Apprendre son nom à son chien

Apprendre son nom à son chien

Après de longs jours de réflexion, et peut-être en vous aidant d'une liste de noms de chiens, vous avez réussi à trouver le nom de votre nouveau compagnon. Il "en jette", il lui va comme un gant ! Le plus dur est fait ? Pas si certain...


Une fois l'arrivée du chiot à la maison passée, et alors que vous commencez à faire connaissance avec le chiot, il va falloir que votre jolie boule de poils réponde à son nom. Comment s'y prendre pour que, même en milieu agité, le chien reconnaisse et réagisse à son nom ?

Partager
 

Méthodologie pour apprendre son nom à son chien

Le temps que met un chien pour apprendre son nom est très variable. Cela peut aller de quelques jours à quelques semaines. Cependant, même si chez certains individus l'apprentissage s'avère plus long, les actions à mettre en place sont très simples et peu contraignantes pour le maître.

 

La méthodologie pour enseigner son nom à son chien est basée sur l'association nom - récompense : c'est la méthode d'éducation canine positive. Chaque fois que votre chien réagit à son prénom lorsque vous l'appelez, une récompense lui sera offerte. Cette récompense sera, dans un premier temps, une friandise pour chien. Puis, petit à petit, la friandise cèdera sa place à des caresses puis des injonctions verbales positives du type « C'est bien ! » ou « Bon chien ! ».

 

Au passage, lorsque vous communiquez avec votre chien, gardez en tête que le langage gestuel compte beaucoup pour lui. Plus encore que l'Homme, le chien est sensible à toute indication venant du corps, même aux expressions du regard. Par ailleurs, l'intonation est au moins aussi importante que le propos lui-même.

 

Pour commencer l'apprentissage, la première chose à faire est de trouver un lieu calme, sans aucun stimulus pouvant perturber la séance. Par exemple, si vous choisissez le salon, la télévision doit être éteinte, et il ne doit être que peu ou pas fréquenté. Une fois le lieu de travail parfait sélectionné, prévoyez des séances régulières, mais courtes. En effet, votre chien n'ayant pas une grande capacité de concentration, il est inutile de travailler sur une durée trop importante. Une session d'exercice de cinq minutes répétée plusieurs fois par jour est amplement suffisante.

 

Lors d'une séance de travail, appelez votre chien par son prénom entre trois et cinq fois. Chaque appel doit être réalisé de manière claire et joyeuse. En revanche, ne répétez pas son nom plusieurs fois, sous peine de le désintéresser.

 

Suite à un appel, deux options se présentent à vous :

  • Si votre chien réagit à son nom, récompensez-le joyeusement par une friandise et de nombreuses phrases verbales positives (« Ouiiiiiii, Jack ! », « Super, Jack ! »..) sans avoir peur d'en faire trop ;
  • En revanche, s'il ne réagit pas, il est inutile de le sanctionner. Il n'est pas non plus nécessaire d'insister sur son nom jusqu'à ce qu'il se retourne. Laissez-le simplement vaquer à ses occupations et recommencez quelques instants plus tard.

 

Afin d'aider votre chiot à vous approcher, éloignez-vous de lui pendant que vous l'appelez. Les chiens adorent poursuivre (des piétons, des cyclistes, des voitures...) : vous augmenterez donc la probabilité qu'il vienne vers vous. Par ailleurs, si le chiot apprend difficilement son prénom, vous pouvez envisager d'utiliser une laisse. d'une longueur d'environ trois mètres. Attachez simplement le chiot à celle-ci et, à un moment où il vous tourne le dos, appelez-le. S'il ne vous répond pas, tirez doucement sur la laisse du chien afin de provoquer une réaction. Lorsqu'il s'approche de vous, félicitez-le chaleureusement.

 

Profitez aussi des moments où il se retrouve seul pour l'appeler par son prénom. Avez-vous remarqué que, lorsqu'il est absorbé à jouer et que, tout à coup, il se rend compte qu'il n'y a plus personne autour, le chiot s'affole, et tend à rejoindre en vitesse ses compagnons de jeu ou des personnes présentes dans les parages ? En effet, le chiot est un être très sociable, qui déteste la solitude. Profiter de ce moment là pour l'appeler est un moyen parfait pour qu'il mémorise plus rapidement son nom.

 

Le moment du repas est aussi un moment propice pour lui faire mémoriser son nom. Avant de lui offrir sa pitence, appelez le bien distinctement par son nom. De ce fait, il associe automatiquement son nom à quelque chose de positif, et le mémorise plus facilement.

