Les causes des morsures de chien

Les causes des morsures de chien

Il est tout à fait normal que les très jeunes chiots mordent ou mordillent. Pour autant, il est impératif d'encadrer ce comportement très rapidement. En effet, si la morsure d'un chiot inflige le plus souvent des blessures bénignes, celle d'un chien adolescent ou adulte peut faire beaucoup de dégâts, quand bien même il s'agit d'une race de chien de petite taille.


Le maître doit donc faire preuve de responsabilité : il doit veiller à ce que la socialisation du chiot soit menée correctement pour que celui-ci, une fois adulte, soit habitué à cohabiter avec d'autres chiens, des humains ou d'autres animaux et ne montre pas les crocs à tout instant. Toutefois, cela ne suffit pas : il doit aussi connaître le caractère de son chien pour ne pas le mettre involontairement dans des situations où il serait mal à l'aise, et qui pourraient le conduire à attaquer.

Pourquoi mon chien mord-il ?

La morsure du chien excité

La morsure du chien excité

Un surplus d'énergie du chien, notamment lorsqu'il est jeune, peut le pousser à mordre.

 

Dans ce cas, avant de songer à punir son chien, il est important de se demander si on lui offre suffisamment d'occasions de se défouler. S'il ne tient pas en place, il convient vraisemblablement d'accroître le nombre et/ou la fréquence des promenades avec son chien, des séances de jeu avec son chien, et de façon générale des activités lui permettant de faire de l'exercice. Se lancer dans la pratique d'un sport canin peut également être une option intéressante pour qu'il emploie son trop-plein d'énergie de manière positive.

 

En outre, le contact avec d'autres chiens de son âge est un très bon moyen de lui apprendre à maîtriser sa force. À travers des jeux et des situations dans lesquelles il peut exprimer son éventuel instinct de domination, il doit parvenir à distinguer les morsures liées au jeu et celles provoquées par pure agressivité.

La morsure du chien inquiet ou stressé

La morsure du chien inquiet ou stressé

Une situation dans laquelle le chien se sent menacé mène généralement à une réponse agressive. Néanmoins, un chien ne mord jamais spontanément : c'est pour lui le stade ultime de la défense, et il n'y a recours qu'à contrecoeur, préférant s'enfuir s'il le peut.

 

Il est d'ailleurs intéressant de relever qu'un chien attaché en laisse serait 2,8 fois plus susceptible de mordre qu'un chien laissé libre, et que 25% des attaques mortelles sont causées par des chiens attachés, d'après un ouvrage intitulé Fatal Dogs Attacks et publié en 2002 par la chercheuse américaine Karen Delise. Cela paraît peu surprenant aux yeux de toute personne qui connaît l'éthologie canine, mais n'empêche pas que bien souvent la loi impose que les chiens soient tenus en laisse - même s'il faut reconnaître qu'il y a aussi généralement d'autres justifications à cette obligation.

 

Le stress du chien, engendré par un enfermement, une situation contraignante où il subit des choses qu'il ne comprend pas, l'absence prolongée de son maître ou encore un environnement peu adapté à ses besoins, peut aussi avoir des effets dommageables. Il est donc nécessaire d'être attentif au bien-être de son chien et de lui fournir des distractions pour qu'il se sente à l'aise.

 

Au demeurant, s'il pense voire constate que seule la morsure fonctionne pour le sortir d'une situation désagréable et qu'elle constitue la seule réponse efficace dans ce type de situations, il se mettra à l'automatiser, et donc à mordre sans prévenir.

La morsure du chien importuné

La morsure du chien importuné

Un chien peut mordre si l'on tente de le déloger du lit, du canapé, de la voiture ou encore de sa caisse de transport. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est très important de ne pas chercher à attraper et déplacer un chien de force avec les mains, mais de veiller à toujours lui apprendre à venir quand on l'appelle. Il faut donc, très tôt, apprendre le rappel à son chien, en même temps que l'apprentissage des ordres de base (assis, couché, debout).

 

Afin d'éviter tout risque de morsure, le chien doit faire les mouvements de lui-même ; c'est à lui de se déplacer pour rejoindre son maître. Il doit associer la demande à du plaisir, plutôt que de se sentir contraint. Et s'il se montre vraiment réfractaire, vous pouvez touours tenter de l'attirer à l'aide d'une friandise pour chien - tout en veillant à bien réduire sa ration alimentaire du jour en conséquence, pour éviter tout risque de surpoids ou d'obésité du chien.

La morsure du chien malade ou blessé

La morsure du chien malade ou blessé

Un chien blessé ou malade, s'il en souffre, peut mordre si on tente de le caresser ou de le manipuler à un endroit qui lui fait mal. Dans ce cas, il est important de consulter un vétérinaire pour en comprendre les causes et apaiser ses maux. Les situations potentiellement concernées sont légion : une otite du chien qui rend ses oreilles douloureuses, une plaie au niveau des coussinets du chien, un épillet coincé dans son oeil et qui provoque une infection, une maladie chronique telle que l'arthrite canine qui cause des douleurs articulaires, etc.

 

Mais la morsure peut aussi être un symptôme de maladie à part entière, qu'elle soit ou non associée à la douleur. C'est le cas de certaines maladies du système nerveux canin, dont l'exemple le plus parlant est la rage : un chien atteint de rage devient très souvent agressif et s'en prend aux personnes qui l'entourent à coups de crocs. L'hydrocéphalie canine ainsi que certaines encéphalites sont également susceptibles de provoquer un comportement agressif chez le chien.

La morsure du chien dominant

La morsure du chien dominant

Lorsque la place du chien dans la famille n'est pas claire dans son esprit, il peut mordre pour s'affirmer dans la hiérarchie. On considère d'ailleurs qu'un chien en bonne santé physique et émotionnelle n'a pas de raison "valable" de mordre : s'il le fait, c'est qu'il s'y sent autorisé en tant que chien dominant, c'est-à-dire en tant que "chef de famille".

 

Pour que cette situation ne se produise pas, il est important de faire comprendre à son chien qui est le maître dès son plus jeune âge et de ne pas le laisser prendre l'ascendant sur les humains du foyer, quel que soit leur âge. Par exemple, il faut faire manger le chien après ses maîtres et en leur absence, ne pas laisser le chien franchir les portes en premier, ou encore le faire obéir aux ordres élémentaires (assis, couché, debout) sans broncher.

Quels chiens mordent le plus ?

Certaines races de chiens mordent-elles davantage ?

Certaines races de chiens mordent-elles davantage ?

Avant toute chose, il convient de tordre le cou à une idée reçue sur le chien : au même titre que la race d'un chien ne détermine pas son caractère, elle ne détermine pas sa propension à mordre. L'hérédité, le sexe, la socialisation du chiot et son apprentissage, l'état de santé, le statut de reproduction ou encore la qualité de l'environnement ont une influence bien plus déterminante sur le comportement d'un chien - et son éventuelle agressivité - que la race à laquelle il appartient.

 

Ainsi, alors que les nombreuses études statistiques sur les morsures de chien établissent sans équivoquent que le sexe de l'animal influe clairement sur sa propension à mordre, aucun lien ne semble en revanche exister avec la race. De manière générale, les races responsables du plus grand nombre d'attaques sur un territoire donné sont simplement... les plus nombreuses sur le territoire en question. On constate donc partout dans le monde que les chiens désignés comme dangereux sont loin d'être les seuls responsables des morsures, y compris dans les cas graves. Ainsi, sur les 30 personnes tuées par des chiens en France entre 1989 et 2007, seul un tiers l'ont été par des molosses. Au final, la loi française de 1999 sur les chiens dangereux ainsi que les lois équivalentes dans les autres pays ont focalisé l'attention du public sur certaines races de chiens dites dangereuses, faisant oublier que, dans les faits, tous les chiens peuvent mordre, y compris le plus petit et le plus mignon d'entre eux.

 

Cela dit, si la race du chien n'a pas d'influence quant à sa propension à mordre, elle en a en revanche sur la puissance de la morsure, et donc la gravité de la blessure. De façon générale, cette dernière est généralement moins grave quand elle est le fait d'un chien de petite taille. Au passage, on peut relever que certains chiens de grande taille comme le Briard ou le Dogue Allemand sont bien plus puissants que certains molossoïdes : ils sont donc susceptibles de causer de sérieux dégâts en cas de morsures, quand bien même ils ne sont pas des chiens catégorisés comme dangereux.

Les chiens mâles mordent plus que les femelles

Les chiens mâles mordent plus que les femelles

Une étude américaine commanditée par l'US National Center for Injury Prevention and Control a montré que les chiens mâles sont 6,2 fois plus susceptibles de mordre que les femelles, et que les chiens entiers présentent un risque d'attaque 2,6 fois plus élevé que les chiens castrés. Cette propension accrue à passer à l'acte d'agression est certainement reliée au fait que l'importance de la hiérarchie chez le chien est plus forte pour un mâle entier - même si l'étude ne se prononce pas sur ce sujet.

 

En effet, à l'origine, le comportement éthologique d'agression sociale du mâle vivant au sein d'un groupe d'individus est utile et nécessaire au maintien de la cohésion, de l'équilibre et de la bonne organisation sociale de la meute de chiens. La nécessité impérieuse de reconnaissance de la position statuaire de chaque individu par chaque membre du groupe conduit à l'expression fréquente de comportements d'agression sociale entre les mâles, d'où cette tendance plus forte à mordre. Il faut aussi ajouter que le comportement d'agression entre mâles pour l'accès à la reproduction (c'est-à-dire pour se reproduire avec les chiennes en chaleur) est un élément éthologique essentiel à la survie du groupe, puisqu'il permet de sélectionner les mâles les plus robustes.

Les chiens de l'entourage seraient-ils les plus dangereux ?

Les chiens de l'entourage seraient-ils les plus dangereux ?

S'il n'est pas facile de trouver un lien indiscutable entre la morphologie du chien et sa tendance à mordre, il semble que dans un nombre important de cas, le chien soit connu de la victime et appartienne soit à un voisin, soit à la victime elle-même. Mais dans la mesure où de tels blessés ont moins tendance à déclarer ces accidents, il est difficile d'évaluer précisément le nombre de cas que cela représente.

 

On estime que, dans le cas de morsures d'enfants par un chien, ce dernier est connu dans 44 à 90% des cas (Filiatre et al., 1990 et Sokol et al., 1997). De même, l'Association des Médecins Vétérinaires du Québec (AMVQ) estimait dans une étude parue en 2010 que la moitié des cas de morsures de chien survenus dans la province était le fait de chiens de l'entourage proche de la victime (chien de la famille ou du voisinage). Une étude réalisée en France entre mai 2009 et juin 2010 auprès des services d'urgences de 8 hôpitaux confirme également que les morsures de chien sont plus nombreuses et plus graves lorsque la victime connaît l'animal.

Dernière modification : 06/15/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Commentaires sur cet article

bravo a toi severine et continue tout comme moi a te battre pour "sauver" cette race moi j'en ai trois et je les aiment a donf et j'ai 53 ans ce ne sont pas que des chiens de jeunes et d'irresponsables merci

   
Par ravier

Ca fait plaisir ,pour une fois on ne cite pas de race. En effet,depuis quelque temps,nous entendons parler de morsures quand il s'agit de molosses type: trop souvent rottweiller,staff...ect.
Par contre,quand il s'agit de chien autre ne faisant pas partie de catégorie,on n'entend rien à la radio,télé,journaux.Il faut pas nous faire croire que dans toutes les morsures de chien seuls les rott mordent et sont agressif. Armelle à raison, mais il faudrai aussi regarder dans quel condition sont détenu certain chiens. Notamment dans des caves ou ils sont dans le noir privés de nourriture et dressés à être agressifs et méchants. Ainsi que toutes ces animaleries qui disent fonctionner avec des éleveurs, il s'agit en faite des pays de l'est, ils ne pensent qu'a l'argent et se foutent de s'occuper d'être vivant.

0    0
Par Severine

Beaucoup de morsures sont dues à la méconnaissance des maitres, ou au non-respect de certaines règles de base : chien dérangé lorsqu'il dort, ou mange. Un plus grande information réduirait sûrement le nombre de ces morsures...

0    0
Par Armelle

Sommaire de l'article

  1. 1. Le bilan des morsures de chien dans le monde 
  2. 2. Les causes des morsures de chien
  3. 2.1. Pourquoi mon chien mord-il ?
  4. · La morsure du chien excité
  5. · La morsure du chien inquiet ou stressé
  6. · La morsure du chien importuné
  7. · La morsure du chien malade ou blessé
  8. · La morsure du chien dominant
  9. 2.2. Quels chiens mordent le plus ?
  10. · Certaines races de chiens mordent-elles davantage ?
  11. · Les chiens mâles mordent plus que les femelles
  12. · Les chiens de l'entourage seraient-ils les plus dangereux ?
  13. 3. Comment éviter les morsures de chien ? 
  14. 4. Que faire en cas de morsure de chien ? 

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet