Récompenser son chien : pourquoi, quand et comment ?

Récompenser son chien : pourquoi, quand et comment ?

La récompense est une étape indispensable dans le processus d'éducation d'un chien. En effet, elle l'encourage à adopter les bons comportements et valide ses apprentissages. De fait, il est aujourd’hui reconnu par tous les professionnels de l’éducation canine que récompenser son chien facilite son éducation et son dressage.


Mais quand et comment faut-il récompenser son chien ? Quelles récompenses donner à son chien, et quand faut-il les arrêter ?

Partager
 

Quand faut-il récompenser son chien ?

Quand faut-il récompenser son chien ?

Donner une récompense à son chien permet de lui faire comprendre que l’action ou le comportement qu’il a adopté est désirable et apprécié par son maître. Il établit ainsi une association positive entre le sentiment de plaisir immédiat de la récompense reçue et le comportement qui a précédé cette même récompense. Ceci l'encourage à réitérer ce même comportement, si tant est qu’il puisse effectivement constater que la récompense est donnée régulièrement.

 

Ce conditionnement fait partie intégrante de l’éducation positive du chien, qui consiste à valider concrètement et de manière respectueuse les bons comportements en les encourageant. En effet, être un bon maître pour son chien et réussir son éducation, ce n’est certainement pas essayer de lui imposer quoi que ce soit par la force et la domination.

 

Qu’il s’agisse d’une réponse à un ordre donné par le maître, d’un comportement positif (par exemple lorsque le chiot fait ses besoins à l’endroit souhaité) ou du respect d’un interdit, il existe de nombreuses occasions durant lesquelles les récompenses peuvent être bénéfiques, mais il est important de savoir quand récompenser son chien.

 

Pour cela, il faut être conscient que le chien a une notion du temps différente de celle des humains, et qu’il n’est pas en mesure d’établir un lien de cause à effet entre deux évènements espacés dans le temps. Par conséquent, au même titre que punir son chien pour une bêtise longtemps après cette dernière est totalement contre-productif, le récompenser pour une bonne action effectuée une heure auparavant n’est d’aucune utilité. La récompense doit donc faire suite immédiatement au comportement que le maître souhaite encourager. Il est essentiel que cette cohérence soit respectée afin que le chien ne soit pas confus et d’éviter qu’un comportement indésirable soit récompensé.

Conseils de professionnel pour éduquer votre chien
Conseils de professionnel pour éduquer votre chien

Plus de 300 pages de conseils, astuces et tutoriels pour réussir l'éducation de votre chien.
15mn par jour suffisent !

Par Caroline Lange, éducatrice canin professionnelle

Cliquez ici

Comment récompenser son chien ?

Récompenser son chien avec une friandise

Récompenser son chien avec une friandise

La récompense la plus connue et la plus appréciée des propriétaires de chiens est la friandise. Il peut s’agir d’un biscuit pour chien spécialement dédié à cet usage ou tout simplement d’une croquette.

 

Quand on commence à éduquer son chien, il peut être utile de le stimuler visuellement en lui montrant la friandise avant de lui demander d’exécuter l’action souhaitée, afin de l’encourager et le motiver. Par exemple, pour apprendre à son chien à s’asseoir, il suffit de prendre une friandise et tendre la main au dessus de lui. Lorsque le chien lève la tête pour regarder la friandise, il tend à s’asseoir par réflexe, afin de garder l’équilibre. Prononcer alors à ce moment-là le mot « Assis » permet au chien de l’associer à l’exercice réalisé. Il ne reste alors plus qu’à lui donner la friandise, afin de le récompenser.

 

Lorsque l’opération est répétée avec succès pendant plusieurs semaines, il devient possible de retirer la stimulation visuelle de la friandise. Si le chien a des difficultés à comprendre qu’il doit s’asseoir, il est possible de lever un doigt au-dessus de sa tête, pour actionner son réflexe. Pour renforcer positivement le comportement souhaité, il peut être judicieux de continuer à donner occasionnellement (et de moins en moins souvent) une friandise lorsque l’exercice est réussi.

 

Bien évidemment, il est possible de tester différents types de friandises pour chien, afin de ne garder que celles dont il raffole le plus, qui ne sont pas forcément les mêmes d’un individu à l’autre - y compris au sein d’une même race.

 

L’utilité des friandises dans le cadre de l'éducation ne doit toutefois pas faire oublier qu’en donner trop ou trop souvent peut faire augmenter le risque d’obésité du chien. Il convient donc de respecter certaines bonnes pratiques, à commencer par celle d'en faire un usage raisonnable et occasionnel. Il est également possible d’utiliser des friandises à faible apport calorique et/ou de les couper en petits morceaux (lorsque le format s’y prête, comme c’est le cas par exemple avec un biscuit pour chien), de manière à réduire la ration donnée. Enfin, le maître peut prendre en compte l’apport calorique donné sous forme de récompenses et réduire d’autant la ration de nourriture donnée lors des repas, de sorte que l'apport calorique quotidien demeure constant. Les os pour chiens sont également une bonne option pour limiter l’apport énergétique des récompenses.

