La socialisation du chiot après 12 semaines

De la 12ème semaine à la 24ème semaine de socialisation

De la 12ème semaine à la 24ème semaine de socialisation

La période juvénile se situe globalement entre les 12 et 16 semaines du chiot, même si cette fourchette peut varier selon les races de chiens et les individus. C'est une période plus calme dans la vie de l'animal, où il intègre les informations qu'il a acquises dans son vécu jusque là. Il peut alors commencer à apprendre les demandes de base utiles pour sa sécurité en société humaine, comme le rappel du chien, les ordres Attendre, Assis, Couché, Debout...

 

Le chien s'imprègne également affectivement de l'être humain adoptif durant ces semaines, et peut être méfiant envers les étrangers. Il commence également à aboyer.

 

Peu à peu, des relations affectives à l'extérieur du milieu s'établissent.

 

Les sorties et les jeux aideront le chiot à s'équilibrer par rapport à ces nouvelles frontières. Ainsi, il ne faut pas hésiter à promener son chiot dans des endroits variés (rues, gares, marchés...), tout en veillant à ce qu'il ne se fasse pas marcher dessus. Si un magasin accepte les animaux, il faut prendre garde aux escalators. Se rapprocher des écoles, surtout si le foyer n'a pas d'enfants, permet au chiot d'être en contact avec des petits et des adolescents. Il est possible de les inviter à caresser le chien s'ils le souhaitent, mais toujours en respectant l'envie de l'animal.

 

Pendant cette phase, le chien est très attaché à son milieu : l'instinct de défense de son territoire apparaît.

De la 24ème à la 52ème semaine de socialisation du chien

De la 24ème à la 52ème semaine de socialisation du chien

C'est le début de la période pendant laquelle a lieu la puberté du chien. Ce stade se situe entre les 5 et 18 ème mois de l'animal, selon la taille du chien (un chien de petite taille voit sa puberté démarrer nettement plus tôt qu'un chien de grande taille) et son développement individuel.

 

Elle se traduit essentiellement par le début de la production des hormones sexuelles, qui induit de très nombreux phénomènes physiologiques et comportementaux. En général, on peut également observer durant cette période une désocialisation et des changements de comportement du chien, ainsi qu'un renforcement des peurs et/ou des problèmes préexistants. 

 

C'est donc l'époque des premières chaleurs chez la chienne et, chez les mâles, des premières manifestations d'intérêt pour les femelles. Le chien défend maintenant volontairement son territoire, et respecte les autres.

 

À partir de la 54ème semaine, le chiot est devenu un chien adulte et a atteint sa maturité physique et psychique. Il commence également à rechercher un statut social.

 

Avant d'en arriver là, l'idéal est d'essayer de continuer à faire rencontrer au chiot d'autres congénères de tous âges et de toutes races, afin qu'il poursuive l'apprentissage des codes de communication canine. Il apprendra ainsi à interagir avec d'autres chiens et à devenir un être sociable.

 

La socialisation doit continuer dans le nouveau foyer du chien, sous peine de voir disparaître les bonnes relations. Il est ainsi recommandé d'inviter des personnes inconnues de l'animal (adultes aussi bien qu'enfants), tout en leur recommandant de ne pas faire de mal au chien, et de ne pas insister lorsque celui-ci est fatigué et se repose. Le chiot peut sauter pour saluer les nouveaux arrivants. Il ne faut alors pas l'écarter brusquement, mais plutôt demander aux invités de jeter deux ou trois fois la balle de jeu.

Le mot de la fin

La socialisation est une période importante et charnière dans le développement du chiot. Toutes les expériences que le chiot fait dans les 12 premières semaines de sa vie auront une incidence sur sa vie d'adulte : il faut donc y être particulièrement attentif. Cela permettra au chien d'acquérir un comportement social adapté à son statut et à son espèce. Initiée par l'éleveur de chien, la socialisation du chiot doit être poursuivie par le propriétaire.

 

Il est également intéressant de noter qu'une portée née en hiver n'aura pas le même comportement qu'une portée née en été : du fait des conditions climatiques, cette dernière pourra sortir plus souvent, et ainsi être en contact avec un environnement plus riche - et donc plus stimulant.

 

Enfin, si vous devez choisir un chiot parmi une portée, pensez au fait qu'un chiot qui semble avoir du caractère et qui explore beaucoup son environnement ne sera pas forcément un chien dominant. Ce peut même être le contraire : au fil de ses explorations, il peut prendre davantage de risques et se retrouver confronté un jour à une très grande peur, de nature à changer totalement son caractère. C'est pour cela que l'utilisation des tests de Campbell pour sélectionner son chiot n'est pas forcément fiable à 100%.

Dernière modification : 04/18/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 
Formation vidéo pour éduquer votre chien
Formation vidéo pour éduquer votre chien
Une méthode adoptée par des milliers de maîtres, et qui a fait ses preuves !

Contient l'équivalent de 80 heures de cours particuliers avec un éducateur canin.

Commentaires sur cet article

Bonjour à tous et désolé si ma question est légèrement hors-sujet. Je voudrais savoir si il est possible pour une chienne d'obtenir 18 chiots comme ici :
http://mimibuzz.com/image/pas-cool/maman-chien-plein-chiots
Cela me semble excessif. Une chienne peut-elle vraiment s'occuper d'autant de petits ?

   
Par chatfou

Merci beaucoup pour votre article !!! très instructif.
Notre chienne une bouledogue français a mis bas il y a 8 jours et c'est la première fois pour nous donc pas facile de savoir comment bien faire avec ces tites bêtes. bonne continuation

0    0
Par mimiwill

Cette page est sans aucun doute une des meilleures sources d'informations qu'il m'est été donné de trouver sur internet. Pour la construction de l'article et les références chapeau et merci, j'ai trouvé directement les infos que je cherchais et sa clarté m'aidera certainement à retenir l'ensemble.

0    0
Par Ricardo

cette article est tres construtif
pour moi
car ma chihuahua viens de mettre bas,pas toujour façile car les chiots sont petit
merçi

0    0
Par eve

Pas "loyal" de recopier ce qu'ont écrit d'autre auteurs? Citez-les et la boucle est bouclée! Comme souvent sur internet j'ai trouvé votre article "par hasard", et bien ce fut instructif et assurément utile! Bonne continuation!

0    0
Par Mine et ses petits

Très intéressant! Même si je ne venais pas pour sa, cet article m'a permis de comprendre le tempérament très peureux de mon chien, aillant vécu ses premières années dans un squat.. Voila bien instructif aussi car ma chienne viens de mettre bas! Merci beaucoup.

0    0
Par tilwin

Lisant le début de l'article, j'ai justement eu l'idée d'emmener mon futur chiot devant une école, car nous n'avons qu'un tout petit bébé dans la famille. J'ai souvent des intuitions d'éducation que je retrouve parmi les conseils éducatifs des professionnels. J'en déduis que je connais bien les chiens, même si je reste persuadée que je n'en saurai jamais assez à leur sujet.

0    0
Par CocciNim

Un article très utile, à faire découvrir autour de soi !

0    0
Par CocciNim

Bonjour,
J'ai un shit-tzu mâle de 4 1/2 ans.Je l' ai eu à 2 1/2 ans. Sa propriétaire était aveugle et le chien ne sortait jamais de la maison.
Maintenant,il socialise difficilement avec les autres chiens,bien qu' il ne soit aucunement craintif, au contraire. Est-il trop tard ?

0    0
Par Michel

Sommaire de l'article

  1. 1. L'importance de la socialisation du chiot 
  2. 2. La socialisation du chiot les trois premières semaines de sa vie 
  3. 3. La socialisation du chiot de 4 à 7 semaines 
  4. 4. La socialisation du chiot de 8 à 12 semaines 
  5. 5. La socialisation du chiot après 12 semaines
  6. 5.1. De la 12ème semaine à la 24ème semaine de socialisation
  7. 5.2. De la 24ème à la 52ème semaine de socialisation du chien

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet