Ne pas fixer de règles à son chien

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : Les signaux d’apaisement
  2. 1. Les signaux d’apaisement les plus subtils
  3. 2. Les signaux menaçants du chien
  4. 3. Connaître les signaux d’apaisement pour comprendre son chien
  5. Page 2 : Obliger son chien à échanger avec un étranger ou un individu qu’il n’aime pas
  6. Page 3 : Faire peur à son chien
  7. 1. Les choses qui font peur à un chien
  8. 2. Les bruits de la vie de tous les jours qui font peur au chien
  9. 3. Les plaisanteries qui font peur à un chien
  10. 4. Rassurer un chien qui a peur
  11. Page 4 : Promener son chien au pas de course
  12. Page 5 : Ne pas fixer de règles à son chien
  13. Page 6 : Être tendu quand on est avec son chien
  14. Page 7 : Devenir ennuyeux pour son chien
  15. Page 8 : Parler à son chien
  16. 1. Parler à son chien : de l’anthropomorphisme ?
  17. 2. Employer un nombre de mots limités, sur le bon ton
  18. 3. Ne pas crier sur son chien
  19. 4. Utiliser aussi le langage corporel pour communiquer avec son chien
  20. Page 9 : Tapoter ou caresser son chien à certains endroits
  21. 1. Les caresses que le chien n’aime pas
  22. 2. Les caresses que le chien apprécie
  23. 3. Savoir si un chien aime être caressé
  24. Page 10 : Faire un câlin à son chien ou prendre son chien dans ses bras
  25. 1. L’étreinte, un acte social purement primate
  26. 2. Une contrainte pour le chien
  27. Page 11 : Faire des bisous à son chien
  28. 1. Les scientifiques le disent : un chien n'aime pas les bisous
  29. 2. Habituer son chien aux bisous
  30. Page 12 : Faire porter des vêtements à son chien
  31. Page 13 : Punir son chien pour ses bêtises ou ses comportements inappropriés
  32. Page 14 : Ignorer son chien et le laisser s’ennuyer
  33. 1. La solitude n’est pas forcément le pire
  34. 2. Les signes qu’un chien se sent abandonné
  35. Page 15 : Exposer son chien à des odeurs fortes
  36. 1. Le chien et les odeurs de produits chimiques
  37. 2. Les produits naturels dont le chien n'aime pas l'odeur
  38. 3. Protéger son chien contre les odeurs désagréables ou toxiques
  39. Page 16 : Fixer son chien droit dans les yeux
Ne pas fixer de règles à son chien : il n'aime pas

Comme un enfant, un chien a besoin de règles et d’une certaine routine pour se sentir bien et s’épanouir. En effet, elles rendent la vie plus prévisible, et par conséquent moins confuse et moins stressante. C’est pourquoi, même s’il n’est pas un animal aussi routinier que le chat, il est par exemple préférable de donner à manger à son chien à heure fixe.

 

Il en va finalement des chiens comme des humains : quand bien même cela part d’une bonne intention, ne pas fixer de règles n’est pas un cadeau à leur faire.

 

Qui plus est, la domestication du chien par l’Homme ne l’a pas empêché de demeurer un animal de meute. En l’occurrence, sa place se situe tout en bas de la hiérarchie, et le maître du chien doit être l’alpha. Or, au sein d’une meute, l’une des responsabilités de l’alpha est notamment de fixer les règles et de les faire respecter. Par conséquent, si un maître ne fixe pas de règles à son chien, ce dernier ne sera pas à l’aise, faute de savoir comment se comporter.

 

Les règles établies par le maître sont apprises par son compagnon au cours de sa phase d'éducation. Celle-ci intervient normalement alors qu’il est chiot, mais il est aussi possible de faire son éducation plus tard, car un chien peut apprendre à tout âge. Les règles doivent simplement être claires et simples : inutile de faire de longs discours, un mot accompagné d’un geste est bien mieux compris et bien plus efficace.

Préférer l’éducation positive

Chien qui renifle la main de son maître

Pendant son apprentissage, même un chien intelligent ne comprend pas forcément tout de suite ce que l’on attend de lui. Il faut donc répéter encore et inlassablement les mêmes mots, les mêmes gestes, jusqu’à ce qu’il fasse le lien. De fait, la patience est la meilleure arme du maître, sachant que tout vient à point à qui sait attendre ; en effet, tous les chiens sont capables d’apprendre, qu’ils soient chiots ou adultes.

 

S’énerver ou crier sur son chien qui persiste à ne pas comprendre les ordres (voire le frapper !) ne peut qu’être néfaste à l’apprentissage et contre-productif, tant à court terme qu’à long terme, car cela affecte la relation que le chien développe avec son maître.

 

La méthode la plus efficace, qui est d’ailleurs notamment utilisée pour former des chiens policiers et des chiens de sauvetage, reste la méthode d’éducation canine positive : on récompense le chien qui réussit (ou qui essaie) avec une friandise pour chien ou un jouet, plutôt que s’impatienter voire crier sur lui s’il échoue ou met du temps à comprendre.

Comment fixer des règles à son chien

Chien assis écoutant sa propriétaire

Pour que le chien puisse aisément les suivre, les règles doivent en premier lieu être simples et claires. Il convient notamment de ne pas verser dans l’anthropomorphisme, qui conduirait par exemple à être impatient, dépité et/ou énervé s’il ne parvient pas à assimiler un ordre ou une règle qui nous paraît pourtant enfantin. Il ne faut donc jamais oublier que c’est un chien et non un humain, et par conséquent ne pas trop exiger de lui. De fait, un chien qui n’obéit pas est souvent simplement un chien qui n’a pas compris la consigne. Le cas échéant, un discours explicatif sera à n’en pas douter moins efficace qu’un « non » renforcé par un ton sévère et un index pointé, le tout répété à chaque fois que le problème se pose.

 

Pour être convenablement intégrées par le chien, les règles doivent également être constantes, et rappelées de façon uniforme par l’ensemble des membres de la famille. S’il est interdit de monter sur le canapé, cela doit être le cas de façon systématique, sans exception, et quelle que soit la personne éventuellement présente dans la pièce ou sur le canapé. En effet, le chien ne comprend pas la notion d’exception. Par conséquent, si on le laisse faire quelque chose qui en principe est interdit, il le tient pour acquis, et ne comprendrait pas qu’on le lui interdise à nouveau le lendemain ou quelques heures plus tard. Quelle que soit la règle, le chien ne l’apprendra et la respectera que si elle est cohérente dans le temps, et que l’ensemble des membres de la famille veillent à son application.

 

En revanche, le maître peut lui apprendre que monter sur le canapé est autorisé, mais qu’il doit le partager ou en descendre si on le lui demande, c’est-à-dire sur simple ordre reçu de sa part. De fait, au même titre que l’apprentissage des règles de vie de la maison, l’apprentissage des ordres donnés par le maître fait partie intégrante de l’éducation du chien.

Pour respecter les règles, le chien doit être lui-même respecté

Chien poussé à l'eau par sa maîtresse

Certes, le chien a besoin d’un cadre fixe, de règles claires et constantes : cela le rassure et lui permet d’avoir des repères, ce qui lui est indispensable pour se sentir bien non seulement au sein de sa famille et en société.

 

Mais s’il est important qu’il se comporte de manière respectueuse, il l’est tout autant que l’ensemble des membres de la famille fassent preuve de respect à son égard.

 

Cela signifie bien sûr notamment de ne pas punir son chien en portant atteinte à son intégrité physique, mais aussi par exemple de faire l’effort de se renseigner sur le langage corporel du chien, afin de savoir comprendre et corriger le tir quand on se comporte de manière inappropriée à son égard. Plus largement, il convient de ne pas le forcer à faire quelque chose qu’il n’a pas envie de faire, le déranger alors qu’il est en train de se reposer, ou encore le considérer voire le manipuler comme un jouet ou une peluche.

 

Les enfants doivent tout particulièrement être sensibilisés et éduqués sur ces différents aspects, afin d’éviter tout risque de morsure de chien, car ce dernier pourrait finir par perdre patience face à un comportement irrespectueux qui se prolonge malgré plusieurs signaux d’apaisement destinés à y mettre fin.

Dernière modification : 02/01/2020.

Discussions sur ce sujet