Un chien prévient avant d'être agressif

De même que nous adoptons des tics de comportement traduisant notre stress, le chien manifeste aussi l'inconfort physique dû à certaines émotions.


Nous avons vu dans notre article sur Les dessous de l'agressivité chez le chien, que nous devons apprendre à lire les signaux de communication du chien. 

Partager :  

En continuant la métaphore de la goutte d'eau qui fait déborder le vase, nous chercherons à rendre le vase assez transparent pour savoir arrêter de le remplir et le vider, avant débordement. 

Bien connaître votre chien

Répertoriez ses sensibilités, entre autre grâce à la lecture de ses signaux de stress. A ceci, rajoutez toujours le facteur douleur, qui peut être présent de façon tout à fait imprévue, ce qu'on oublie bien souvent ! C'est l'addition des circonstances, ce qui est indétectable par un simple test de comportement, tant que vous n'avez pas réuni ce qui sensibilise chaque chien en particulier.

 

Nous pouvons dire à nos proches que nous ne sommes pas à prendre avec des pincettes certains jours, mais pas le chien ! Nous faisons savoir à notre entourage que ce n'est pas le jour d'en rajouter, parce que nous serons moins tolérant, mais comment font les chiens ? Certains chiens ont prévenu, à leur manière, parfois juste du regard, et certains chiens ont prévenu pendant des mois sans que leurs signaux ne soient compris, avant de craquer et de ne plus pouvoir se contrôler.

Il régit la maison ?

La situation est très différente si vous voulez récupérer notre place au volant de la voiture, ou si vous le dérangez dans SON panier ! A part ce lieu sacré où l'on ne dérange pas son chien, vous pouvez régir tout l'espace, et c'est un autre débat de savoir s'il y a quelque chose à revoir parce que votre chien régit la maison.

 

Le mot trop employé de dominant n'est pas le plus adéquat, sauf entre deux chiens. Mais il est vrai que si vous avez laissé des privilèges à votre chien, il va vouloir les défendre, et peut mordre si vous insistez trop.

Un chien qui prévient

Un chien qui grogne et montre les dents est plutôt à qualifier de " chien menaçant ". Il n'est pas agressif, et voudrait même éviter d'agresser, donc il vous prévient. Un grognement c'est finalement sympa non ?

 

Avant d'en venir au coup de dent, le chien a plusieurs degrés d'avertissement dirigé vers ce qui présente une inquiétude pour lui. Après les signaux de stress, il va grogner, japper ou lancer un coup de dents dans le vide, avant de mordre.

 

Mais tout ceci peut s'enchaîner très vite, en fonction du tempérament et du vécu du chien ! Et chaque chien reste plus ou moins longtemps à chaque stade. Certains grognent puis font beaucoup de tapage, sans mordre, alors que d'autres préviennent plus discrètement (en tout cas pour nous) et envoient plus vite un coup de dents.

De quoi vous prévient un chien qui grogne ?

Il est essentiel de chercher à le savoir ! S'il grogne par douleur et que vous écrasiez une soi-disant rébellion, vous voyez où est l'injustice et le malentendu ! Le grognement est trop souvent généralisé et assimilé uniquement à " votre chien, c'est un dominant ". Lorsque le grognement est lié au lieu, il faut par exemple savoir respecter un chien qui se sent coincé, pour ne pas le mener à une réaction de défense, même si vos intentions sont pacifiques.

 

Le grognement non expliqué de votre chien est LA circonstance où vous devez absolument consulter un professionnel du comportement ! Dans ce cas vous avez besoin de quelqu'un avec qui discuter (pas besoin d'éducation) et qui vous verra avec votre chien, car il " parle " à sa manière. Vous devez trouver les causes des grognements.

Le chien qui ne prévient pas

Si c'est vraiment soudain et surprenant, pensez en premier lieu à la douleur, quand on a mal, on n'a pas le temps de prévenir. Les deux plus grands classiques sont les oreilles et les articulations.

 

Sinon, en général, c'est un chien qui a prévenu dans le passé, mais cela c'est avéré inefficace pour lui, en général parce qu'il n'a pas été compris. C'est pour cela qu'il est important de respecter les grognements au lieu de vouloir écraser son chien.

Connaître les signaux quand le chien veut se calmer

De même que nous adoptons des tics de comportement traduisant notre stress, le chien manifeste aussi l'inconfort physique dû à certaines émotions. Les chiens comprennent parfaitement entre eux ces signaux, et savent en tenir compte dans leurs relations.

 

 

  

 

 

 

On peut convenir de les différencier selon ce critère : 

Le chien communique

Dans le premier cas, il peut même avoir des attitudes de chiot, inviter à jouer par exemple. Il utilise aussi des mouvements pour se détendre au niveau musculaire, pour soulager cette tension physique induite par l'incertitude et l'inquiétude, bref, les chiens ont leur yoga ! 

Dans ce registre, on trouve les bâillements, les étirements, et même remuer la queue.

Il se coupe de son environnement.

Dans le deuxième cas, le chien s'isole de ce qui le stresse, c'est par exemple le cas d'un chien qui passe à côté d'un groupe d'enfants bruyants comme s'il ne les voyait pas, ou qui obéit à l'ordre " assis " en tournant la tête ! 

 

Il peut même se mettre à renifler une soudaine odeur, justement quand vous être trop pressé qu'il revienne.
On trouve aussi des signaux plus connus et plus faciles à interpréter, tels le corps raide, des mouvements au ralenti jusqu'à se figer.

 

Les signaux les plus urgents à considérer sont :

  • Ceux qui traduisent que le chien a coupé la communication.
  • La raideur du corps.

 

Vous aurez plus de détails dans l'article Communiquer avec son chien : les signaux d'apaisement

Lorsque le vase a débordé

Comme chez nous, divers facteurs peuvent s'additionner dans le vécu du chien, jusqu'au dépassement de ses limites. Alors, au lieu que le vase ne se remplisse par un goutte à goutte, plusieurs sources se mettent à l'alimenter ! Gare au débordement imprévu !

 

 Il faut d'abord fermer les robinets ! Faire baisser le niveau émotionnel peut éviter une escalade, que ce soit de passer de la menace à la morsure, ou de la morsure à d'autres morsures.

 

La solution de fond n'est jamais dans l'immédiat, mais dans une recherche qu'il faudra entreprendre. Toute marque d'agressivité ou de simple menace nécessite absolument d'en chercher les causes. Elles peuvent être variées et dépendre de plusieurs facteurs, qu'il vaut mieux rechercher avec un professionnel comportementaliste. Tout seul, à vouloir éviter certaines erreurs, on en fait souvent d'autres.

Dernière modification : 08/09/2016.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet