À quel âge peut-on éduquer un chien ?

À quel âge peut-on éduquer un chien ?

Pour vivre en harmonie avec leur chien, et pour qu'il sache ce qu'il peut et ne peut pas faire, il est impossible aux maîtres de passer outre une bonne éducation du chien. Cette éducation sera la base de la relation que partageront le maître et le chien, mais aussi les fondements de l'équilibre et du bien-être de l'animal. 


Quand commencer l'éducation du chien ? Et une fois adulte, est-il possible au maître de reprendre l'éducation d'un chien en manque de repères ?

Partager :  

Le bon âge pour commencer l'éducation du chien

S'il est admis que l'éducation du chien est indispensable pour son intégration dans la société humaine et dans son environnement, nombreux sont les propriétaires qui se demandent quel est le meilleur âge pour commencer. La réponse est simple : dès l'arrivée du chiot à la maison, c'est-à-dire à 8 semaines, il est capable - et doit - apprendre. Il ne demande d'ailleurs que cela : que ses maîtres le guident, comme sa mère aurait pu le faire, pour qu'il sache ce qu'il peut ou ne peut pas faire.

 

Beaucoup de maîtres pensent injustement qu'un chiot de cet âge est incapable d'apprendre, et qu'il est donc inutile de commencer son éducation dès le départ. Alors, le chiot fougueux, ravi, va grimper dans le lit de ses nouveaux maîtres, s'installer près d'eux sur le canapé, sauter sur les visiteurs, et ses propriétaires le laisseront volontiers faire, complètement attendris par cette petite boule de poils qui ne demande qu'à se faire choyer.


Quelques mois plus tard, le gentil chiot s'est métamorphosé en un grand chien qui prend ses aises dans la maison et effraye les invités. Regrettant leurs largesses passées, les maîtres essayent alors de redresser la situation en imposant des interdits à leur animal, à grand peine.

Dans 80% des cas, les motifs d'abandon d'un chien sont des comportements gênants (aboiements intempestifs, malpropreté, agressivité, stress, peurs, comportement destructeur du chien, fugues, hyperactivité, changements d'humeur…) que les propriétaires du chien ne sont pas parvenus à réprimer et qu'ils ont, pour la plupart, initié eux-mêmes. Ces problèmes comportementaux du chien auraient pu être évités par avec une bonne éducation. Toutefois, il n'est jamais trop tard pour mettre en place quelque chose d'inédit et de bénéfique pour lui.

Les outils pour une bonne éducation du chien

Se faire aider dès le départ par des professionnels du comportement du chien est la meilleure décision que peuvent prendre les maîtres pour avoir toutes les chances de mener une longue vie harmonieuse avec leur chien.


L'arrivée d'un chiot au sein de la famille doit être préparée et les règles de vie du chien dans la maison doivent être mises en place dès la première semaine. C'est le bon moment pour aller voir un éducateur canin et/ou un comportementaliste. Car force est de constater que l'éducation d'un chiot (de 2 à 6 mois) ou d'un jeune chien (de 7 mois à 2 ans) n'est pas toujours aisée. Cela nécessite du temps, de l'investissement et un travail personnalisé en tenant compte du profil du chiot, de ses conditions d'élevage et des propres attentes de ses propriétaires.

 

Avec un professionnel du chien, et grâce à la méthode d'éducation canine qu'ils auront choisi, les maîtres apprendront à être des conducteurs compétents, à communiquer avec leur chien et à le comprendre. Il leur enseignera également les positions de base à apprendre au chien et l'importance du langage non verbal chez le chien (gestes, sourires, mimiques). Ainsi, ils pourront offrir à leur animal un cadre de vie clair qui facilitera son adaptation.

 

Il faut donc que les maîtres choisissent une méthode d'éducation canine et s'y tiennent, car c'est primordial pour le bien-être de l'animal. Pour que son éducation soit plus facile, tous les membres de la famille doivent également adopter les mêmes règles de vie. Des comportements cohérents de la part de toute la famille aideront en effet l'animal à reconnaître et à accepter tous les humains avec qui il vit comme guides de vie, comme maîtres.

 

La constance, la patience et la cohérence sont donc les mots-clés d'une éducation canine harmonieuse.

Un chien peut apprendre tout au long de sa vie

L'éducateur canin va aider les nouveaux propriétaires du chien à anticiper les situations, l'idéal étant bien entendu de ne pas attendre que les problèmes surgissent . Si toutefois l'éducation précoce du chiot n'a pas été faite, rien n'est perdu pour les maîtres. Il est souvent bêtement pensé que l'éducation du chien doit se faire durant sa première année et qu'une fois l'âge adulte atteint, les choses ne sont plus possibles.

 

Or, il faut savoir que l'un des traits communs à tous les êtres vivants est la capacité à s'adapter à leur milieu de vie. La réalité le prouve : de nombreux changements s'opèrent en permanence chez les animaux et les végétaux parce que leur environnement le nécessite. Il est aussi avéré que certaines espèces ont disparu au cours de l'évolution parce que leur seuil d'homéostasie (la résistance aux changements) était insuffisant.

 

De fait, le chien est un animal très adaptable. À huit semaines, en moins de 24 heures, il est séparé de sa mère et de sa fratrie, puis propulsé dans une famille souvent composée seulement d'humains, dans un environnement inconnu, confronté à de nombreux stimuli qu'il n'a jamais rencontrés. De la même manière, l'adoption d'un chien adulte dans un refuge animalier ou l'adoption d'un chien âgé se passe généralement sans problème, car l'animal sait rapidement s'adapter à sa nouvelle famille et son nouveau mode de vie. 

 

Ainsi, riche d'une exceptionnelle adaptabilité, le chien est capable d'apprendre quel que soit son âge, dès lors que ses maîtres savent respecter ses besoins, instaurer une relation de confiance et avoir des comportements cohérents. Il faut pour cela bien connaître les mécanismes régulant la relation chien/animal et avoir une connaissance éthologique des spécificités de l'animal, connaissances que le professionnel canin pourra apporter. 

Certaines conditions favorisent également l'adaptabilité du chien. Selon la variété et l'intensité des stimuli dans leur enfance, les chiens ont acquis des capacités d'adaptation plus ou moins solides. Ainsi, il y a des individus plus fragiles que d'autres aux variations de leur milieu, plus ou moins capables de s'habituer sans stress. 

 

L'âge du chien a bien sûr une importance, puisque l'on sait qu'avec le temps, les capacités cognitives diminuent : la rapidité de traitement des informations qui parviennent au chien par l'intermédiaire de ses sens est amoindrie.


Il est tout à fait possible de mettre en place de nouvelles règles de vie pour un chien déjà plus âgé, adolescent ou adulte, si toutefois l'apprentissage de celles-ci est cohérent et bien organisé, la manière de faire étant capitale. Par exemple, les maîtres peuvent apprendre à leur chien à ne plus monter sur le canapé, mais, pour que cela marche, il leur faudra l'installer dans un endroit douillet, tout aussi confortable que le canapé, et placé dans un lieu adéquat d'un point de vue canin. En clair, on ne peut pas retirer une habitude ancrée chez le chien sans lui donner l'envie de s'en débarrasser. Autre exemple : s'ils veulent apprendre au chien à rester seul alors qu'il a toujours vécu en compagnie d'un autre être, il faudra procéder avec précaution pour lui permettre de s'adapter à son rythme.

 

Pour un chien adulte, il peut être plus aisé de connaître son passé afin d'adapter au mieux les demandes et exigences des maîtres. Le contexte de vie qu'ils proposeront à l'animal est un élément essentiel à prendre en compte.

 

Concernant les chiens seniors (à partir de 7 à 10 ans suivant les races), il convient de tenir compte de leurs capacités locomotrices. Un vieux chien peut apprendre le rappel ou les positions de base, à condition que cela ne représente pas pour lui un effort physique trop important. Il est indispensable d'adapter les exercices proposés.

Le mot de la fin

Il est fort délicat de répondre à la question de l'âge limite de mémorisation et d'intégration de nouvelles habitudes, car il existe de grandes différences individuelles : alors que certains êtres s'adaptent très rapidement, d'autres ont besoin de davantage de temps.

 

Pour autant, proposer à un chien de tout âge des apprentissages nouveaux représente une activité mentale nécessaire. Les problèmes de comportement du chien que les propriétaires peuvent rencontrer avec leur animal ne sont en aucun cas liés à son âge, mais à un problème relationnel, de compréhension et d'apprentissages mal menés.

 

Il appartient alors aux maîtres de s'adapter au caractère de leur chien et à sa capacité à apprendre plus ou moins vite ce qu'ils attendent de lui. Être à l'écoute de son chien, doux, tolérant et patient est la clé d'un bon apprentissage des règles de vie, quel que soit l'âge de l'animal, quelle que soit la période. 

 

Ils peuvent également s'appuyer si besoin sur un professionnel du chien compétent pour les aider dans leur éducation.

 

En ayant bien tout cela en tête, la vie avec leur chien ne sera plus que du plaisir partagé.

Reproduction interdite sans autorisation.

Besoin d'aide ?

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Commentaires sur cet article

Bonjour,
j'ai recueilli à la SPA il y a une semaine un eurasier de l'age de 8 ans,précédement j'avais un chow-chow il est mort de vieillesse. Celui-ci est très gentil il s'est fait à moi dès le 2em jour, mais j'ai un souci, il ne veut pas rester seul même le temps d'une course près de chez moi il met
tout sans dessus dessous ! que dois je faire j'ai un travail il doit rester obligatoirement seul !
pouvez-vous me donner un conseil ?
Dans l'attente d'une réponse de votre part .
Cordialement .
Martine Rüest .

   
Par Rüest Martine

bonjour, votre message me touche bcq, je n'ai jamais compris quon puisse battre un chien gratuitement.Il faudrait leurs faire la meme chose pour quils comprennent se quils leurs font enduraient. Un chien n'est pas un jouet. j'ai un chien croisé boxer et quand je le vois, je me demande comment peut on leurs faire du mal.

0    0
Par marine

mon témoignage: Amorozo (tsi-tsu) a été ôté à son maître à l'âge de 4 ans par la justice des hommes qui l'a condamné pour mauvais traitements et actes de barbarie. Fémur cassé non soigné, tentative de noyade en baignoire, enfermé sur un balcon 24h/24, combats de chiens... je n'en dirai pas plus. même. Une consigne: le ramener au moindre signe de dangerosité(attaque). Rééducation en club, repris comme s'il était un chiot, toujours avec moi. Il est décédé en 2008 d'1 hématome cérébral enkysté à l'âge de 9 ans. que de bonheurs nous avons vécu ensembles! Sur le bateau ou au boulot (la mascotte de l'équipe de nuit) j'aurais aimé vous montrer sa photo. Ne vous découragez pas! amour et perséverence!

0    0
Par Doki86
Rédiger un commentaire

Auteur

Educateur canin et comportementaliste chien et chat

Spécialiste des relations homme/animal

Voir sa présentationVoir son site

Discussions sur ce sujet