Adopter un chien supplémentaire : faire cohabiter plusieurs chiens

Adopter un chien supplémentaire : faire cohabiter plusieurs chiens

Quel que soit le cas de figure, faire cohabiter deux chiens n'est jamais simple : ils peuvent devenir les meilleurs amis du monde, ou au contraire entretenir une relation explosive.


Que vous décidiez d'adopter un chien supplémentaire, adoptiez deux chiots à la fois, ou même simplement gardiez le chien d'un voisin pendant les vacances, une cohabitation entre chiens réussie demande du temps, de la patience et beaucoup de rigueur.

Page 1 :
Adopter plusieurs chiens : une décision pas si simple

Pourquoi avoir plusieurs chiens ?

Pourquoi avoir plusieurs chiens ?

Il est toujours intéressant de se demander quelle peut être la raison qui pousse à souhaiter avoir plus d'un chien à la maison. Si on ne possède pas de chien du tout, pourquoi en adopter plusieurs à la fois ? Si on en possède déjà un, pourquoi en vouloir un supplémentaire ?

 

Les raisons pour adopter un deuxième chien (ou plus) peuvent être multiples, mais les plus fréquentes sont :

 

  • parce qu'on souhaite trouver un compagnon de jeu au chien déjà présent ;

 

 

 

 

  • parce qu'on se sent un peu coupable de laisser son chien seul toute la journée quand on s'absente pour aller travailler ;

 

  • ou tout simplement, parce qu'on a très envie d'avoir plusieurs toutous à la maison.

 

Cela étant, toutes ces raisons légitimes ne doivent en aucun cas se substituer à la motivation essentielle, qui est qu'une cohabitation réussie résulte impérativement d'une envie profonde d'accueillir un nouvel animal et d'une volonté de lui consacrer tout le temps et l'énergie nécessaires. Faute de cela, la multiplication des animaux va généralement de pair avec une multiplication des problèmes.

Quels sont les inconvénients d'avoir plusieurs chiens ?

Quels sont les inconvénients d'avoir plusieurs chiens ?

Dans la majorité des cas, la cohabitation de plusieurs chiens se fait sans difficulté majeure... à condition toutefois que l'arrivée d'un petit nouveau ne soit pas motivée par de mauvaises raisons, et d'être parfaitement conscient de ce que cela implique comme responsabilités pour le maître.

 

Qu'ils soient ou non adoptés au même moment, il faut être conscient en effet qu'avoir deux chiens présente des inconvénients :

 

 

  • lorsqu'un des chiens contracte une maladie contagieuse, il faut prendre des mesures drastiques pour éviter la propagation à ses congénères (en plus du risque potentiel pour les humains du foyer, s'il s'agit d'une maladie du chien transmissible à l'humain). Concrètement, cela se traduit le plus souvent par l'obligation d'isoler temporairement le malade. Certaines affections très contagieuses, comme la teigne du chien, nécessitent même de tous les traiter dès lors que l'un est diagnostiqué, car il est fort probable que la maladie se soit déjà propagée à l'ensemble de la "meute", même si au début un seul présente des symptômes ;

 

 

  • les contraintes logistiques sont démultipliées, car il est plus compliqué d'emmener plusieurs chiens avec soi en voyage, chez des amis, ou même simplement faire des courses ;

 

  • un chien a tendance à copier les mauvaises habitudes de ses congénères (aboiements intempestifs, comportement destructeur, etc.) plutôt que les bonnes pratiques : il ne peut donc s'agir de laisser les deux compères ensemble dans l'espoir que le premier finisse par "éduquer" convenablement le second ;

 

  • quand bien même ils s'entendent plutôt bien, deux chiens ensemble ne s'occupent pas nécessairement mieux qu'un chien seul, et le risque est donc de se retrouver avec plusieurs toutous qui s'ennuient au lieu d'un seul ;

 

  • les chiens peuvent avoir des caractères incompatibles, ce qui peut se traduire par des conflits ponctuels (par exemple au moment des repas ou lors des séances de jeu), voire par une impossibilité chronique de cohabiter.

 

Adopter un deuxième chien (ou plus) doit donc être un acte mûrement réfléchi. En tout état de cause, il ne saurait être question que cette adoption soit motivée par l'espoir de régler des problèmes avec le premier : il y a toutes les chances que cela ne se produise pas. En outre, il est déjà difficile de choisir quel chien adopter, mais c'est encore plus vrai pour un chien supplémentaire, car il faut en plus s'assurer qu'il soit en mesure de s'entendre avec le premier.

Choisir des chiens de même caractère et gabarit

Choisir des chiens de même caractère et gabarit

Si la cohabitation entre deux chiens est théoriquement toujours possible, il est utopique de croire qu'un chien est capable de s'entendre à merveille avec n'importe lequel de ses congénères. En effet, comme chez l'être humain, le chien choisit ses amis, en fonction de son caractère et de ses affinités.

 

Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté, essayez de choisir des individus de tempérament semblable : évitez par exemple de mettre ensemble un chien calme et un chien très joueur. Soyez également très vigilant si vous possédez un animal malade : il pourrait être la cible d'intimidations (voire d'agressions) de la part du reste de la meute en raison de son état affaibli.

 

D'autre part, sachez qu'il n'est pas indispensable de choisir des chiens de même race pour qu'ils s'entendent bien, car même s'il existe au sein de chaque race des traits de caractère canins, il faut être bien conscient que la race d'un chien ne fait pas tout son caractère :

  • si vous faites le choix d'avoir des chiens de races différentes, évitez les grandes différences de morphologie canine, qui risquent de compliquer les séances de jeu et de créer des situations dangereuses : en effet, les très petits chiens ont généralement une ossature plus fragile que celle des chiens de grande taille, même s'ils en sont rarement conscients !

 

  • si vous souhaitez au contraire n'avoir que des chiens d'une race bien précise, ayez bien en tête qu'il est possible qu'ils aient des personnalités très différentes : il faudra éviter de les comparer !

La cohabitation de chiens de sexe opposé

La cohabitation de chiens de sexe opposé

En général, deux chiens de même sexe sont plus difficiles à faire cohabiter, en particulier s'ils sont entiers :

  • lors des chaleurs des chiennes, les conflits entre femelles ont tendance à être plus fréquents ;
  • la volonté de dominance est forte chez deux mâles non castrés, quoi qu'elle puisse être un peu atténuée s'ils ont grandi ensemble.

 

Au contraire, l'entente est généralement bonne entre un mâle et une femelle, quelle que soit l'antériorité de chacun dans le foyer.

 

Dans un couple, le chien dominant est très souvent le mâle. Dans ce cas, les bagarres sont rares, car dans la nature, un mâle dominant ne doit jamais attaquer une femelle, même agressive. On considère d'ailleurs que l'attaque d'une femelle par un mâle est révélatrice d'un trouble du comportement du chien, les femelles et les chiots étant normalement considérés comme intouchables au sein d'une meute de chiens. Un mâle qui s'en prend à une femelle a donc des "ratés" dans ses instincts d'inhibition : ces ratés le rendent potentiellement dangereux pour les chiots, et peuvent aussi rendre périlleuse la cohabitation du chien avec des enfants.

 

Dans le cas où c'est la femelle qui domine, il peut arriver qu'elle se montre possessive et sorte les crocs si une autre femelle tente d'approcher son compagnon. Cette agressivité peut généralement être réglée en procédant à la stérilisation de la chienne et/ou à la castration du chien mâle.

La cohabitation avec un chiot

La cohabitation avec un chiot

La meilleure option consiste à faire cohabiter deux chiots ensemble : ainsi, même s'il s'agit de deux mâles, ils ont le temps de s'habituer à la présence de l'autre, et la hiérarchie s'établit naturellement au fil des années. Les conflits sont donc moins fréquents, même une fois qu'ils sont devenus adultes.

 

La cohabitation d'un chien adulte et d'un chiot se passe également bien (au moins durant les premières années), car la domination de l'aîné sur le plus jeune est évidente. Si de surcroît ils sont de sexe opposé, la cohabitation est particulièrement aisée. Dans le cas où l'adulte est une femelle, celle-ci peut développer un instinct maternel qui la conduit à procéder inlassablement à la toilette du petit et à son épouillage symbolique, voire à régurgiter de la nourriture pour la lui offrir. Il arrive même quelquefois qu'une grossesse nerveuse de la chienne survienne à cette occasion, provoquée par la présence du chiot à ses côtés.

 

Dans le cas de deux mâles, l'un adulte et l'autre chiot, tout se passe bien jusqu'à la puberté : le nouvel arrivant est toléré par l'aîné, qui pousse même la condescendance jusqu'à jouer de temps en temps avec lui. En revanche, une fois que le plus jeune a passé l'âge de la puberté, une rivalité s'installe entre les deux chiens, et des conflits peuvent apparaître si le plus âgé se sent contesté dans sa position et son autorité. Les bagarres entre chiens sont bien plus fréquentes si les deux mâles sont entiers, raison pour laquelle il est recommandé de faire castrer les chiens mâles.

Page 1 :
Adopter plusieurs chiens : une décision pas si simple
Dernière modification : 01/07/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Discussions sur ce sujet