Mon chien sourit : pourquoi, et est-ce normal ?

Vue proche d'un chien qui sourit

S'il est de notoriété publique que le rire est le propre de l'Homme, ce dernier a aussi une fâcheuse tendance à prêter aux animaux qui l'entourent des comportements humains : c'est ce que l'on appelle l'anthropomorphisme.


La science a toutefois montré que les animaux - notamment les chiens - sont capables de ressentir des émotions proches de celles éprouvées par un humain. Alors, quand un toutou esquisse un sourire, le doute est permis : sourit-il vraiment ? Et si oui, qu'est-ce que cela signifie ?

Qu'est-ce qu'un sourire ?

Une femme et son chien sourient

Le sourire est une expression du visage humain caractérisée par une bouche dont les deux coins s'étirent et se redressent, ainsi que des plis au coin extérieur des yeux.

 

Il se forme par la contraction volontaire ou instinctive d'un grand nombre de muscles du visage - notamment les zygomatiques. Il fait partie intégrante du langage non verbal de l'humain, et joue un rôle social important. En particulier, il traduit le plus souvent le plaisir, le contentement ou la satisfaction, mais peut aussi indiquer des émotions plus négatives, notamment l'ironie ou la méchanceté.

 

Le sourire est considéré comme une expression innée chez l'être humain, inscrite dans nos gènes. En effet, même les personnes aveugles de naissance y recourent de manière instinctive pour communiquer. Il est toutefois renforcé par mimétisme dès le plus jeune âge, les enfants et même les bébés imitant leurs parents et les autres adultes qui leur sourient.

 

Le sourire en tant qu'expression du visage existe aussi chez quelques animaux, notamment le singe et le chien. Il n'a toutefois pas la même signification ni le même rôle.

Comment les chiens ont-ils appris à sourire ?

Un Chiahua couché sur le sol avec un grand sourire

Il est plus que probable qu'à l'origine, le chien ne souriait pas. En effet, ce n'est pas une attitude que l'on retrouve réellement chez son ancêtre le loup, ni même chez d'autres canidés.

 

Une des hypothèses envisagées est qu'il aurait appris à sourire au contact de l'Homme. De fait, au fur et à mesure des siècles passés à ses côtés, il a développé une forte perméabilité aux émotions humaines, et s'avère capable d'analyser une grande part de notre langage vocal et corporel. Ainsi, il pourrait avoir compris que le sourire humain traduit la sympathie et le contentement, et ferait de même à notre égard lorsqu’il est content de nous voir. On sait qu'un chien apprend par mimétisme (entre autres), et ce serait là un exemple de ce principe.

 

Cette hypothèse est d'autant plus plausible qu'il a tendance à ne sourire qu’aux personnes de son entourage proche : il le fait peu en revanche envers des inconnus, et jamais à un congénère ou un autre animal.

 

Il n'est pas impossible toutefois qu'il agisse ainsi pour d'autres raisons. Il pourrait par exemple avoir compris que ses humains apprécient son sourire et y répondent de manière positive avec des encouragements, des caresses ou des friandises. Il aurait donc intégré cette attitude comme étant un moyen de leur faire plaisir - voire d'obtenir quelque chose de leur part.

 

Une autre explication du sourire chez le chien est qu'il traduirait une certaine soumission, ou tout du moins une volonté de montrer une absence d’agressivité. Un individu n'ayant pas encore réussi à trouver sa place dans la hiérarchie familiale préfère en effet adopter une attitude sympathique pour s’assurer de la bienveillance à son égard, et le sourire pourrait être un moyen pour lui d'y parvenir plus facilement.

Comment un chien fait-il pour sourire ?

Un Labrador dans le jardin sourit à son maître

Le chien ne procède pas vraiment de la même façon pour sourire que ne le fait l'humain.

 

En fait, il se contente globalement d'ouvrir la gueule, de retrousser sa babine supérieure de façon à laisser sortir sa langue, et éventuellement de montrer ses dents du bas. Les deux coins de la bouche se redressent de chaque côté, formant sur le museau une sorte de sourire proche de celui d'un humain. Le reste de son visage est détendu - avec éventuellement un petit plissement au niveau des yeux -, et il en profite en général pour haleter légèrement.

 

En revanche, contrairement à l'Homme, il ne retrousse pas totalement ses babines et ne montre pas toutes ses dents - notamment celles du haut - lorsqu'il sourit. S'il le fait, il s'agit alors généralement plutôt d'un signe d'avertissement face à ce qu'il considère comme une menace ou un danger. Si celui-ci n'est pas pris en compte, une attaque - et potentiellement une morsure - est probable...

Dans quels cas un chien sourit-il ?

Vue proche d'un Pomeranian en train de sourire

De façon générale, le chien sourit lorsqu'il est calme, détendu, et à l'intention d'une personne qu'il apprécie particulièrement - par exemple son maître. Il est rare en revanche qu'il sourisse face à un inconnu ou quelqu'un qui ne lui inspire pas confiance.

 

Même si l'on ne connaît pas le sens exact de ce comportement, il pourrait communiquer ainsi son bien-être ou chercher à s'attirer de la sympathie. De nombreux maîtres peuvent ainsi témoigner voir leur compagnon leur sourire pour les saluer quand ils rentrent du travail, à des moments où apparemment il se sent bien, ou encore quand il se fait prendre en train de faire une bêtise, afin de tâcher de dédramatiser la situation.

 

Quoi qu'il en soit, comme pour toute posture qu'on observe, il est crucial de considérer les signaux corporels émis par le chien dans leur ensemble, afin d’interpréter correctement ce qu'il semble vouloir dire. Dans le cas d'un sourire, la posture du corps se rapproche soit de celle adoptée pour se soumettre (corps voûté voire affaissé, queue basse...), soit de celle destinée à inviter au jeu (queue frétillante, postérieur relevé...).

 

En revanche, un chien qui retrousse les babines et montre clairement ses dents (en particulier celles du haut) à son interlocuteur n'est pas en train de lui sourire, mais de le menacer - a fortiori s'il est figé, tient sa queue droite et grogne, car ce sont des signes qui ne trompent pas. Mieux vaut alors ne pas s'approcher, car on risquerait d'être fort mal reçu...

Les chiens qui sourient le plus

Un French Bulldog avec un sourire couché sur la terrasse

En théorie, tous les chiens peuvent sourire ; dans la pratique, il faut bien reconnaître que certains - notamment ceux utilisés depuis longtemps comme compagnons domestiques - le font plus souvent que d'autres.

 

C'est le cas notamment des races possédant une tête assez large, qui peuvent étirer leur bouche de façon à ce que cette dernière forme une sorte de grand sourire. On peut citer notamment le Chihuahua, le Corgi ou encore le Loulou de Poméranie - ces trois races sont d'ailleurs connues pour leurs mimiques presque humaines.

 

À l'image par exemple du Bouledogue Français ou du Boxer, celles qui ont le nez très écrasé ont elles aussi une tête très large, et font donc partie des races qui sourient le plus. C'est particulièrement vrai pour les chiens prognathes, c'est-à-dire dont la mâchoire inférieure est plus longue que la supérieure.

 

Cela dit, certaines races ayant une tête de forme « classique » sont elles aussi connues pour sourire souvent : c'est le cas notamment du Labrador, du Shiba Inu, du Basenji, du Samoyède ou encore du Dalmatien.

 

À l'inverse, les races au nez très allongé (comme les lévriers) ainsi que celles à la peau pendante (comme le Saint-Hubert) ne sont pas connues pour sourire. C'est sans doute dû à des raisons morphologiques liées à la forme de leur museau, et/ou au fait qu'elles sont naturellement moins expressives que les autres.

Peut-on apprendre à un chien à sourire ?

Un homme fait sourire un petit chien avec les doigts

Il est possible d'apprendre à un chien à montrer les dents sur commande, afin de lui faire faire une sorte de sourire. Ce n'est certes pas exactement le même style de sourire que celui qu'il ferait naturellement, mais ce dernier serait plus difficile à lui faire reproduire.

 

Pour parvenir à ses fins, il suffit de choisir un mot simple tel que « Cheese ! » (comme pour un enfant que l'on s'apprête à prendre en photo) et de le prononcer quand il montre les dents, afin qu'il associe les deux. Ensuite, il ne reste plus qu'à le féliciter avec des caresses ou des friandises : ainsi, il comprend que c'est ce qu'on attend de lui.

 

Pour l'inciter à montrer les dents, ce qui n'est pas une attitude courante pour lui, on peut par exemple profiter de la séance habituelle de brossage de dents. En effet, lorsqu'il y est habitué, le chien a souvent tendance à retrousser les babines dès qu'il voit la brosse - ce qui est sa façon de se préparer. S'il se comporte ainsi, cela peut être une bonne occasion de lui apprendre à sourire : il suffit alors de prononcer le mot choisi juste avant qu'il s'exécute, et de le féliciter juste après.

 

Il ne faut toutefois jamais récompenser un chien qui montre les dents de manière menaçante, quelle que soit la situation : cela ne ferait que l'inciter à recommencer à l'avenir, et risquerait d'augmenter son agressivité.

 

Plus largement, l'apprentissage du sourire sur commande doit forcément se faire à un moment où il est calme, détendu et réceptif - comme d'ailleurs n'importe quelle séance d'entraînement.

 

Au bout de quelques répétitions, il devrait avoir compris ce qu'il doit faire et s'exécuter sur commande, car ce n'est pas un enseignement très difficile. Voici un exemple en vidéo de ce que l'on peut alors obtenir :

 

Conclusion

Il est indéniable que certains chiens sourient, surtout lorsqu'ils sont détendus et en présence de personnes qu'ils apprécient. Cela dit, il faut se méfier de tout anthropomorphisme qui consisterait à s'imaginer que leur sourire a la même signification que le nôtre : il s'agit sans doute d'une expression acquise par mimétisme, à laquelle il recourt potentiellement dans le but de se soumettre et/ou d'obtenir une récompense.

 

Cela dit, tous les chiens ne sourient pas : certaines races sont davantage enclines à le faire que d'autres, pour des raisons morphologiques et/ou de tempérament. Mais même si l'on possède un compagnon qui ne sourit pas de manière spontanée, il est possible de lui apprendre assez simplement à le faire sur commande - même si ce n'est pas vraiment le même type de sourire que l'on obtient alors.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 09/03/2022.