Plus de jeux d'animaux

Page 2

Page précédente :

Des règles de vie

Cet article est le résultat de longs débats (houleux! car le sujet est complexe) sur le forum. Cela dit, il ne s'agit PAS d'un article de professionnel, et il ne remplace pas la vision personnalisée qu'un professionnel aura de votre situation.


Avec certains chiens, et/ou à certains moment de leur vie, il peut être nécessaire de mettre en place des repères qui vont aider le chien et le maitre à fonctionner ensemble, et que l(on peut envisager comme des règles de vie. Cela peut aider le chien, surtout si il est jeune ou nouveau dans la famille, à trouver sa place, à se repérer et à mieux répondre aux demandes de son maitre.

Il n'y a pas de règle absolue. C'est à vous d'adapter les conseils apportés par cet article à votre chien, à votre situation, et de juger si ces conseils suffisent ou si l'avis d'un professionnel est nécessaire.

Rien ne vous empêche de mettre en place vos propres règles, et non celles qui vont suivre. 

L'important est que ces règles aient du sens pour vous ET pour votre chien. Il est donc très important que vous ayez pris le temps de les expliquer à votre chien, et qu'il les ait comprises.

3 règles d'or pour vous

  • Ce n'est pas au chien de décider des déplacements, ou des contacts, entre les membres de la famille à leur place : il n'a pas à s'interposer entre le maitre et la maitresse qui s'enlacent, par exemple. Il peut participer, ou pas, ou bien attendre son tour, il suffit de le lui signifier tranquillement.

 

 

  • Lorsque des invités entrent dans la maison ou le jardin, il faut établir clairement avec le chien ce qu'il peut faire ou pas. A vous de juger si les fête sur les pattes arrières sont acceptés, par exemple, ou bien les aboiements, et à quel degré. Votre chien pourra le comprendre mais cette règle devra être la même pour tous les invités.

 

Si vous souhaitez canaliser votre chien à ce moment là, vous pouvez lui demander de s'assoir, ou bien l'envoyer à sa place le temps d'accueillir les gens. N'oubliez pas le le libérer de votre demande ensuite; votre chien a le droit de faire  connaissance lui aussi.



Il vous faut établir clairement quel accès le chien peut avoir aux chambres, au lit, et au canapé. Un point important est que le chien ne s'accapare pas le lieu en décidant qui peut ou ne peut pas s'y installer.

 

Tant qu'il quitte la place à votre demande sans rechigner, et ne dit rien quand quiconque s'y installe, à priori pas de souci.

 

Ensuite, tout dépend du chien. Avec certains chiens plus forts de tempérament, il sera plus clair d'interdire complètement le canapé par exemple.

 

Avec un chien très fusionnel, le faire dormir dans son panier à coté du lit et pas dans le lit avec les maitres, fera partie des choses à mettre en place pour l'aider à acquérir d'avantage d'autonomie. 

 

 

  • Avec les chiens qui ont tendance à sortir de la maison comme un diable de sa boite dès que la porte s'ouvre, il peut être utile d'instaurer la règle " le chien passe la porte après le maitre", avec un mot-ordre spécifique éventuellement. Il n'est pas forcément nécessaire d'appliquer cette règle à toutes les portes, mais seulement aux portes "stratégiques".

  • Avec les chiens au tempérament un peu trop gardien, on dit souvent qu'il est préférable de mettre le panier loin d'un lieu d'où il peut surveiller tous les allés et venues : pas dans l'entrée, pas dans un lieu de passage. Si le logement est petit, on peut mettre une chaise ou un pot de fleur pour faire écran.

Fixer les règles...

Le chien n'a pas le droit de chevaucher (faire semblant de saillir, comme un mâle qui monte une femelle) son maitre ni aucun humain. Avec certains chiens il peut être nécessaire d'étendre cette règle aux autres chiens et objets situés tout près du maitre. Le chien peut le faire lorsqu'il vaque à ses occupations ; cette attitude fait partie de son comportement de chien et de son mode de communication avec les autres chiens : le but n'est pas de le lui interdire complètement.

Le chien peut assister au repas de son maitre mais il vaut mieux ne pas lui donner de nourriture tant que le repas des humains n'est pas fini. Il mange à l'heure qui convient à son maitre mais, de préférence, avant ou après le repas du maitre plutôt que pendant. Il vaut mieux le laisser manger tranquille, seul (on ne le regarde pas manger).

Les autorisations et les interdits sont fixes : on ne dit pas "oui" au canapé un soir et "non" le soir suivant. On peut, par contre, établir "canapé autorisé si je donne l'ordre que tu y montes" : le cadre est clair et fixe, donc le chien peut s'y retrouver.

Au risque de faire répétition, il n'est pas forcément question d'appliquer toutes ces règles à la lettre. Si vous avez 4 chiens de 50kg chacun, il est conseillé de passer la porte d'entrée avant eux pour éviter tout accident... Si vous possédez un chien pépère, cela se justifie beaucoup moins.

...Et les récompenses

Il est souvent conseillé de travailler les ordres de base (viens ici, assis, couché, non/pas toucher...) avec son chien quelques minutes tous les jours, en plus de ces règles de vie. Tranquillement, dans le jeu et avec des récompenses généreuses.

 

Prenez le temps d'expliquer au chien, plusieurs fois et calmement, ce que vous attendez de lui. Il ne peut pas deviner d'emblée ce vous voulez (ou ne voulez pas), ni l'intégrer instantanément. Ajustez aussi vos exigences en fonction de son age : un chiot de 2 mois a tout à apprendre, un chiot de 5 mois a la fougue de la jeunesse, un chien mur de 4 ans sera plus posé...

 

 

  • Récompensez sincèrement et généreusement les comportements positifs, c'est très important de montrer à votre chien qu'il fait bien.
  • Conservez des temps de complicité, de spontanéité et de jeu avec votre compagnon. Vos règles ne doivent pas prendre toute la place dans votre relation.


Pour finir, le pendant de ces règles existe : le maitre doit respecter son chien et, par exemple, le laisser tranquille quand il est dans son panier, ne pas laisser les enfants s'amuser avec lui comme si il était un jouet, ne pas laisser n'importe qui lui triturer les babines, la queue, les oreilles (exeption faite lorsque vous lui procurez un soin, ou lors d'une visite chez le vétérinaire) , apprendre à reconnaitre le mode de communication canin (postures, regard, orientation de la queue etc.). 

Page précédente :
Dernière modification : 10/02/2017.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Sommaire de l'article

  • 1.
  • 2. Page 2

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet