Mon chien court après les voitures, les vélos ou les trottinettes

Mon chien court après les voitures, les vélos ou les trottinettes

Une bicyclette ou une trottinette passe devant votre compagnon, et le voilà parti à sa poursuite avant même que vous n’ayez eu le temps de l’en empêcher ! 


Voir un chien qui court après un vélo, une voiture, une trottinette ou un jogger peut paraître amusant de prime abord. Pourtant, ce comportement problématique du chien doit être pris au sérieux, et il est essentiel qu'il abandonne rapidement ce réflexe dangereux non seulement pour lui, mais aussi pour les humains se trouvant à proximité.

Pourquoi mon chien court-il après les voitures, les vélos, les joggers ou les trottinettes ?

Pourquoi mon chien court-il après les voitures, les vélos, les joggers ou les trottinettes ?

Chez certains chiens, le passage d’un vélo, d’une trottinette, d’une voiture ou même d’un jogger peut déclencher une course poursuite effrénée, potentiellement dangereuse pour l’animal et susceptible de causer de graves accidents de la route.

 

Plusieurs causes peuvent expliquer ce comportement. Les principales sont les suivantes :

  • le chien les perçoit comme des intrus essayant de violer son territoire, et se donne pour mission de les faire fuir ;
  • le chien cherche à échapper à l’ennui ou à se défouler. Courir derrière quelque chose ou quelqu’un n’est alors rien d’autre qu’un jeu lui permettant de dépenser son trop plein d’énergie ;
  • le chien obéit à son instinct de prédation et considère ces objets en mouvement comme des proies, qu’il faut donc prendre en chasse.

Comment faire pour que mon chien cesse de poursuivre les vélos, voitures, trottinettes et joggers ?

Comment faire pour que mon chien cesse de poursuivre les vélos, voitures, trottinettes et joggers ?

Comme pour la plupart des problèmes de comportement des chiens, il convient tout d’abord d’identifier la cause qui pousse le chien à agir de la sorte, pour pouvoir s’attaquer au problème à la source et y remédier de manière efficace.

 

De fait, si votre chien court après tout ce qui passe à ses côtés parce qu’il manque d’exercice et ressent le besoin de se dépenser, la solution consiste à lui donner des occasions d’utiliser son énergie : faire des promenades avec son chien plus nombreuses et/ou plus longues, jouer avec son chien plus souvent, faire pratiquer un sport canin à son chien...

 

Dans le cas où le chien a développé une peur – voire une phobie - d’un de ces moyens de transports, par exemple du fait d’un accident, il convient de l’en désensibiliser en le mettant volontairement en contact avec l’objet qui pose problème. On peut par exemple s’approcher doucement d’un véhicule stationné et le toucher avec la main pour lui montrer qu’il n’a pas à avoir peur, puis le laisser tourner autour, l’observer de près, la renifler afin de lui permettre de se familiariser avec ce qu’il considère comme une potentielle menace. S’il accepte de jouer le jeu et ne cherche pas à prendre ses pattes à son cou, on le félicite avec des caresses et paroles d’encouragement. Il faut alors répéter cet exercice jusqu’à ce qu'il n’ait plus peur de s’approcher des véhicules.

 

Mon chien court après les voitures, les vélos ou les trottinettes

Quoi qu’il en soit, l’apprentissage du rappel dans le cadre de l’éducation du chien est déterminant. Pour sa sécurité comme pour celle des autres, il est essentiel qu’il obéisse à son maître lorsque celui-ci lui demande de revenir, même s’il doit pour cela faire taire ses pulsions.

 

En dernier recours, et seulement sous certaines conditions, il est possible de punir un chien surpris en train de courir derrière un véhicule. La punition vise alors à lui faire comprendre à votre compagnon qu’il a mal agi, mais ne doit certainement pas être administrée avec violence : quelles que soient les circonstances, rien ne justifie de frapper un chien. Par ailleurs, une punition à donner à un chien se doit d’être relativement courte et ne pas excéder plus de 10 minutes ; au-delà de ce délai, il aura tout simplement oublié pourquoi il est puni.

 

Si malgré vos tentatives pour remédier au problème, votre chien poursuit les joggeurs, vélos, voitures ou trottinettes comme si rien n'avait changé, il convient de se tourner vers un comportementaliste canin car ce problème, en plus d’être angoissant pour son maître voire de lui empoisonner l’existence, met en danger l'animal et les personnes alentour.

 

En tout état de cause, réduire ou arrêter les promenades avec son chien à cause de ce problème est une solution à exclure, car il risquerait fort de développer d’autres problèmes de comportement, faute d’être suffisamment stimulé physiquement et/ou intellectuellement.

Dernière modification : 09/19/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Vidéos sur ce sujet