Les différents types de tempérament du chien

Trois chiens au tempérament différent côte à côte

À travers leurs travaux visant à connaître et analyser le caractère des chiens, différents chercheurs ont mis en évidence six types de tempéraments canins. Ils sont très utiles pour guider le propriétaire dans ses interactions quotidiennes avec le meilleur ami de l'Homme.


Connaître les différents tempéraments du chien permet ainsi de mieux comprendre la façon dont il fonctionne et d'adapter son éducation. Mais cela est aussi utile pour choisir un chien en fonction de sa race, certains tempéraments étant prédominants chez certaines races.

Qu'est-ce que le tempérament d'un chien ?

Un chiot lèche le nez de sa maîtresse

Le tempérament du chien correspond à l'ensemble de ses qualités psychiques, de ses traits de caractère et de ses réactions comportementales, qui définissent sa personnalité : sa curiosité, sa sociabilité, son indépendance, son courage, etc.

 

Le tempérament est donc une notion de long terme. En cela, il diffère de l'humeur, qui elle est passagère et dépend très fortement des évènements actuels ou très récents. Ainsi, un chien peut par exemple être d'humeur agressive (par exemple parce qu'il est malade ou est effrayé par quelque chose) sans pour autant avoir dans l'ensemble un tempérament agressif.

De quoi dépend le caractère d'un chien ?

Quatre chiots Bergers Blancs Suisses dans le jardin

Chaque chien a un caractère qui lui est propre et qui dépend d'un grand nombre de facteurs : sa race bien sûr, mais aussi les expériences qu'il a vécues, l'attitude des personnes autour de lui, etc. Cela explique que deux individus de même race voire même issus d'une même portée peuvent évoluer vers des comportements très différents.

 

Ainsi, les spécialistes distinguent deux grands types de caractère :

  • le caractère inné, présent dès la naissance ;
  • le caractère acquis, qui est façonné au fil de sa vie et de ses expériences.

Le caractère inné

Un Akita Inu marche dans un parc

Il existe bien sûr des caractéristiques comportementales que l'on retrouve plus fréquemment chez certaines races que chez d'autres : c'est ce que l'on appelle le caractère inné.

 

Ce dernier est façonné par les éleveurs au fil des générations, pour permettre à chaque race d'exceller dans le travail auquel on la destine : la garde des propriétés, la chasse, la protection de troupeaux, comme compagnon de vie...

 

Ainsi, si l'on prend quelques exemples de races :

  • l'Akita Inu est de nature calme et plutôt indépendante ;
  • le Boxer est réputé à la fois joueur et très fidèle ;
  • le Shetland fait partie des races à la fois dociles et très affectueuses ;
  • le Chien Loup Tchécoslovaque est très courageux mais possède un caractère bien trempé.

Le caractère acquis

Une petite fille et son chiot assis côte à côte

Le caractère d'un chien dépend aussi et surtout des expériences qu'il a vécues : c'est ce que l'on appelle le caractère acquis.

 

En effet, le développement prénatal du chiot, puis sa socialisation, son éducation et les situations auxquelles il est confronté, façonnent sa personnalité. Par exemple, un même chien peut devenir anxieux voire peureux s'il n'a pas été mis en présence d'autres animaux durant les premières semaines de sa vie, ou au contraire extrêmement sociable si sa socialisation a été menée correctement.

 

Le caractère acquis tient une place considérable dans la personnalité du chien - bien plus au final que le caractère inné. Pour cette raison, on considère que c'est l'Homme et non la race qui forge l'essentiel du tempérament de son compagnon.

Quels sont les tempéraments possibles chez le chien ?

Trois chiens Beagle côte à côte

Si le caractère de chaque chien lui est propre, il existe toutefois des types de tempérament qui permettent de les classer selon un ensemble de traits et de comportements communs.

 

On distingue ainsi : l'indépendant, le soumis, l'extraverti, le rebelle, le peureux et l'assertif.

 

Cette catégorisation n'a pas un caractère officiel, et d'autres spécialistes de la psychologie canine peuvent proposer leur propre classement selon des types de tempérament différents. Si l'on souhaite connaître son caractère de manière plus scientifique, il est possible de recourir à un test de caractère pour chien. Le plus connu est le test de Campbell, mais il en existe d'autres.

Un chien peut-il avoir mauvais caractère ?

Vue proche d'un chien à l'air menaçant

On entend régulièrement dire de tel chien qu'il est méchant ou de tel autre qu'il a mauvais caractère. La plupart du temps, ces expressions sont utilisées pour désigner le fait qu'il est d'humeur changeante voire a tendance à être agressif. Mais en réalité, ces mots ont-ils réellement un sens pour la gent canine ?

 

En effet, la grande différence avec l'être humain est que le chien ne comprend pas des notions aussi complexes que la morale ou la justice : il ne fait donc pas de jugement de valeur ni de choix éthique. S'il se comporte mal (par exemple en mordant quelqu'un), cela traduit non pas le fait qu'il se vengerait de cette personne ou serait mauvais par nature, mais plutôt qu'il souffre probablement d'un mal-être, d'un défaut de socialisation, ou encore d'un problème de communication avec son entourage.

 

Lorsqu'on parle de caractère ou de tempérament d'un chien, il faut faire attention à ne pas tomber dans le piège de l'anthropomorphisme. Dire qu'un chien est gentil ou méchant, ou qu'il a bon ou mauvais caractère, n'a en réalité pas beaucoup de sens - surtout quand on sait que son caractère dépend en grande partie de la façon dont il a été éduqué par le passé.

Le caractère d'un chien est-il figé ?

Une femme et son chien assis sur un canapé se fixent du regard

Quelle que soit la race à laquelle il appartient, un chien n'est certainement pas condamné à sa naissance à appartenir à un type de tempérament en particulier.

 

Certes, le caractère de ses parents a nécessairement un impact sur le sien, mais l'acquis est nettement plus influent que l'inné. Le type de tempérament qu'il aura dépend donc grandement de son environnement, de sa relation à son maître et de la façon dont il a été éduqué.

 

Ainsi, il peut très bien devenir un chien timide même s'il est né en étant plutôt soumis, ou évoluer vers un chien rebelle en étant simplement né avec un caractère indépendant.

 

 

Page 1 :
De quoi dépend le tempérament d'un chien ?
Page suivante :
Le chien indépendant
Par Aurélia A. - Dernière modification : 08/25/2021.

Discussions sur ce sujet