SUISSE - Mordue au supermarché

26.06.2006
Partager
 

GENÈVE - La propriétaire de l'animal est accusée de lésions corporelles par négligence. Elle comparaissait hier devant le Tribunal de police

Mordue au visage par un chien en plein milieu d'un centre commercial, une ado genevoise a dû être hospitalisée d'urgence et opérée sous anesthésie générale. Un an après, elle garde une cicatrice à la joue gauche. La propriétaire du chien, une apprentie en informatique de 24 ans, comparaissait hier devant le Tribunal de police pour lésions corporelles par négligence.

Agé de 5 ans, son chien «Thaiko» est un amstaff, une race considérée comme dangereuse par le Canton. La jeune femme l'a acheté en sachant qu'il s'agissait d'un chien d'attaque. Pourtant, le 29 janvier 2005, au centre commercial Balexert, elle l'a laissé sans surveillance, attaché à une barrière près de l'entrée du magasin, pendant qu'elle faisait ses courses. Une jeune fille de 13 ans a voulu caresser le chien. L'animal, un mâle dominant, l'a mordue, lui laissant deux plaies au visage.

Même si «Thaiko» appartient à une race à risque, sa propriétaire assure qu'il n'a jamais posé de problèmes: «Il adore jouer avec les enfants, il est très sociable.» La jeune femme savait qu'elle n'avait pas le droit d'attacher l'animal en haut des escalators, un endroit fréquenté par des milliers de personnes. «Mais tout le monde laisse son chien là, explique-t-elle. La jeune fille n'aurait pas dû s'approcher...»

Deux semaines à peine après l'accident de Balexert, «Thaiko» récidive, mordant légèrement une autre ado au visage. Sa propriétaire a donc décidé de le faire castrer. Elle a aussi acheté une muselière. «Mon chien n'est pas un tueur», assure-t-elle.

La directrice de Balexert, Corine Moinat, explique que les chiens ne sont tolérés dans le centre «que si on les tient en laisse. Il est interdit de les laisser sans surveillance. Balexert n'est pas un parc à chiens!» Comment l' amstaff, alors, a-t-il pu rester seul plus de vingt minutes, au milieu du supermarché? «Il a pu échapper à la surveillance du personnel», estime Corine Moinat.

L'avocat de l'accusée affirme que la jeune fille mordue «porte aussi une responsabilité» dans l'accident. Il demande donc l'acquittement de sa cliente. Le jugement sera rendu prochainement.

Photo : THAIKO» L' amstaff de 5 ans photographié à Balexert, à l'endroit exact où il a mordu une jeune fille en 2005. Depuis, l'animal a été castré. Photo DR