L'agressivité redirigée du chien

L'agressivité redirigée du chien

 

Lorsqu'un chien est agacé, irrité, stressé ou frustré, mais que la cause de cette perturbation n'est pas à sa portée, il peut avoir pour réflexe de s'en prendre à une cible de substitution proche de lui, ce qui lui permet de retrouver son calme. Cette cible peut être un membre de sa famille qui passait par là, mais aussi un congénère ou même un autre animal du foyer.

 

Le véritable stimulus de l'agression redirigée peut être très variable selon les situations : un bruit particulier, une odeur que le chien déteste...). Dans la plupart des cas, il n'est pas visible, ce qui empêche l'animal de s'en prendre directement à lui. Il peut ne même pas être perceptible par le maître : s'il s'agit d'ultrasons par exemple, l'ouïe du chien est capable de les entendre, mais pas celle de l'Homme. Il en va de même pour les odeurs peu prononcées, que le nez humain ne peut percevoir.

 

Lorsque cette perturbation se produit, le chien commence par chercher la source de son inconfort, et s'énerve de ne pas la trouver. Si son maître passe justement à proximité de lui à ce moment précis et tente par exemple de le caresser, ce geste peut être la goutte d'eau qui fait déborder le vase et provoquer un coup de dents. Si la situation se répète à intervalle régulier, l'animal peut même finir par développer une agressivité systématique à l'encontre de l'être humain.

 

Dans le cas où le stimulus déclencheur de l'agressivité redirigée est connu (par exemple si le chien réagit aux sonneries de téléphone), il est possible d'envisager un déconditionnement via des médicaments et/ou des thérapies comportementales pour régler le problème. Si le stimulus est inconnu, le mieux à faire consiste à apprendre à repérer les signes d'irritation et d'agitation de son compagnon, pour éviter de l'approcher à ce moment précis.

Dernière modification : 11/02/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet