Chien stressé : le stress chez le chien

Chien stressé : le stress chez le chien

Comme les humains, les chiens sont particulièrement sensibles à leur environnement et aux événements de la vie. Mais si le stress passager fait partie de la palette d'émotions avec lesquelles l'animal doit apprendre à vivre, il est nécessaire de réagir sans attendre dès lors qu’il devient chronique.


Heureusement, les facteurs de stress sont assez aisés à identifier pour le maître. Il devrait donc être en mesure de mettre en place des stratégies pour apaiser son chien dans les situations perçues par l’animal comme anxiogènes.

Partager
 

Les symptômes du stress chez le chien

Il peut être difficile pour un maître de remarquer au premier coup d'oeil que son chien est stressé, d’autant qu’on considère encore trop souvent que l'anxiété est propre à l'Homme. Or il s’agit bien là d’une idée reçue : les animaux sont eux aussi fréquemment affectés par ce trouble émotionnel. Chez le chien, certains signes ne trompent pas...

Les symptômes comportementaux

Les symptômes comportementaux

Le chien ne pouvant verbaliser son inconfort et son mal-être, c'est comme souvent son attitude qu'il faut scruter pour décrypter son état mental. Un animal stressé pourra ainsi être particulièrement agité et/ou avoir un comportement obsessionnel et compulsif. Un chien qui aboie trop, lècher avec excès ou encore adopte un comportement destructeur exprime par là quelque chose.

 

Mais c’est aussi l’inverse qui peut se produire, si bien qu’un comportement inhibé doit lui aussi alerter. Si l'animal semble perturbé, s'il cherche à fuir ou à se cacher, alors sans doute est-il en proie au stress.

 

Cela dit, les modifications comportementales les plus significatives sont bien évidemment celles qui touchent à l'hygiène de vie. Un chien qui refuse de manger ou, au contraire, un chien qui adopte un comportement boulimique, trahit probablement par là un mal-être, si le problème n’est pas lié à une maladie. De la même façon, un chien qui n’arrive pas à dormir ou, au contraire, un chien qui dort tout le temps, dès lors que la piste médicale est écartée, traduit vraisemblablement par là un mal-être profond, potentiellement lié à un stress chronique.

Les symptômes physiologiques

Les symptômes physiologiques

En plus de certains signes comportementaux, différents symptômes physiologiques peuvent également trahir un état de stress du chien.

 

Ainsi, des tremblements voire frissons du chien, un rythme cardiaque ou des halètements plus rapides qu’à l’accoutumée, des pupilles dilatées, un poil hérissé, des bâillements nerveux, une transpiration excessive notamment des pattes, une production abondante de salive ou encore des troubles gastriques tels que des diarrhées et des vomissements sont autant de symptômes potentiellement révélateurs d’un stress de l’animal.

Les causes possibles de stress du chien

Les facteurs de stress chez le chien sont sensiblement les mêmes que chez les humains. Un changement mal vécu par le chien, un cadre de vie anxiogène ou encore des traumatismes passés peuvent ainsi affecter sa sérénité d'esprit.

La nouveauté ou un changement de routine

La nouveauté ou un changement de routine

Comme beaucoup d'humains, le chien a besoin d'une certaine stabilité dans son quotidien pour se sentir apaisé. L'introduction d'un élément nouveau peut ainsi mettre à mal son équilibre.

 

Cette nouveauté peut consister notamment en l'arrivée d'un nouveau membre au sein du foyer, qu'il s'agisse d'un enfant ou d'un animal. Le départ ou le décès d'un membre du foyer peut aussi profondément perturber le chien, surtout si la personne en question s'occupait quotidiennement de lui. C’est d’autant plus vrai que le chien, lui, ne peut pas savoir si ladite personne reviendra ou non un jour.

 

L'arrivée ou la disparition d'un membre de la famille n'est pas le seul bouleversement pouvant causer du stress au chien. Par exemple, déménager avec son chien représente pour lui une perte totale de repères, et peut donc être très stressant - sans parler du risque de recevoir moins d'attention et d'affection de la part de son maître, plongé dans ses cartons. Plus simplement, un changement de mobilier et/ou d’agencement intérieur, de lieu de repos voire même de nourriture (a fortiori sans transition alimentaire) est également susceptible de perturber l'animal.

 

Enfin, un rythme de vie totalement chamboulé, avec par exemple des horaires de sorties et de repas modifiés par rapport à ce à quoi le chien est habitué, est pour lui source de stress.

 

Sachant tout cela, on comprend au passage pourquoi emmener son chien avec soi en vacances n’est pas toujours forcément le meilleur choix à effectuer, en particulier s’il est d’un naturel anxieux, tant cela peut être synonyme de nombreuses et importantes pertes de repères pour lui.

Un environnement peu épanouissant voire anxiogène

Un environnement peu épanouissant voire anxiogène

Pour se sentir pleinement épanoui, un chien doit évoluer dans un environnement sain et serein. A l’inverse, comme pour un humain (à ceci près que quelque chose qui peut rassurer ou indifférer l’un peut stresser l’autre), un environnement anxiogène lui causera du stress.

 

Si ses maîtres souffrent eux-mêmes d'anxiété, s'ils ne s'occupent pas – ou pas bien – de lui, s'ils le délaissent ou font preuve d'agressivité voire de violence à son égard, le bien-être du chien s'en trouvera considérablement impacté. Il convient d’ailleurs de préciser que, comme les enfants, et peut-être même plus encore du fait de leur perception de la communication non verbale des humains, les animaux ressentent les tensions et les émotions, ce qui les rend sensibles aux conflits et au mal-être de leurs propriétaires.

 

Un environnement peu stimulant, bruyant, mais aussi l'ennui, le manque de promenades et de rencontres avec d'autres chiens, ou encore l'enfermement, l'isolement et la solitude du chien sont aussi des facteurs pouvant induire pour lui un stress chronique.

 

Enfin, toute modification brusque de l'environnement, qu'il s'agisse par exemple de températures extrêmes, d'odeurs étranges et inconnues du chien ou encore de bruits forts (pétards, feu d'artifice, orage...) est également susceptible d’être une source de stress pour le chien, même si cela n’est généralement que temporaire.

Les chiens sont-ils égaux face au stress ?

Les chiens sont-ils égaux face au stress ?

Comme chez l’Homme, certains chiens sont plus enclins que d'autres à souffrir d'anxiété. L'hérédité et la génétique ont ainsi leur rôle à jouer dans l'apparition de ce trouble émotionnel.

 

En outre, certains moments de la vie du chien sont caractérisées par un risque accru de stress. En particulier, la période des chaleurs de la chienne peut être assez perturbante pour elle. Mais la maladie et le vieillissement du chien sont aussi des épreuves qui fragilisent psychologiquement l'animal.

 

En tout état de cause, les premiers mois de la vie d’un chiot sont déterminants pour le reste de sa vie, notamment quant à sa propension à être victime de stress. En effet, une éducation et une socialisation du chiot mal menées le rendront plus vulnérable, et il sera bien difficile de corriger le tir par la suite. Le chien risque d’être toute sa vie mal à l'aise en présence de congénères, ou encore de souffrir d'angoisse de séparation lorsque le maître quitte le domicile.

 

Enfin, les chiens ayant vécu des situations très difficiles (maltraitance, abandon...) gardent évidemment ce traumatisme en eux et sont de ce fait particulièrement fragilisés face aux troubles émotionnels comme le stress.

Comment aider ou soigner un chien stressé ?

Qu’elles soient positives ou négatives, les émotions font partie intégrante de la vie des humains comme de celle des animaux. Toutefois, un stress répété ou prolongé peut profondément affecter l'animal, aussi bien psychologiquement que physiquement, si bien qu’une réaction du maître est parfois nécessaire.

Anticiper les facteurs de stress chez le chien

Anticiper les facteurs de stress chez le chien

Mieux vaut prévenir que guérir : être un bon maître pour son chien, c’est aussi apprendre à anticiper les facteurs de stress pour l’animal, et ainsi les éviter lorsque cela est possible et souhaitable. Concerts, feux d'artifice et carnavals sont autant d’exemples de situations anxiogènes pour l’animal, qu’il n’est nul besoin de lui imposer.

 

En fait, le maître doit en quelque sorte apprendre à voir le monde à travers les yeux de son chien, pour pouvoir dès lors lui éviter toute épreuve inutile.

Mettre fin au déséquilibre

Mettre fin au déséquilibre

Plutôt que de chercher à guérir le stress du chien, mieux vaut souvent essayer d'en éradiquer la cause.

 

Par exemple, s’il est stressé parce qu'il s'ennuie et qu'il ne sort pas suffisamment, on peut augmenter le nombre de promenades avec son chien et lui proposer davantage d'activités stimulantes, en ayant recours si besoin à des jouets pour chien.

 

S’il semble souffrir de tensions à la maison, de l'atmosphère peu sereine qui y règne, alors c'est là-dessus qu'il faut travailler. Il est également important d'apprendre à communiquer avec son chien sans hurlements ni gestes brusques.

Rassurer un chien stressé

Rassurer un chien stressé

S'il n'est pas toujours possible ou souhaitable de chercher à soustraire le chien de toute situation stressante, il est important en revanche de l'aider à traverser ce moment difficile, tout particulièrement en le rassurant. Par exemple, lorsqu’il reste seul, lui laisser un vêtement imprégné de l'odeur de son maître peut grandement le rassurer.

 

On peut également redoubler d'attentions à son égard. Massage canin, brossage du poil du chien, câlins... sont autant de gestes faciles à intégrer au quotidien qui peuvent à la fois apaiser, relaxer et rassurer l'animal, mais aussi renforcer le lien avec son maître et procurer de beaux moments de complicité.

Les compléments alimentaires et médicaments contre le stress du chien

Les compléments alimentaires et médicaments contre le stress du chien

Au fur et à mesure des années, de nombreux produits ont été développés par les entreprises de santé pour aider à lutter contre le stress du chien.

 

Il est ainsi possible de lui donner des comprimés anti-stress à base de plantes ou de phéromones apaisantes pour le chien, et il existe également des sprays et diffuseurs, à base entre autres d'huiles essentielles, destinés à soulager l’animal. Enfin, les fabricants d’accessoires pour chien ont mis au point des produits dédiés au problème, à l’instar par exemple des colliers anti-stress.

 

Par contre, comme pour les humains, il convient d'être prudent quant à un éventuel recours à l'automédication. Mieux vaut demander conseil à son vétérinaire avant d'envisager tout traitement médicamenteux, même naturel.

Les gestes à éviter

Les gestes à éviter

Bien que les problèmes de stress du chien doivent être pris au sérieux, il n'est bien sûr pas question de garder son animal sous cloche et de chercher à le surprotéger pour lui éviter toute source de stress, car cela pourrait avoir des effets pervers bien pires.

 

Dès son plus jeune âge, il doit ainsi être progressivement exposé à des situations stressantes (en particulier à travers la découverte d’environnements nouveaux) auxquelles il pourra doucement s'habituer. Même si cela peut parfois être désagréable, tant pour lui que pour son maître, il a besoin d'apprendre à faire face à ses émotions. Il faut ainsi l'accompagner sans commettre l'erreur de trop le couver, surtout s'il est encore jeune. En effet, cela pourrait compromettre son apprentissage et l'empêcher d'acquérir les outils psychologiques, cognitifs et adaptatifs dont il a besoin pour faire face aux aléas de sa vie future.

 

Par ailleurs, les difficultés émotionnelles du chien peuvent générer de la frustration, de l'énervement ou de l’inquiétude pour le maître, surtout s’il n'arrive pas à les soulager. Il est alors primordial d'éviter autant que faire se peut de montrer ses états d’âme au chien, car cela ne ferait vraisemblablement qu’empirer la situation. Mieux vaut alors faire appel à un professionnel du comportement des chiens, qui pourra effectuer une analyse précise et objective de la situation, et aider à la débloquer.

Le mot de la fin

Le stress fait partie de la vie du chien. Mais s'il perdure ou se répète trop fréquemment, il peut avoir de lourdes conséquences, tant physiques que psychologiques. En en connaissant les causes possibles et en apprenant à en reconnaître les symptômes, le maître pourra mettre en place des stratégies pour éviter les sources de stress inutiles et aider son animal à faire face aux situations anxiogènes qu'il rencontrera tout au long de sa vie.

Dernière modification : 07/25/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet