Un chien prévient avant d'être agressif

Un chien prévient avant d'être agressif

De même que nous adoptons des tics de comportement traduisant notre malaise, le chien stressé manifeste son inconfort physique lié à certaines situations dérangeantes. Mais si nous pouvons dire à nos proches que nous ne sommes pas d'humeur certains jours, nos toutous ne sont pas capables d'envoyer de message aussi direct !


Comment fait donc un chien pour avertir de son inquiétude ? Comment répondre efficacement aux signaux d'avertissement envoyés par le chien ?

Partager
 

Pourquoi un chien devient-il agressif ?

La question peut paraître triviale, et pourtant elle est essentielle, d'autant qu'il n'est pas toujours évident de trouver une réponse ! Les animaux possèdent en effet leur propre langage, raison pour laquelle il est parfois difficile de comprendre son chien. La communication verbale du chien est la plus facile à interpréter, mais les éléments de la communication non verbale des canidés ne doivent pas être laissés de côté.

 

Même si cela peut être difficile à concevoir de notre point de vue, une morsure de chien est bien plus souvent une réaction de défense qu'une volonté d'attaquer. Dans la même idée, le grognement est trop souvent résumé à l'éventuel caractère dominant du chien. Or, c'est loin d'être toujours le cas. Lorsque le grognement du chien est lié à un lieu, il faut savoir respecter un animal qui peut se sentir coincé, même si vos intentions sont pacifiques. C'est le meilleur moyen de ne pas susciter une réaction agressive du chien.

 

Dans tous les cas, il faut savoir qu'un chien, au départ, ne mord jamais spontanément. Pour lui, il s'agit du stade ultime de la défense : il préfère toujours fuir s'il le peut et n'a recours à la force qu’à contrecœur. Malheureusement, trop de situations contraignent les chiens et les obligent à subir des choses qu’ils ne comprennent pas : il arrive alors trop souvent qu’ils passent à la morsure.

Le chien prévient avant d'attaquer

La majorité des personnes ayant été mordues affirment que le chien a attaqué par surprise, sans prévenir ni donner de signal d'alerte. Ces propos ne sont pas surprenants dans la mesure où, si les personnes en question avaient effectivement détecté un avertissement quelconque de la part de leur chien, elles s'en seraient tenues là et la situation n'aurait vraisemblablement pas dégénéré.

 

Il faut dire que si tout le monde sait reconnaître les signaux évidents tels que les grognements du chien ou le retroussement des babines, peu de gens savent identifier les signaux plus subtils tels qu'un changement de posture ou de regard, qui font partie de ce que l'on nomme la communication non verbale du chien. Ce sont pourtant ces signaux qui sont le plus fréquemment utilisé par les chiens pour prévenir de leur inconfort. Certains canidés peuvent aussi prévenir pendant des mois sans que leurs signaux ne soient compris, puis soudainement craquer et ne plus se contrôler, ce qui donne l'impression au maître d'une attaque-surprise.

 

Dans tous les cas, les signaux annonciateurs existent, et il est important pour le maître de savoir les identifier, car dans la très grande majorité des cas, c'est leur non-perception, à court ou à long terme, qui fait dégénérer la situation. Il ne sert donc à rien de chercher à "écraser" ou punir un chien lorsqu'il grogne ou montre les dents : mieux vaut au contraire voir les grognements comme une occasion de comprendre ce qu'il ressent.

 

Si vraiment l'attaque est soudaine et surprenante, il ne s'agit peut-être pas d'un signe d'inconfort mais plutôt d'une douleur, car quand on a mal, on n'a pas toujours le temps de prévenir. Les deux plus grands classiques chez les chiens sont les oreilles et les articulations.

Les signaux d'avertissement du chien

Avant d'en venir au coup de dents, le chien a plusieurs degrés d'avertissement dirigé vers ce qui représente une source d'inquiétude à ses yeux. Les signaux peuvent être particulièrement visibles et faciles à comprendre, ou au contraire plutôt subtils et méconnus du grand public.

Le grognement du chien

C’est un moyen à part entière de communication vocale du chien, qu'il est important de comprendre à sa juste valeur. Un chien qui grogne est un chien qui prévient : « je ne suis pas bien, et si la situation ne cesse pas, je vais devoir me défendre ».

 

À ce stade, l'animal ne peut pas être qualifié de chien agressif, mais simplement de menaçant. Il est important de tenir compte de cet avertissement, et de sortir rapidement de la situation gênante pour le chien.

Le chien remue la queue

Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, un chien qui remue la queue n'est pas forcément heureux ! Ce cliché fait partie des très nombreuses idées reçues sur les chiens, mais elle peut s'avérer dangereuse. En réalité,  le balancement de la queue trahit une stimulation, positive ou négative selon les situations.

 

À titre d'exemple, lors de l'attaque d'un chien par un puma en Russie, le pauvre toutou qui s'était fait mordre remuait frénétiquement la queue, alors que de toute évidence, il n'était pas à son aise !

Le chien se raidit ou se fige

Cette posture est difficile à interpréter. Le chien s'interrompt brusquement de faire une action qui lui plaît : par exemple, il peut soudainement arrêter de manger lorsque vous approchez de la gamelle du chien, ou il peut s'immobiliser lorsqu'un inconnu tente de le caresser pendant la promenade du chien.

 

De manière générale, une absence soudaine de réaction ou un changement de posture lui donnant brusquement l'air raide ou figé doit vous alerter, car l'un comme l'autre traduit un important stress du chien.

Le chien fait les gros yeux

Comme chez l'être humain, le regard fait partie de la communication non verbale du chien. Ainsi, si votre toutou a brusquement les yeux exhorbités, ou si le blanc de son oeil devient apparent, c'est rarement bon signe.

 

Ce signal indique en effet que le chien est dans une situation inconfortable. Il est très souvent utilisé comme avertissement par la gente canine, même s'il est rarement compris comme tel.

Le chien mord dans le vide

Si la situation ne cesse pas, le chien lance parfois un coup de dents dans le vide, dans le but de vous faire comprendre le message de manière plus claire.

 

Généralement, lorsqu'on en arrive à ce stade, la véritable morsure du chien n'est plus très loin. Heureusement, la plupart des gens n'insistent pas après un signal aussi explicite !

Le chien mord pour de bon

Un chien qui n'est toujours pas compris dans son inquiétude et son malaise après avoir émis tous ces avertissements passera très certainement au stade suivant : il mordra pour se défendre.

 

 

 

 

Ces étapes peuvent s'enchaîner très vite, en fonction du vécu et du caractère du chien. Chaque chien reste d'ailleurs plus ou moins longtemps à chaque stade. Certains grognent font beaucoup de tapage sans mordre, alors que d'autres préviennent plus discrètement et envoient plus vite un coup de dents.

Connaître les signaux d'apaisement du chien

Si le chien émet toute une série de signaux destinés à avertir d'un inconfort, il montre également par son attitude qu'il souhaite se détendre, faire la paix, ou qu'on le laisse tranquille : c'est ce qu'on appelle les signes d'apaisement du chien. Les plus connus sont :

 

  • Le chien qui communique

Il peut avoir des attitudes de chiot et inviter à jouer par exemple. Il utilise aussi des mouvements pour se détendre au niveau musculaire, pour soulager cette tension physique induite par l'incertitude et l'inquiétude. Bref, les chiens ont leur yoga ! Dans ce registre, on trouve les bâillements, les étirements, et même le fait de remuer la queue.

 

  • Le chien qui se coupe de son environnement

À l'inverse, le chien stressé peut chercher à s'isoler de ce qui l'inquiète. C'est le cas par exemple lorsqu'il passe à côté d'un groupe d'enfants bruyants comme s'il ne les voyait pas, qui obéit aux ordres de base (assis, couché, etc.) en tournant la tête, voire qui ignore un ordre et se met à renifler une soudaine odeur, comme s'il ne vous entendait pas.

Répondre aux signaux d'avertissement et d'apaisement du chien

Comme chez nous, divers facteurs peuvent s'additionner dans le vécu du chien, jusqu'au dépassement de ses limites. Alors, au lieu que le vase ne se remplisse goutte après goutte, plusieurs sources se mettent à l'alimenter. Et pour éviter les débordements imprévus, autant commencer par fermer les robinets !

 

Pour cette raison, la première chose à faire lorsqu'on repère des signaux d'avertissement ou des signes d'apaisement du chien, c'est de lui montrer qu'on a compris le message en cessant immédiatement de faire ce qui le met mal à l’aise. On fait ainsi baisser le niveau émotionnel et on évite une escalade, que ce soit le passage de la menace à la morsure du chien, ou celui de la morsure à d'autres morsures.

 

L'avantage est double : non seulement on limite le risque d'accidents car le chien n'a pas besoin de montrer les crocs, mais en plus de cela, à force de voir qu'on comprend son langage, il finit par faire confiance à son entourage. Or, la confiance est le point essentiel dans la relation Homme-chien et dans l’apprentissage des choses plus contraignantes, comme les manipulations. Lorsque le chien fait confiance à son maître et sait que son langage est respecté, il se sent plus à l’aise et supporte donc davantage de choses.

 

Quoi qu'il en soit, la solution de fond n'est jamais dans l'immédiat ou dans la punition du chien, mais dans une recherche qu'il faut entreprendre. Toute marque d'agressivité du chien ou de simple menace (typiquement le grognement non expliqué) nécessite absolument d'en chercher les causes. Elles peuvent être variées et dépendre de plusieurs facteurs, qu'il vaut mieux rechercher avec un comportementaliste canin, capable de comprendre le chien et son langage bien plus précisément qu'un particulier. Tout seul, à vouloir éviter certaines erreurs, on en fait souvent d'autres.

Le mot de la fin

Dans la quasi totalité des cas, un chien ne devient pas agressif du jour au lendemain et sans prévenir. La morsure est souvent une réaction de défense et la conclusion de tout un processus d'avertissement à côté duquel de nombreux maîtres passent encore trop souvent. Pour éviter les accidents, il est essentiel de bien comprendre son chien et de répertorier ses sensibilités grâce à la lecture de ses signaux de stress.

 

Il peut également arriver qu'un chien qui a adopté une attitude dominante à la maison se montre agressif lorsque le maître tente ensuite de reprendre le pouvoir, car il se sent menacé dans sa position et dans son rôle. Ce trouble de comportement du chien est beaucoup plus délicat à gérer que le simple inconfort lié à une situation inattendue, et nécessite impérativement l'intervention d'un comportementaliste canin. Pour éviter d'en arriver à cette extrémité, il est impératif de montrer à son chien qui est le maître, et ce dès son arrivée dans le foyer.

Dernière modification : 08/09/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet