Canada - Parc Canin de Drummondville

17/08/2009
Partager :  

par Cynthia Giguere-Martel

Le Parc Canin de Drummondville est un endroit idéal pour la socialisation de son chien et où il est agréable de se promener.
Sur ce cliché, nous apercevons certains membres du conseil d’administration, à savoir Gérard Sawyer, vice-président; Claude Fontaine, président; Denis Martin, trésorier, et Cécile Bergeron, secrétaire.

Chaque chien doit apprendre à vivre en société pour s’habituer au contact humain et des autres chiens et animaux. La socialisation de son chien est donc très importante. Depuis 2001, les toutous drummondvillois peuvent bénéficier d’un espace qui leur appartient où ils peuvent prendre l’air, se promener en toute liberté et rencontrer d’autres chiens. Le Parc canin de Drummondville est l’endroit idéal pour les maîtres et leur fidèle compagnon pour favoriser le processus de socialisation.
Situé au coin des rues Celanese et Saint-Jean, le Parc canin de Drummondville est doté d’un beau grand terrain vert et clôturé où le maître peut aller faire dégourdir les pattes de son poilu ami tout en rencontrant d’autres propriétaires et leur chien. Des dizaines d’arbres agrémentent ce parc qui compte plus de 600 membres dûment enregistrés et détenteurs de la plaque APCD 2009.

«La famille s’agrandit au fil des ans et nous en sommes bien fiers, exprime Claude Fontaine, président. On cherche constamment à améliorer le site. D’ailleurs, on a planté plus d’arbres et ajouté de la pelouse en plus d’avoir maintenant les infrastructures nécessaires pour fournir de l’eau fraîche».

Le terrain du parc appartient à la Ville mais est géré par l’Association des propriétaires de chiens de Drummondville (APCD). Pratiquement toutes les bêtes canines sont acceptées, peu importe leur taille et leur race. Une seule race n’est pas admise, soit le pitbull.

«Puisque le terrain appartient à la Ville, elle a le droit de parole et le règlement d’interdire les pitbulls provient d’elle, précise le président. Pour les autres, il n’y a aucun problème. Chaque nouveau membre a trois jours d’essai. Si nous voyons que le chien a tendance à vouloir mordre, nous allons exiger une muselière. C’est bien rare qu’on va en interdire, à moins que le chien soit vraiment agressif. D’ailleurs, nous conseillons souvent aux membres de suivre un cours d’obéissance, c’est très pratique pour le maître.»

D’autre part, le Parc canin est un excellent endroit pour favoriser la socialisation de son chien, puisque ça lui permet de connaître un autre milieu et d’entrer en contact avec diverses personnes et races canines.

«Souvent, les chiens sont mal socialisés, c’est pour cette raison qu’ils peuvent être craintifs et même, agressifs envers les autres bêtes», explique M. Fontaine.

Au dire du président, les utilisateurs du Parc canin ne sont pas laissés à eux-mêmes lorsqu’ils ont besoin d’assistance. En effet, celui-ci et les autres membres du conseil d’administration sont souvent sur les lieux pour guider les membres et leur donner quelques petits trucs pour éduquer son chien.
Porte ouverte
Le 23 août prochain, l’APCD invite la population à la journée porte ouverte du Parc canin. Plusieurs activités sont au programme pour amuser les toutous et leur maître. Ce sera également l’occasion de s’informer sur tous les services qu’un membre peut bénéficier et de découvrir ce parc qui fait l’envie de plusieurs villes.
«On s’est souvent fait dire par des citoyens et visiteurs que nous avons le plus beau parc canin au Québec!», indique fièrement M. Fontaine.

Pour devenir membre, il suffit de remplir un formulaire dans une animalerie de Drummondville. L’inscription, au coût de 20 $, est valide de janvier à décembre. Tout au long de cette année, les membres peuvent bénéficier de plusieurs rabais pour des soins ou sur des achats en animalerie.