Apprendre les ordres de base à son chien : assis, debout, couché...

Un homme apprend à son chien à s'asseoir

Quel que soit son âge, l'éducation d'un chien est primordiale pour que la cohabitation se passe bien dans la famille. Cela passe notamment par l'apprentissage de certains comportements, ainsi que de certains ordres plus ou moins compliqués.


Ces ordres n'ont pas pour objectif de le punir, mais de s'assurer d'avoir sur lui un certain contrôle afin d'être en mesure de réfréner certains comportements jugés désagréables, voire d'éviter certains dangers.

Qu'appelle-t-on les ordres de base ?

Un homme enseigne l'ordre "assis" à son chien

Les ordres de base sont des positions simples, qui font partie des premières choses à apprendre à son chien quand il arrive dans le foyer.

 

Les ordres de base sont assez nombreux, les principaux étant :

  • donne la patte ;
  • assis, pour le faire s'asseoir ;
  • couché, pour qu'il s'allonge ;
  • debout, pour qu'il se relève ;
  • pas bouger, pour qu'il s'arrête immédiatement de marcher ;
  • au panier, pour qu'il aille dans son panier quand on le lui demande ;
  • au pied, pour qu'il revienne quand on l'appelle.

Pourquoi apprendre les ordres de base à son chien ?

Les ordres de base doivent leur appellation au fait qu'il est recommandé de les enseigner dès l'arrivée du chien à la maison - ou en tout cas peu de temps après. Les raisons sont multiples.

Pour faire cesser certains comportements

Un petit chien lèche le visage d'un homme

Même s'ils ne pensent pas à mal, les chiens ont parfois des gestes et comportements jugés gênants voire désagréables pour les humains : se jeter sur quelqu'un pour le saluer ou lui faire la fête, le lécher partout, lui renifler l'entrejambe, tenter de le chevaucher...

 

Un bon moyen de réfréner ces comportements sans avoir besoin d'élever la voix ou de recourir à des punitions consiste à utiliser les ordres de base. Par exemple, ordonner à son chien de s'asseoir voire de s'allonger l'empêche de sauter sur des invités, et le faire revenir au pied permet de le stopper s'il importune des passants.

Pour réduire le risque d'accidents

Un chien Teckel tire sur sa laisse pour traverser la route

Les ordres de base ne servent pas qu'à faire cesser certains comportements gênants : ils permettent aussi de prévenir les accidents en plaçant le chien dans une position de « sécurité » afin de garder le contrôle sur lui en toutes circonstances, même les plus dangereuses.

 

Par exemple, le fait de le faire s'asseoir devant un passage piéton permet d'éviter qu'il ne continue d'avancer lorsque le feu est rouge, ou même qu'il soit pris d'un accès de folie et se lance soudainement sur la route pour poursuivre quelque chose qui aurait attiré son attention.

 

Un autre exemple d'ordre utile pour réduire le risque d'accident est le « au pied ». Il permet en effet de faire revenir immédiatement le chien à soi lorsque celui-ci s'éloigne un peu trop, et évite donc qu'il ne se lance à la poursuite d'un humain, d'un animal, d'un véhicule...

 

Ces ordres sont utiles pour tous les chiens, mais le sont encore plus avec les grands. En effet, s'il est toujours possible de garder le contrôle d'un Yorkshire ou un Chihuahua en tenant fermement sa laisse, c'est nettement moins facile avec des chiens plus costauds, comme le Berger Allemand ou le Bull Terrier. Quant à des races très lourdes comme le Terre Neuve ou le Saint-Bernard, c'est quasiment impossible. Dans ces cas-là, seule une obéissance parfaite aux ordres de base permet d'éviter la catastrophe.

Pour commencer l'éducation en douceur

Un chien donne la patte à sa maîtresse

Les ordres de base sont également très utiles pour commencer l'éducation d'un chien en douceur

 

En effet, à l'exception de « au pied » qui est un peu plus difficile, ce sont des ordres faciles à comprendre et qui ne demandent pas beaucoup de temps ni d'effort pour être bien maîtrisés - ce qui ne les empêche pas d'avoir une vraie utilité dans certaines circonstances. Ils sont donc idéaux pour donner confiance à son chien, faire en sorte qu'il voie les séances d'éducation davantage comme un jeu que comme une contrainte, et créer une véritable complicité avec lui.

 

En résumé, les ordres de base permettent de poser un bon cadre avant l'apprentissage de commandes plus difficiles, comme la marche au pied.

Apprendre « donne la patte » à son chien

Un chien donne la patte à sa maîtresse

L'ordre « donne la patte » est probablement le plus simple pour un chien ; d'ailleurs, pour certains, il s'agit d'un geste quasiment instinctif qu'ils font lorsqu'on leur présente une main tendue. Il est donc recommandé de commencer par celui-là, même si contrairement aux autres ordres de base il n'a pas vraiment d'utilité pratique.

 

Pour apprendre à son chien à donner la patte, il suffit de tendre une de ses mains paume ouverte devant lui et de lui dire « donne la patte » d'une voix claire : spontanément, il devrait être tenté de faire de même, et de présenter une de ses deux pattes avant (généralement celle du même côté que la main). Une fois qu'il s'est exécuté, il faut le féliciter avec des caresses et des encouragements. L'exercice peut ensuite être un peu « complexifié » en alternant la main qu'on lui présente : tantôt la gauche, tantôt la droite.

 

Généralement, il n'est pas nécessaire d'aller beaucoup plus loin que cela pour que le chien exécute parfaitement cet ordre. Néanmoins, s'il a des difficultés à comprendre ce qu'on attend de lui, on peut commencer par utiliser une friandise qu'on lui présente dans une main fermée plutôt qu'ouverte. Spontanément, en sentant l'alléchante récompense, il devrait lever une de ses pattes avant pour tenter d'ouvrir la main tendue devant lui. Lorsqu'il s'exécute, il faut alors le féliciter oralement puis lui donner la friandise. Après quelques essais, il devrait lever spontanément sa patte lorsqu'on lui dit « donne la patte » et qu'on tend la main, même s'il n'y a plus de friandise dedans.

Apprendre « assis » à son chien

Une femme apprend à son Berger Allemand à rester assis

La commande « assis » est très pratique pour calmer les ardeurs d'un chien qui se montre un peu trop foufou. Elle permet aussi d'éviter certains accidents en lui ordonnant de s'asseoir devant un feu rouge ou un passage piéton, pour qu'il ne traverse pas n'importe quand.

Pour lui apprendre à s'asseoir quand on le lui demande, le mieux à faire est de lui faire prendre la position en question en maintenant sa tête en hauteur tout en appuyant doucement sur le bas de ses reins, tout en prononçant l'ordre « assis ». Une fois qu'il s'est exécuté, il faut le féliciter avec des encouragements comme « c'est bien ! » et des caresses. L'exercice est à répéter plusieurs fois d'affilée sur plusieurs jours, jusqu'à ce qu'il l'assimile parfaitement.

 

Pour un chien un peu plus difficile à éduquer, il est possible de recourir à des friandises pour faciliter la tâche. Pour cela, il suffit de lui montrer une friandise, puis de prononcer le mot « assis » en déplaçant la main au-dessus de ses yeux. En gardant ses yeux fixés sur la friandise, il devrait normalement s’asseoir : il ne reste alors plus qu'à lui donner la friandise tout en le félicitant. Comme pour la première méthode, il faut répéter cet exercice plusieurs fois de suite pendant quelques jours.

 

Dans les deux cas, il est possible d'accompagner l'ordre « assis » d'un index pointé vers le sol, afin que la commande ne soit pas seulement orale mais aussi gestuelle. Une fois que cela est assimilé, il sera même possible de juste pointer le sol, sans dire un mot, pour qu'il comprenne ce qu'on attend de lui et obéisse.

Apprendre « couché » à son chien

Un homme apprend l'ordre couché à son Border Collie

La position « couché » est très pratique, car elle permet de calmer son chien en le plaçant dans une situation où il ne peut plus être aussi agité et turbulent. Elle est aussi très utile pour éviter qu'il ne traverse lorsque le feu est rouge, un peu comme la position « assis ».

 

Il existe plusieurs méthodes pour apprendre à son chien à se coucher :

 

  • la meilleure technique consiste à le faire passer de la position assise à la position couchée en lui montrant une friandise que l'on tient en main, puis en la faisant doucement descendre vers le sol. Pour pouvoir la suivre du regard, le chien devrait se coucher naturellement : il faut alors dire « couché », puis lui donner la friandise et le féliciter ;

 

  • une autre méthode consiste à dire « couché » à chaque fois qu'il se couche spontanément sur le sol, afin qu'il en comprenne petit à petit le sens. Cela peut toutefois créer un peu de confusion chez lui, a fortiori si l'ordre n'est pas prononcé exactement au moment où il s'allonge. L'avantage est toutefois qu'il n'a pas besoin de connaître déjà l'ordre « assis » pour apprendre celui-ci ;

 

  • certains éducateurs enseignent le couché en faisant d'abord s'asseoir le chien, puis en tirant sur son collier ou en lui tendant les pattes en avant pour le forcer à se placer dans la bonne position. Cette méthode d'éducation canine n'est toutefois plus vraiment recommandée de nos jours, car moins respectueuse du chien que les techniques précédentes.

 

Si l'on souhaite faire correspondre un geste à cet ordre, on peut par exemple placer sa main à plat vers le bas, paume tendue vers le sol. Ainsi, le chien assimile les deux, et il sera même possible plus tard de se contenter du geste pour le faire obéir.

Apprendre « debout » à son chien

Un chien Beagle debout à côté de sa maîtresse

Pour mettre son chien en position debout, le plus simple est de partir de la position assise.

 

On commence par lui présenter une croquette ou une friandise à hauteur de museau, puis on lève doucement la main vers le haut ou vers soi, jusqu'à ce qu'il se mette debout pour pouvoir suivre. Lorsqu'il est en train de se lever, il faut dire « debout ».

 

Une fois qu'il est levé, il ne reste plus qu'à lui donner la récompense et à le féliciter chaleureusement.

Apprendre « au panier » à son chien

Un petit chien Pinscher triste dans son panier

L'ordre « au panier » peut être utile chez soi lorsqu'on souhaite faire comprendre à son chien qu'il doit se calmer, ou l'isoler parce qu'il a fait une bêtise. Ce n'est pas une méthode qui permet de résoudre la cause de son comportement ; néanmoins, elle permet de mettre fin à ce dernier lorsque la situation devient incontrôlable.

 

Pour lui apprendre à son chien à aller dans son panier quand on lui en donne l'ordre, mieux vaut comme souvent procéder par étapes. Tout d'abord, il faut commencer par l'accompagner jusqu'à son panier, puis prononcer l'ordre une fois qu'il a les quatre pattes dedans et le féliciter chaleureusement. Au départ, il y a des chances qu'il veuille en sortir très vite : une façon de lui faire voir son panier comme un lieu agréable et ainsi l'inciter à y rester de plus en plus longtemps peut être d'y glisser des friandises ou son jouet favori.

 

Une fois que le chien a bien compris le sens de l'ordre « au panier » et obéit quand on l'accompagne, il ne reste plus qu'à le faire obéir à distance. Pour cela, il faut d'abord se placer juste à côté du panier, puis lui donner l'ordre et le féliciter une fois qu'il est entré dedans. Puis, au fur et à mesure de ses progrès, il est possible de s'éloigner peu à peu du panier, jusqu'à ce qu'il parvienne à obéir même depuis une autre pièce. Pour s'aider, il est possible de tendre le bras vers l'endroit où se trouve le panier en même temps que l'on prononce l'ordre : les chiens comprennent en effet mieux les gestes que les mots.

Apprendre « pas bouger » à son chien

Une femme apprend le "pas bouger" à son Berger Allemand

L'ordre « pas bouger » peut être utile dans toutes sortes de circonstances, en particulier lorsqu'on ne souhaite pas que le chien nous suive. Il est toutefois un peu plus difficile que les ordres précédents.

 

La première étape consiste à lui apprendre à rester immobile lorsqu'on se trouve face à lui. Pour cela, il faut le faire coucher ou asseoir, puis prononcer « pas bouger » tout en reculant d'un pas et en tendant la main paume ouverte face à lui comme pour lui dire stop. S'il reste en place, il faut alors le féliciter ; s'il tente de se lever, il faut prononcer un « non » ferme mais sans crier pour l'interrompre, puis le féliciter s'il a arrêté son geste. Pour lui signifier qu'il a de nouveau le droit de bouger, il convient d'utiliser un autre ordre, par exemple « ok » ou « c'est bon ».

 

L'objectif au départ est qu'il reste immobile seulement quelques instants et quand on se trouve face à lui. Lorsqu'il maîtrise parfaitement cette étape, il ne reste plus qu'à complexifier le travail en s'éloignant de lui de plus en plus, en augmentant la durée qu'il doit rester au même endroit, voire en lui tournant le dos ou en changeant de pièce.

Apprendre « au pied » à son chien

Une femme appelle son chien pour qu'il vienne au pied

Rien n’est plus enrageant qu’un chien qui refuse de se laisser attraper. Nombreux sont d'ailleurs ceux qui redoutent de laisser leur animal aller librement lors des promenades, précisément pour cette raison.

 

Apprendre à son chien l'ordre « au pied » (que l'on appelle aussi couramment le rappel) est un indispensable, mais est aussi probablement le plus difficile des ordres de base. Il est donc important de le commencer le plus tôt possible, même si on peut bien sûr l'enseigner à tout âge.

 

Il est préférable de débuter l’apprentissage en utilisant une longue laisse et en se plaçant dans un lieu calme, par exemple le salon ou le jardin. Lorsque le chien s'est suffisamment éloigné, il faut l'appeler par son nom et dire « au pied ». S’il vient, il faut évidemment le féliciter ; s’il fait la sourde oreille, il faut tirer très légèrement sur sa laisse, taper sur ses jambes pour attirer son attention, ou encore partir dans la direction opposée en faisant mine de l'abandonner pour l'inciter à se reprocher.

 

Faire en sorte qu'il obéisse dès qu'on prononce « au pied » demande du temps et de la patience : il ne faut donc pas s'attendre à des résultats prodigieux en l'espace de seulement quelques jours. L'essentiel est de procéder par étapes très progressives et de s'assurer à chaque fois qu'il maîtrise parfaitement cet ordre avant d'augmenter la difficulté : tout d'abord dans un lieu calme, puis avec de plus en plus de stimulations, puis dans un lieu public, puis sans la laisse.

 

Les « rechutes » sont toutefois fréquentes : il peut se mettre soudainement à ne plus vouloir obéir alors qu'il s'exécutait parfaitement les fois précédentes. Pour cette raison, des piqûres de rappel régulières (par exemple tous les 6 mois) restent recommandées même après la fin de l'apprentissage, en particulier avec les races de chiens connues pour être désobéissantes.

Quelques conseils pour enseigner les ordres de base

Une femme et son chien font un high five dans la forêt

Les ordres de base sont plus ou moins faciles à apprendre : certains ne demandent que quelques séances, tandis que d'autres peuvent être plus longs à assimiler.

 

Voici donc quelques conseils pour faciliter l'apprentissage :

 

  • utiliser toujours le même mot pour le même ordre : mieux vaut en effet éviter d'embrouiller le chien en utilisant différents mots d'une fois sur l'autre (par exemple « au pied » et « reviens » pour le rappel) ;

 

  • bien penser à récompenser son chien chaque fois qu'il s'exécute pendant son apprentissage (quitte à utiliser des friandises si les caresses et les encouragements ne suffisent pas), puis espacer peu à peu la fréquence et le nombre de récompenses pour que le chien apprenne à obéir sans forcément obtenir quelque chose en retour ;

 

  • accompagner si possible l'ordre oral d'un geste (toujours le même), comme par exemple pointer le sol pour « assis », taper des mains sur ses cuisses pour « au pied », etc. Les résultats sont meilleurs qu'avec la simple commande verbale, car le chien est davantage réceptif aux gestes qu'à la parole. C'est d'ailleurs de cette façon que l'on parvient à éduquer un chien sourd ;

 

  • faire preuve de patience et d'indulgence, car s'énerver ou s'impatienter risque d'être plus contreproductif qu'autre chose. L'animal doit voir ces séances comme un jeu lui permettant d'obtenir la satisfaction de son maître, et non pas comme une contrainte ou une situation angoissante.

 

Comme toujours, si l'on rencontre des difficultés ou que l'on ne sait pas comment s'y prendre pour enseigner un ou plusieurs de ces différents ordres, mieux vaut faire appel à un éducateur canin : ce dernier pourra fournir des conseils utiles et aider à partir sur de bons rails, ce qui facilitera la suite.

Le mot de la fin

Apprendre à son chien les ordres de base comme s'asseoir ou se coucher n’est pas particulièrement compliqué. Il s’agit simplement d’être régulier dans l’apprentissage, d'utiliser toujours le même mot pour favoriser sa compréhension, et de le féliciter grandement lorsqu’il fait le mouvement désiré.

 

Ces ordres constituent la base de son éducation : les séances d'entraînement en question doivent servir à lui faire comprendre qu'obéir c'est gagner, ainsi qu'à créer une véritable complicité avec lui. Par conséquent, en cas de difficultés quelles qu'elles soient, mieux vaut se faire aider d'un spécialiste plutôt que de bâcler le travail voire de ne pas le faire.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 01/23/2022.

Commentaires sur cet article

Jai trois chiens mais ces seulement la plus grande qui comprend les deux autres me regarde sans bouger je vais craqué ho la la

   
Par oranalol

J'ai un chiot de 4 mois 1/2 croisé labrador et beauceron, elle peut etre très caline et a un tempérament assez docile, mais elle ne peut s'empecher de sauter (et des fois très haut) et de mordiller. Ce qui m'inquiette le plus etant les enfants car elle commence a avoir du poids. De lui dire de rester assise ne devient pas vraiment concluant, auriez-vous un conseil pour l'empécher de mordiller. De lui tenir le museau et lui faire mordre ses babines, ou la tape sur le museau ne la fait pas reagir. Pouvez-vous m'aier ?

+1    0
Par liberty

c cool pour ma chienne qui a de mauvaise maniere et j aimerai l eduquer pour quel prene de bonne manieres

0    0
Par fabien