L'agressivité territoriale du chien

L'agressivité territoriale du chien

Le chien est, comme son ancêtre le loup, un animal territorial. En effet, à l'état sauvage, toute intrusion dans son domaine par un concurrent ou un ennemi peut mettre en péril ses ressources vitales comme la nourriture ou l'accès à l'eau, dont dépend la survie de la meute.

 

Par conséquent, même si le chien a été domestiqué par l'Homme il y a plusieurs milliers d'années, il a gardé ce réflexe de protéger son territoire (c'est-à-dire la maison et/ou le jardin), et n'aime donc pas beaucoup voir des étrangers pénétrer chez lui sans sa permission. Il peut alors faire preuve d'agressivité à leur encontre, selon son caractère et la façon dont il a été éduqué par son maître. Les races de chiens de garde sont naturellement plus protectrices et plus territoriales que leurs congénères ; à l'inverse, il existe des races de chiens très sociables, qui fraternisent facilement avec des inconnus.

 

Mais la capacité d'un animal à accepter la venue de personnes extérieurs à son foyer sans immédiatement montrer les dents dépend aussi et surtout de la façon dont sa socialisation a été menée. Si son maître n'a pas pris l'habitude dès le plus jeune âge de lui faire rencontrer des étrangers, il se sentira toute sa vie menacé par leur présence, puisqu'il n'aura jamais appris à gérer cette situation. À l'inverse, si la socialisation du chiot est effectuée correctement, il sera moins tenté une fois adulte d'adopter une attitude agressive envers ceux qu'il ne connaît pas - ce qui ne l'empêche pas de rester sur ses gardes, au cas où.

Dernière modification : 11/02/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet