10 bonnes raisons d'adopter un chien quand on a un enfant

10 bonnes raisons d'adopter un chien quand on a un enfant

Adopter un chien est un rêve pour beaucoup d’enfants. Et force est de constater que l’idée est loin d’être inepte, car non seulement les enfants et les chiens s’entendent en général très bien, mais en plus ce nouveau compagnon peut apporter beaucoup au petit – ainsi qu’aux autres membres de la famille, d’ailleurs. 


Voici donc 10 bonnes raisons d’adopter un chien quand on a un enfant.

Page 1 :
Ce qu’il faut savoir avant d’adopter un chien pour un enfant

Un chien n’est pas un cadeau

Un chien n’est pas un cadeau

Avant toute chose, il est essentiel de souligner qu'un chien n'est pas un cadeau, car un chien n'est pas un jouet.

 

Or, offrir un chien à son enfant pour Noël ou son anniversaire est une erreur que commettent beaucoup de parents. Pourtant, ce n’est pas un objet dont on peut se lasser et qu’on peut abandonner au profit d’un autre. C’est un engagement sur une dizaine d’années, voire plus. Il est indispensable que l’enfant fasse cette distinction et comprenne qu’un chien est un être vivant qui a des sentiments et des besoins auxquels lui et toute la famille devront être en mesure de répondre.

Un chien n’est pas une baby-sitter

Un chien n’est pas une baby-sitter

Certains parents tendent à considérer le chien comme une forme de divertissement pour leur enfant, qui leur permettra de vaquer tranquillement à leurs affaires pendant ce temps-là.

 

Les choses ne sont pourtant pas si simples. En effet, un enfant ne doit jamais rester seul avec un chien, a fortiori si c’est un enfant en bas âge. Le comportement d’un enfant n’est pas toujours prévisible, et souvent il ne connaît que peu - voire pas du tout - le langage corporel des chiens, et notamment les signaux d’apaisement ; or, s’il persiste à agacer l'animal alors que celui-ci lui montre qu’il souhaite que la situation cesse, le chien risque de perdre patience et de mordre. Sans oublier aussi le risque que l’enfant surprenne son compagnon et que celui-ci, par réflexe instinctif, morde pour se défendre.

 

Au demeurant, un chien demande beaucoup d’attention et de temps : adopter un chien alors qu’on manque déjà de temps pour s'occuper de ses enfants ne pourra qu’aggraver les choses.

L’enfant doit rester socialisé

L’enfant doit rester socialisé

La présence d’un chien dans la famille ne doit surtout pas conduire l’enfant à se replier sur l’animal et sur son environnement familial.

 

Un enfant peut certes considérer son chien comme un ami, un confident, un frère ou une sœur, mais il faut impérativement veiller à ce que son animal ne soit pas tout dans sa vie. Il ne faut pas réduire les occasions de sortir et de rencontrer d’autres enfants au motif qu’il peut passer du temps avec le chien.

Un chien représente des contraintes

Un chien représente des contraintes

Un chien doit sortir tous les jours et par tous les temps. Il faut l’éduquer et s’occuper de lui, le nourrir, l’entretenir, l’emmener chez le vétérinaire lorsque cela est nécessaire… Et quand vient l’heure des congés, il faut choisir entre emmener son chien en vacances ou le faire garder. Trop de familles oublient que le nouveau venu devient un membre à part entière de la famille, une sorte d’enfant supplémentaire dont il faut s’occuper, et se retrouvent complètement démunies lorsqu’elles finissent par comprendre les contraintes que représente l’animal. En France, chaque année, on dénombre environ 60.000 abandons de chiens par des propriétaires qui, le plus souvent, n'ont pas pris assez de temps pour réfléchir aux questions à se poser avant d’adopter un chien.

 

Si les parents doivent évidemment être conscients de ces responsabilités, il est essentiel qu’ils veillent aussi à en faire prendre conscience à l’enfant qui demande un chien, dans la mesure où il a vocation à en assumer une partie.

Un chien coûte cher

Un chien coûte cher

Nourrir son chien, faire vacciner son chien, emmener son chien chez le vétérinaire, placer son chien en pension... : tout cela coûte de l'argent ! En fonction de l’état de santé de l’animal, de ses besoins alimentaires ou encore du mode de vie de ses propriétaires, ce coût peut représenter une part importante du budget du ménage.

 

Par conséquent, avant d’envisager de répondre favorablement au souhait d’un enfant souhaitant adopter un chien, il convient d’être sûr de pouvoir faire face financièrement. Il ne faudrait pas se retrouver un jour dans la situation de devoir choisir entre les soins de l’animal et les études du petit...

Choisir le bon chien pour un enfant

Choisir le bon chien pour un enfant

De façon générale, il est important de ne pas se tromper au moment de choisir quel chien adopter, et c’est peut-être encore plus vrai lorsqu’on a un enfant. En particulier, en fonction de son âge, certaines races sont plus adaptées que d’autres.

 

De fait, les parents font souvent l’erreur de choisir un chien dont l’apparence plaît à leur enfant. Or, choisir un chien, ce n’est pas comme choisir une poupée ou une figurine : le plus beau n’est pas forcément celui qui, de fait, plaira le plus. En effet, ce n’est pas parce qu’un chien est séduisant physiquement et sympathique pendant le court laps de temps passé à faire connaissance avec lui qu’à l’usage il s’avérera effectivement être le meilleur des compagnons pour l’enfant. C’est pourquoi il est important de faire primer le rationnel et de se focaliser sur des critères objectifs au moment de choisir un animal de compagnie, quitte à engendrer un peu de frustration à court terme.

 

Ce qu’il faut savoir avant d’adopter un chien pour un enfant

Par exemple, il est indispensable de tenir compte du lieu de vie de la famille. Ainsi, s’il existe des races de chien adaptées à la vie en appartement, d’autres au contraire ne le sont pas du tout. De la même façon, on trouve des races de chiens très résistantes au froid, et au contraire d’autres races de chiens qui supportent difficilement le froid. Idem à l’inverse avec les fortes chaleurs. 

 

Enfin, l’enfant peut avoir des problèmes de santé qui doivent être pris en compte au moment de choisir quelle race de chien adopter. Par exemple, en cas d’allergie aux poils de chien, il faut se tourner vers une race de chien hypoallergène.

Un chien, c’est comme un enfant : ça s’éduque

Un chien, c’est comme un enfant : ça s’éduque

Choisir une race de chien adaptée aux enfants ne dispense aucunement d’apprendre à son chien quelle est sa place dans la famille et de l’éduquer. Une bonne cohabitation avec les humains n’est pas forcément quelque chose d’inné chez le chien, a fortiori avec des enfants, qui ont tôt fait de le malmener. D’ailleurs, les enfants sont les principales victimes de morsures de chiens.

 

Afin que tout se passe au mieux pour tout le monde et que le nouveau venu s’avère effectivement être un compagnon de choix pour les petits, son éducation et sa sociabilisation sont absolument cruciales.

Page 1 :
Ce qu’il faut savoir avant d’adopter un chien pour un enfant
Dernière modification : 12/01/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Commentaires sur cet article

Là encore je suis +++ en accord une "forme de psychologie "très précieuse !!!!!!!!!!!! et en plus cela leur apprend plein de choses à respecter , déjà la vie avec autrui ETC....et pour les petits nerveux à s'apaiser sinon le l'animal le ressent et ne voudra pas jouer avec lui .J'aime !!!Pour moi l'animal est ce qu'il y a de plus sérieux comme confident!!!:)))

   
Par dominique03

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet