La noix, un fruit pour chien

Un sac rempli de noix renversé sur une table

Fruit du noyer, la noix est un fruit à coque, ainsi qu'un fruit sec. Elle est originaire des régions montagneuses d'Europe (notamment de France), même si elle se cultive désormais dans un grand nombre de pays.


À noter qu'au Québec, le terme « noix » désigné l'ensemble des fruits à coque : c'est l'expression « noix de Grenoble » (la variété de noix la plus consommée) qui désigne le fruit du noyer. Il faut donc se méfier de la possible confusion - d'autant que contrairement à la noix, les autres fruits à coque ne sont pas tous comestibles pour les chiens...

Un chien aime-t-il les noix ?

Un chien de type Berger Allemand mange des noix dans un panier

Comme les autres fruits secs, la noix ne fait pas partie des aliments préférés des chiens. Elle contient en effet très peu de sucre, et sa teneur en eau est proche d'être nulle. Ce n'est donc pas leur premier choix, s'ils peuvent choisir entre plusieurs fruits.

 

Pour autant, il serait exagéré de dire qu'un chien refuserait forcément de manger des noix si on lui en proposait. En réalité, il y a tout de même des chances qu'il apprécie d'en croquer de temps en temps.

 

Comme les humains, la partie comestible de la noix se situe à l'intérieur de la coque : il s'agit du noyau, que l'on appelle aussi cerneau.

Les bienfaits des noix pour les chiens

Un bol contenant des noix et des cerneaux

Comme les autres fruits secs, la noix contient peu d'eau et de sucre, et une grande quantité de lipides, protéines et fibres. C'est ce qui la rend bénéfiques pour les humains, mais moins adaptée au régime alimentaire d'un carnivore comme le chien.

 

Dans l'ensemble, une noix contient :

  • entre 65 et 70% de lipides, ce qui est considérable ;
  • environ 15% de protéines ;
  • 5 à de 7% de fibres ;
  • environ 5% d'eau ;
  • autour de 5% de sucre ;
  • des minéraux, notamment du cuivre et du phosphore ;
  • des vitamines, notamment A et B.

 

Bien qu'elle contienne une quantité intéressante de protéines, la noix reste un végétal, et est donc à ce titre assez peu digeste pour nos compagnons canins. Il ne faut donc pas l'envisager comme un substitut végétal à la viande - d'autant que sa teneur en lipides et en fibres empêche d'en donner beaucoup...

Sous quelle forme donner des noix à un chien ?

Des noix et des flacons d'huile de noix posés sur une table

Le meilleur moyen de faire profiter un chien des bienfaits des noix est de lui en donner crues. Seuls les cerneaux (c'est-à-dire le noyau, à l'intérieur de la coque) sont comestibles : il faut donc d'abord casser leur coquille avec un casse-noix, ou acheter des sachets de cerneaux déjà tout prêts

 

Certes, les chiens avec une puissante mâchoire peuvent sans problème casser eux-mêmes l'épaisse coque des noix pour atteindre les cerneaux. Néanmoins, mieux vaut ne pas les laisser s'abîmer les dents de cette façon, ni prendre le risque qu'ils avalent des morceaux de coquille au passage - avec les dangers que cela comporte en termes de blessures et d'occlusion intestinale...

 

Il existe aussi de l'huile de noix, obtenue par pression de cerneaux de noix. Il s'agit d'une excellente source de lipides de qualité pour l'être humain. Le chien en revanche digère mal les aliments d'origine végétale, et ne parvient pas à profiter de tous leurs bienfaits : si l'on souhaite enrichir sa gamelle en lipides, mieux vaut donner de l'huile de saumon à son chien, qu'il digère bien mieux.

Quelle quantité de noix donner à un chien ?

Des noix entières et ouvertes en deux

Dans la mesure où il s'agit d'un fruit comestible pour les chiens, il est tout à fait possible de leur donner des noix de temps en temps. Les quantités doivent toutefois être fortement limitées.

 

En effet, comme les autres fruits à coque, la noix est très riche en lipides : une consommation importante risque ainsi d'entraîner au mieux des problèmes digestifs, au pire une prise de poids rapide - en particulier chez les chiens peu actifs et/ou prédisposés au surpoids.

 

En plus de cela, la noix contient beaucoup plus de fibres que la plupart des autres fruits - et de toute façon beaucoup plus que ce dont nos compagnons ont besoin. Si ces derniers en mangent de grandes quantités, ils risquent alors de souffrir d'irritations au niveau de l'appareil digestif, ainsi que de ballonnements, de flatulences voire carrément de diarrhées.

 

Pour toutes ces raisons, mieux vaut ne pas donner plus de quelques noix par semaine à son chien, voire ne pas lui en donner du tout s'il est sujet au surpoids.

Les précautions avec les noix pour le chien

Les noix (ou plutôt leurs cerneaux) sont comestibles pour les chiens. Mais mieux vaut tout de même prendre quelques précautions, pour éviter les problèmes de santé.

Enlever la coque des noix

Un chiot Border Collie tente de manger une noix

Si les cerneaux sont parfaitement comestibles et faciles à mâcher, les noix entières, elles, peuvent être dangereuses si elles sont avalées telles quelles. Elles risquent en effet de rester bloquées dans la trachée et de causer un étouffement brutal, en particulier chez les petits chiens. Quant à la coquille, des morceaux peuvent facilement être avalés et perforer le tube digestif ou provoquer une occlusion intestinale...

 

Pour ces raisons, mieux vaut soi-même décortiquer les noix avant de les donner à son compagnon, ou alors acheter seulement les cerneaux.

Ne jamais lui donner de noix moisie

Des noix en partie moisies

Les fruits pourris sont rarement bons à la consommation - même si les animaux sont plus résistants que les humains -, mais les noix moisies sont quant à elles carrément toxiques.

 

Cette toxicité est due à des mycotoxines, des composés produits par certains champignons constituant la moisissure. Si elles sont avalées en quantité, ces substances attaquent le système nerveux et provoquent des problèmes de santé allant de simples vomissements jusqu'à des convulsions voire un coma. Ces symptômes apparaissent en général 2 à 3 heures après l'ingestion de noix pourries, et nécessitent une intervention d'urgence chez un vétérinaire.

 

Les mycotoxines ne se développent pas uniquement sur les noix : on en rencontre aussi sur d'autres aliments, notamment des céréales (riz, maïs...), des graines (tournesol, arachide...) ou encore des fruits à coque (amande, pistache, noix de coco...). Néanmoins, tous ces végétaux ne sont pas à égalité sur cette question : en particulier, la noix fait partie de ceux qui moisissent le plus vite et donc des plus à risques de provoquer une intoxication.

 

Pour cette raison, mieux vaut conserver ses noix dans un lieu sec, et se débarrasser de celles ayant moisies pour ne pas prendre le risque d'empoisonner accidentellement son compagnon. Enfin, si l'on possède un noyer dans son jardin, mieux vaut ramasser les éventuelles noix tombées au sol, pour éviter que le chien les trouve alors qu'elles ont déjà un peu moisi.

Ne pas confondre avec les noix toxiques

Un tas de fruits secs différents : noix, amandes, noisettes...

Si la noix - en tant que fruit du noyer - ne présente pas de danger pour nos compagnons, ce n'est pas le cas d'autres fruits aussi appelés noix.

 

Le plus dangereux est la noix de macadamia, comestible pour les humains mais toxique pour les chiens. Elle est issue d'un arbre différent du noyer, mais son nom peut induire en erreur - surtout au Québec, où l'appellation « noix » désigne l'ensemble des fruits à coque et pas juste le fruit du noyer.

 

La noix de pécan est elle aussi parfois considérée comme dangereuse pour les chiens, même si c'est plus discutable. En réalité, c'est davantage sa capacité à produire des moisissures toxiques qui est mise en cause, ainsi que son côté indigeste pour nos compagnons.

 

Quoi qu'il en soit, si l'on souhaite donner des noix à son chien, mieux vaut se limiter aux véritables noix (c'est-à-dire issues du noyer) et éviter les fruits d'appellation proche mais qui sont potentiellement toxiques.

Dernière modification : 06/17/2022.