Les chiens sans poil : races, prix, entretien, santé...

Un beau chien sans poil debout en extérieur

Comme beaucoup d'autres animaux domestiques, le chien se démarque de ses cousins sauvages par une grande diversité en termes de taille, de silhouette, mais aussi de pelage. En l'occurrence, on trouve même quelques races qui n'ont presque pas - voire pas du tout - de poils !


Cela leur donne évidemment un look original, qui en général rebute : aux yeux de nombreuses personnes, elles font ainsi partie des chiens les plus moches. D'autres au contraire sont séduits par cette particularité.


Voici en tout cas un passage en revue des races dépourvues de poils, des explications sur ce phénomène ainsi qu'une idée du prix à payer et des soins à prodiguer si on choisit d'adopter un chien sans poils.

Pourquoi certains chiens n'ont pas de poils ?

Un Xoloitzcuintle joue dans l'herbe

Si certains chiens n'ont (presque) pas de pelage, c'est en raison d'une mutation génétique naturelle qui cause une absence de poils sur la plus grande partie - voire la totalité - de la peau.

 

Cette mutation est la même pour le Chien Chinois à Crête et les races nues d'Amérique latine : il n'est donc pas impossible que ces dernières aient de lointaines origines asiatiques. Chez l'American Hairless Terrier en revanche, la mutation responsable de l'absence de pelage est différente et concerne un autre gène. Cela explique d'ailleurs qu'il est le seul à ne pas avoir un seul poil sur l'ensemble du corps.

 

Une autre différence que l'on constate chez l'American Hairless Terrier est que la mutation à l'origine de son absence de pelage se transmet selon un mode récessif, tandis qu'elle se fait selon un mode dominant chez les autres. Dans le premier cas, les deux parents doivent être porteurs de l'anomalie et la transmettre pour que leurs petits soient dépourvus de poils. Dans le second, un seul parent peut suffire.

 

En tout cas, que ce soit chez l'American Hairless Terrier ou chez les autres races nues, tous les individus ne sont pas forcément porteurs de la mutation génétique associée à l'absence de poils. C'est le cas de la majorité d'entre eux, mais les autres possèdent pour leur part un pelage « normal » - ce qui ne les empêche pas d'être tout de même considérés comme appartenant à la race en question.

Les races de chiens sans poil

Contrairement aux chats sans poils, les races de chiens nues sont peu nombreuses : on n'en compte que cinq à l'heure actuelle, dont deux qui ne sont reconnues que par très peu d'organismes officiels. En tout cas, plusieurs d'entre elles sont très anciennes : elles sont probablement apparues de manière naturelle, avant de traverser les siècles pour parvenir jusqu'à nous.

 

Voici une petite présentation de chacune de ces cinq races dépourvues de poils.

Le Xoloitzcuintle

Un Xoloitzcuintle allongé lors d'une séance photo

Originaire comme son nom l'indique du Mexique, le Chien Nu du Mexique (aussi appelé Xoloitzcuintle ou Xolo) est considéré comme le premier chien des Amériques, et aussi comme la première race sans poil. Il est d'ailleurs sans doute de nos jours le plus connu des chiens sans poil, et probablement aussi le plus répandu à l'échelle mondiale.

 

D'apparence fine et athlétique, il a généralement un gabarit de taille moyenne, mais il se décline aussi dans deux variétés plus petites. Comme son nom l'indique, il est surtout connu pour sa peau foncée, lisse et généralement dépourvue de poils, même si certains possèdent un pelage ras. En-dehors de cela, il se reconnaît aussi à ses oreilles démesurées, portées dressées sur sa tête et qui l'aident à évacuer la chaleur.

 

Bien que fidèle et dévoué à sa famille, le Xolo reste assez indépendant et peu démonstratif : il n'est pas du genre à rester collé à son maître toute la journée, ni à le suivre partout où il se rend. Cela ne l'empêche toutefois pas d'avoir du mal à rester seul longtemps, car il a besoin qu'on lui porte de l'attention et de se sentir aimé. De surcroît, comme il cohabite assez mal avec des congénères ou d'autres animaux, il peut être difficile de lui trouver un compagnon de jeu. Si on opte pour cette race, mieux vaut donc avoir pas mal de temps à consacrer à son animal.

Le Chien Chinois à Crête

Un Chien Chinois à Crête fait le beau dans le jardin

Autre emblème des races sans poil, le Chien Chinois à Crête est originaire comme son nom l'indique de l'empire du Milieu. Les plus anciennes traces attestant de sa présence datent d'environ 2000 ans, mais il est possible qu'il existe depuis plus longtemps que cela. Ce ne fut toutefois qu'au milieu du 20ème siècle qu'il fit ses premiers pas en Europe, où il est d'ailleurs aujourd'hui encore assez peu répandu.

 

S'il est systématiquement présenté comme faisant partie des chiens les plus originaux, ce n'est pas sans raison. En effet, non content d'arborer le plus souvent une peau nue et lisse, il possède une sorte de crête sur la tête (d'où d'ailleurs son nom) ainsi qu'une touffe de poils à l'extrémité des pattes et de la queue. Il existe cela dit une variété dotée d'un look beaucoup plus classique, avec un pelage long et soyeux sur l'ensemble du corps. Dans tous les cas, le Chien Chinois à Crête a une silhouette assez petite, et des oreilles très élancées - également une particularité qui le distingue.

 

Si son apparence vraiment hors norme rebute de nombreux aficionados de la gent canine, son caractère est en revanche particulièrement plébiscité. Il est en effet connu pour sa jovialité, sa bonne humeur et son côté attachant et affectueux. Évidemment, son petit gabarit ne lui permet pas d'être un bon gardien. En revanche, pour ce qui est de prévenir d'un danger et de sonner l'alerte, on peut compter sur lui : il ne manque pas d'aboyer sitôt qu'une menace approche.

Le Chien Nu du Pérou

Un Chien Nu du Pérou se tient debout dans l'herbe

Moins connu que son cousin mexicain, le Chien Nu du Pérou pourrait descendre de ce dernier, considéré comme le tout premier des chiens sans poil. Il faut dire que les deux races sont très proches, tant sur le plan géographique que physique : l'hypothèse d'une filiation directe est donc plus que plausible.

 

De fait, le Chien Nu Péruvien possède comme son cousin une peau lisse, bien pigmentée et dépourvue de pelage - même si quelques poils peuvent demeurer entre les oreilles et sur la queue. En outre, il a lui aussi une silhouette svelte, ainsi que des oreilles très larges par rapport à sa tête fine et allongée.

 

Côté caractère, il existe là encore des similitudes assez flagrantes avec le Chien Nu du Mexique. En effet, sans être spécialement demandeur ni pot de colle, il aime recevoir de l'attention, et n'est pas fait pour rester seul très longtemps. De plus, il cohabite assez mal avec d'autres animaux, en particulier s'ils sont plus petits que lui et peuvent être assimilés à des proies. Mieux vaut donc qu'il soit le seul animal du foyer.

Le Chien Pila Argentin

Deux Chiens Pilas Argentin allongés sur un tissu bleu

La majorité des races de chiens sans poil sont originaires d'Amérique latine, et c'est le cas aussi du Pila Argentin. Il descendrait lui aussi du Xoloitzcuintle, tout comme le Chien Nu du Pérou. Toutefois, il est moins répandu que ces derniers, y compris dans son Argentine natale. D'après certaines estimations, il en existerait un peu moins de 2000 dans tout le pays - la plupart dans la région de Salta, au nord. Quant à sa diffusion à l'international, elle est marginale ; d'ailleurs, il n'est pas reconnu par les principaux organismes canins du monde entier.

 

Le Pila Argentin est le plus petit des chiens sans poil du continent. Il ressemble beaucoup à ses cousins, puisqu'il possède une peau lisse et généralement dépourvue de poils, à l'exception d'une éventuelle petite touffe sur la tête et au bout de la queue. Ses oreilles sont grandes, mais moins disproportionnées que celles de ses cousins.

 

Il est décrit comme fidèle, attachant sans être pot de colle, désireux de recevoir de l'attention de la part de ses humains favoris, mais peu enclin à cohabiter harmonieusement avec d'autres animaux dans le foyer. Par ailleurs, sa petite taille n'en fait pas un bon gardien, mais ne l'empêche pas d'être un bon chien d'alerte : il est en effet toujours prompt à avertir du danger.

L'American Hairless Terrier

Vue proche d'un American Hairless Terrier

Comme son nom l'indique, l'American Hairless Terrier est une race originaire des Etats-Unis. Il descend directement d'un chiot sans poil né dans une portée de Rat Terrier, en 1972. Il n'est toutefois pas reconnu par tous les organismes : l'American Kennel Club (AKC) a franchi le pas en 2016, mais ce n'est pas le cas notamment de la Fédération Cynologique Internationale (FCI), dont sont membres les organismes officiels nationaux d'une centaine de pays - dont ceux de la Belgique, la France et la Suisse.

 

Sans grande surprise, l'American Hairless Terrier ressemble beaucoup au Rat Terrier, en-dehors du fait bien sûr qu'il est entièrement dépourvu de poils. Quelques autres différences physiques existent toutefois : il a par exemple des traits plus fins et un gabarit un peu plus petit que son ancêtre.

 

À la fois actif et joueur, ce chien est un sacré sportif, doté d'un fort instinct de prédation qui lui vient de ses origines de terrier. Son absence de pelage ne lui permet toutefois pas de passer beaucoup de temps en extérieur, à courir derrière le gibier : ce n'est donc pas vraiment une race recommandée pour la chasse. En revanche, il fait un compagnon agréable, même s'il faut lui apprendre à ne pas aboyer à tout bout de champ.

Les chiens sans poil causent-ils des allergies ?

Un Xoloitzcuintle assis dans les bras de sa maitresse

Tant chez le chien que le chat, les races sans poil sont souvent prisées des personnes allergiques, qui espèrent pouvoir adopter un compagnon n'étant pas à l'origine de réactions désagréables de leur organisme.

 

Toutefois, il serait erroné de croire qu'un chien sans poil ne peut pas causer d'allergie. En effet, contrairement à une croyance répandue, les allergènes (les molécules responsables des allergies aux chiens) ne se situent pas directement dans les poils, mais dans certaines cellules de la peau ainsi que dans des sécrétions comme la salive. Le fait qu'un chien soit dépourvu de pelage ne l'empêche donc pas de causer une réaction chez une personne sensible.

 

Le risque est néanmoins effectivement plus faible qu'avec un animal « classique », car les poils contribuent à répandre les allergènes dans le domicile, alors que leur absence limite cette dispersion. C'est ce qui explique que les individus sans poils sont considérés comme hypoallergéniques, même s'ils ne sont pas pour autant une solution miracle.

 

De fait, si on est sensible aux allergènes produits par les chiens mais qu'on souhaite malgré tout en adopter un, il est essentiel de prévoir un essai en conditions réelles en amont : passer quelques heures aux côtés de l'animal qu'on envisage d'acquérir, et voir comment l'organisme réagit. Cela dit, ce n'est pas non plus une garantie totale, car l'allergie peut s'aggraver avec le temps, c'est-à-dire le seuil de sensibilité diminuer.

La santé des chiens sans poils

Les chiens sans poil sont certes originaux et ont généralement un caractère fort appréciable, mais leur morphologie particulière les prédispose à divers problèmes de santé.

Une vulnérabilité au froid et au soleil

Un Xoloitzcuintle qui porte un pull pour chien

L'absence de pelage rend les chiens nus particulièrement vulnérables au froid ainsi qu'au soleil - en particulier ceux qui ont la peau claire.

 

Il est donc déconseillé de leur faire passer beaucoup de temps en extérieur - ce qui est problématique, car ils sont globalement assez sportifs et ont besoin de beaucoup d'exercice.

 

Pour limiter le risque de problème sans pour autant le priver de sorties, il est conseillé de faire porter à son chien un manteau en hiver pour éviter qu'il ne prenne froid, et d'appliquer de la crème solaire sur sa peau l'été pour éviter les coups de soleil et à terme un potentiel cancer de la peau.

Une peau moins bien protégée

Un American Hairless Terrier dans l'herbe

On ne s'en rend pas forcément compte, mais le pelage joue un rôle de barrière protectrice pour la peau du chien. En effet, il tient les parasites (puces, tiques, moustiques...) éloignés de cette dernière, et atténue les chocs ainsi que les blessures - voire en limite le nombre.

 

Un chien sans poil a donc une peau plus vulnérable : il a par exemple plus de chances de se faire une éraflure dans des buissons ou des broussailles, et peut plus facilement être blessé en cas de bagarre avec un congénère ou un autre animal. C'est d'ailleurs une des raisons qui expliquent que l'American Hairless Terrier n'est pas un aussi bon chasseur que son ancêtre le Rat Terrier.

 

Encore plus que pour une autre race, il faut donc prendre l'habitude d'inspecter la peau de son compagnon après une promenade ou une sortie, pour vérifier qu'elle ne contient ni plaie, ni blessure d'aucune sorte.

Une prédisposition génétique à des malformations

Un Xoloitzcuintle et son petit allongés sur un tapis dans l'herbe

À l'exception de l'American Hairless Terrier qui est un cas à part, la mutation génétique à l'origine de l'absence de pelage de certains chiens n'est pas sans incidence sur la santé des individus qui en sont porteurs.

 

On constate ainsi que les chiens sans poil ont plus de chances d'avoir moins de dents que leurs congénères poilus, car l'action du gène correspondant est également susceptible d'empêcher la pousse de certaines dents. L'impact reste toutefois modeste, car cette particularité ne les empêche généralement pas de manger correctement.

 

Plus grave, les chiots qui héritent de la mutation génétique de chacun de leurs deux parents souffrent de malformations physiques très graves, qui entraînent leur mort avant la naissance ou peu de temps après. C'est pourquoi il n'est pas conseillé de faire se reproduire deux chiens sans poil ensemble, par précaution.

L'entretien des chiens sans poil

Un Chien Chinois à Crête marche dans le jardin

Le fait qu'ils ne possèdent pas de pelage pourrait laisser penser que les chiens sans poils n'ont pas besoin de beaucoup d'entretien. De fait, contrairement à certains de leurs homologues, il n'est pas nécessaire de les brosser ou de les peigner longuement chaque semaine pour défaire les noeuds et retirer les poils morts.

 

Toutefois, leur peau nécessite quant à elle d'être lavée souvent. En effet, faute d'être protégée par une couche de poils, elle a tendance à développer de l'acné ou des points noirs, et à s'assécher pendant les périodes de grand froid ou au contraire de fortes chaleurs. Elle nécessite donc beaucoup plus de vigilance et de soins que celle d'un sujet qui possède une pelage.

 

Ainsi, alors que cela est généralement à éviter pour les autres races, il est recommandé de donner un bain à un chien sans poil toutes les une à deux semaines. Il convient néanmoins d'utiliser à chaque fois un shampoing spécialement conçu pour la gent canine (un produit destiné aux humains risquerait d'irriter sa peau), et adapté à cette fréquence de lavage. Pour espacer un peu les bains, on peut de temps en temps les remplacer par un nettoyage de la peau avec un chiffon imbibé d'eau tiède : cela permet au moins de la débarrasser de toutes les saletés qui s'accumulent dessus, sans avoir besoin de le laver entièrement.

Le prix d'un chien sans poil

Dans l'ensemble, les chiens sans poil sont assez rares : il n'est donc pas forcément simple de s'en procurer un, a fortiori si on cherche un éleveur professionnel situé près de là où on habite. C'est un peu plus facile en Amérique, car en dehors du Chien Chinois à Crête, toutes les races dépourvues de pelage ont vu le jour sur le continent américain et y sont restées plus populaires qu'ailleurs. En Europe en revanche, il peut être nécessaire de s'armer de patience, en fonction de la race que l'on recherche et de sa rareté.

 

La faible diffusion de ces races fait également qu'il est compliqué de disposer de statistiques précises quant à leur prix. Les ordres de grandeur suivants permettent toutefois de se faire une idée du prix d'un chien sans poil :

 

Race Prix d'achat
American Hairless Terrier 500-1000 €
Chien Nu du Pérou 400-600 €
Xolo 1000-2500 €
Chien Pila Argentin  ?
Chien Chinois à Crête 700-1200 €

 

Ces valeurs correspondent au prix d'un chiot de race acheté auprès d'un éleveur professionnel.

 

Elles permettent de constater que dans l'ensemble, les races sans poil ne sont pas particulièrement plus chères que les races plus classiques. Cela s'explique peut-être par le fait qu'en dépit de leur rareté, elles ne sont pas très populaires : la demande n'est donc pas spécialement au rendez-vous...

 

Il faut avoir en tête cela dit que le montant peut varier fortement d'un pays à l'autre et d'un élevage à l'autre, y compris au sein d'une même race. Il arrive même que le prix soit très différencié au sein d'une même portée proposée par un éleveur donné. Ainsi, au sein d'une race voire d'une portée donnée, les individus dépourvus de poils sont généralement vendus un peu plus chers que ceux qui possèdent un pelage.

Conclusion

Qu'ils soient ou non des amoureux de la gent canine, la plupart des gens ne trouvent pas les chiens sans poils très beaux. Même si ces derniers ont bien des qualités, cette faible appétence du public explique qu'il n'en existe pour l'heure que très peu de races, et qu'un nombre limité d'éleveurs. Si on ajoute à cela le fait que cette particularité morphologique va de pair avec une prédisposition à certains problèmes de santé, il y a peu de chances que leur popularité augmente drastiquement dans les prochaines années.

 

En parallèle de ceux qui sont dépourvus de pelage, il existe un nombre important de chiens à poil ras, dont beaucoup sont très populaires et appréciés. Physiquement, la différence avec une race nue est souvent ténue ; pour ce qui est de la santé et de l'entretien en revanche, elle est réelle : ils demandent beaucoup moins de soins et sont plus robustes. Ils peuvent donc être une option intéressante pour qui n'a pas envie d'un compagnon très poilu.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 08/22/2022.

Discussions sur ce sujet

Chatsdumonde.com Vous aimez aussi les chats ?

Vous aimez aussi les chats ?