Plus de jeux d'animaux

Comment déterminer la place du chien dans la famille

Dans l'espèce canine, tous les rapports sociaux sont hiérarchisés : il n'y a que des dominants ou des dominés, le rapport d'égalité n'existe pas. Cela doit être vrai aussi lorsqu'un chien entre dans votre famille, puisqu'elle devient sa nouvelle meute. Si ce n'est pas vous le chef, ce sera donc lui, et le manque de hiérarchie chez le chien peut avoir des conséquences négatives, notamment des problèmes comportementaux


L'erreur à éviter est de donner à votre chien des signes pouvant lui laisser croire qu'il est le chef de la maison, ce qui deviendrait vite une situation invivable et dangereuse pour lui comme pour vous. Pour autant, cela ne signifie surtout pas affronter le chien de manière frontale, ce qui aurait des conséquences dramatiques, mais plutôt lui faire comprendre quelle est sa place au sein de la maison par un ensemble de comportements et de conventions.

Partager
 

Bien démarrer l'éducation de son chiot

L'une des premières choses que le chiot reconnaît, c'est son nom. Si un chien concourant en exposition canine peut avoir un nom très long et très compliqué, il ne faut pas oublier de lui en donner un qui soit court et facile à reconnaître. Utilisez ce nom fréquemment, et encouragez-le à venir vers vous.

 

Apprenez à votre chiot qu'il est normal de lui toucher les oreilles, la gueule et les pattes en le manipulant très régulièrement.

 

Enfin, mettez un collier à votre chien le plus tôt possible. Il est possible qu'il se gratte et qu'il essaye de s'en débarrasser, mais il finira par l'accepter. L'étape suivant est d'attacher une laisse légère ou une ficelle au collier du chien, de préférence dans une matière qu'il ne pourra pas mordiller. Laissez le chien tirer dessus chaque jour pendant quelques minutes jusqu'à ce qu'il l'oublie. Prenez alors la laisse et incitez-le à vous suivre, en lui parlant en permanence. S'il lutte, attendez qu'il se calme, puis encouragez-le à venir vers vous et félicitez-le.

 

Il est important de ne pas laisser son chien se promener librement si le rappel n'est pas acquis, ou si l'éducation du chien n'est pas aboutie.

La famille fonctionne comme une meute

Pour le chien, la hiérarchie de la meute a un rôle stabilisateur et rassurant. Elle lui permet de savoir où est sa place au sein de la meute, et donc à quoi il sert. En se sentant utile, il se sent bien. En effet, chaque membre a un rôle précis dans la cohésion du groupe. Cela lui permet également de savoir ce qu'il peut faire et ne peut pas faire, comme au sein d'une meute de chiens. Ces règles à respecter et cette hiérarchie permettent donc au chien d'être de bonne compagnie.

 

Voyez donc votre famille comme une meute. Les parents sont le couple alpha. Ce sont eux qui prennent toutes les décisions. Les enfants, s'il y en a, se placent juste en-dessous des parents, mais au-dessus du chien : ils obéissent donc au couple alpha, mais le chien doit leur obéir. Le chien, quant à lui, est en bas de la hiérarchie familiale : il ne décide de rien du tout.

 

Pour placer l'enfant hiérarchiquement au-dessus du chien, il est nécessaire d'habituer le chiot à la présence des enfants, à leurs cris, leurs pleurs, leurs bruits... Il doit donc être laissé en contact direct avec les enfants. Ceux-ci peuvent s'occuper du chien en l'habituant à être en position de soumission : l'allonger pour le brosser, lui donner à manger, mettre la main dans la gamelle du chien, le promener ou le récompenser lorsqu'il a fait quelque chose de bien.

Récompenser et gronder son chien

Dès son plus jeune âge, un chiot reconnaît la signification d'un ton de voix réprobateur ou d'un "non !" très ferme lorsqu'il commet une bêtise. Mais cela doit avoir lieu pendant ou aussitôt après la faute, car sinon cela ne servira à rien, le chien ayant déjà oublié.

 

Gronder son chien lorsqu'il a fait quelque chose de mal est important, mais l'encourager, le féliciter et le récompenser lorsqu'il fait quelque chose de bien l'est tout autant ! Axer son éducation seulement sur l'une de ces attitudes ne fera que diminuer grandement votre autorité.

 

Attention toutefois : les caresses, les friandises pour chien ou tout autre récompense ne doivent être données que lorsque le maître l'a décidé, et non à la demande du chien.

 

D'autre part, il est important de rester ferme avec votre chien : c'est toujours vous qui devez avoir le dernier mot.

 

Enfin, s'il se montre trop énervé ou trop entreprenant, il est important de l'ignorer : ne lui parlez plus et ne le regardez plus. Ainsi, il se calmera tout seul presque instantanément, et comprendra que ce genre de comportement ne lui apportera rien de bien.

Éduquer son chien en 15mn par jour
Éduquer son chien en 15mn par jour

Une méthode qui a fait ses preuves pour surmonter rapidement les difficultés et réussir l'éducation de son chien !

Par Caroline Lange, éducatrice canin professionnelle

Cliquez ici

Les jeux avec le chien

Votre chien adore jouer avec vous, c'est un moment de complicité que vous pouvez partager ensemble. 

 

Pour autant, il vous faut affirmer votre rôle de leader par rapport au chien. Soyez ainsi toujours le décideur en matière de jeux avec votre chien, et celui qui y met fin.  

 

Par ailleurs, il est important d'éviter les jeux trop excitants et d'interdire les excès, par exemple les mordillements du chien. Attention cependant à ne pas utiliser ni force, ni violence. 

 

Enfin, lors d'un jeu avec un chien, il faut éviter de perdre, car dans une meute, c'est le mâle alpha, c'est-à-dire le dominant, qui gagne à chaque fois. Veillez donc toujours à gagner le maximum de fois, et à clore la session de jeu par une victoire de votre part.

Les repas du chien

Les maîtres mangent avant le chien et ne doivent rien lui donner pendant les repas. Dans une meute de chiens, les dominés mangent toujours après les dominants en attendant patiemment leur tour, sans réclamer.

 

Disons-le clairement : on cède souvent à la tentation ou aux gémissements d'un chien au regard convaincant, mais cela est vraiment à proscrire.

 

Il faudra également habituer le chien à attendre - par exemple installé dans son panier - que votre repas se termine.

 

Le chien dispose d'une gamelle et d'une nourriture à part, et il n'a pas accès à sa nourriture au moment du repas des humains. Il ne faut pas le regarder manger. En outre, il doit accepter sans grogner qu'on lui retire son os ou sa gamelle. Cela s'apprend dès le plus jeune âge et permet que le chien n'ait aucune agressivité envers quiconque approche de sa gamelle.

 

Par ailleurs, le chien doit manger tout le temps au même endroit. Il ne doit cependant pas gêner le passage et manger au milieu du salon par exemple. Un coin de la cuisine ou du couloir est parfait, car il n'est pas dans le passage, et cela lui permet de ne pas manger seul. Lorsque les repas se passent bien, vous pouvez féliciter le chien par une caresse, un jeu ou un jouet.

 

Enfin, si vous avez un chien dominant, retirez-lui sa gamelle 15 minutes après lui avoir servi son repas. Manger lentement en présence des autres membres de la meute est en effet une prérogative de dominant, c'est pourquoi il ne faut pas l'accepter.

Le contrôle de l'espace

Le chien doit avoir un endroit bien à lui, que vous lui aurez assigné. Par souci d'hygiène et de respect du territoire de chacun, certaines pièces de la maison doivent lui être interdites d'accès, comme par exemple les chambres, les toilettes et salles de bain. Le territoire de chacun doit ainsi être bien défini.

 

Interdisez également à votre chien l'accès aux espaces en hauteur. En effet, dans une meute de chiens, seul le couple Alpha a le droit de se trouver en hauteur. Afin de renforcer votre place de leader, l'accès aux lieux en hauteur de la maison, comme les lits ou les canapés, doit lui être interdit. Le chien ne sera aucunement frustré par ces interdictions, il trouvera cela naturel et s'accomodera sans problème de la place qu'il doit occuper.

 

Pour autant, si vous jugez tout de même qu'il peut monter sur les lits ou le canapé, il doit en descendre dès qu'on le lui demande. 

 

Par ailleurs, obligez votre chien à passer après vous lorsque vous traversez un espace étroit (porte, couloir...). Cela vous permet d'affirmer votre position de supérieur.

 

Dans la même logique, un chiot ne doit jamais s'approprier votre place. Cet instinct de propriété est en effet la source de graves problèmes par la suite. Il faut donc corriger le chien immédiatement, et tant qu'il est encore chiot. Dans la mesure du possible, mettez-lui son panier dans une pièce neutre (cellier, couloir, garage...) et habituez-le à y rester enfermé quelques moments dans la journée ainsi que durant la nuit. Apprenez-lui à ne pas monter sur les meubles ou les lits et, dans la mesure du possible, autorisez-lui une seule pièce jusqu'à ce qu'il soit parfaitement éduqué.

 

Enfin, lorsqu'il commet une faute, vous pouvez renvoyer votre chien à son panier, mais n'employez jamais aucune agressivité, même dans l'idée de le punir, car il assimilerait alors l'endroit à quelque chose de négatif.

La sexualité du chien

Le chien ne doit pas exprimer sa sexualité immodérément en public ou envers les humains. En effet, ce n'est pas qu'une question sexuelle : c'est aussi un signe de dominance de sa part. Ainsi, en chevauchant un autre chien, mâle ou femelle, il confirme sa dominance. Quant au dominé, il accepte la soumission et se met donc en posture de soumission afin d'apaiser le dominant.

 

Lorsqu'une chienne est en chaleur, il faut prendre garde à ne pas trop répondre à ses avances. De même, lorsqu'un mâle se fait trop pressant, il faut penser à le repousser. Renvoyer l'animal vers son panier peut être une bonne solution.

Éduquer son chien en 15mn par jour

Conseils de professionnel pour éduquer votre chien

Plus de 300 pages de conseils, astuces et tutoriels pour réussir l'éducation de votre chien.
15mn par jour suffisent !

Par Caroline Lange, éducatrice canin professionnelle

Cliquez ici

Être cohérent et communiquer en dominant avec son chien

Il faut toujours être cohérent dans les ordres donnés et dans son comportement : en particulier, ne pas changer tous les jours ce qui est autorisé ou ce qui est interdit, sous peine de créer une incompréhension totale. 

 

Plus vous vous posez de questions sur la façon dont votre chien va réagir à vos ordres, plus vous sapez votre autorité. Pour être perçu comme dominant, vous devez adopter un ton de voix ferme, mais vous ne devez pas crier. Utilisez des mots brefs, car plus vous parlez, plus le ton devient monotone et la conviction s'atténue. Penchez-vous vers le chien lorsque vous lui parlez et regardez-le au niveau de son front ou de son dos. Ne le regardez pas trop dans les yeux, car il pourrait prendre cela pour de la provocation.

 

Enfin, ne le laissez pas mettre ses pattes sur vous de sa propre initiative : c'est en effet un signe de dominance de sa part.

 

Attention toutefois : domination ne veut pas dire humiliation, tout comme être le chef de meute ne veut pas dire se faire craindre par son chien.

Dernière modification : 29/05/2018.
Reproduction interdite sans autorisation.

Commentaires sur cet article

C'est articles ne concerne pas tout les chiens pour ceux qui ont commenter! On parle ici de chien dominant car moi meme j'ai eu pas mal de probleme avec mon chiot qui me dominait et pensant comme vous je n'ai pas suivi ces conseil mais a 7 mois quand vous rentrez que tout est detruit que les voisins vous signale qu'il na pa arreter de hurler et de gratter a la porte il y a un gros probleme j'ai donc mis en place ces conseil a l'aide d'une comportementaliste et il s'est calmer il a retrouver sa place de chien certes il fait encore quelques betise comme toit jeune chien mais je sais que je peux rentrer plus sereine

   
Par pitchounne

Je ne sais pas d'où vient cette source mais je pense qu'il faut en finir avec ces notions de hiérarchie par la domination .C'est déjà une erreur entre humains ça l'est encore plus entre l'homme et son chien qu il ne comprend pas .Vouloir absolument créer ce lien provoque des tensions de part et d'autre .Un chien donnerait sa vie pour son maître simplement par attachement .Il attend juste en échange sa nourriture et un toit .Pensez vous vraiment que son instinct soit de manger avant son maitre ou de passer devant lui afin de réaliser son but qui serait de gouverner la maison et la famille qui l'accueille.
Cessons de croire à ces analyses issues de vieux principes et de notre peur de perdre le contrôle.
Notre chien est là parce que nous lui avons imposé notre style de vie et il s'en est accommodé par amour .Sachons lui témoigner notre reconnaissance .Il saura toujours où est son intérêt.De plus il ne se soumettras jamais et lui retirer sa gamelle ne fait que le stresser et le contrarier .

0    0
Par dbnf

depuis quand doit on retirer un os ou une gamelle a un chien??!! c'dest celui qui A acces a la nourriture au moment precis qui se positionne en place de domainant, donc logique de grogner, voire de mordre!! une hierarchie n'es pas fixe, sa se modifie en fonction de la situation!

0    0
Par helios

Auteur

Animalor

Discussions sur ce sujet