20 races de chien à poil court

Un beau chien à poil court de type Labrador

Même si à l'origine les chiens ont un pelage plutôt long (leurs ancêtres les loups ont en effet une fourrure assez dense et bien fournie), on trouve désormais bon nombre de races arborant des poils très courts. Elles sont d'ailleurs populaires un peu partout dans le monde : beaucoup d'adoptants n'hésitent pas opter pour elles, que ce soit par souci d'entretien ou tout simplement pour des questions esthétiques.


Il existe ainsi des dizaines de races de chiens à poil court, mais voici une petite présentation de 20 d'entre elles précédée d'un rapide résumé des principaux avantages et inconvénients d'un tel pelage.

Le Basenji

Un Basenji avec un manteau sous la neige

Petit chien originaire d'Afrique, le Basenji a une apparence facilement reconnaissable. Il possède en effet un museau très allongé surmonté de deux oreilles larges, une silhouette fine mais musclée, des poils très courts ainsi qu'une petite queue portée enroulée sur le dos. L'apparence de son pelage peut être assez variée, mais ce sont les robes bicolores et tricolores qui sont les plus répandues et appréciées.

 

Facile d'entretien, le Basenji ne demande pas beaucoup de soins au quotidien. En effet, comme il fait sa toilette lui-même (à la manière d'un chat), son pelage est rarement sale. Il suffit simplement de le brosser rapidement une fois par semaine pour retirer les poils morts.

 

Compte tenu de ses origines et de son pelage très court, ce chien supporte bien les fortes chaleurs mais est en revanche frileux. Pour autant, il ne saurait être question de le garder constamment en intérieur, car il est très énergique et a un grand besoin d'exercice. Il est d'ailleurs parfait pour un maître actif qui souhaite avoir de la compagnie pendant ses sorties sportives.

Le Labrador Retriever

Un Labrador debout dans un parc

Originaire du Royaume-Uni, le Labrador a, comme les autres retrievers, de lointaines origines au Canada. Il ressemble d'ailleurs beaucoup au Golden Retriever, qui est l'un de ses cousins.

 

Une des différences avec celui-ci est qu'il possède un poil court et très près du corps. Son pelage lui permet de se sentir à son aise lorsqu'il se baigne, car il est isotherme et imperméable : l'eau glisse sur lui lorsqu'il nage. Seules trois couleurs de robe sont possibles : le noir, le marron et le jaune (avec éventuellement une tache blanche sur le poitrail).

 

Sans grande surprise, le pelage du Labrador ne demande pas beaucoup de soins : il suffit de le brosser une fois par semaine pour le remettre en ordre. Par contre, comme ce chien aime beaucoup nager, sa peau peut finir par s'irriter si elle n'est pas bien nettoyée après les baignades - en particulier en mer ou dans une piscine. Il faut donc faire attention à bien le rincer à chaque fois, pour le débarrasser du sel, du sable et/ou du chlore et ainsi garder sa peau en bon état.

 

Réputé pour être un excellent chien de travail, le Labrador est capable de s'illustrer dans toutes sortes de rôles grâce à son intelligence, sa docilité, son flair hors norme et son endurance. Il fait un compagnon idéal pour beaucoup d'adoptants, la principale contrainte étant qu'il a besoin d'un jardin et doit faire beaucoup d'exercice chaque jour pour être heureux.

Le Basset Hound

Un Basset Hound allongé dans l'herbe

Originaire de France, le Basset Hound possède un look assez particulier : un corps tout en longueur et court sur pattes, des paupières lourdes qui lui donnent un regard triste, sans oublier des oreilles longues et pendantes. Son pelage court et serré épouse sa silhouette et fait ressortir sa forte corpulence ; il est le plus souvent tricolore ou bicolore jaune et blanc, mais d'autres couleurs sont possibles.

 

Comme les autres chiens à poil court, le Basset Hound n'a pas besoin qu'on s'occupe beaucoup de son pelage. Un simple coup de brosse une fois par semaine suffit pour nettoyer ce dernier et pour éviter qu'il ne laisse des poils morts partout.

 

Surtout connu pour ses talents à la chasse - notamment en raison de son odorat très fin -, le Basset Hound est assez peu démonstratif. Ce n'est toutefois qu'une façade, car il est connu pour sa gentillesse et son attachement à ses proches. D'ailleurs, il apprécie particulièrement d'accompagner ces derniers lors de diverses sorties - y compris sportives.

Le Rottweiler

Un Rottweiler aux aguets

Originaire d'Allemagne comme son nom aux consonances germaniques le laisse penser, le Rottweiler se reconnaît facilement à sa belle robe noir et feu, sa tête large dotée d'oreilles tombantes et sa mine rébarbative. Son corps musclé est recouvert d'un pelage court mais bien lisse et serré, qui épouse parfaitement sa silhouette : cela explique d'ailleurs qu'il est parfois pris pour un chien à poil ras.

 

Sa fourrure naturellement lisse et brillante demande très peu de soins : un simple brossage rapide une fois par semaine est largement suffisant pour la garder en bon état.

 

Souvent vu comme un très bon gardien, le Rottweiler a de fait une apparence peu rassurante, voire carrément dissuasive : c'est évidemment idéal pour faire reculer une personne mal intentionnée. Toutefois, cette silhouette cache en fait un vrai coeur d'or : c'est un compagnon fidèle, affectueux et attachant. Il s'entend bien avec les enfants, et son instinct protecteur le pousse à veiller sur eux ainsi qu'à les protéger en cas de besoin.

Le Beagle

Un Beagle lors d'une promenade en automne

Originaire du Royaume-Uni, le Beagle n'est pas bien grand, même une fois adulte. Pourtant, il dégage une certaine impression de force et de robustesse, notamment du fait de sa silhouette à la fois fine, compacte et musclée. Il se reconnaît facilement à ses oreilles pendantes, ainsi qu'à son pelage très court dont la robe est bicolore ou tricolore.

 

Comme son poil forme naturellement très peu de noeuds, il n'a pas besoin d'être brossé souvent : normalement, un coup de brosse une fois par semaine suffit. En revanche, il est connu pour avoir une peau plus sensible que la moyenne : le brossage doit donc être l'occasion de vérifier qu'il ne souffre pas de problèmes cutanés (rougeurs, inflammations...).

 

Le Beagle est une des races les plus populaires au monde, mais il est loin de faire partie de celles qui sont le plus simples à prendre en main - surtout pour un maître débutant. En effet, comme beaucoup de chiens de chasse, il n'est pas très obéissant et se montre volontiers têtu. Par ailleurs, il est connu pour être assez bruyant. Pour autant, il ne manque pas non plus de qualités ; en particulier, il est réputé pour sa douceur, sa bonne humeur et son attachement à sa famille.

Le Cane Corso

Un Cane Corso est allongé au milieu des feuilles mortes

Originaire d'Italie (et non de Corse, comme son nom pourrait le laisser croire), le Cane Corso possède un corps massif, une mâchoire forte et des lèvres supérieures pendantes - autant de traits typiques des chiens de type molosse. Il se distingue aussi par ses paupières lourdes, qui lui confèrent en permanence un regard triste. Son poil court peut être noir, gris, fauve, rouge ou bringé (c'est-à-dire rayé).

 

Son entretien est assez simple : il suffit de le brosser une fois par semaine pour le garder beau et propre. Il peut aussi être nécessaire de le laver quelques fois par an, notamment s'il passe beaucoup de temps en extérieur. En tout cas, compte tenu à la fois de son gabarit, de sa puissance et du fait qu'il a tendance à ne pas aimer beaucoup les bains, il est important de l'habituer très tôt à ces derniers.

 

Grand sportif, le Cane Corso n'est pas fait pour rester toute la journée à ne rien faire. Ainsi, bien qu'il adore sa famille, il a besoin d'occupations : promenades, jeux, sorties sportives, activités en tout genre... Comme il apprécie de se sentir utile, il est également possible de lui confier la garde de la maison : avec sa silhouette imposante et sa mine peu accueillante, il a toutes les chances de dissuader les intrus les plus téméraires.

Le Beauceron

Un Beauceron allongé dans l'herbe dans une forêt

Originaire de France, le Beauceron a des airs de Rottweiler, notamment en raison de sa belle robe noir et feu. Assez grand et d'apparence solide, il a un corps musclé et puissant sans pour autant paraître lourd - il se déplace d'ailleurs avec une fluidité et une élégance certaines. Son pelage court et naturellement brillant suit bien le contour de sa silhouette et la met joliment en valeur.

 

Pour qu'il reste aussi beau qu'au premier jour, il suffit de lui donner un coup de brosse rapide une fois par semaine, et éventuellement un bain deux ou trois fois par an. Cela suffit amplement pour le débarrasser des poussières, saletés et poils morts qui encombreraient sa fourrure.

 

Avec sa carrure dissuasive, son instinct protecteur et son aboiement puissant, le Beauceron est un gardien très efficace. Sa loyauté envers son maître le pousse à le défendre envers et contre tout, mais cela implique qu'il est important de travailler très tôt sa socialisation afin qu’il ne devienne pas trop méfiant envers les inconnus et ne sonne pas l'alerte à tout propos.

L’American Staffordshire Terrier

Deux American Staffordshire Terrier allongés dans l'herbe

Plus impressionnant que réellement grand ou lourd, l’Amstaff (de son vrai nom American Staffordshire Terrier) possède un corps massif et musclé recouvert d'un pelage court et dru, qui possède la particularité d'être brillant. En dehors de cela, il est doté d'une large mâchoire qui lui donne un air naturellement souriant, ainsi que de deux petites oreilles triangulaires portées généralement dressées sur sa tête.

 

Comme celui de la plupart des chiens à poil court, le pelage de l'Amstaff ne nécessite pas beaucoup de soins pour rester en bon état. Concrètement, il suffit de le brosser rapidement une fois par semaine, et de le laver deux à trois fois par an.

 

Longtemps élevé pour devenir un chien de combat, il fait désormais un très bon compagnon de vie. Il reste dissuasif à cause de sa carrure imposante et de sa mâchoire puissante, mais n'en est pas moins très gentil et affectueux avec les siens - y compris les enfants. En effet, le travail de sélection effectué au fil des générations par les éleveurs a permis d'en faire un compagnon au caractère calme et doux. Il faut toutefois veiller à lui offrir suffisamment d'occasions de se dépenser, car il a de l'énergie à revendre.

Le Jack Russel

Un Jack Russell mignon avec une fleur jaune posée sur son nez

Plutôt petit mais costaud, le Jack Russel est doté d'un corps compact mais souple et bien proportionné. Il se reconnaît notamment à sa tête triangulaire surmontée de deux oreilles semi-tombantes, à son museau pointu et allongé, ainsi qu'à sa queue réduite. Sa fourrure courte et près du corps peut être soit lisse, soit dure : sa texture ressemble alors à celle du fil de fer. Quant à sa robe, elle est majoritairement blanche, avec des marques noires et/ou rousses.

 

Il fait partie des rares chiens à poil court qui demandent un effort d'entretien assez conséquent pour conserver leur pelage en bon état. En effet, il est recommandé de le brosser au moins deux fois par semaine en temps normal, et même tous les jours en période de mue. S'il a le poil dur, on peut éventuellement espacer un peu le brossage ; par contre, une épilation au moins deux fois par an chez un toiletteur professionnel est nécessaire pour retirer l'ensemble des poils morts.

 

Utilisé à l'origine essentiellement pour la chasse au renard, le Jack Russell est aujourd'hui presque exclusivement un chien de compagnie. Il n'en a pas moins conservé une grande vivacité, un important besoin d'exercice, un instinct de prédation prononcé, et surtout une forte propension à aboyer ainsi qu'à creuser des trous. Par ailleurs, il est doté d'un caractère assez têtu, si bien qu'il n'est pas à mettre entre toutes les mains.

Le Braque de Weimar

Vue proche d'un Braque de Weimar debout dans la neige

Originaire d'Allemagne (et plus précisément de la région de Weimar, comme son nom l'indique), le Braque de Weimar est un chien grand et musclé, qui reste néanmoins plutôt fin et bien proportionné. Il peut avoir un pelage plus long, mais son poil est le plus souvent court et près du corps. Sa robe est toujours grise, avec toutefois une teinte plus ou moins foncée et potentiellement quelques marques blanches sur le poitrail et/ou les pieds.

 

Pour garder son pelage en bon état, il suffit de le brosser rapidement une fois par semaine, ou éventuellement un peu plus en période de mue. Lui donner un bain n'est en revanche que très rarement nécessaire.

 

Comme les autres braques, il s'agit à l'origine d'un chien d’arrêt, dont le rôle est de détecter et de pointer la présence du gibier pour qu'il soit abattu. Il continue de nos jours d'être employé dans ce cadre, mais il est également apprécié comme gardien ou même comme simple chien de compagnie. Il faut dire qu'il est à la fois loyal et très affectueux. Par contre, il faut lui offrir de nombreuses occasions de se dépenser : comme la plupart des chiens utilisés historiquement pour la chasse, il a un grand besoin d'exercice.

Le Bouledogue Anglais

Une mère Bouledogue Anglais et son chiot marchent dans le jardin

Véritable petit colosse, le Bouledogue Anglais est facile à reconnaître grâce à son corps trapu et court sur pattes ainsi qu'à son poitrail imposant. Sa tête massive est surmontée de deux oreilles minces et triangulaires, et se termine par un museau écrasé. Par ailleurs, il est doté d'un pelage court, lisse, fin et qui est très serré, ce qui le fait paraître dur au toucher. Il peut prendre toutes sortes de couleurs, mais les robes foie, noire ou noir et feu sont à écarter.

 

Cette race présente l'avantage d'être très simple d'entretien en ce qui concerne le pelage : un simple coup de brosse rapide une fois par semaine (éventuellement deux en période de mue) et un bain de temps en temps sont amplement suffisants.

 

Par le passé, le Bouledogue Anglais était employé dans un cadre assez particulier : les combats entre chien et taureau. Pourtant, sous son air menaçant et bagarreur, c'est en fait un très bon compagnon domestique, grâce notamment au travail de sélection réalisé depuis par les éleveurs pour en faire un animal particulièrement calme et doux. Par contre, il est connu pour faire partie des chiens les plus têtus : personne peu patiente, s'abstenir !

L'Ariégeois

Un jeune chien Ariégeois couché dans l'herbe

Race française peu connue en dehors de son pays d'origine, l'Ariégeois est un chien de taille moyenne à la silhouette à la fois musclée et bien proportionnée. Il se reconnaît notamment à sa longue tête au crâne légèrement bombé ainsi qu'à ses larges oreilles pendantes. Son pelage est à la fois court, fin et serré. Il est très majoritairement blanc, avec quelques taches noires réparties sur le corps ainsi que des marques feu sur le visage.

 

Sans grande surprise, l'Ariégeois ne nécessite pas beaucoup d'entretien pour garder son pelage beau et propre. En général, un coup de brosse rapide chaque semaine et une poignée de bains par an sont amplement suffisants.

 

Développé essentiellement à l'origine pour la chasse au lièvre et au sanglier, l'Ariégeois est doté d'une grande agilité et d'un odorat très développé. Il est aujourd'hui encore utilisé dans ce cadre, mais fait aussi un bon chien de compagnie, en raison de son caractère sociable et affectueux. Son principal inconvénient est qu'il a besoin d'un grand jardin et de beaucoup d'exercice et d'activités chaque jour pour être en mesure de dépenser sa grande énergie.

Le Dobermann

Un Dobermann allongé dans un champ de fleurs jaunes

Facile à reconnaître grâce notamment à sa belle robe noir et feu, son museau allongé ainsi que ses oreilles triangulaires dressées sur sa tête, le Dobermann impressionne par sa musculature imposante. Néanmoins, il conserve une silhouette globalement mince et bien proportionnée, ainsi qu'une démarche souple et agile. Son pelage est à la fois court, lisse, bien serré et naturellement brillant. Il est réparti uniformément sur l'ensemble du corps, ce qui est loin d'être toujours le cas au sein de la gent canine - même chez les spécimens à poils courts.

 

Par ailleurs, il ne comporte pas de sous-poil, ce qui contribue au fait qu'il est peu sujet aux noeuds et aux mues abondantes. De ce fait, un simple coup de brosse hebdomadaire suffit pour le garder en bon état.

 

Compte tenu de son apparence impressionnante et de son air naturellement menaçant, le Dobermann est souvent utilisé comme gardien - un rôle dans lequel il excelle. Pourtant, il est globalement pacifique et affectueux, a fortiori avec les enfants. Il est en outre d'une loyauté à toute épreuve envers les siens, et souffre rapidement d'en être séparé. L'idéal pour lui est un maître disponible et avec lequel il peut partager toutes sortes d'activités - notamment sportives.

Le Bullmastiff

Un Bulmastiff debout dans un champ

Le Bullmastiff en impose, et pour cause : il fait partie des chiens les plus lourds. Il faut dire qu'il est particulièrement massif et solide, avec une poitrine large et une mâchoire très développée. Néanmoins, il conserve une démarche souple, et ne dégage pas d'impression de lourdeur lorsqu'il se déplace. Par ailleurs, sa tête plutôt ronde se termine par un nez très écrasé. Quant à son pelage, il est dur et bien couché sur le corps. Il est de couleur fauve ou rousse, avec éventuellement un masque noir sur la tête et/ou une marque blanche sur le poitrail.

 

Comme il ne comporte pas de sous-poil, il n'est pas sujet aux noeuds et les chutes de poils sont limitées - y compris pendant ses périodes de mue. Ainsi, un simple coup de brosse une fois par semaine est largement suffisant pour le garder en bon état.

 

Sans grande surprise, le Bullmastiff a longtemps été utilisé pour la garde, et c'est un rôle dans lequel il continue d'exceller. Il faut dire qu'en plus d'avoir une apparence particulièrement dissuasive, il est doté d'un fort instinct de protection, qui le pousse à défendre vigoureusement ses proches et son territoire contre tout intrus. En dehors de ces cas particuliers, il n'est pas spécialement agressif : c'est même plutôt l'inverse, puisqu'il se montre globalement calme, patient et gentil.

Le Carlin

Un Carlin habillé avec un pull pour chien

Petit chien à la peau plissée et à la queue en tire-bouchon, le Carlin se reconnaît entre mille. Il appartient à la famille des molossoïdes et possède comme ses semblables un corps très compact, assez trapu et plutôt musclé. Sa tête large et arrondie est surmontée de deux oreilles triangulaires semi-dressées, et se termine par un museau très écrasé. Quant à son pelage, il est court et fin tout en étant dense. Il est le plus souvent clair, sauf sur le museau et les oreilles, où il doit être noir.

 

Bien qu'il perde tout de même pas mal de poils, le Carlin ne nécessite pas beaucoup d'entretien en ce qui concerne son pelage : en temps normal, un coup de brosse hebdomadaire suffit généralement. Toutefois, en période de mue, mieux vaut le brosser tous les deux ou trois jours.

 

Comme il s'entend bien avec tout le monde (y compris les inconnus et les autres animaux) et qu'il est globalement joyeux et facile à vivre, le Carlin fait un excellent compagnon de vie. Pitre, joueur, il adore être au centre de l'attention et fait tout pour amuser la galerie - son nez écrasé lui permet d'ailleurs de faire de très jolies grimaces. Son principal inconvénient est qu'il n'est pas particulièrement obéissant, et se montre même volontiers têtu.

Le Boxer

Un Boxer debout dans un champ

Doté d'une musculature sèche et développée, le Boxer est moins grand qu'imposant. Ce sont surtout ses pattes robustes et sa poitrine profonde qui dégagent une certaine impression de puissance. En réalité, il n'est pas très grand, et pas non plus très lourd : seulement 25 à 35 kg en moyenne à l'âge adulte. Il possède une tête plutôt ronde, encadrée de deux oreilles de taille moyenne et se terminant par un museau très écrasé. Quant à son pelage, il est très court et lisse. Il est généralement fauve ou bringé, avec éventuellement un masque noir sur la tête ainsi que des zones blanches sur le corps.

 

Il conserve peu les poussières et saletés, et n'est pas sujet aux noeuds : il nécessite donc peu d'entretien. On peut se contenter d'un coup de brosse rapide une fois par semaine, et d'un bain s'il est vraiment très sale.

 

Malgré sa puissante musculature et sa mâchoire développée, le Boxer n’est pas l’inquiétant molosse que l’on pourrait croire. Au contraire, il possède un caractère très doux et patient, et se montre particulièrement gentil avec les enfants. Sociable, joyeux et non agressif, c’est un compagnon exemplaire pour toute la famille. Son principal inconvénient est qu'il supporte mal d'être éloigné longtemps de cette dernière : il lui faut donc des maîtres souvent présents.

Le Lévrier Hongrois

Un Lévrier Hongrois blanc et fauve est allongé dans l'herbe

Comme son nom l'indique, le Lévrier Hongrois (ou Magyar Agar) est une race de lévrier. À ce titre, il est doté d'un corps à la fois haut sur pattes, très musclé et très fin - voire presque maigre, puisqu'il pèse à peine 25 à 30 kg pour une hauteur au garrot de 60 à 70 cm. Sa fourrure est courte, serrée et près du corps, ce qui met en valeur sa silhouette musclée. Par ailleurs, sa robe peut prendre un grand nombre de couleurs différentes.

 

Comme la plupart des autres chiens à poil court, le Lévrier Hongrois n'a pas besoin d'être brossé souvent : un coup de brosse rapide une fois par semaine suffit en temps normal. Mieux vaut toutefois le faire plutôt deux fois par semaine pendant les périodes de mue, afin de faciliter l'élimination des poils morts.

 

À l'instar de la plupart des autres lévriers, ce chien déborde d'énergie ; en particulier, il adore courir. Il se montre moins rapide à la course que certains de ses semblables, mais fait montre par contre d'une endurance à toute épreuve. C'est donc un choix parfait pour un maître actif qui souhaite pouvoir emmener son compagnon avec lui lors de ses sorties sportives.

Le Malinois

Un Malinois allongé sur de la terre au soleil

Le Malinois est la variété à poil court du Berger Belge et ressemble beaucoup au Berger Allemand, avec qui il est d'ailleurs souvent confondu. Comme lui, il est doté d'un corps fin et musclé, d'un museau allongé, de longues oreilles dressées sur le crâne ainsi que d'une belle robe fauve charbonné - sauf au niveau du visage, où elle est noire. En fait, c'est surtout son pelage court et près du corps qui le distingue à la fois du Berger Allemand et des autres Bergers Belges.

 

En temps normal, il n'est pas nécessaire de le brosser plus d'une fois par semaine pour le garder en bon état. En revanche, lors des périodes de mue, mieux vaut le faire tous les deux jours, car il a tendance à perdre beaucoup de poils.


Le Malinois est un chien très populaire en France ainsi que dans d'autres pays (notamment d'Europe), et ce n'est pas sans raison. D'une part, son intelligence remarquable et sa grande docilité en font un excellent travailleur, obéissant et toujours partant pour faire ce qu'on lui demande. D'autre part, il est très attaché à sa famille et se montre envers elle d'une loyauté à toute épreuve. Le revers de la médaille est qu'il a du mal à rester seul longtemps : il lui faut donc un maître qui soit non seulement apte à lui faire faire toutes sortes d'activités (notamment sportives), mais aussi suffisamment disponible pour lui.

Le Dalmatien

Un Dalmatien en train de courir dans l'eau

Aisément reconnaissable à sa robe blanche tachetée de noir ou de marron, le Dalmatien n'a plus vraiment besoin d'être présenté. Doté d'une silhouette harmonieuse et bien proportionnée, il est à la fois mince et musclé. Son museau est moyennement allongé, tandis que ses oreilles triangulaires sont attachées assez haut et pendent le long de sa tête. Son pelage est quant à lui très court, bien luisant et dépourvu de sous-poil.

 

Ce dernier point explique qu'il ne nécessite pas beaucoup d'entretien : le plus clair du temps, un simple coup de brosse rapide une fois par semaine suffit pour éliminer les poils morts. Mieux vaut toutefois augmenter un peu la fréquence en période de mue.

 

Très actif, le Dalmatien a de l'énergie à revendre. Il ne saurait donc se contenter de sorties d’une dizaine de minutes : il a besoin de promenades qui se prolongent et de toutes sortes d'activités si possible sportives. D'ailleurs, il n'est pas fait pour vivre en appartement : c'est plutôt un chien d'extérieur, qui n'a pas vraiment sa place dans un petit espace cloisonné et doit plutôt avoir un grand jardin à sa disposition.

Le Vizsla à Poil Court

Un Vizsla à Poil Court joue avec un bâton dans la mer

Comme son nom l'indique, le Vizsla à Poil Court est un chien à poil court. Il se distingue en cela du Vizsla à Poil Dur, qui possède un pelage plus long, plus dense, dont la texture rappelle celle du fil de fer. En dehors de cette différence anatomique, les deux races sont globalement similaires : la silhouette est à la fois mince et musclée, les oreilles sont assez longues et encadrent une tête au nez plutôt allongé, tandis que la robe est d'un beau brun doré - avec éventuellement une petite tache blanche sur le poitrail.

 

Contrairement à son homologue à poil dur, le Vizsla à Poil Court ne possède pas de sous-poil. Cette particularité implique que son pelage est peu sujet aux noeuds et nécessite peu d'entretien. Ainsi, un brossage rapide une fois par semaine suffit largement pendant la majeure partie de l'année. Il est préférable toutefois de passer à deux ou trois brossages hebdomadaires lors des périodes de mue.

 

Côté caractère, ce chien est vraiment d'agréable compagnie. Très affectueux et fortement attaché aux siens, il adore passer du temps aux côtés de ses humains préférés - ou plus exactement de son humain préféré, car il a tendance à avoir une personne favorite au sein du foyer. Il se montre en revanche peu accueillant envers les inconnus : il a plutôt tendance à les ignorer, voire à leur aboyer dessus s'il les perçoit comme une menace potentielle.

Les avantages des chiens à poil court

Un English Greyhound bringé marche dans l'herbe

Ce n'est pas un hasard si l'on trouve beaucoup de races de chiens à poils courts parmi les races les plus populaires. En effet, elles ont généralement plusieurs atouts par rapport à leurs homologues à poil long.

 

Les principaux sont les suivants :

  • leur silhouette est mieux mise en valeur - en particulier, leur musculature ressort davantage ;
  • l'entretien de leur pelage est plus simple : en général, un coup de brosse suffit ;
  • leurs poils se salissent moins facilement, donc moins de bains sont nécessaires ;
  • elles sont moins enclines aux parasites ;
  • elles perdent moins de poils, du fait que le sous-poil est réduit voire totalement absent.

 

Ces différents points constituent indéniablement des atouts pour un adoptant. En effet, même si ce n'est pas non plus le cas de toutes, la plupart des races à poil long requièrent sensiblement plus de temps et d'efforts pour conserver leur pelage en bon état. À l'instar par exemple du Komondor, certaines sont même tellement exigeantes en la matière que cela s'avère rédhibitoire pour bon nombre de maîtres.

Les inconvénients des chiens à poil court

Un Colley à Poil Court allongé dans une forêt d'automne

Le fait qu'un chien possède un pelage court et près du corps n'est pas sans avantages, mais cette particularité anatomique va également de pair avec différents inconvénients. Après tout, il ne faut pas perdre de vue que les poils constituent une protection naturelle de la peau.

 

Les chiens à poils courts sont donc plus exposés à certains risques. En particulier :

  • ils sont plus sujets à un coup de soleil, car leur peau est moins protégée ;
  • ils sont plus sensibles au froid, en particulier s'ils ne possèdent pas de sous-poil ;
  • ils se blessent plus facilement, car une fourrure longue fait office de protection en cas de choc ou de coup.

 

Un chien à poil court nécessite donc davantage de vigilance au quotidien, a fortiori s'il passe beaucoup de temps en extérieur.

Conclusion

Particulièrement appréciés pour leur belle silhouette et pour le peu d'entretien que nécessite leur fourrure, les chiens à poils courts sont légion. On en trouve des petits, des moyens, des grands, des minces, des imposants, de toutes sortes de couleurs... : autrement dit, il y en a pour quasiment tous les goûts.

 

Cela étant, il faut bien être conscient qu'on ne doit pas choisir quel chien adopter uniquement en fonction de la longueur de son pelage. Le temps qu'il faudra consacrer à son entretien est certes un critère qui mérite d'être pris en compte pour bien faire son choix, mais il ne peut s'agir du seul : le caractère, les besoins en exercice, le gabarit... de l'animal sont autant de données essentielles qu'il est nécessaire de considérer pour maximiser les chances que tout se passe bien.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 21/10/2023.

Discussions sur ce sujet

Les poils de chien causent une allergie chez un enfant?

Bonjour à tous, Est-ce que les poils de chien peuvent rendre un enfant allergique? Mon petit cousin va passer...

Chien qui perd trop de poils

Bonjour tout le monde, Je trouve que les poils de mon chien tombent en grande quantité ces derniers temps. Je...

Comment enlever les poils des couvertures ?

Bonjour tout le monde, Je viens vers vous, car j’ai besoin d’astuces pour enlever les poils des couvertures, des...

Les poils de mon chien ne repoussent pas

Bonjour tout le monde, J'ai un Berger Belge de 3 mois, il y a une semaine il avait des démangeaisons causées par...

Comment entretenir le poil d’un bichon frisé ?

Bonjour, Entretenu régulièrement je trouve que malgré ça, mon bichon a un poil bizarre en ce moment... Il...

Poser une question
Chatsdumonde.com

Vous aimez aussi les chats ?