Les répulsifs pour chien : choisir et utiliser un répulsif

Les répulsifs pour chien : choisir et utiliser un répulsif

On a beau aimer son chien, ce n'est pas pour autant qu'on lui permet tout et n'importe quoi. Rien n'est plus irritant par exemple que de le voir baver sur le canapé, faire ses besoins sur le tapis blanc du salon, piquer la nourriture laissée sans surveillance dans la cuisine, saccager potager et platebandes, ou répandre une odeur d'urine partout autour de la terrasse... Et que dire du chien du voisin qui prend l'habitude de faire ses besoins sur votre terrain ?


De fait, même avec la meilleure éducation du chien, il est souvent impossible de relâcher sa vigilance, ce qui peut être épuisant à la longue. Mais avez-vous pensé au répulsif pour chien, votre allié pour sauver les meubles et le jardin ?

Qu’est-ce qu’un répulsif à chien ?

Qu’est-ce qu’un répulsif à chien ?

Quelque chose de répulsif est, par définition, répugnant et inspire le dégoût. Le but du répulsif à chien est de le dégoûter – et donc le dissuader - d'adopter un comportement indésirable, et non de le blesser. En effet, cela n’aurait comme seul résultat que de rendre le chien agressif, sans pour autant régler le problème initial. Dès lors, on comprend mieux qu’il est nécessaire de connaître et observer son chien pour savoir ce qui le répugne (et qui ne doit certainement pas être confondu avec ce qui le frustre, l’irrite ou lui fait peur).

 

Pour bien comprendre la différence, on peut par exemple comparer la réaction d’un chien face à l’odeur forte de l’eucalyptus, et sa réaction face à des coups ou aux cris. Dans l’immédiat, chacune de ces "conséquences" à son comportement négatif fonctionne : le chien recule. Mais sur le long terme, l’odeur forte lui fera simplement prendre un autre chemin, alors que les coups ou les cris ne feront que stimuler son instinct primaire de défense, et mettre donc celui qui en est l’auteur en danger de faire face à un comportement agressif du chien, motivé par la légitime défense. Autrement dit, non seulement le but de dissuasion ne sera pas atteint, mais il y aura en plus un problème supplémentaire à gérer...

 

Au contraire, le répulsif à chien est un must pour tout maître souhaitant éviter de fâcheux dégâts. Il deviendra vite son meilleur allié, fonctionnant habituellement du premier coup (ou presque), sans le moindre effort de sa part. Au lieu donc de crier après votre chien des dizaines de fois pour lui apprendre à ne pas entrer dans la cuisine ou à ne pas jouer avec vos plantes vertes, avec parfois pour seul résultat que de devoir recommencer cinq minutes plus tard, vous aurez simplement à utiliser le répulsif approprié et celui-ci fera le travail à votre place, à la fois efficacement, silencieusement et calmement.

Le fonctionnement des répulsifs pour chien

© Lemonde.fr
© Lemonde.fr

Le répulsif peut agir de différentes façons selon les buts recherchés et le caractère de l'animal. En effet, les chiens ne réagissent pas tous de la même manière aux répulsifs, au même titre que chez les humains une personne peut être dégoûtée par les araignées et une autre en être passionnée. Ainsi, alors que la majorité des chiens détestent l’odeur de la citronnelle, d’autres en raffolent et se roulent dedans. Autant dire qu’on aura tôt fait de se retrouver avec un potager réduit en bouillie si, pensant bien faire, on avait planté une haie de citronnelle tout autour de celui-ci pour en éloigner son chien, sans avoir vérifié au préalable sa réaction face à cette herbe.

 

Cela dit, certains dégoûts sont vraiment communs à tous les individus. Par exemple, aucun chien n'aime les ultrasons, ni les odeurs épicées.

 

Pour le reste, il est indispensable d’être bien attentif aux réactions de son compagnon, à son comportement face aux bruits, aux odeurs et aux objets. Si on observe chez lui une répulsion prononcée envers quelque chose en particulier, c'est cela qu'il faut utiliser comme répulsif avec lui.

 

De fait, on peut ranger les nombreux répulsifs pour chien disponibles en 4 catégories, selon le levier par lequel ils agissent : l'odorat du chien, l'ouïe du chien, le toucher ou encore l’effet de surprise.

Les différents types de répulsifs pour chiens

Les répulsifs pour chien basés sur l'odorat

Les répulsifs pour chien basés sur l'odorat

De nombreux répulsifs pour chien utilisent l’odorat du chien, qui est probablement le sens le plus développé chez cette espèce.

 

On trouve dans cette catégorie à la fois des sprays à odeurs désagréables et des recettes naturelles de grand-mère, par exemple à base de poivre ou d'eucalyptus. Dans un cas comme dans l’autre, ils ont l'avantage d'être économiques, a fortiori s'ils sont faits maison.

 

En revanche, ils s'utilisent principalement à l'intérieur ou dans des endroits couverts, car la pluie et les intempéries peuvent en diminuer l'efficacité. De fait, comme le chien doit être en mesure de percevoir l’odeur du répulsif de façon certaine, ils sont plutôt destinés à être utilisés dans des endroits assez confinés, où seule une zone de taille restreinte est à protéger. Si on veut les utiliser à l'extérieur, vaut mieux prévoir de réitérer régulièrement l'opération.

 

Cela dit, que ce soit en intérieur ou en extérieur, arrive normalement un moment où le répulsif n’est plus nécessaire, le chien ayant assimilé l’information et cessé par lui-même le comportement posant problème. Il reste néanmoins pertinent d’en garder disponible, afin de discipliner le chien et lui rafraîchir la mémoire s’il venait à oublier momentanément l’interdit, histoire d’éviter qu’il ne reprenne de mauvaises habitudes...

 

Il est également important de bien vérifier la composition du produit pour s'assurer qu'il n’est pas nocif pour la santé, que ce soit celle du chien ou celle des autres personnes présentes dans la maison, à commencer par exemple par de jeunes enfants.

 

Les répulsifs en spray s'utilisent comme moyen de faire respecter la discipline (quand on surprend le chien sur le fait) ou à titre préventif (en vaporisant sur un meuble ou dans un endroit critique). Il faut compter de 10 à 20 euros pour un récipient de 500ml.

 

Cela dit, pour beaucoup moins cher, vous pouvez aussi essayer ces recettes de répulsif naturel pour chien :

Le vinaigre blanc

Le vinaigre blanc

Produit multitâche, le vinaigre est très efficace pour éloigner les chiens. Utilisé pur ou dilué à raison d'un bouchon par litre (voire plus si cela ne s'avère pas assez dissuasif), il est inoffensif pour les animaux, tout en les gardant parfaitement à distance. On peut en faire un vaporisateur à utiliser comme moyen de discipline lorsque le chien s'approche d'un endroit interdit, ou bien laver directement le sol avec le produit dilué, de façon à agir de manière préventive.

 

Pour en faire un répulsif en spray très puissant, à vaporiser aux endroits ou sur les objets interdits, on peut y ajouter de l'ail pressé ou des huiles essentielles de menthe ou de poivre : on obtient alors un cocktail des plus dissuasifs.

Les agrumes

Les agrumes

En général, les chiens détestent l'odeur des agrumes. Si c'est le cas avec le vôtre, vous pouvez déposer des quartiers de citron ou de pamplemousse dans de petits bols aux endroits d'où vous voulez l’éloigner. Vous pouvez aussi presser le jus de 5 citrons dans un litre d'eau et l'utiliser en spray.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles

Lavande, eucalyptus, citron, citronnelle et menthe poivrée sont les principales huiles essentielles que les chiens détestent tout particulièrement. À raison de 10 gouttes par litre d'eau, libre à vous de faire le mélange qui convient (ou plutôt déplaît) le plus à votre chien.

 

Il ne vous reste ensuite plus qu’à vaporiser généreusement dans tous les endroits dont vous souhaitez l’éloigner. Pour garder l'odeur plus longtemps, il est même possible d’imprégner des bouts de bois du mélange et de les déposer aux endroits désirés.

 

Et comme si cela ne suffisait pas, ce vaporisateur est aussi un excellent assainisseur d'air pour les salles de bain.

La moutarde

La moutarde

La moutarde fait également un très bon répulsif pour chien naturel. Pour ce faire, mélangez simplement deux grosses cuillères de moutarde dans un litre d'eau puis secouez fort. Vous pouvez si besoin utiliser le mélange en spray répulsif.

L'ail

L'ail

Pour être efficace en tant que répulsif pour chien, l'ail doit d'abord macérer deux semaines. Au terme de ce délai, à raison de deux gousses écrasées dans un litre d'eau bouillante, vous obtiendrez un puissant spray répulsif.

 

L'effet répulsif sera décuplé si vous y ajoutez 10 gouttes d'huiles essentielles répulsives de votre choix : lavande, citron, citronnelle, menthe poivrée, eucalyptus...

La citronnelle

La citronnelle

En général, les chiens n'aiment pas du tout l'odeur de la citronnelle et ne se risquent pas là où elle pousse. Si c’est effectivement le cas avec votre chien et que vous en plantez abondamment dans votre jardin, elle agira comme bouclier et défendra vos autres plantations de votre compagnon un peu trop aventureux...

Le marc de café

Le marc de café

En plus de servir d'engrais pour votre potager et votre jardin (ou d'être un excellent exfoliant anticellulite... mais ce n'est pas le sujet ici !), le marc de café est un excellent répulsif contre les chiens.

 

Il suffit de faire sécher à l'air libre votre marc de café quotidien, puis, une fois qu’il est bien sec, de le soupoudrer à l’endroit souhaité pour protéger meubles, tapis et autres plantes de votre chien, car il en fuira l'odeur. Dans le cas d’une utilisation en intérieur, il est aussi possible de le mettre dans une coupelle plutôt que de le saupoudrer : c’est plus pratique et moins salissant.

 

Cerise sur le gâteau, votre chien ne sera pas le seul à s’éloigner : les insectes indésirables, comme les fourmis, les limaces et les pucerons, feront de même. Pensez-y demain matin, avant de jeter le précieux résidu de votre café matinal...

La fleur de soufre

La fleur de soufre

On peut acheter de la fleur de soufre dans les magasins de jardinage ou sur Internet, pour environ 25 euros le kilo. Elle est très efficace comme répulsif contre les chiens qui ont tendance à uriner aux mauvais endroits : il suffit simplement de saupoudrer les endroits qu'on veut protéger.

L'alcool ménager

L'alcool ménager

L’alcool ménager peut être utilisé comme répulsif à chien, soit en spray (un verre d'alcool dans un litre d'eau tiède), soit pur, sur des cotons imbibés et déposés autours des zones critiques.

Les répulsifs pour chien à ultrasons

© Banggood.com
© Banggood.com

Si certains répulsifs pour chiens font appel à l’odorat, d’autres, non moins efficaces, prennent le parti de jouer sur l’audition du chien.

 

En effet, il est de notoriété publique que les chiens détestent les ultrasons, c'est-à-dire les sons de très haute fréquence. Plus précisément, la hauteur d’un son, exprimée en Hertz (Hz), exprime le nombre de vibrations par seconde qu'il émet. Par exemple, le LA obtenu avec un diapason, qui sert de référence à tout musicien, oscille à 440 Hz.

 

L'humain entend les sons allant de 20 Hz à 20.000 Hz, mais le chien peut entendre jusqu’à 50.000 Hz. Les ultrasons se situent entre 20.000 Hz et 10.000.000 Hz ; parmi eux, ceux situés entre 20.000 Hz et 50.000 Hz sont dont inaudibles pour l'humain, mais audibles et dérangeants pour les chiens. Ce sont ces sons que les répulsifs pour chien à ultrason utilisent.

 

Qu’ils servent à empêcher votre chien d'aller dans les endroits critiques du jardin ou à empêcher ceux des voisins d'uriner sur votre terrain, les répulsifs à ultrason sont des sentinelles de choix pour le jardin. Il faut dire qu’ils cumulent les avantages : très efficaces (et ce sur tous les chiens), inoffensifs tant pour l'animal que pour les humains alentour, non salissants, silencieux pour l’humain et mobiles, pouvant être déplacés selon les besoins des saisons ou en cas de déménagement avec son chien. En outre, une bonne partie des modèles sont écologiques, car fonctionnant à l'énergie solaire.

 

Néanmoins, quand on parle d’énergie solaire, il peut sembler inquiétant de devoir se fier au ciel bleu pour faire fonctionner son appareil, surtout dans une région ou à une période de l’année le soleil se laisse désirer... Toutefois, avant d’exclure pour cette raison l’idée d’acheter un répulsif fonctionnant à l’énergie solaire, il convient de comprendre un peu mieux comment ils fonctionnent...

 

Ainsi, les chargeurs solaires comportent des capteurs photovoltaïques, utilisant le plus souvent le silicium comme matériau semiconducteur, qui transforme la lumière en électricité. Quand les photons qui composent la lumière heurtent le silicium, et surtout les électrons qui s’y trouvent, une transmission d’énergie est produite. Les électrons se libèrent du silicium, pour être ensuite canalisés afin de générer de l’électricité. Par conséquent, le courant produit est proportionnel à la quantité de lumière reçue, et non de rayons de soleil !

 

Cela dit, il y a évidemment plus d’électricité produite lorsqu’il y a plus de soleil, et il convient donc de placer les bases en plein soleil et/ou là où il frappe le plus longtemps durant la journée. Mais il n’y a pas lieu de s’inquiéter en cas d’absence de soleil : dès lors qu’il fait jour, la lumière suffit pour activer le processus de production d’électricité...

 

Par contre, les répulsifs à ultrasons ont du sens surtout en extérieur. En effet, comme ils ont en moyenne une portée d’environ huit mètres, il est quasi impossible de mettre un répulsif à ultrasons dans une maison où vit un chien, à moins de vouloir lui refuser l'accès complet à une bonne partie de la maison et/ou d’habiter un vaste logement. À l'inverse, en extérieur, si la zone à protéger est vaste, il peut être nécessaire d’en installer plusieurs. Il faut compter environ 25 euros par répulsif.

 

© Amazon
© Amazon

Les répulsifs à ultrasons existent aussi sous forme portable, moyennant environ 20 euros. C’est un objet pratique par exemple pour les joggeurs qui voudraient éloigner les chiens agressifs rencontrés lors de promenades...

 

Par ailleurs, si un dispositif ultrasons fonctionnant à l’énergie solaire ne peut être envisagé en extérieur du fait d’un manque chronique d’ensoleillement, il existe également des dispositifs de clôture électrique, avec fil souterrain et collier fonctionnant avec une pile électrique rechargeable. Le collier émet des ultrasons dès qu’il s’approche du fil souterrain, ce qui permet de dissuader le chien d’aller plus avant. Le prix de tels équipements est assez disparate, pouvant aller de 70 euros à près de 400 euros. Dans tous les cas, il est important de lire les retours d’expérience d’autres utilisateurs avant de s’engager dans cette voie, car l’installation peut s’avérer assez compliquée, d’autant qu’il faut enterrer un fil tout autour du terrain ou de la zone à protéger : mieux vaut donc faire en sorte de choisir d’emblée le bon équipement, plutôt que de devoir s’y prendre à plusieurs fois – sans parler de l’aspect financier.

 

Il convient toutefois de souligner que ce dispositif peut avoir un double emploi : interdire au chien l’accès à certaines zones du jardin, mais aussi l’empêcher de fuguer.

Les revêtements répulsifs pour chien

Les revêtements répulsifs pour chien

Certains chiens ont en horreur de marcher sur certaines surfaces, comme par exemple des lattes de bois disjointes. Prenez note de ce qui fonctionne avec votre chien et utilisez si possible ce revêtement aux endroits dont vous souhaitez le tenir à l'écart, comme par exemple la terrasse.

 

On peut aussi mettre les clôtures dans cette catégorie. Si vous avez par exemple un potager et n’avez aucune envie que votre chien le ravage, le plus simple est d'installer une clôture en grillage à poule de bonne qualité et d'environ un mètre de haut. Si vous combinez ce dispositif avec un répulsif à ultrasons, vous aurez toutes les chances que vos tomates soient épargnées.

 

Si à l’inverse le but est d'empêcher son chien de fuguer, une clôture reste aussi la meilleure solution...

Les répulsifs qui surprennent le chien

© Petsafe
© Petsafe

Un dispositif apparu assez récemment sur le marché promet de garder à distance le chien des meubles ou pièces de votre choix. Il consiste à faire porteur un collier émetteur au chien et à installer des « bases » dans la maison, qui réagissent à son approche en émettant des ultrasons, ce qui le fait reculer instantanément.

 

En parallèle, il existe aussi des bombes répulsives avec détecteurs de mouvements qui propulsent un jet inodore et inoffensif dès que le chien (ou tout autre animal) s'approche. Il faut prévoir environ 70 euros pour la bombe initiale et une recharge. C'est simple, sans dégât et assez efficace avec tous les individus, car aucun chien n’apprécie d’être surpris de la sorte. Attention cependant qu'il ne s'habitue pas ! Pour cela, changer légèrement la position des bases de temps à autres peut empêcher le chien de s'habituer au répulsif et de trouver une façon de le contrer.

 

Ce dispositif peut aussi être combiné avec un répulsif olfactif fixe (par exemple une boule de coton imbibée d’huile essentielle d’eucalyptus), pour maximiser l’efficacité et la fiabilité de l’ensemble. On n’est jamais trop prudent...

 

En tout état de cause, pour ces dispositifs fonctionnant à l’aide de bases servant chacune à sécuriser une zone donnée, il faut autant que faire se peut tâcher de regrouper le plus de choses possibles sur une même base, afin d’éviter leur multiplication. Si le chien ne peut faire dix pas dans la maison sans être confronté à un répulsif, il va vite perdre la tête...

Comment choisir un répulsif pour chien ?

© Petsafe
© Petsafe

Le choix du répulsif pour chien à utiliser dépend à la fois du problème à régler et du budget.

 

Si l’objectif est de préserver l’intégrité de son espace de vie intérieur (meubles, tapis…), un spray répulsif peut être très efficace, à condition bien sûr qu’il n’abîme pas les tissus. Mieux vaut s’en assurer au préalable, en faisant un test sur un coin non apparent du tissu en question. Le spray répulsif est alors l’allié idéal des petits budgets et amateurs de DIY.

 

S’il s’agit de restreindre l’accès du chien à certaines pièces de la maison, une base avec détecteur de mouvement et jet inoffensif peut être très efficace. Le chien comprendra rapidement que ce petit objet est dérangeant, et cherchera à le fuir, si bien d’ailleurs que le jet sera rapidement inutile : la seule vision de la base le fera reculer. Le dispositif peut être un peu coûteux à l’achat, mais en considérant le fait qu’il ne sera sûrement pas nécessaire de dépenser trop souvent pour des recharges si l'animal assimile bien l’information, l’investissement peut en valoir le coût.

 

Si la problématique est plutôt de conserver un potager ou des plates-bandes fleuries intactes ou de faire fuir les chiens du voisinage, les bases à ultrasons sont très efficaces. Comme elles sont inaudibles pour l’humain, on peut en mettre abondamment sur le terrain pour éviter les « trous » dans la zone à protéger et bien assurer l’opacité du bouclier ultrasons de l’ensemble de cet espace. C’est un peu dispendieux à l’achat, mais plutôt économique par la suite, a fortiori si on opte pour des modèles fonctionnant à l’énergie solaire.

 

Si on cherche simplement à profiter au maximum d’une terrasse propre qui sent bon la grillade et/ou les fleurs plutôt que l’urine de chien, opter pour un joli revêtement en planches de bois disjointes (sous réserve que le chien n’aime effectivement pas cela) permet de concilier l’utile et l’agréable. Côté budget, les planches étant souvent moins chères que la pierre décorative, on fait des économies tout en se garantissant de superbes soirées entres amis en terrasse.

 

A l’inverse, si votre chien est un peu trop sociable et aventureux, au point qu’il passe son temps à fuguer, le répulsif le plus simple et efficace (mais non le moins dispendieux) reste la clôture ou le muret... À moins de décider de vivre sans chien, ou de le confiner à l’intérieur, cette dépense est malheureusement souvent obligatoire pour tout maître de chien possédant un jardin, afin d'empêcher son chien de fuguer...

 

Enfin, si vous voulez économiser sur l’abonnement à la salle de sport ou préférez simplement la marche ou le jogging, mais redoutez de croiser des chiens agressifs sur votre route, l’investissement dans un répulsif à ultrasons portatif sera vite rentabilisé au vu de la tranquillité qu’il vous procurera.

Le mot de la fin

Quelle que soit la forme qu’il prend, le répulsif pour chien est loin d'être un procédé cruel, une solution de facilité ou une fuite en avant pour maître paresseux. Il représente plutôt un outil de discipline à considérer sérieusement pour qui veut cohabiter avec son chien dans le calme et la sérénité. Il évite ainsi non seulement de perdre son énergie à lui crier après, mais aussi de créer des troubles dans la relation entre l’animal et son maître. Ce faisant, il autorise ce dernier à être dans les meilleures dispositions possibles pour jouer avec son chien, promener son chien..., et de façon générale profiter pleinement de la compagnie du meilleur ami de l'Homme !

 

A cela s’ajoutent ses indéniables bienfaits s’il s’agit de chasser les chiens du voisinage de votre terrain avec calme, dignité et bonne humeur, préservant ainsi les bonnes relations entre voisins...

Par Émilie B. - Dernière modification : 09/05/2019.
Chatsdumonde.com Vous aimez aussi les chats ?

Vous aimez aussi les chats ?