Mon chien n'est pas propre : pourquoi, et comment réagir ?

Un petit chien a fait ses besoins dans la maison

On dit qu'il est le meilleur ami de l'Homme, et ce n'est pas sans raison. Pourtant, force est de constater que par moments, la vie avec un chien n'est pas toujours très rose...


Parmi les principaux problèmes de comportement susceptibles de mettre à mal l'harmonie de la cohabitation, figure notamment la malpropreté. En effet, vivre avec un chien qui n'est pas propre peut vite tourner au cauchemar, en particulier lorsque cela se produit souvent. Or, il existent des solutions pour que les choses s'arrangent.


Dans quels cas un chien peut-il ne pas être propre ? Faut-il s'en inquiéter ? Comment faire pour corriger ce problème de comportement ?

Est-ce normal qu'un chien ne soit pas propre ?

Un petit chien a fait ses besoins sur le tapis

Quand il vient au monde, un chien n'est pas propre : d'ailleurs, il ne sait pas se retenir, ni même se déplacer pour faire ses besoins à un endroit donné. Il lui faut de longues semaines pour apprendre à se retenir plusieurs heures, et des mois pour savoir où il a le droit de se soulager et où il ne doit pas le faire.

 

En revanche, une fois qu'on lui a appris la propreté (ce qui se fait généralement à partir de l'âge de 3 mois et dure jusqu'à ses 6 à 9 mois), il n'est plus supposé y avoir de problème. Un accident peut certes toujours arriver dans des circonstances exceptionnelles, par exemple à l'occasion d'une peur intense - comme d'ailleurs chez un humain. Mais si cela se produit à intervalles réguliers, c'est vraisemblablement le signe soit d'une défaillance dans son éducation, soit d'un problème de santé ou psychologique.

 

En résumé, il est « normal » qu'un chien soit malpropre en-dessous d'un certain âge (généralement entre 6 et 9 mois). Au-delà, ça ne l'est pas, et c'est sans doute le signe que son éducation a mal été faite (voire pas faite du tout) ou qu'il souffre d'un problème physique ou psychologique.

Pourquoi mon chien n'est-il pas propre ?

Un petit chien a fait pipi sur le tapis

N'importe quel chien équilibré et en bonne santé doit savoir se retenir pour ses besoins, ne serait-ce que lorsqu'il attend le retour de son maître à la maison. Si ce n'est pas le cas, il faut chercher à savoir ce qui cloche.

 

Les raisons qui peuvent expliquer qu'il ne soit pas propre sont nombreuses. On peut les classer dans deux catégories distinctes :

  • les causes « normales », qui ne nécessitent pas de s'inquiéter ;
  • les causes « anormales », qui elles méritent qu'on y prête attention.

 

Il est important de savoir dans quel cas de figure on se situe, car la réponse à apporter n'est pas la même.

Les causes normales de malpropreté

Il est tout à fait possible qu'un chien fasse ses besoins au mauvais endroit sans que cela soit le fait d'un problème physique ou psychologique. Ce peut être tout simplement être parce qu'il n'a pas encore appris à être propre, ou parce qu'il n'a pas la possibilité de sortir suffisamment pour se soulager.

La propreté n'est pas encore pleinement acquise

Un chiot a fait pipi dans la maison

Contrairement à ce que l'on croit parfois, un chiot ne naît pas propre - pas plus qu'un chat, d'ailleurs.

 

En fait, durant les 3 premières semaines de sa vie, il n'a même pas encore le réflexe de sortir de son petit nid pour faire ses besoins : c'est donc sa mère qui le lèche pour le nettoyer. Puis, à partir de 3 semaines, il commence à prendre l'habitude de se soulager hors de sa couche - même s'il n'est toujours pas propre et ne sait pas encore se retenir.

 

La durée pendant laquelle il peut se passer d'uriner ou de déféquer augmente ensuite progressivement. Vers l'âge d'environ 2 mois, elle est d'environ 3 heures, puis se situe autour de 4 heures lorsqu'il est âgé de 3 à 4 mois. Elle finit par atteindre 6 à 8 heures, ce qui est globalement la durée moyenne qu'il peut attendre entre deux pipis ou cacas.

 

Par conséquent, s'il est encore jeune, ce n'est pas surprenant que de petits accidents surviennent de temps en temps : de la même façon qu'un enfant a parfois du mal à se retenir de faire pipi, un chiot de quelques semaines à quelques mois peut ne pas réussir à être propre. Il faut alors poursuivre l'entraînement jusqu'à ce qu'il le soit parfaitement.

Il ne sort pas suffisamment

Un petit chien attend devant la porte pour sortir

Même s'il a atteint l'âge de pouvoir bien se retenir, un chien n'a pas non plus une vessie extensible à l'infini. Il faut donc lui donner l'occasion de se soulager suffisamment souvent pour éviter qu'un accident ne survienne.

 

En général, il peut avoir envie de se soulager environ 15 à 20 minutes après les repas, après la sieste ainsi qu'après une séance de jeu. Cela dit, comme un individu adulte et en bonne santé peut se retenir plusieurs heures, il n'est pas forcément nécessaire de le sortir un grand nombre de fois par jour : trois sorties réparties au long de la journée sont généralement recommandées. Mais si on lui en offre moins que cela, il n'est peut-être pas nécessaire de chercher la cause de sa malpropreté plus loin...

 

Il en va de même pour ses déjections : bien qu'il sache se retenir aussi un peu de ce côté-là, il a normalement envie de faire ses besoins 2 ou 3 fois par jour - voire davantage s'il s'agit d'un chiot. S'il n'est pas suffisamment sorti, il peut lui arriver de faire caca dans la maison.

 

Dans un cas comme dans l'autre, la solution est on ne peut plus simple : lui offrir davantage de sorties et/ou mieux les répartir dans la journée, afin qu'il n'ait pas à se retenir autant pour faire ses besoins.

Les causes anormales de malpropreté

Si la malpropreté ne vient pas du fait que l'animal ne maîtrise pas encore bien la propreté ou n'est pas suffisamment sorti, la cause est à chercher du côté de son éducation, d'un problème de santé ou d'un trouble psychologique.

Une défaillance dans son éducation

Un petit chien assis sur un journal dans le jardin

Un chien ne devient pas propre spontanément : il faut prendre quelques mois pour le lui enseigner. Cela fait d'ailleurs partie des choses à lui apprendre en priorité quand il arrive dans le foyer.

 

Si cet apprentissage n'a jamais été fait (par exemple parce qu'il passe beaucoup de temps en extérieur, et de ce fait a pris l'habitude de faire ses besoins n'importe où et n'importe quand), il est normal que même une fois adulte il ne soit pas propre s'il se retrouve soudainement à vivre en intérieur. Il faut donc lui apprendre, comme on le ferait pour un jeune chiot. La méthode est globalement la même : simplement, les choses prennent un peu plus de temps.

 

Si l'apprentissage de la propreté a été fait mais de la mauvaise façon, le chien peut donner l'impression d'être propre, alors qu'en fait il ne l'est pas vraiment. Cela se produit notamment si on le gronde voire le punit chaque fois qu'il fait ses besoins dans la maison : il pourrait penser qu'il ne doit pas faire ses besoins du tout. Ainsi, au lieu d'attendre pour les faire dehors, il risque de se cacher (derrière un meuble, sous un lit...) pour se soulager - ce qui bien sûr ne règle pas le problème.

 

Si la malpropreté est le fait d'un problème d'éducation, la seule chose à faire est de reprendre l'apprentissage de la propreté depuis le début, comme s'il s'agissait d'un chiot que l'on vient d'adopter.

Un problème psychologique

Un chien apeuré se cache sous un lit

Le fait qu'un chien ne soit pas propre peut être lié à un problème psychologique :

 

  • s'il se soulage dans la maison seulement lorsqu'il est laissé seul, cela peut être de l'anxiété de séparation. Cette attitude lui permet de soulager son stress lorsqu'il est éloigné de ses maîtres : c'est un moyen pour lui de se rassurer. Le reste du temps, c'est-à-dire quand ils sont présents, il se comporte normalement ;

  • s'il fait ses besoins dans les lieux « stratégiques » tels que le canapé ou le lit, cela peut être le fait d'un souci de hiérarchie. En effet, uriner ou déféquer à tel endroit lui sert aussi à marquer son territoire et à indiquer aux rivaux que ce lieu lui appartient. Il peut y avoir un problème de hiérarchie entre congénères partageant le même foyer, ou bien avec le maître si l'animal considère que ce dernier n'est pas légitime pour être le chef de meute ;

