Sam dans « Sam & Max Hit the Road » (LucasArt, 1993)

Sam dans « Sam & Max Hit the Road » (LucasArt, 1993)

C’est dans sa jeunesse que Steve Purcell, scénariste et dessinateur américain, imagine un duo de détectives pas comme les autres : Sam, un chien qui porte le costume cravate et le fédora aussi bien que Philip Marlowe, et Max, un lapin hyperactif et psychotique qu’il vaut mieux avoir en ami qu’en ennemi.

 

Ce duo peu commode fait sa première apparition officielle en 1987 dans un comics publié par Fishwarp Productions, et débarque dans un jeu vidéo six ans plus tard. Steve Purcell est alors devenu concepteur chez LucasArts, filiale dédiée aux jeux vidéo du célèbre studio cinéma américain LucasFilm ; fort du succès de Monkey Island et de Maniac Mansion, deux jeux d’aventure ayant marqué l’histoire du point & click sur ordinateur, Steve Purcell se voit proposer de bâtir un jeu autour de son duo fétiche.

 

Sam & Max Hit the Road sort donc en 1993 sur PC et Mac, et reprend la recette du succès des précédentes productions LucasArts. Le joueur déplace ses personnages sur des écrans fixes dignes d’un dessin animé en cliquant sur les différentes zones de l’écran (point & click), et doit combiner des objets de manière improbable afin de résoudre des énigmes aussi absurdes que retorses. Le jeu est une véritable parodie de la culture américaine, et tant les longues tirades de Sam que le comportement erratique de Max provoquent en permanence l’hilarité.

 

Du chien, Sam n’a pas gardé grand-chose, si ce n’est un besoin irrésistible de passer la tête par la fenêtre chaque fois qu’il est en voiture et un sentiment accru de honte et de culpabilité lorsqu’il fait quelque chose de mal. Tout l’humour du personnage réside dans le fait qu’il agit la majorité du temps comme un humain extrêmement intelligent, mais peut céder à tout moment à des pulsions on ne peut plus primaires.

 

Avec ses critiques dithyrambiques, Sam & Max Hit the Road reste aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs jeux d’aventure jamais créés. Pourtant, LucasArts ne parvient jamais à lui donner la suite que le studio aurait aimé faire.

 

Qu’à cela ne tienne : la licence est rachetée par TellTale Games, jeune studio américain se spécialisant alors dans les expériences narratives, qui en 2005 ressuscite les deux personnages dans Sam & Max : Sauvez le monde sur PC, Wii et Xbox 360, permettant par la même occasion à Steve Purcell de reprendre du service. En effet, il participe à l’écriture et au design de ce nouveau jeu d’aventure conçu comme une série télé et qui respecte à la lettre l’esprit et la formule du jeu de LucasArts, à ceci près que les deux détectives évoluent désormais dans un univers en 3D. Le succès est au rendez-vous, et deux autres épisodes voient le jour dans les années qui suivent : Sam & Max : Au-delà du temps et de l’espace (2007) sorti sur PC, Mac, PS3, Xbox 360, Wii et sur iPad, et Sam & Max The Devil’s Playhouse (2010) sorti sur PC, Mac PS3 et sur iPad. Depuis, le duo prend des vacances bien méritées.

Dernière modification : 09/15/2020.
Chatsdumonde.com Vous aimez aussi les chats ?

Vous aimez aussi les chats ?

Jeu vidéo Sam & Max : top produits