Donner des pâtes à un chien : bienfaits, quantité, conseils...

Une assiette de coquillettes

Les pâtes sont des aliments fabriqués à partir d'un mélange de farine de céréale, d'eau, et parfois d'oeuf et/ou de sel. La céréale en question est généralement le blé, mais on peut aussi produire des pâtes avec de la farine de maïs, de riz, de sarrasin...


Il s'agit d'un aliment massivement consommé à l'échelle mondiale - moins que le riz, toutefois. Il existe un grand nombre de types de pâtes, de forme et/ou de goût divers : coquillettes, farfalles, nouilles, spaghettis, tagliatelles, vermicelles...


Un chien peut-il manger des pâtes ? Est-ce une bonne chose de lui en donner ? Si oui, lesquelles faut-il privilégier, et comment les cuire ? Quelle quantité est-elle appropriée ?

Les chiens aiment-ils manger des pâtes ?

Un bol contenant des spaghettis avec un oeuf

Dans la nature, les chiens sont essentiellement carnivores : ils ont surtout besoin de viande, d'os et d'autres produits d'origine animale. Cela étant, comme leurs ancêtres les loups, ils sont capables de manger des végétaux en petites quantités.

 

Les pâtes ont à peu près autant de chances de les intéresser que le riz, c'est-à-dire assez peu - a fortiori si elles contiennent uniquement de la farine et de l'eau. En effet, les chiens sont surtout attirés par les aliments contenant beaucoup de protéines et de lipides d'origine animale, ou éventuellement de sucre. Or, ce n'est pas le cas des pâtes, qui en sont naturellement dépourvues.

 

Ce n'est pas pour autant qu'ils refusent forcément d'en manger, car elles n'ont pas non plus un goût qui les révulse. Simplement, ce n'est clairement pas l'aliment qu'ils préfèrent consommer.

Donner des pâtes à son chien : bonne ou mauvaise idée ?

Des tagliatelles fraîches sur une planche en bois

En soi, les pâtes ne sont pas toxiques pour un chien. Après tout, elles ne contiennent que de la farine, de l'eau, et éventuellement des oeufs et/ou du sel : autant d'aliments qu'il peut parfaitement manger.

 

Elles comportent même différents nutriments intéressants pour sa santé. En effet, elles sont riches en glucides, et renferment aussi des protéines et des fibres en proportions variables. Enfin, elles contiennent aussi de petites quantités de minéraux (cuivre, sélénium, manganèse...) et de vitamines (notamment du groupe B). Cela étant, leur composition exacte dépend de différents facteurs, notamment du type de pâtes et du mode de cuisson.

 

Toutefois, leur teneur en amidon pose problème, car elle les rend assez indigestes pour lui. En effet, contrairement à celui d'un humain, l'appareil digestif d'un chien n'est pas outillé pour bien digérer cette substance. Cela limite l'absorption des nutriments utiles pour sa santé, et surtout l'expose à divers troubles digestifs : maux de ventre, ballonnements, diarrhées...

 

Par ailleurs, leur teneur en glucides implique un risque un risque de surpoids et/ou de diabète en cas de consommation importante et/ou régulière.

 

Par conséquent, les pâtes ne sont pas à bannir pour un chien, mais ne sont pas non plus recommandées pour lui. On peut lui en donner en petites quantités de temps en temps, mais pas davantage.

Quels types de pâtes peut-on donner à un chien ?

Différentes sortes de pâtes alimentaires sur une table

Comme il existe de très nombreux types de pâtes (plus de 600 à travers le monde), la question se pose de savoir si certains sont à privilégier pour nos compagnons canins.

 

Pour un humain, les pâtes complètes sont généralement recommandées : elles sont en effet plus nourrissantes, plus rassasiantes et plus riches en nutriments divers. En revanche, pour un chien, mieux vaut privilégier les pâtes blanches : elles contiennent moins de fibres et d'amidon, ce qui les rend plus nettement plus digestes.

 

Par ailleurs, il convient de faire attention aux ingrédients utilisés pour confectionner les pâtes farcies : raviolis, gnocchis, cappellettis, cannellonis... En effet, certains d'entre eux peuvent être toxiques pour les chiens. C'est le cas en particulier de l'ail ou de l'oignon, qu'on utilise couramment dans de tels aliments. Certes, les quantités utilisées le cas échéant sont faibles, mais mieux vaut ne pas prendre de risque et ne pas en donner du tout à son animal, pour éviter toute intoxication.

 

Pour les autres types de pâtes, il n'existe pas vraiment de recommandation particulière pour un chien. Qu'il s'agisse de spaghettis, de coquillettes, de tagliatelles... ou même de pâtes fraîches ou sèches, aucun ne semble véritablement meilleur ou moins bon pour nos compagnons canins. Il convient simplement de découper les pâtes les plus longues (spaghettis, linguines, tagliatelles, vermicelles...) afin de faciliter la prise et de limiter tout risque d'étouffement.

Comme cuire des pâtes pour un chien ?

Un homme en train de faire cuire des spaghettis dans une casserole

Comme pour un humain, les pâtes doivent avoir été cuites avant d'être données à un chien. En effet, si elles sont crues, elles sont bien moins digestes, en plus d'avoir peu de goût et de ne pas être agréables à mâcher - tout particulièrement lorsqu'elles sont sèches.

 

Le mieux pour les faire cuire est de les plonger dans un grand volume d'eau chaude, puis de les y laisser jusqu'à ce qu'elles soient vraiment très cuites voire fondantes. Ainsi, l'amidon qu'elles contiennent est fortement ramolli et devient plus digeste.

 

La durée de cuisson est assez variable : en particulier, les pâtes fraîches sont prêtes en une poignée de minutes, alors que les sèches nécessitent généralement davantage de temps. Le mieux est de se référer au temps de cuisson indiqué sur le paquet, et d'ajouter quelques minutes pour s'assurer qu'elles soient bien cuites.

Quelle quantité de pâtes donner à un chien ?

Une assiette contenant des spaghettis avec une fourchette

Même si les pâtes ne sont pas toxiques pour un chien, il n'est pas conseillé non plus de lui en donner beaucoup. En effet, en plus d'être peu digestes, elles risquent de causer un surpoids et/ou du diabète en cas de consommation importante et/ou répétée.

 

Ainsi, il est conseillé de ne pas dépasser une à deux cuillères à café de pâtes blanches bien cuites pour un chien en bonne santé de petite taille, et deux ou trois cuillères à soupe s'il est grand. Cela ne doit pas se produire plus d'une fois toutes les quelques semaines, au risque de lui donner une trop grande quantité de céréales.

 

Cela étant, ces quantités ne valent que si le chien est adulte et en bonne santé. En particulier, s'il est déjà en surpoids et/ou a du diabète, mieux vaut ne pas lui donner de pâtes du tout. Il en va de même s'il mange déjà beaucoup de céréales en temps normal, par exemple s'il est nourri avec des croquettes qui en contiennent une proportion importante : les pâtes sont alors à éviter pour ne pas risquer de déséquilibrer son régime alimentaire.

Donner des pâtes à un chien intolérant au gluten

De la farine sans gluten sur une table en bois

À l'instar de ce qu'on constate chez l'être humain, il existe des chiens intolérants au gluten. Lorsqu'ils mangent des aliments qui en contiennent (notamment des pâtes), ils développent divers symptômes, les plus courants étant des vomissements, des diarrhées, des flatulences, des tremblements et/ou une difficulté à se tenir debout.

 

Contrairement à ce que l'on constate dans le cas d'un chien intolérant au lactose, même une toute petite quantité d'ingrédients comportant du gluten suffit pour qu'apparaissent des symptômes même conséquents. Par conséquent, les pâtes à base de blé ou d'autres céréales contenant du gluten (seigle, orge, épeautre...) sont à bannir purement et simplement ; il ne faut lui donner que des pâtes sans gluten, c'est-à-dire confectionnées par exemple avec du riz, du maïs ou du sarrasin.

Conclusion

Les pâtes sont un aliment de base dans un grand nombre de pays, et il en existe d'ailleurs plusieurs centaines de types différents à travers le monde. Elles ne sont pas toxiques pour les chiens mais ne sont pas non plus recommandées pour eux, en raison de leur teneur en glucides et en amidon. Si l'on souhaite en donner à son animal, mieux vaut que cela soit en petites quantités et de manière exceptionnelle, afin d'éviter de lui causer une problème de santé.

 

À choisir, donner du riz à un chien est préférable : même si ce n'est pas non plus l'aliment idéal, il est au moins un peu plus digeste. Le mieux reste de nourrir son chien avec de la viande, ou éventuellement d'autres produits animaux comme le poisson ou les fruits de mer. Il s'agit en effet des aliments les plus appropriés pour un carnivore comme lui.

Mise en garde

Les propos et conseils formulés ici ne remplacent pas l'expertise d'un professionnel, d'autant que chaque chien est unique. En cas de besoin ou de doute, il convient donc de se tourner vers un vétérinaire ayant de bonnes connaissances en nutrition canine.
Dernière modification : 24/10/2023.

Discussions sur ce sujet

Boule pate arriere -dure

Bonjour, Notre chien, un Labrador croisé Berger Allemand boite et on a remarqué une boule, taille d´une balle de...

Poser une question