  • s'il urine quand on s'approche de lui, quand on le caresse ou qu'on le gronde, c'est probablement le fait d'une émotion trop forte - le plus souvent de la peur ou de l'excitation. Cela se produit couramment chez un chien maltraité (ou qui l'a été) ou très émotif. Généralement, il a aussi une posture caractéristique : il peut avoir ainsi la queue entre les jambes, les oreilles rabattues, voire être complètement couché, ventre en l'air.

 

Dans tous ces cas de figure, il ne faut surtout pas le gronder voire le punir, car cela ne ferait qu'aggraver son mal-être et donc augmenter les chances qu'il récidive. Mieux vaut plutôt tenter de trouver la cause de celui-ci et tâcher d'y remédier, en faisant appel si besoin à l'expertise d'un comportementaliste canin.

Un problème de santé

Un chien fait ses besoins dans un champ

Même si ce n'est pas forcément le cas le plus fréquent, un chien peut ne pas être propre parce qu'il souffre d'un problème de santé ou d'une maladie.

 

Les cas les plus fréquents sont :

  • une maladie hormonale comme le diabète ou le syndrome de Cushing ;
  • un effet secondaire de médicament ;
  • des séquelles dues à une opération ;
  • une atteinte de la prostate chez le mâle ;
  • une malformation de l'appareil urinaire ou de l'appareil digestif ;
  • un problème digestif, notamment des diarrhées (qu'il est quasiment impossible de retenir) ;
  • le vieillissement, qui entraîne souvent une incontinence du chien.

 

Tous ces cas de figure entraînent soit une quantité anormalement élevée d'urine ou de déjections que le chien doit évacuer, soit une incapacité de ce dernier à se retenir correctement. Il ne sert alors strictement à rien de le punir : au contraire, cela risque d'augmenter son stress et ce faisant d'aggraver le phénomène. La seule chose à faire pour espérer régler le problème est de se tourner vers un vétérinaire : celui-ci se charge d'ausculter l'animal et/ou de faire des examens pour déterminer ce dont il souffre et proposer un traitement adéquat - si bien sûr c'est possible.

Les erreurs à ne pas commettre face à un chien malpropre

Il en va de la malpropreté comme de n'importe quelle bêtise qu'un chien est susceptible de commettre : dans bien des cas, la façon dont on réagit conditionne fortement les chances que la situation se présente à nouveau. Une réaction inappropriée risquerait d'aggraver le problème au lieu de contribuer à le résoudre.

 

En l'occurrence, les erreurs les plus courantes face à un chien malpropre sont de le punir et de mal nettoyer ses bêtises.

Le punir ou le gronder

Une femme gronde son chien parce qu'il a fait pipi

Le premier réflexe face à un chien qui a fait ses besoins dans la maison est de s'énerver et de le gronder, voire de le punir ou lui mettre la truffe dans ses bêtises.

 

Toutes ces attitudes sont à proscrire : lui n'a nullement l'impression d'avoir fait quelque chose de mal, donc il ne comprendrait pas pourquoi il est puni. Au demeurant, un chien n'a pas la capacité de faire un lien entre deux évènements séparés dans le temps : il ne serait donc pas en mesure de comprendre que l'attitude de son maître concerne quelque chose qu'il a fait plusieurs minutes voire plusieurs heures plus tôt.

 

Une telle réaction aurait même de grandes chances d'être contre-productive, car des punitions incomprises voire injustes lui causent du stress et diminuent la confiance qu'il a dans son maître - ce qui augmente non seulement le risque de récidive, mais aussi celui de l'apparition d'autres problèmes.

 

Plutôt que de le gronder ou le punir, la bonne attitude est de ne rien dire et de l'ignorer tandis qu'on nettoie ses bêtises, puis de faire comme si rien ne s'était passé, c'est-à-dire comme si l'accident n'avait pas eu lieu.

Mal nettoyer ses bêtises

Une femme nettoie une tache de pipi sur le lit

Le nettoyage de l'urine ou des déjections laissées par le chien ne doit pas être effectué n'importe comment, sous peine d'encourager les récidives.

 

Tout d'abord, il doit être fait sans lui prêter attention, et même si possible à un moment où il ne regarde pas. En effet, s'il fait le lien entre son acte et le nettoyage, il pourrait voir cela comme une sorte de jeu ou comme un moyen d'obtenir facilement de l'attention - ce qui dans un cas comme dans l'autre risque de l'inciter à recommencer. Mieux vaut donc attendre qu'il soit occupé à autre chose, voire le sortir de la pièce en question le temps de nettoyer.

 

Par ailleurs, il ne faut pas utiliser d'eau de Javel : cette odeur risquerait de l'attirer et de l'inciter à recommencer au même endroit. Mieux vaut plutôt utiliser du vinaigre de cidre, du vinaigre d'alcool ou du bicarbonate de sodium : ces substances ont des odeurs neutres, voire qui déplaisent à la gent canine.

Les solutions quand un chien n'est pas propre

Face à un chien malpropre, la première chose à faire est de tenter de comprendre la cause de son comportement. Régler le problème sous-jacent est en effet le meilleur moyen de parvenir à ce qu'il cesse de faire ses besoins n'importe où.

 

En attendant qu'une solution pérenne soit trouvée, il faut s'habituer à repérer les signes indiquant qu'il s'apprête à faire ses besoins au mauvais endroit, et savoir réagir efficacement lorsque la situation se présente.

Traiter la cause sous-jacente de la malpropreté

La méthode à suivre pour régler le problème de malpropreté d'un chien n'est pas la même selon qu'il est le fait d'un problème de hiérarchie, d'une maladie, d'une cause psychologique...

S'il s'agit d'un manque d'éducation

Une femme apprend à son Beagle à être propre

Si un chien n'est pas propre parce qu'on ne lui a jamais appris à l'être ou parce qu'on ne le lui a pas appris de la bonne façon, il n'y a pas de mystère : la solution est de lui (ré)apprendre la propreté, quitte à tout reprendre depuis le début pour avoir la certitude de partir sur de bonnes bases.

 

Heureusement, ce n'est pas un apprentissage très compliqué. Il s'agit simplement de l'emmener plusieurs fois par jour à un endroit où il est autorisé à faire ses besoins (généralement situé en extérieur), et de le récompenser quand il s'y est soulagé - ou de retenter à un autre moment de la journée s'il ne semble pas avoir envie dans l'immédiat. Cela permet de lui faire comprendre que ce comportement est le bon, et l'incite à réitérer la fois suivante.

 

Pour faciliter les choses, certains maîtres posent du papier journal sur le sol au sein-même du domicile pour délimiter une zone où le chien est autorisé à faire ses besoins. C'est un bon moyen d'éviter qu'il se soulage n'importe où dans la maison, en attendant qu'il soit tout à fait propre. Néanmoins, cette méthode est déconseillée : sans être inefficace, elle retarde le moment où il apprend à faire ses besoins dehors, puisqu'il faut d'abord lui apprendre à les faire sur le papier. Mieux vaut donc lui apprendre directement à se soulager en extérieur, s'il est possible de le sortir suffisamment souvent pour cela.

 

Quel que soit son âge, la méthode pour le rendre propre est la même que pour un chiot de 2 ou 3 mois. Toutefois, les choses sont susceptibles de prendre davantage de temps : un chien déjà adulte et/ou qui maîtrise mal les bases peut avoir pris de mauvaises habitudes, sur lesquelles il est parfois laborieux de revenir. En cas de difficultés, le mieux est de se faire aider par un éducateur canin.

S'il s'agit d'un problème de hiérarchie

Un problème de hiérarchie ne se règle pas de la même façon selon que le chien tente de s'affirmer face à son maître ou face à un congénère. C'est d'ailleurs ce dernier cas qu'il est le plus difficile de corriger.

Un problème de hiérarchie avec le maître
Une femme éduque son Labrador

Si la malpropreté résulte du fait que la hiérarchie est mal instaurée dans la famille, il est nécessaire de montrer à son chien qui est le maître, et lui faire comprendre quelle est sa place au sein de celle-ci - c'est-à-dire tout en bas. C'est le meilleur moyen qu'il ne recommence pas, et cela peut d'ailleurs aussi permettre de régler d'autres problèmes de comportement - notamment de l'agressivité.

 

Pour y parvenir, il est nécessaire de respecter différentes habitudes : le faire manger après le reste de la famille, ne pas le laisser franchir les portes en premier, lui apprendre à ne pas tirer sur la laisse pendant la promenade, éviter qu'il s'installe à des endroits surélevés comme le lit ou le fauteuil, lui interdire de chevaucher des personnes, etc.

 

La hiérarchie est assez facile à instaurer lorsqu'on possède un chien au caractère soumis. En effet, il se plie alors bien souvent de bonne grâce aux ordres qu'on lui donne, et ne cherche pas à s'imposer comme le chef de la meute que constitue la famille. En revanche, dans le cas d'un individu dominant, les choses risquent d'être plus compliqués, en particulier si de mauvaises habitudes se sont installées - par exemple le fait de le laisser s'asseoir où il le souhaite, y compris sur le lit ou le canapé. Dans ce cas, mieux vaut se faire aider par un éducateur canin : c'est le meilleur moyen d'avoir vite des résultats probants tout en évitant de se mettre en danger ou de dégrader la relation qu'on entretient avec son animal.

Un problème de hiérarchie avec un autre chien
Un chien a fait pipi sur le lit

Lorsque deux chiens sont en conflit hiérarchique, divers problèmes de comportement sont susceptibles de se produire - notamment des cas de malpropreté. Le rôle de ces derniers est pour celui qui en est responsable de montrer à l'autre qu'il est le chef, et que ce dernier doit se soumettre.

 

De tels conflits sont courants chez les races de chiens dominants comme l'Akita Inu, en particulier lorsque la cohabitation se fait entre deux individus du même sexe (a fortiori s'il s'agit de deux mâles). Les faire grandir ensemble aide bien souvent à ce que la cohabitation se passe mieux ; dans le cas contraire, les problèmes hiérarchiques sont généralement monnaie courante, au moins pendant un temps.

 

Régler un problème de hiérarchie entre deux chiens n'est pas aisé. La stérilisation permet en général de calmer les choses, mais ce n'est pas toujours suffisant pour éviter la malpropreté de l'un ou l'autre des deux comparses. Le plus souvent, il faut faire appel à un comportementaliste canin pour trouver une solution satisfaisante. Dans l'attente, le mieux est de garder les chambres fermées pour éviter que les lits ne soient pris pour cible, et d'utiliser des répulsifs pour chien sur les fauteuils, canapés et autres meubles et endroits qui le sont couramment.

S'il s'agit d'un problème d'émotivité

Une femme tient la patte de son chien pour le rassurer

Si un chien a des problèmes de malpropreté en raison d'une mauvaise gestion de ses émotions, il ne faut surtout pas le gronder : encore plus que dans les autres cas de figure, cela aurait toutes les chances de faire empirer la situation.

 

S'il a tendance à se montrer très peureux, il est nécessaire de le rassurer en adoptant une attitude calme et pacifique : en particulier, il faut éviter de le fixer dans les yeux, de parler d'une voix forte ou de faire des gestes brusques, car il risquerait de se sentir menacé. Mieux vaut gagner sa confiance progressivement, sans forcer le contact.

 

De plus, quand une situation est effectivement anxiogène pour lui, il est important de ne pas être inquiet soi-même, car un chien ressent les émotions de son maître et les fait siennes - en particulier s'il en est très proche.

 

S'il souffre plutôt d'une excitation trop importante, il est préférable de l'ignorer le temps qu'il se calme, et d'attendre qu'il soit revenu à un niveau émotionnel plus modéré pour interagir avec lui.

S'il s'agit d'un problème de santé

Un petit chien porte une couche

Si un chien n'est pas propre en raison d'un problème de santé qui lui donne envie de faire ses besoins plus souvent et/ou qui l'empêche de se retenir, la seule chose à faire est de se tourner vers un vétérinaire. Ce dernier se charge de réaliser un diagnostic et de mettre en place un traitement - si tant est bien sûr que cela soit possible.

 

Les maladies hormonales comme le diabète ou le syndrome de Cushing ne peuvent à proprement parler être guéries, mais différents traitements permettent à tout le moins d'en limiter les symptômes - notamment la malpropreté.

