Les différents types de tempérament du chien

Les différents types de tempérament du chien

A travers leurs travaux visant à connaître et analyser le caractère des chiens, différents chercheurs ont mis en évidence six types de tempéraments canins. Ils sont très utiles pour guider le propriétaire, l'éducateur ou le comportementaliste dans leur interaction quotidienne avec le meilleur ami de l'Homme.


Connaître les différents tempéraments du chien permet ainsi de mieux comprendre la façon dont il fonctionne et d'utiliser des méthodes d'éducation adaptées. Mais cela est aussi utile pour choisir un chien en fonction de sa race, certains tempéraments étant prédominants chez certaines races.

Page 1 :
De quoi dépend le tempérament d'un chien ?
Page suivante :
Le chien indépendant
De quoi dépend le tempérament d'un chien ?

Le tempérament d'un chien correspond à l'ensemble de ses qualités psychiques et de ses réactions comportementales, qui définissent sa personnalité : sa curiosité, sa sociabilité, son indépendance, son courage, etc. La grande différence avec l'Homme est qu'un chien ne fait pas de jugement de valeur ni de choix moral : ainsi, contrairement à une idée répandue sur les chiens, ces derniers ne font pas des bêtises par méchanceté ou par vengeance envers leur maître.

 

Lorsqu'on parle de caractère ou de tempérament d'un chien, il ne faut donc pas tomber dans le piège de l'anthropomorphisme : dire d'un chien qu'il a bon ou mauvais caractère n'a en réalité pas beaucoup de sens. Un chien agressif ou même un chien mordeur n'est pas mauvais par nature : il exprime plutôt un mal-être, souffre d'un défaut de socialisation ou encore d'un problème de communication avec son entourage.

 

Chaque chien a un caractère qui lui est propre, si bien que deux individus de même race ou issus d'une même portée peuvent évoluer vers des comportements très différents. Il existe toutefois bien sûr des caractéristiques comportementales que l'on retrouve plus fréquemment chez certaines races que chez d'autres : c'est ce que l'on appelle le caractère inné. Ce dernier a été façonné par les éleveurs au fil des générations, pour permettre à chaque race d'exceller dans le travail auquel on la destinait (chien de garde, chien d'attaque, chien de protection de troupeau, etc.). Ainsi, par exemple, l'Akita Inu est de nature plutôt indépendante, alors que le Border Collie fait partie des races de chien les plus affectueuses.


Mais le caractère d'un chien dépend aussi et surtout des expériences de la vie : il s'agit du caractère acquis. Le dévelopement prénatal du chiot, puis sa socialisation et son éducation, façonnent sa personnalité : un même chien peut devenir peureux ou anxieux s'il n'a pas été mis en présence d'autres animaux durant les premières semaines de sa vie, ou au contraire extrêmement sociable si sa socialisation a été bien menée. Le caractère acquis tient une place considérable dans la personnalité du chien, et c'est la raison pour laquelle on considère que c'est l'Homme qui forge le tempérament de son compagnon.

 

Si le caractère de chaque chien lui est propre, il existe toutefois des types de tempérament qui permettent de "classer" les chiens selon un ensemble de traits et de comportements communs. On distingue ainsi :

  • l'indépendant ;
  • le soumis ;
  • l'hyperactif ;
  • le rebelle ;
  • le peureux ;
  • l'assertif.

 

Cette catégorisation n'a pas un caractère officiel, et d'autres spécialistes de la psychologie canine peuvent proposer leur propre classement selon des types de tempérament différents. Si l'on souhaite connaître le caractère de son chien de manière plus scientifique, il est possible de recourir à un test de caractère canin. Le plus connu est le test de Campbell, mais il en existe également trois autres : le test de nichée de Toman, le test du jouet animé de Quéinnec et le test du miroir de Breteau.

 

Dans tous les cas, un chien n'est pas condamné à sa naissance à appartenir à l'un ou l'autre de ces types de tempérament. Son caractère dépend grandement de sa relation à son maître et de la façon dont il a été éduqué : ainsi, un soumis peut se transformer en timide, et un indépendant peut finir par adopter un comportement rebelle.

Page 1 :
De quoi dépend le tempérament d'un chien ?
Page suivante :
Le chien indépendant
Dernière modification : 10/15/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 Envoyer cette page à un ami

Sommaire de l'article

Discussions sur ce sujet