Comment enseigner le rappel à son chien ?

Comment enseigner le rappel à son chien ?

Le rappel est une façon de faire revenir un chien à ses pieds lorsqu'on l'appelle. Bien que cet apprentissage est un exercice parfois difficile, il est primordial, autant pour le chien que pour son maître.


La promenade avec son chien, qui est un moment de plaisir partagé, peut en effet parfois se transformer en véritable cauchemar lorsque le chien se met à courir après un vélo, une voiture ou un animal et qu'il ne revient pas malgré les rappels. D'autant qu'avec la distance, l'autorité du maître décroît rapidement.


Alors comment apprendre le rappel à son chiot ou à son chiot ? Et qu'est-ce qui peut faire qu'un chien ignore les ordres et le rappel ?

Page 1 :
L'apprentissage du rappel chez le chiot et le chien

Apprendre le rappel à un chiot

Dès l'arrivée du chiot à la maison, il doit être habitué à reconnaître son nom, qu'il vaut mieux choisir court et facile à prononcer, et a y réagir. Puis, il faut y ajouter un ordre, « au pied » par exemple, à chaque fois que le chiot revient au pied. Le chiot n'associe en effet pas son nom au fait de revenir, il s'agit plutôt d'un signal sonore qu'il lie avec le début d'une interaction positive avec son entourage. Il est également conseillé de ne jamais dire « viens ici », car le chien peut confondre avec l'ordre « assis ». 

 

Pour rappeler son chiot, on s'accroupit et on tape dans ses mains. Ce n'est pas un ordre qu'on lui donne, mais une invitation à revenir au pied pour recevoir caresses, récompenses ou jouet. En effet, dans cet apprentissage, l'attitude du maître est primordiale : il doit toujours être joyeux dans son rappel, et ne surtout pas crier.

 

Le maître-mot pour enseigner le rappel à son chiot est « donner l'envie de revenir ». Or l'envie ne peut pas s'obtenir par la force et la contrainte. Le chiot ne doit pas associer le rappel au pied à quelque chose de désagréable ou de négatif, comme peut l'être la fin de la promenade ou une punition. Au contraire, cet ordre de rappel doit représenter quelque chose de positif : des caresses, des friandises (à utiliser avec modération pour éviter les problèmes d'obésité du chien) ou un jouet.

 

Si malgré cela le chiot est un peu distrait, il ne faut ni lui faire de gros yeux, ni élever la voix. Si l'on n'arrive pas à capter son attention avec des mimiques ou des friandises, on peut partir dans le sens opposé en le rappelant au pied, ou aller se cacher. Tout aventurier qu'il est, le chiot n'aimera pas rester longtemps seul.

 

Il est important de commencer l'apprentissage au rappel le plus tôt possible, car un chiot n'aime pas se retrouver seul : cela lui donne l'impression d'être perdu.

Apprendre le rappel à un chien adulte

Si un maître n'arrive pas à se faire obéir et respecter quand son chien est à ses pieds, il n'y a aucune chance que l'animal obéisse lorsqu'il en est loin. La première chose est donc de se faire obéir par son chien, et de lui apprendre à marcher en laisse.

 

Le rappel au pied est en effet presque naturel pour un chien qui a parfaitement assimilé la marche en laisse : il s'agit d'un simple prolongement de cet exercice.

 

En effet, lors de l'apprentissage de la marche au pied, on répète constamment « au pied, c'est bien, au pied... » à chaque fois que le chien est parfaitement à notre niveau. Si cet exercice est complètement acquis, le chien connaît parfaitement le sens de l'expression « au pied ».

 

Pour obtenir un beau rappel, net et rapide, utiliser une longe (une grande laisse) peut s'avérer utile. L'idée est, comme pour l'apprentissage de la marche en laisse, de mêler le plaisir (lorsque le chien revient) à l'autorité (lorsque le chien hésite à revenir).

