Les différentes parties du corps du chien

Les différentes parties du corps du chien

Vous les aimez, vous adorez passer du temps avec eux, vous succombez à leurs yeux si expressifs... mais connaissez-vous l'anatomie des chiens ?


Savez-vous, par exemple, que l'odorat du chien est 40 fois plus performant que celui de l'être humain ? Ou encore pourquoi le chien est qualifié d'animal digitigrade ?

Le chien dans la classification des animaux

Un beau Teckel se tient debout de profil

Le chien appartient au règne animal, en opposition au règne végétal. Son embranchement est celui des vertébrés, car il possède un squelette osseux et notamment une colonne vertébrale protégeant la partie troncale du système nerveux. Au sein des vertébrés, sa classe est celle des mammifères : elle regroupe les vertébrés dont les femelles allaitent leurs petits à l'aide du lait produit par les glandes mammaires.

 

Parmi les mammifères, le chien appartient à la famille des canidés, aux côtés notamment du loup, du renard et du coyote. Les canidés sont des carnassiers dont les griffes ne sont pas rétractiles : au contraire de la plupart des félidés, ils ne peuvent pas les rentrer et les sortir à loisir. Enfin, son genre Canis veut dire chien, et son espèce, Canis Familiaris, signifie chien familier (ou chien domestique).

 

L'origine du chien est difficile à déterminer : il est communément admis qu'il tire ses origines du loup, mais il est plus délicat de préciser les circonstances ainsi que le lieu d'apparition du premier chien.

Les parties du corps d'un chien

Schéma explicatif de l'anatomie d'un chien

Le corps d'un chien est découpé en différentes parties :

  • la tête, avec les oreilles, les yeux, les joues, le museau, la bouche... ;
  • la partie avant, avec la poitrine, les épaules et les pattes antérieures ;
  • l'arrière-train, avec la queue, la croupe, les pattes postérieures... ;
  • le tronc, avec le dos et le ventre ;
  • les pattes avant, avec le coude, le poignet, le pied... ;
  • les pattes arrière, avec le genou, la cheville, le pied, les orteils... ;
  • la peau, avec le pelage, la robe... ;
  • les organes internes, avec le squelette, le cerveau, le coeur, les poumons, le tube digestif...

 

Le chien possède environ 300 os, soit 84 de plus qu'un être humain adulte, ce nombre étant variable en fonction des races. La grande majorité des individus de cette espèce ont gardé une musculature athlétique, les rendant sportifs et actifs.

Les différents types morphologiques chez le chien

Un gros chien debout de profil dans l'herbe

Du fait de la sélection canine et de l'intervention humaine, la variété de chiens existants est incroyable : aucune autre espèce animale ne possède autant de variété en termes de morphologies et d'apparence entre deux individus. Du tout petit Yorkshire à l'immense Dogue Allemand, en passant par de nombreux chiens au look incroyable, la diversité est vraiment de mise.

 

Afin de s'y retrouver, des experts ont établi différentes classifications des races de chiens en fonction de leur apparence. Il en existe principalement quatre :

  • une reposant sur la forme du corps ;
  • une reposant sur la forme du crâne ;
  • une reposant sur la forme de la tête ;
  • une reposant sur l'ensemble de la silhouette.

 

Tous les chiens peuvent être classés selon ces critères, même ceux n'appartenant pas à une race précise.

 

Quoi qu'il en soit, il convient de garder en tête que malgré ces différences physiques impressionnantes, l'anatomie interne d'un chien est sensiblement identique quelle que soit la race.

Page 1 :
Le corps du chien
Page suivante :
La tête du chien
Par Aurélia A. - Dernière modification : 11/22/2022.