 

Dans le cas d'un problème digestif, il y a des chances qu'il puisse être solutionné à la base. Même si ce n'est pas le cas, il est au moins possible de le juguler.

 

Pour ce qui est des autres problèmes de santé - notamment ceux résultant d'une malformation ou du vieillissement -, ils ne sont pas toujours soignables, et la malpropreté qu'ils engendrent non plus. Le cas échéant, le vétérinaire prescrit alors des médicaments visant à limiter les dégâts, si c'est possible. Dans le cas contraire, ou si cela n'est pas suffisant, faire porter des couches à son chien s'avère utile pour éviter qu'il fasse ses besoins n'importe où dans la maison.

Le sortir quand il s'apprête à faire ses besoins

Un Shiba Inu fait ses besoins dans le jardin

En attendant d'avoir réglé la cause sous-jacente de la malpropreté - dans l'hypothèse où celle-ci est soignable -, il est utile d'apprendre à reconnaître quand le chien s'apprête à faire ses besoins, pour pouvoir vite l'emmener dehors et éviter qu'il ne salisse l'intérieur.

 

En général, lorsqu'il a besoin de se soulager, il se met à tourner en rond avec insistance en flairant le sol, jappe en grattant la porte, et/ou se prépare à s'accroupir. Une réaction rapide est alors nécessaire : il faut prononcer un « Non ! » sec, puis l'emmener aussitôt dehors pour qu'il fasse son affaire - ce qui ne devrait tarder. Une fois que c'est fait, il ne reste qu'à le féliciter par des caresses et des encouragements, en étant volontairement démonstratif pour qu'il comprenne qu'on est content qu'il se soit retenu et qu'il recommence la fois suivante.

 

Il est ensuite conseillé de continuer un peu la promenade ou jouer quelques instants avec lui, afin qu'il n'assimile pas les besoins comme étant la fin de la sortie. Cela risquerait au contraire de l'encourager à se retenir encore davantage - et augmente donc les risques qu'il ne soit pas propre.

Conclusion

Bien que la propreté fasse partie des choses à apprendre en priorité à un chien à son arrivée dans le foyer, des accidents peuvent vite arriver, pour toutes sortes de raisons. Dans la plupart des cas, il est possible d'éviter assez facilement que cela se reproduise en identifiant le problème sous-jacent et en y remédiant de manière adaptée.

 

Le fait qu'un chien ne soit pas propre peut toutefois être le signe d'un problème de santé potentiellement assez grave. Par conséquent, même si des accidents peuvent faire rire ou paraître insignifiants, il est important de ne pas les négliger et de chercher à identifier leur origine - a fortiori s'ils se produisent régulièrement.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 30/09/2022.

Commentaires sur cet article

bonjour, j'ai des problèmes de propretés avec mon York de 9 mois maintenant, elle a était propre et là régresse, je suis tout le temps avec elle, je sort régulièrement , elle demande pas a sortir, peur de 'escalier !je faits tout ce qu'il faut, jamais je dispute, je suis a mon 7eme chiens, jamais eu ce genre de problème, par contre elle est douer pour tout comprend les commandements fit de l'agilité !!!! elle est intelligent , mais il y a un hic là !! merci

   
Par jacqueline

Discussions sur ce sujet

Mon chien de 8 ans fait pipi dans la maison

Bonjour, Mon chien Loocky un Terre Neuve de 8 ans. Fait pipi dans la maison quand je pars en déplacement et ceci...

Mon chien ne fait que manger les cacas...

Bonjour je viens requièrer votre aide car cela fait plus de 2 mois mon terrier brésilien est tout le temps à...

Ma chienne urine dans la maison la nuit

Bonjour , j’ai adopter un bouledogue français de deux ans est démis en novembre 2022 , une chienne . J’ai des petit...

Pipi et caca des chiots

Bonjour. J’ai une portée de chiot nés le 15 mars. Ils sont tous les 8 en pleine santé ils prennent bien du poid...

Chien fait pipi sur le canapé

Bonsoir à tous, C'est affreux, depuis hier, notre chien fait pipi sur le canapé. On l'a déjà appris à faire ses...

Poser une question