deux ans de suspension de son permis de chasser pour la contravention de « chasse sur le territoire d'autrui ».

Le 3 novembre, dans le hameau des Abriols, en bordure de la forêt de Grésigne, un cerf poursuivi par la meute de chiens avait pénétré dans une habitation, après avoir fracassé une baie vitrée. Le cervidé avait dû être abattu dans la cuisine des résidents.

Deux participants à la chasse étaient poursuivis devant le tribunal de Gaillac : le piqueur, meneur de la meute, complètement dépassé par la situation surgie dans la propriété des Abriols et un suiveur qui a tué le cerf dans la maison où l'animal avait trouvé refuge. Le second prévenu a été relaxé, comme l'avait requis le procureur de la République, lors de l'audience du 5 juin.

Pour les époux R… qui, ce 3 novembre ont eu, avec leurs deux enfants la peur de leur vie, le tribunal a accordé une somme de 1 000 € de dommages et intérêts.

Cependant, il n'a pas retenu les arguments de leur avocat qui avait soulevé l'incompétence du tribunal estimant que plusieurs délits étaient constitués : mise en danger de la vie d'autrui, dégradations de biens…

Le dossier du cerf des Abriols n'est pas bouclé. A la mi-mai, l'avocat des époux R… a déposé une nouvelle plainte auprès du procureur de la République afin qu'une autre information soit ouverte.

« Le piqueur n'est pas seul en cause » estime Patricia R…. «Le 3 novembre, nous avons dénombré 11 personnes de la chasse, autour de notre maison, criant, relançant les chiens. Il y avait donc une volonté de rester là et de ne rien arrêter. C'est pourquoi notre plainte vise l'équipage de la Grésigne. »

D'autres chasseurs pourraient être pris dans les mailles du filet.

Publié le 05 Juillet 2008 à 09h15
Auteur : H.B. Ladepeche.fr

Actualité précédente :
Les chiens catégorisés

Discussions sur ce sujet