 

Bien évidemment, tout ceci est particulièrement utile si le chien appartient à une race canine ayant un risque important d’obésité.

 

Par ailleurs, en cas de doute quant au choix de la friandise et à ses éventuels impacts sur la santé du chien, le vétérinaire peut apporter de précieux conseils.

D’autres manières de récompenser son chien

D’autres manières de récompenser son chien

Il y a des chiens très gourmands, et d’autres qui le sont moins. Ces derniers peuvent même se montrer peu sensibles à la récompense sous forme de friandise, que ce soit occasionnellement ou systématiquement. Heureusement, il existe des alternatives.

 

En tout cas, quelle que soit la récompense choisie, il peut être utile d’utiliser un marqueur pour un renforcement positif du comportement du chien. Il peut s’agir d’un simple mot (« Oui », par exemple) ou une brève phrase (comme « C’est bien »), en prenant soin d’y associer l’intonation de voix appropriée ou un bruit - par exemple le « click » d’un clicker pour chien. Comme dans le cas de la friandise, la récompense doit être donnée après le déclenchement du marqueur.

Récompenser son chien par la voix

Récompenser son chien par la voix

Le maître peut féliciter son chien à travers une intonation de voix positive. Il est alors conseillé d’exagérer ladite intonation, de sorte que le chien comprenne bien que son action ou comportement est validé. En tout état de cause, le ton de voix doit pouvoir se distinguer facilement de celui pris pour une sanction verbale ou tout autre commentaire neutre.

 

Par ailleurs, le maître peut moduler son intonation en fonction de la difficulté de l’exercice.

Récompenser son chien avec des caresses

Récompenser son chien avec des caresses

Afin de récompenser son chien pour une bonne action, le maître peut le caresser sur le côté ou sous le cou. La pertinence de cette méthode est toutefois à mettre au conditionnel, car certains chiens n’apprécient pas ce contact.

 

Pour optimiser cette pratique, il est conseillé de présenter au chien la paume de la main avant de le caresser. Si, malgré tout, il ne semble pas prendre plaisir à cette récompense, il est bien sûr recommandé d’en choisir une autre.

 

Au demeurant, cette technique a une efficacité limitée s'il reçoit déjà des caresses tout au long de la journée.

Récompenser son chien avec des jeux

Récompenser son chien avec des jeux

Pour récompenser l’apprentissage, le maître peut proposer au chien une séance de jeu. Il peut s’agir d’un divertissement dans lequel le chien est seul, comme par exemple lui donner un jouet pour chien à mâchouiller, ou bien une activité impliquant à la fois l'animal et son maître, comme un jeu de balle ou de pistage.

 

Cette méthode voit toutefois son intérêt grandement diminué si le chien a de toute façon un accès régulier au jeu en dehors des moments d’apprentissage.

Quand doit-on arrêter de récompenser son chien ?

Quand doit-on arrêter de récompenser son chien ?

Après plusieurs semaines d’utilisation pour un exercice donné, les récompenses alimentaires doivent être arrêtées progressivement. Il est conseillé de ne plus octroyer ce type de récompense que tous les deux exercices réalisés correctement, puis tous les quatre exercices, et ainsi de suite. De cette façon, le chien s’habitue à ne pas systématiquement recevoir une récompense lorsqu’il répond correctement à une demande de son maître.

 

Toutefois, il est important de savoir que, durant la phase d’apprentissage, tout exercice réalisé correctement mérite une récompense, ne serait-ce que verbale.

Le mot de la fin

Il ne faut jamais oublier que c’est le maître qui décide ce qu’il souhaite que son chien apprenne à faire ou ne pas faire. Son attitude et les récompenses données doivent être cohérentes, afin que l'animal ne soit pas encouragé à adopter un comportement indésirable. Par exemple, ce qui est interdit un jour ne saurait être au contraire demandé le lendemain.

 

En outre, ce besoin de cohérence s’applique à l’ensemble des membres de la famille : les règles appliquées doivent être non seulement constantes dans le temps, mais également identiques d’un membre à l’autre de la famille.

 

Enfin, il est important de rappeler qu’un chien peut apprendre à tout âge, qu’il s’agisse de nouveaux exercices ou de nouvelles règles. Récompenser son chien ne concerne donc pas uniquement l’éducation d’un chiot, mais bien l’éducation d’un chien quel que soit son âge

Dernière modification : 12/09/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet