L’éducation respecte le caractère du chien

19/08/2011
Partager :  

Gaëlle, éducatrice de chiens-guides, explique comment se passe l’éducation de ces animaux.

PARTAGER


Envoyer à un ami
Gatsby, le barbet issu d’une portée de onze chiots, a maintenant deux mois et il est temps pour lui de quitter le giron maternel pour s’en aller vers de nouveaux horizons. Il ne partira pas en Pologne, Canada ou États-Unis comme ses frères et sœurs mais en France, à l’école de chiens guides d’aveugles de Lyon.

Gaëlle, l’éducatrice, a sélectionné ce chien parmi les cinq mâles de la portée.

Comment se passe l’éducation d’un chien guide ?

Tout d’abord, jusqu’à 18 mois, Gatsby va être placé en famille d’accueil. Ces personnes bénévoles, qui ont en commun l’amour des animaux, vont lui dispenser une bonne éducation incluant obéissance et savoir-vivre. J’apporterai, pour ma part, le soutien technique nécessaire.

À six mois, il aura acquis toutes les bases d’obéissance, il va alors rentrer à l’école, au domaine de Cibeins, pour commencer sa formation. Cette éducation se déroule en deux étapes : au sein de l’école, pour les bases de l’apprentissage de guidage, puis en situation réelle (ville, campagne, transports en commun, grandes surfaces, etc.). S’il répond favorablement à tous les critères, il passera avec succès le premier de ses quatre diplômes.

De 18 mois à deux ans, commenceront « les choses sérieuses », avec une éducation spécifique : contournement d’obstacles, cheminement sur les trottoirs, présentation de passages piétons, des portes, des escaliers… Rassurez-vous : cette éducation est faite avec un minimum de contraintes et respecte le caractère du chien.

À deux ans, Gatsby sera confié progressivement à son maître non voyant sous l’égide d’un éducateur.

Que se passe-t-il en cas de mauvais choix ?

L’animal est réformé et proposé à l’adoption. Mais avant, un essai est tenté, notamment auprès d’enfants ou d’adultes polyhandicapés où il sera, en fonction de chacun, un médiateur, un thérapeute, ou encore un pédagogue.

Actualité précédente :
«Je vais tuer tes chiens».
Actualité suivante :
« Carmen », championne du monde