L'agressivité du chien liée à la nourriture

Pourquoi ce comportement agressif face à la nourriture ?

Pourquoi ce comportement agressif face à la nourriture ?

Même si de nos jours les chiens n’ont plus à se soucier de trouver leur repas par eux-mêmes, convoiter ou préserver une nourriture reste pour eux source de vives inquiétudes, et donc de conflits et de réactions. 

 

Certaines situations courantes peuvent pousser un chien à devenir agressif à cause de la nourriture. Par exemple :

 

  • il peut grogner et montrer les dents si ses maîtres s’approchent de sa gamelle quand il mange ou qu’ils essaient simplement de l’atteindre pour la remplir ;

 

  • il peut agresser la main d’un membre de la famille qui veut ramasser un morceau de nourriture tombé au sol pendant le repas ou lors de sa préparation ;

 

  • il peut grogner ou mordre si on veut lui retirer de la gueule quelque chose qu'il a ramassé (un déchet, une charogne, un bout de fromage qu'il vient de chaparder... ;

 

  • il peut attaquer un congénère qui rôde près de sa gamelle ou qui souhaite s’approprier sa balle ou son bâton.

 

De manière générale, meilleure est la qualité de cette nourriture (restes de table, os de boucherie, os en peau de buffle...), plus l’agression est prononcée. Les menaces (grognements, aboiements...) ou morsures, peuvent s’exercer sur les humains comme sur des congénères.

Eviter que la nourriture rende le chien agressif

Eviter que la nourriture rende le chien agressif

Il est beaucoup plus facile d'éviter les conduites agressives du chien liées à la nourriture que de les traiter une fois elles sont apparues.

 

Pour cette raison, si dès l’arrivée d’un chiot dans la famille l’on constate déjà que le moment de la gamelle éveille chez lui une agitation incontrôlable, il faut immédiatement prendre des mesures pour organiser ses repas.

 

C'est la meilleure façon pour qu'ils se déroulent de la plus harmonieuse manière qui soit.

Préparer les repas en l'absence du chien

Préparer les repas en l'absence du chien

La préparation des repas de la famille, ainsi que ceux du chien, doit absolument être faite en son absence.

 

En effet, dans ces moments, la cuisine est le lieu de sur-stimulations. Cela peut ainsi entraîner une trop grande excitation susceptible de dégénérer et de conduire à de l'agressivité. Par ailleurs, le stress et/ l'excitation sont des facteurs de risques de la torsion-dilatation de l'estomac, un syndrome très grave touchant principalement les races de chiens de grande taille.

Faire manger le chien seul et au calme

Faire manger le chien seul et au calme

Le chien doit pouvoir manger tranquillement, sans être dérangé, pendant 10 à 15 minutes. L'installer dans une pièce fermée le temps du repas peut être une solution si le reste du foyer est agité. Dès qu'il a fini, la gamelle du chien doit être rangée dans un endroit inaccessible jusqu'à sa prochaine ration.

 

S’il n’a pas tout absorbé, il est impératif de ne pas laisser les restes dans son écuelle, mais de les ranger pour les resservir la fois suivante, s'ils sont encore comestibles. En effet, voir sa nourriture traîner peut éveiller chez le chien le souci (légitime) de la défendre au passage de quiconque à proximité (humain ou animal).

 

De plus, ne lui laisser qu'un certain temps pour manger l'aide à mieux réguler son comportement alimentaire. Il faut simplement faire en sorte d'adapter le temps imparti au type d'aliments servis : par exemple, de la pâtée s'engloutit relativement vite, tandis qu'un régime BARF pour chien à base d'os et de viande crue nécessite plus de mastication et donc plus de temps.

Lui donner une alimentation équilibrée

Lui donner une alimentation équilibrée

Il arrive parfois qu'une alimentation mal équilibrée et/ou donnée dans des proportions insuffisantes pousse le chien à adopter une attitude agressive.

 

En effet, la faim et la frustration peuvent se manifester par de la mauvaise humeur ou de l'irritabilité. De plus, il est désormais connu que les carences en protéines, qu'elles soient dues à une alimentation de mauvaise qualité ou donnée en quantité insuffisante, se traduisent souvent par une attitude anormalement agressive. Cette situation peut se produire lorsqu'on choisit par exemple de nourrir son chien avec un régime végétarien ou végan, car les protéines végétales utilisées pour remplacer celles d'origine végétale sont bien moins digestes pour lui. Mais même sans aller jusque là, les aliments industriels de qualité standard contiennent dans l'ensemble peu de protéines de qualité, qui feraient augmenter les coûts de production.

 

En cas de doute sur la façon de bien nourrir son chien pour éviter les carences, il est préférable de se tourner vers un vétérinaire.

Ne pas manger devant son chien

Ne pas manger devant son chien

Prendre un repas à table en présence du chiot ou d'un chien adulte, surtout s’il y a des enfants, est à éviter. En effet, la trop grande proximité des aliments ne peut que susciter la convoitise et surexciter l’animal, qui va immanquablement être tenté de quémander ou chiper de ce qui pourrait tomber.

 

Dans un même ordre d'idée, les goûters ou plateaux télé sur table basse peuvent être pour le chien synonyme d’insupportables tentations propres à soulever vive agitation et dérives agressives.

 

Enfin, voir gesticuler dans la maison ou en balade autour de lui des enfants qui grignotent bonbons, gâteaux et autres encas est source de stress chez le chien.

Ne pas laisser traîner de nourriture

Ne pas laisser traîner de nourriture

Laisser la moindre nourriture à portée d’un chien, ou pire encore d’un chiot, pour le qualifier ensuite de voleur, ne peut qu'être source d'incompréhension pour lui.

 

En effet, selon les codes sociaux au sein d'une meute de chiens, tout aliment dont se détourne le leader du groupe constitue les restes que les subordonnés sont en droit de consommer. La poubelle dans la cuisine, le sac de croquettes dans le garage, le poulet sur la table ou le paquet de biscuits oublié sur le canapé sont donc autant de restes que l'animal peut légitimement s’approprier si son maître s'en éloigne ne serait-ce qu’un instant. À ses yeux, il n'a donc pas volé, mais pris un aliment à sa portée : si bêtise il y a, c'est bien celle des maîtres qui s’en sont détournés.

 

Quoi qu'il en soit, s'il s'est emparé d'un bout de nourriture, mieux vaut ne pas tenter de le lui reprendre. En effet, même si un chien prévient avant d'être agressif, attention tout de même aux coups de dent !

Dernière modification : 11/02/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.