 

En revanche, une fois qu'il est effectivement en train de manger, c'est une toute autre histoire. Dans les premières étapes de l'apprentissage, évitez donc de le solliciter lorsqu'il mange. Il en va de même lorsqu'il est en train de jouer. 

 

Par ailleurs, pour ne pas perturber son apprentissage, veillez à ne pas utiliser de commandes ou de mots négatifs tels que « Non ! » ou « Reste ! ». S'il ne vient pas, gardez bien à l'esprit qu'il ne faut pas le gronder, mais le laisser vivre sa vie, se montrer patient et recommencer quelques instants après.

 

Par ailleurs, il est inutile de crier en donnant vos ordres. Le chien a une ouïe très fine : les énoncer clairement et distinctement sera beaucoup plus parlant pour lui, et il prendra plaisir à entrer en contact avec vous.

 

Enfin, évitez par-dessus tout les surnoms : ils ne feraient que désorienter votre compagnon.

Éduquer son chien en 15mn par jour
Éduquer son chien en 15mn par jour

Une méthode qui a fait ses preuves pour surmonter rapidement les difficultés et réussir l'éducation de son chien !

Par Caroline Lange, éducatrice canin professionnelle

Cliquez ici

Ajouter des stimuli pour corser l'apprentissage

Une fois que, dans un endroit calme et en l'absence de tout stimulus, votre chien répond parfaitement à son nom, il est temps de compliquer la tâche. En effet, vous aurez souvent besoin d'utiliser son prénom en extérieur, où de nombreuses perturbations entoureront votre chien. Même dans de telles circonstances, il devra être parfaitement réceptif si vous le sollicitez. L'entraîner en ajoutant progressivement des stimuli pendant sa période apprentissage est donc primordial, bien que négligé par de nombreux maîtres.

 

Le jardin, si vous en avez un, est un endroit parfait pour commencer à corser l'épreuve. Divers stimuli apparaissent, l'environnement est plus bruyant, et le chien est entouré de nombreuses odeurs. Là encore, la même méthodologie doit être appliquée, à savoir :

  • Appeler une fois votre chien ;
    • s'il répond, le récompenser chaleureusement par une friandise et des commandes positives ;
    • s'il ne répond pas, le laisser agir à sa guise et retenter quelques instants après ;
  • Renouveler l'appel entre trois et cinq fois par session de cinq minutes.

 

N'hésitez pas à appeler votre chien lorsqu'il est occupé à se toiletter ou à jouer, pour voir s'il réagit. Une fois qu'il a parfaitement assimilé son nom, sortez-le et, pendant la balade, utilisez constamment son prénom. C'est une manière pour vous de juger des progrès de votre nouveau compagnon, car lors de la promenade du chien, le nombre de stimuli est à son maximum.

 

Par la suite, prenez l'habitude d'associer le nom du chien avec les ordres donnés. Par exemple, si vous voulez apprendre l'ordre « assis » au chiot, vous devrez lui dire : « Paco, assis ». De la même manière, si vous lui interdisez quelque chose, dites « Paco, non ! », plutôt que seulement « Non ! ».

 

Le dernier paramètre sur lequel vous pouvez jouer pour renforcer l'apprentissage est l'attribution de récompenses. Lors des premiers exercices, le chien doit constamment être récompensé, que ce soit par des friandises pour chiens, des caresses ou des propos positifs. Petit à petit, les friandises devront être diminuées, jusqu'à ce qu'il n'ait plus du tout besoin d'elles pour répondre à son nom. De la même manière, les hourras chaleureux du début cèderont progressivement leur place à des félicitations plus modérées.

Le mot de la fin

Apprendre son nom à son chien ne nécessite pas de mettre en place une méthodologie compliquée. Cependant, pour que votre protégé soit rapidement apte à reconnaître son nom dans toutes les situations, il est nécessaire d'y passer du temps et de varier les situations d'exercices. En promenade, lors d'interactions avec des congénères ou lorsqu'il joue seul, effectuer fréquemment des piqûres de rappel à votre chiot est judicieux. Grâce au temps passé à lui apprendre son nom, il sera capable, dans toutes les situations, de focaliser son attention sur vous lorsque vous l'appelez, ce qui est indispensable à l'établissement d'une relation de confiance entre vous.

Dernière modification : 02/06/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.