Le chien et les enfants, le dressage et le jeu

Les Enfants et les Chiens

Les Enfants et les Chiens

Suivant qu'ils sont dominants ou dominés, les chiens pourront considérer les enfants différemment. Les dominés accepteront beaucoup des enfants mais risquent de ne pas être de bons protecteurs. Les dominants seront probablement d'excellents protecteurs en empêchant, par exemple, les petits d'aller là où il y a du danger (rue, escalier, rivière, …).

 

Ils manifesteront ainsi leur autorité sur l'enfant (pour la bonne cause) mais n'accepterons pas que l'enfant fasse preuve d'autorité envers eux puisqu'ils considèrent leur être supérieurs dans la hiérarchie de la famille-meute. On imagine comment un chien peut faire valoir sa prédominance : bousculade, coups de pattes, coup de dents, ... c'est comme cela qu'ils s'imposent et se font respecter dans une meute.

Il ne faut jamais laisser un enfant promener seul un chien. Ne pas confier un chien à une personne dont il n'accepterait pas l'autorité. Et encore moins faire promener les chiens par des enfants comme on le voit dans certains refuges dirigés par des gens pleins de bonne volonté mais totalement inconscients. C'est la sécurité de tout le monde qui n'est alors pas assurée : celle de l'enfant (réaction agressive d'un chien devant l'autorité de l'enfant qu'il refusera), celle des êtres rencontrés (le chien s'échappe et provoque une bagarre avec un autre chien ou un accident de la circulation) et aussi celle du chien lui-même (collision avec un véhicule).

Dans tous les cas, toujours bien évaluer les rapports enfant-chien et être vigilant. Cela implique de ne jamais laisser des enfants seuls avec un chien, même un dominé. Les enfants, n'ayant pas la connaissance des règles sociales des chiens (que l'on s'efforcera de leur inculquer dès que possible), auront donc un comportement qui n'en tiendra pas compte. Les morsures sur les enfants au sein du foyer (et même à l'extérieur) ont leur origine, pour la plupart, dans l'incompréhension par le chien d'une attitude de l'enfant.

Le chien fait partie intégrante de la vie des humains et ce à plusieurs titres : compagnon (de solitude ou non), santé et dynamisme (promenade), ouverture aux autres, services (mal voyants, alerte, garde), sauvetage (mer, avalanches, recherche de personnes disparues), … On ne peut donc l'ignorer et vivre comme s'il n'existait pas. L'éducation des enfants aux règles sociales canines, même s'il n'y a pas de chien dans la famille, est donc souhaitable. Il faut leur apprendre comment se comporter avec un chien. Cela pourrait être fait dans les premières années de l'école primaire.

Le Dressage

Le Dressage

 

Le dressage, c'est l'apprentissage d'un travail :

  • chien d'aveugle,
  • chien policier,
  • chien d'avalanche,
  • chien de décombres, …

Le jeu

Le jeu

Le chien est très joueur et pas seulement dans son jeune âge. Il a besoin de jouer avec son maître car c’est un moment très privilégié où la complicité se développe. D’où l’importance pour le maître de jouer seul avec le chien de temps en temps, plusieurs fois par semaine et pas toujours aux mêmes moments et dans les mêmes circonstances.

En effet, il ne faut pas habituer le chien à un rite qui pourrait l’inciter à faire des caprices si, pour une raison quelconque, le jeu n’était pas possible au moment habituel.

Dans le jeu aussi, c’est le maître qui a l’initiative de commencer et d’arrêter. Si le chien demande à jouer et que ce n’est pas le moment opportun, le maître refuse. Si le chien insiste, c’est un "non !" ferme. Et lorsque le moment est venu d’arrêter de jouer, le maître cesse de jouer (si possible avec un mot que le chien reconnaîtra, comme "stop", "c'est fini" ou "arrête"), reprend possession du jouet s'il est destiné au jeu en commun et calme le chien avec des caresses et des paroles de félicitation sur un ton apaisant.

Dernière modification : 11/05/2019.

Commentaires sur cet article

Vous devez confondre autorité ("dominance" terme du domaine canin) et usage de la force...
Ce n'est jamais le chien qui commande ! Donc il doit y avoir une hiérarchie, celle-ci ne peut être que s'il y a une autorité et c'est donc le maître qui la détient.
Le terme "dominance" concerne les rapports dans la meute et le couple maître-chien est un commencement de meute.
Ceci dit, comme l'auteur le précise, l'autorité (ou "dominance" terme qui semble vous déplaire) n'exclue pas l'amour, le plaisir, le jeu tout comme dans une famille d'humains où les parents doivent être les chefs, exercer l'autorité.

   
Par Horus

Autant les autres articles sont pas mal; autant celui-ci est à bannir.

" lorsque le chien mangera et avant qu'il n'ait fini, le maître devra pouvoir lui retirer sa gamelle (ou un os) sans qu'il proteste. Ce sera peut-être une épreuve de force la première fois mais le maître devra impérativement avoir le dernier mot. Ce point est très important pour l'établissement de la hiérarchie entre le maître et son chien. Le maître entretiendra sa prédominance en faisant cela de temps en temps.



Ces marques d'autorité sont indispensables et doivent être manifestées en permanence et ce d'autant plus que la tendance à la dominance du chien est plus forte." : A ne JAMAIS faire sans apprentissage au préalable!



L'histoire du maître qui doit dominer son chien est une grosse foutaise, depuis longtemps rejetée par les bons éducateurs/comportementaliste!

0    0
Par claire

Discussions sur ce sujet