Suisse - Entre chien et chat

06/15/2009

ls sont plus de mille à s’être inscrits au casting, mais seuls huitante ont été sélectionnés pour passer devant le jury d’Entre chien et chat. Suivez l’élection du plus charismatique d’entre eux durant dix semaines.


Aboiements, jappements, glapissements, grondements. Les maîtres ont beau tenter d’y mettre un bémol, le concerto pour yorkshire, dogue, labrador et basset qui retentit dans la halle 15 du Palais de Beaulieu n’est pas près de s’arrêter. Ils sont des centaines à s’être inscrits au casting organisé par la TSR pour élire le chien le plus charismatique de Suisse romande et chacun espère au moins réussir la première étape afin d’avoir une chance de séduire le grand jury. Pour ce faire, ils doivent passer, en compagnie de leur propriétaire, devant deux experts en canidés, chargés de la présélection. S’ils sont décrétés bons pour le service – les hargneux et les morts de trouille sont éliminés d’office, les apathiques ont peu de chances de franchir ce cap –, ils pourront prendre leur mal en patience en attendant leur heure de gloire. Ou de désespoir.
Le lendemain, ambiance plus feutrée alors que c’est au tour des chats de concourir. Ils sont moins nombreux, mais surtout nettement moins enclins à vouloir aller chercher la baballe, piquer le jouet de leur voisin, engloutir tout le contenu de l’énorme gamelle de croquettes, faire trempette dans l’écuelle à eau, avoir un besoin pressant juste avant que ce soit leur tour, flairer tout ce qui passe à portée de truffe – «on ne sent pas le cul des filles!» gronde un maître qui a piqué la réplique à Didier – ou montrer les dents pour impressionner un concurrent. Non, Sherlock Holmes, le persan bleu, Arioka d’Arioska, le neva masquerade, Clochette, l’européenne à trois pattes, ou Shadow de Cabote Covecoon, le main coon, savent se tenir, eux!

Trancher sans méchanceté
Mais qu’il s’agisse de canins câlins ou de félins malins, l’épreuve suivante est la même pour tout le monde. L’animatrice Ilham Vuilloud, Enzo Cash Lo Bue et le dessinateur Thierry Barrigue, pomponnés par les maquilleuses de la TSR, cabotinent devant les caméras en accueillant les concurrents et leurs maîtres, afin de détendre l’atmosphère. Pas toujours du même avis, ils ont parfois du mal à se décider et mettent certains candidats en stand-by. Mais, tôt ou tard, il faut bien trancher... Aloha, la border collie bavarde qui saute sur le dos de sa maîtresse, passe la rampe. Fripouille, l’européen gourmand qui exige son chocolat froid tous les matins et miaule pour obtenir sa dose de crème au chocolat, est recalé. Mais même quand son verdict est négatif, le jury ne se montre jamais vache, appliquant une gentille dose de compliments sur la plaie parfois à vif, afin d’aider les maîtres déçus à mieux cicatriser. Les boules de poils, elles, s’en fichent royalement!
Tout le processus de sélection, jusqu’au moment du choix final, sera au cœur des dix épisodes d’Entre chien et chat dont la TSR entame la diffusion le 15 juin. Contrairement à Nouvelle star ou la Star Ac’, les téléspectateurs ne peuvent plus influencer le verdict puisque l’émission est déjà en boîte. Mais tout le monde peut d’ores et déjà voter pour son chouchou sur le site de la TSR (www.tsr.ch/entrechienetchat) et même gagner des prix. Alors, serez-vous du même avis que le jury?