Montréal : garderies éducatives pour les chiens!

21/02/2012
Partager :  


Qu'ils soient à poils, à plumes ou à écailles, ils représentent autant de petits bonheurs que de grandes responsabilités. Près de la moitié des foyers québécois le savent déjà. Chaque semaine, Bêtes de ville vous propose une chronique consacrée aux animaux de compagnie en milieu urbain.

Le chien est l'animal sociable par excellence. Or, les propriétaires d'animaux domestiques sont le plus souvent portés à adopter un seul compagnon, devenant ainsi les chefs d'une meute au sein de laquelle le chien passera de longues journées en solitaire pendant que ses maîtres iront travailler. Si certains chiens semblent ne pas en souffrir, d'autres sont victimes d'anxiété de séparation ou d'ennui chronique. Une situation qui peut rapidement virer au cauchemar, obligeant certains propriétaires à envisager de se séparer de leur compagnon.

Pour Sophie, propriétaire d'un jeune pitbull, la garderie éducative du Centre Canin de Montréal a été le remède à bien des angoisses.

«Je le dépose là-bas entre trois et cinq fois par semaine, parfois juste pour la demi-journée. Il souffre d'anxiété de séparation et est très craintif avec les inconnus. J'ai reçu de nombreuses plaintes de mes voisins quand je le laissais seul. Il hurlait et cherchait à sortir, allant jusqu'à se blesser. C'est un problème difficile à régler, mais la garderie a été la solution à tous nos problèmes, du moins à court terme», explique la jeune femme.

Pour un tarif variant de 13 et 20$ par jour (entre 7h à 19h), la garderie éducative est à la fois un espace de jeu, mais également un endroit où votre compagnon à quatre pattes pourra socialiser et apprendre les bonnes manières.

Pour chiens actifs!

«La grande majorité des gens achète de jeunes chiens et se rend rapidement compte que les premières semaines, quand ils vont travailler pendant huit heures, ça ne marche pas: le chiot détruit tout, pleure et n'est pas encore propre. La garderie sert à régler tout ça, mais aussi à essouffler les chiens ayant beaucoup d'énergie. Il y a quatre sorties à l'extérieur par jour et trois périodes de jeu. Le reste du temps, ils restent dans des enclos.

Le centre sert aussi à former de futurs entraîneurs. «Dans le cadre de leur formation, les élèves utilisent les chiens de la garderie pour les entraîner, gratuitement», précise Jacinthe Bouchard, propriétaire du Centre Canin de Montréal.

Afin que votre chien puisse intégrer une des meutes d'une vingtaine de pensionnaires qui joueront ensemble au cours de la journée, il devra d'abord être évalué selon son caractère et son statut de dominant ou de dominé.

«Ils doivent tous être stérilisés et vaccinés. D'abord on sépare les petits et les grands dans deux salles différentes», explique Dina Leclerc, propriétaire de Spaws. «Ils passeront une évaluation de 3 à 4 heures avec le personnel et un chien non réactif. Dans le cas d'un chien agressif ou anxieux, on utilise nos chiens de travail pour les rééduquer. Sinon, les chiens sont libres pendant les périodes de jeu et regagnent leurs condos en céramique pendant le repos», ajoute-t-elle.

Libres comme l'air

Si toutes les garderies utilisent la méthode d'éducation par renforcement positif, certaines ont choisi de bannir les cages. Les chiens y sont donc en liberté toute la journée; une formule qui ne convient pas à tous les pensionnaires.

«Les chiens pouvaient être en liberté toute la journée tout en étant supervisés, la sélection est donc très importante», dit Sylvie Chevalier, propriétaire du commerce Le poil aux pattes. «Je refuse certains clients aux chiens agressifs, car ce n'est pas ma mission de les garder en cage. Par contre, on est là pour éduquer, alors si un chien a des problèmes à partager ses jouets et devient agressif, on est là pour l'aider à modifier son comportement», conclut-elle.

Centre Canin de Montréal (5655,rue Chambord); Spaws (5385, Ch. Côte de Liesse); Le poil aux pattes (4255 A, rue Frontenac)


Stéphanie Vallet
La Presse

Actualité précédente :
Et le plus beau chien du monde est...
Actualité suivante :
Moins de molosses à Genève

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet