Comment bien nourrir son chien : 10 règles d'or

Un chien assis à table attend son repas

Si les chiens ne sont globalement pas très difficiles sur la nourriture, il n'est pas forcément aisé de savoir exactement quoi leur donner, quand et en quelles quantités.


Il faut dire que les idées reçues sur ces questions sont légion, et que nos compagnons ne sont pas d'un grand secours tant ils sont toujours prompts à accepter de la nourriture même quand ça nuit à leur ligne et/ou à leur santé...


Il n'est donc pas inutile de bien se renseigner pour savoir comment nourrir son chien au mieux. Voici ci-dessous 10 règles d'or à respecter pour ne pas commettre d'impairs.

Respecter ses besoins nutritionnels

Des aliments contenant des nutriments intéressants pour la santé

La première chose à faire pour bien nourrir son chien est de lui offrir une bonne alimentation, préparée avec des ingrédients de qualité et contenant tout ce dont il a besoin sur le plan nutritionnel : protéines, vitamines, minéraux, etc.

 

Une alimentation de qualité comprend généralement :

  • 25 à 30% de protéines animales : viandes, poissons, oeufs... ;
  • 10 à 20% de lipides de qualité, dont des acides gras essentiels (oméga 3 et 6) ;
  • environ 5% de fibres (fruits, légumes, céréales...), pour faciliter le transit ;
  • des minéraux indispensables : fer, calcium, zinc, phosphore, magnésium... ;
  • des vitamines : principalement A, B, D et E, les chiens produisant eux-mêmes leur vitamine C.

 

Il s'agit toutefois là de données générales : dans la pratique, les besoins nutritionnels d'un chien dépendent de différents facteurs, notamment sa race, son âge, son état physiologique (stérilisé, en gestation, allaitant, etc.), son niveau d'activité et son état de santé. Pour choisir une nourriture adaptée à ses besoins, le mieux est donc de solliciter un vétérinaire.

 

Une fois que cela est fait, il convient de prendre le temps de lire attentivement les étiquettes sur les emballages des croquettes et pâtées pour connaître leur composition nutritionnelle.

Choisir le type d'aliments à lui donner

Une alimentation pour chien fait maison de type BARF

Une fois qu'on a une idée précise des nutriments dont son chien a besoin, il faut décider du type d'aliments à lui donner.

 

Concrètement, il en existe trois :

  • les croquettes, peu coûteuses mais peu appétissantes ;
  • la pâtée, plus goûteuse et alléchante mais généralement plus chère ;
  • le fait maison, cher et difficile à équilibrer sans de solides connaissances.

 

Il n'existe pas vraiment de mauvais choix : en effet, il est parfaitement possible de donner une nourriture agréable et de qualité à son compagnon dans les trois cas.

 

Cela étant, les croquettes sont presque toujours privilégiées car moins chères et plus pratiques à utiliser et à conserver. La pâtée reste généralement utilisable si le chien est de petite taille, car la quantité de nourriture à lui donner est alors limitée et ne représente pas un coût rédhibitoire pour le foyer lambda. Quant à la nourriture maison, elle est compliquée à équilibrer correctement - en plus d'être chère - et n'est donc pas recommandée dans le cas général.

Faire attention aux aliments dangereux

Un homme et son chien dans une vigneraie

On n'y pense pas toujours lorsqu'on cherche à nourrir son animal, mais il existe des aliments toxiques pour les chiens alors qu'ils sont sans danger pour nous.

 

Les principaux d'entre eux sont les suivants :

 

Ces aliments sont à bannir, car très dangereux : une petite quantité est susceptible de causer de graves symptômes, voire un décès. Cela étant, la liste est loin d'être exhaustive : il en existe beaucoup d'autres qui sont toxiques, à des niveaux tout de même moins élevés. Mieux vaut donc prendre le temps de vérifier les ingrédients qu'on donne à son animal, pour ne pas prendre le risque de le rendre gravement malade - voire de le tuer.

 

D'autres aliments sont problématiques, parce qu'ils peuvent causer des problèmes digestifs et/ou nuire à sa santé. C'est le cas du lait et des produits laitiers, des sucreries, de la charcuterie, du saumon fumé, de la plupart des légumes crus, de champignons comme les bolets, cèpes et vesses-de-loups... La longue est longue. Cela étant, ils sont loin d'être aussi dangereux que les précédents : ils sont à éviter plutôt qu'à bannir totalement.

Lui donner la bonne quantité de nourriture

De la nourriture pour chien sur une balance

Une fois que l'on a défini l'alimentation à donner à son chien, il faut déterminer la quantité dont il a besoin chaque jour. En effet, en donner trop conduirait à le faire grossir, et ne pas en donner suffisamment risquerait de le laisser sur sa faim.

 

La quantité de nourriture dépend en grande partie du type d'aliments : à besoins égaux, il faut donner en moyenne trois fois plus de pâtée ou de fait maison que de croquettes. Mais elle dépend aussi des ingrédients utilisés, ainsi que des besoins de l'animal lui-même : son âge, son poids, le niveau d'exercice qu'il fait chaque jour...

 

Ainsi, il n'est pas évident de savoir combien de croquettes, pâtée ou fait maison lui donner au quotidien. Une solution peut être de se tourner vers des tableaux indicatifs de la quantité de nourriture à donner à un chien chaque jour, en fonction notamment de son poids. Beaucoup de produits industriels fournissent également des indications sur leurs paquets, mais les quantités qu'ils recommandent sont souvent un peu surestimées, et restent de toute façon trop générales pour convenir à tous les chiens. En cas de doute à ce sujet, le mieux est donc de demander conseil à son vétérinaire habituel.

Répartir sa ration en plusieurs repas

Un bac en plastique contenant des croquettes pour chien

Même si l'estomac d'un chien est capable de contenir une grande quantité de nourriture, ce n'est pas forcément une bonne chose de lui donner sa ration quotidienne en une seule fois. En effet, il pourrait avoir plus de mal à digérer ; cela augmente même le risque de dilatation torsion de l'estomac, un problème très grave susceptible de causer un décès en seulement quelques heures si rien n'est fait.

 

Pour cette raison, il est conseillé de faire faire au chien deux ou trois repas par jour, plutôt qu'un seul : un le matin, un le soir, et éventuellement un en début d'après-midi. Cela permet aussi d'éviter qu'il ne reste longtemps sans manger, et donc limite le risque qu'il ait faim entre deux repas.

 

On peut ensuite répartir la nourriture équitablement entre ces trois prises, ou adapter les quantités au mode de vie de l'animal. Par exemple, s'il fait beaucoup d'exercice pendant la journée, mieux vaut probablement lui donner un peu plus à manger le matin et/ou le midi, et réduire un peu la taille de la portion le soir.

Le nourrir à heures fixes

Une assiette et une horloge posées côte à côte

Une fois que l'on a une idée du nombre de portions à donner à son chien, il faut les répartir convenablement au cours de la journée.

 

Ainsi, si on donne deux repas à son chien, on peut par exemple en mettre un le matin vers 8 heures, et le second le soir vers 19 heures. Si on lui en donne trois, les heures peuvent être par exemple 8 heures, 14 heures et 19 heures. Bien entendu, il convient de s'adapter en fonction de ses propres disponibilités.

 

Lorsqu'on a une bonne idée des horaires, il faut s'y tenir autant que faire se peut. En effet, une routine est rassurante pour l'animal, au moins pour ce qui concerne les évènements les plus importants de la journée : manger, sortir et dormir. Un écart léger et/ou ponctuel n'est pas problématique, mais mieux vaut tout de même garder à des heures à peu près fixes.

Rendre ses repas ludiques

Un chien blanc lèche de la nourriture dans un jouet Kong

Dans la nature, les chiens consacrent une grande partie de leur temps à chercher de quoi se nourrir, puis à manger. Nos compagnons domestiques par contre n'ont pas ce besoin : la nourriture leur est servie toute prête. Ils n'ont plus qu'à l'engloutir - ce qui prend rarement plus de quelques minutes - puis à attendre l'heure du prochain repas.

 

Si l'on souhaite rendre les repas de son animal moins ennuyeux et plus ludiques, c'est tout à fait possible. On peut par exemple :

  • intégrer une partie de sa ration dans une balle à croquette ou un jouet Kong ;
  • opter pour une gamelle composée de cases à déplacer ou de boutons à presser pour accéder à la nourriture ;
  • organiser une sorte de jeu de pistes jusqu'à sa gamelle, si cela ne le perturbe pas trop ;
  • lui donner des aliments plus longs à mâcher, comme de la viande crue ou des os charnus.

 

De cette façon, il consacre davantage de temps à se nourrir, et voit cela comme une activité plus distrayante et plus proche de ce qu'il ferait dans la nature. C'est également un bon moyen pour l'occuper et éviter qu'il ne s'ennuie.

Éviter de changer son alimentation

Un chien assis devant une gamelle de croquettes

Même si le chien n'est pas difficile avec la nourriture, il peut être utile voire nécessaire de changer son alimentation de temps en temps, pour toutes sortes de raisons :

  • ses besoins nutritionnels ont évolué (du fait de l'âge, d'un nouveau mode de vie...) ;
  • il est devenu intolérant ou allergique à certains ingrédients ;
  • il a développé une maladie nécessitant un régime spécial (par exemple sans sel) ;
  • sa marque de croquettes ou de pâtée préférée n'est plus disponible ;
  • il n'aime plus sa nourriture habituelle.

 

Or, changer son alimentation n'est pas aussi anodin qu'on pourrait le croire, car son appareil digestif est moins tolérant que le nôtre et a besoin d'un peu de temps pour s'adapter à de nouveaux aliments. Si la transition est trop brutale, il risque de souffrir de troubles digestifs tels que des ballonnements, des flatulences ou encore des diarrhées. C'est la raison pour laquelle il est préférable d'éviter autant que faire se peut de changer son régime.

 

Dès lors qu'il est effectivement nécessaire de modifier son alimentation, la meilleure chose à faire est de réaliser une transition en douceur, pour permettre à son organisme de s'adapter. Pour cela, il faut commencer en incorporant seulement de petites quantités du nouvel aliment dans sa ration habituelle, puis augmenter progressivement la part de nouvelle nourriture tout en réduisant l'anncienne. La durée de transition à prévoir est généralement d'environ 7 jours.

Ne pas oublier la gamelle d'eau

Une femme donne à boire à un chiot Border Collie

Lorsqu'on dit repas, on pense à la nourriture... mais on oublie bien souvent l'eau. Or, comme l'être humain, le chien a besoin de boire pour être en bonne santé.

 

La quantité d'eau dépend en grande partie de son âge, son poids et le type d'aliments : en particulier, les croquettes donnent bien plus soif que la pâtée ou le fait maison. Néanmoins, on considère qu'un chien a besoin en moyenne d'environ 60 mL d'eau par kilo de masse corporelle et par jour : cela correspond à 600 mL s'il pèse 10 kg.

 

Pour qu'il puisse boire à sa guise, le mieux est de s'assurer qu'il dispose en permanence d'une gamelle d'eau fraîche et propre. On peut la placer à côté de la gamelle de nourriture, ou bien dans une autre pièce : le plus important est qu'il puisse y accéder en toute circonstance.

Vérifier que le chien est bien nourri

Un chien refuse de manger sa gamelle de croquettes

Même si l'on pense faire tout comme il faut, il n'est pas toujours évident de savoir si l'on nourrit correctement son chien. Après tout, il y a tellement d'éléments à prendre en compte pour confectionner une alimentation de qualité - d'autant que chaque animal a ses propres spécificités et ses propres besoins nutritionnels. Il est donc important de s'assurer que son compagnon est bien nourri et ne souffre pas de carences.

 

Heureusement, divers signes permettent d'avoir une bonne idée de la qualité de l'alimentation qu'il reçoit : si son pelage est en bon état et bien brillant, si son poids est stable et dans la norme, si ses selles sont petites et bien formées, c'est probablement qu'il est bien nourri.

 

À l'inverse, s'il développe des troubles alimentaires (vol de nourriture, gloutonnerie, coprophagie, agressivité inexpliquée...), s'il souffre de flatulences et/ou s'il maigrit ou grossit anormalement, c'est sans doute le signe que son alimentation n'est pas adaptée à sa condition. Le cas échéant, le mieux est de se tourner vers un vétérinaire : celui-ci peut par exemple faire une prise de sang au chien, pour vérifier s'il souffre de carences.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 23/12/2023.

Commentaires sur cet article

Il est très dangereux de donner du chocolat et des oignons aux chiens !

   
Par CocciNim

Les aliments industriels peuvent avoir certaines qualités quand ont ne peut pas faire autrement. Mais je pense qu'il est important pour nos animaux, comme pour nous les humains, de nous interresser à l'équilibre alimentaire en général, ( la fraicheur, la façon dont ils sont produits, les quantités, ce qui est bon plus pour notre bien être que pour notre besoin de satisfaction gustative ... ). Tout cela n'est pas contenu dans l'industriel qui ne répond qu'à des besoins mercantiles. Ce qui laisse aussi des interrogations sur la neutralité des vétérinaires face à la pression des lobbys industriels.

+1    0
Par cellier

Bonsoir ;
J'ai 13 chiens de même famille, il y a des adultes et des petits, j'ai l'habitude de leur donner un repas préparé à base de riz et poulet bouillis à l'eau avec un peu de sel. je serts le repas sur 5 plats pour tous... alors je ne controle point la quantité pour chacun... le matin je leurs donne du lait. et parfois je leur donne de mon biscuit ou cake ou même du chocolat à très petites quantités bien sûr... et même ils prennent des fruits quand j'en mange, ils en rafollent... j'espère que je nuits pas à leur santé. Merci

0    0
Par khadija

mon petit cavalier king charles de 8 mois et demi a beaucoup de mal a manger sa ration de croquettes conseillees par l'eleveur et il regurgite quelque fois apres avoir bu ou manger surtout si il joue ou sautille avec ses jouets
merci pour votre reponse

0    0
Par lallement

moi mes parent mon dit qe je vais avoir un chien que lorsque j'aurai 14 de moyenne

0    0
Par the-man14

Discussions sur ce sujet

Refus de nourriture chiot

Bonjour, Mon bouledogue français de 7 mois a un comportement très étrange avec la nourriture depuis ce matin....

Chien agressif nourriture

Bonsoir, Ma chienne a 6 ans (Cocker) et attaque depuis quelques temps. En effet, nous avons deux autres chiens....

Faiblesse généralisée et refus d'alimentation

Bonjour, Depuis environ 2 semaines j'ai constaté une perte d'appétit progressive chez ma chienne (Golden Retriever...

Chiot bouvier bernois qui a du mal a s alimenter

Bonjour à tous, je viens vers vous pour avoir un peu d aide concernant mon chiot bouvier bernois de 2 mois et...

Besoin d'aide en urgence sur l'alimentation

Bonjour, J'ai de gros problèmes d'alimentation pour mes deux bergers allemand. Le plus jeune a 1 an et demi...

Poser une question