 

Lors d'une promenade avec un chien, celui-ci est muni de son collier et d'une longe que l'on peut laisser traîner par terre. Lorsqu'il décide de partir à l'aventure un peu trop loin ou trop rapidement, on saisit la longe et, au moment ou elle se tend, on rappelle le chien en lui disant « au pied ! ».

 

Il y a alors deux possibilités :

  • Le chien fait demi-tour et revient correctement au pied : il faut alors le féliciter et lui faire la fête ;
  • Le chien tarde à obéir et continue de l'avant : il faut alors tirer sur la longe, en insistant un peu s'il fait la sourde oreille.

 

Lorsque le chien revient, il faut l'encourager de la voix et frapper dans ses mains, voire même s'accroupir dans une attitude accueillante. Le but est que le chien revienne le plus rapidement possible, ce qu'il fera parce qu'il respecte son maître, mais surtout parce que son retour au pied est synonyme de plaisir, de caresses et de récompenses. C'est pour cela qu'il est essentiel de ne pas associer l'ordre de rappel à une punition.

 

Avec cet exercice, le chien associera très vite retour rapide avec plaisir et retour tardif avec moment désagréable.

 

Tant que le rappel n'est pas parfaitement assimilé, et si l'environnement présente des risques pour le chien et/ou des opportunités de fugue, mieux vaut éviter de le promener sans longe. Pour y parvenir, il faudra répéter et répéter encore l'exercice, en variant les distances et les circonstances de rappel : à 1 mètre, à 3 mètres, lorsque le chien à le nez au sol, etc.

 

Il est également possible de s'entraîner au rappel à la maison ou dans un espace clos, en laissant cette fois le chien libre. Au bout de quelques minutes de jeux, on s'accroupit et on le rappelle. Là aussi, l'important est d'être accueillant et de le féliciter dès qu'il arrive, avant de le renvoyer jouer. Il ne faut en effet pas assimiler rappel et remise en laisse, car cela créé une association désagréable pour le chien.

 

Une fois le rappel en longe totalement maîtrisé, on peut commencer à lâcher le chien. L'idéal est, dans un premier temps, de choisir un lieu où l'on ne risque pas de devoir le récupérer car un danger se profile. Il faut également choisir le bon moment pour le détacher, en vérifiant qu'aucune distraction ne vienne parasiter l'intérêt que l'on présente pour lui. En effet, s'il est attiré par quelque chose au loin, il va falloir beaucoup de motivation pour qu'il y renonce et revienne au rappel.

 

Il est possible d'apprendre le rappel au chien grâce à une autre technique. En plus de l'ordre « au pied », le maître du chien peut, le bras tendu, frapper sa cuisse sur le côté dans un mouvement ample que le chien doit pouvoir voir de loin. 

Page 1 :
L'apprentissage du rappel chez le chiot et le chien
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager :  

Besoin d'aide ?

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Commentaires sur cet article

Je viens d'acheter un yorkshire terriers et j'aimerais trouver un éleveur je demeure à Gatineau au Québec si vous connaissez quelqu'un au Québec j'aimerais qu'il soit bien élevé. Je dois lui montrer aussi le pipi pad. Il se retient et va le faire ailleurs il a sa cage un côté ou il couche et à côté le pipi pad. J'ai besoin d'aide pour bien lélevé.

   
Par Jacinthe Raymond

Il me semble utile de rappeler aux maîtres (souvent de tout petits chiens) qui ont des laisses à rallonge qu'il y a des personnes malvoyantes (amblyopes, personnes âgées ...) et que la laisse qui fait toute la largeur d'un trottoir et souvent davantage peut être très cassa-gueule : soit on ne la voit pas en arrivant, soit on doit descendre du trottoir au risque de se faire écraser. Ce genre d'exercice devrait être réservé aux grands espaces comme une esplanade, par exemple.
J'apprécie beaucoup l'humour de cet article.

0    0
Par CocciNim
Rédiger un commentaire

Sommaire de l'article

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet