L'amande et le chien : bienfaits, préparation, quantité...

Deux bols contenant des amandes et de la poudre d'amande

L'amande est le fruit de l'amandier, un arbre de taille moyenne que l'on cultive dans un grand nombre de pays aux quatre coins du monde. Elle fait partie des fruits à coque, au même titre par exemple que la noix ou la noisette.


Compte tenu de sa forte teneur en protéines, elle représente un substitut de choix aux aliments d'origine animale - notamment pour les humains. Toutefois, étant donné qu'elle est aussi très riche en lipides, elle doit être consommée avec modération - comme tous les fruits secs. Cela vaut pour l'être humain, mais aussi pour le chien.

Un chien aime-t-il les amandes ?

Une amande coupée en deux

Les fruits secs comme les amandes attirent généralement un peu moins les chiens que les autres fruits. Ceci est dû à plusieurs raisons :

  • ils contiennent très peu d'eau ;
  • ils sont très peu sucrés ;
  • ils sont assez difficiles à mâcher.

 

Cela ne signifie pas pour autant que nos compagnons refusent d'en manger s'ils en trouvent. Simplement, ce ne sont pas forcément ceux qu'ils préfèrent et qu'ils mangent en priorité lorsqu'ils ont le choix.

Les bienfaits de l'amande pour les chiens

Une branche d'amandier avec des amandes accrochées dessus

Comme les autres fruits secs, l'amande est pour les humains une source intéressante de nutriments d'origine végétale - notamment de protéines et lipides. C'est toutefois moins vrai pour les chiens.

 

Dans l'ensemble, une amande contient :

  • 55% de lipides, dont notamment des omégas 6 ;
  • 22% de protéines ;
  • autour de 13% de fibres, c'est-à-dire bien plus que la moyenne des autres fruits ;
  • autour de 6% d'eau ;
  • environ 5% de sucres ;
  • des minéraux, notamment du calcium et du potassium ;
  • des vitamines, en particulier des vitamines B et E.

 

Elle a donc une composition nettement différente des autres fruits, et constitue une bonne source de lipides, protéines végétales et fibres. Toutefois, il faut garder en tête que le chien digère assez mal les végétaux : il ne peut profiter de l'ensemble de leurs bienfaits, car leurs nutriments sont mal assimilés par son système digestif. L'amande ne saurait donc être utilisée pour lui comme un substitut intéressant de la viande - pas plus d'ailleurs que les autres fruits.

Amande douce ou amande amère ?

Un bol rempli d'amandes amères

On parle d'amande sans préciser, mais il en existe en fait deux types :

  • l'amande dite « douce », issue de variétés d'amandier cultivées ;
  • l'amande dite « amère », issue de l'amandier sauvage.

 

Comme son nom l'indique, la seconde a un goût nettement plus amère que la première lorsqu'elle est consommée crue. Ceci est dû à sa teneur élevée en amygdaline, une substance présente dans de nombreux noyaux et pépins, qui présente la particularité de se transformer en cyanure hautement toxique lors de la digestion. Une petite quantité d'amandes amères est donc susceptible d'intoxiquer un chien, voire de le tuer.

 

L'amande douce contient aussi un peu d'amygdaline, mais en quantité très faible (30 à 40 fois moins que sa cousine). Ainsi, elle n'est pas pour sa part considérée comme étant toxique pour les chiens.

 

Si on donne de l'amande à son chien, il faut donc veiller à opter pour des amandes douces, et ne jamais utiliser des amandes amères. Malheureusement, les deux se ressemblent beaucoup, au point qu'elles sont assez difficiles à distinguer visuellement. Il est crucial néanmoins de ne pas les confondre, quitte d'ailleurs à goûter soi-même un tout petit morceau afin d'éviter une erreur potentiellement funeste.

Quelle quantité d'amande donner à un chien ?

Un bol contenant des amandes

Il est tout à fait possible de donner des amandes (douces) à son chien de temps en temps, à condition toutefois de restreindre les quantités.

 

Contrairement à la plupart des autres fruits, le « problème » avec les amandes ne vient pas de leur teneur en sucres (qui est parmi les plus faibles de tous les fruits), mais de la quantité de lipides qu'elles contiennent. À l'instar des humains, les chiens utilisent les lipides comme source d'énergie, mais des aliments qui en contiennent beaucoup ont toutes les chances d'être mauvais pour leur digestion ainsi que pour leur ligne.

 

De plus, les amandes comportent une quantité trop conséquente de fibres en comparaison des besoins nutritionnels de nos compagnons. Or, un régime trop riche en fibres risque d'entraîner des problèmes digestifs : diarrhées, ballonnements...

 

Enfin, les amandes contiennent des oxalates en grande quantité. Il s'agit de composés chimiques qui sont susceptibles de se fixer au calcium présent dans le sang, puis de se déposer dans les reins et de causer des calculs rénaux. D'autres végétaux comme les épinards ou la betterave en contiennent aussi beaucoup, et sont eux aussi sources de risque.

 

Pour toutes ces raisons, mieux vaut ne pas donner plus d'une poignée d'amandes par semaine à son chien, voire ne pas lui en donner du tout s'il a des reins fragiles ou souffre d'embonpoint.

Sous quelle forme donner des amandes à son chien ?

Du lait d'amande dans un verre et des amandes posées à côté

L'amande peut être consommée sous différentes formes : fraîche, grillée, en pâte, en lait, en poudre... Toutefois, lorsqu'il s'agit d'en faire profiter son compagnon, certaines d'entre elles doivent être évitées.

 

C'est le cas notamment :

 

La poudre d'amande ou les amandes effilées ne posent a priori pas de problème pour nos compagnons : elles permettent d'ailleurs de limiter les risques d'étouffement ou d'occlusion intestinale, qui existent avec les amandes entières. Si on ne les prépare pas soi-même, il faut tout de même là encore vérifier leur teneur en sel et en sucre, pour éviter de choisir des aliments trop salés ou sucrés.

Les précautions pour donner de l'amande à un chien

Contrairement aux amandes amères, les amandes douces sont comestibles pour les chiens. Il est toutefois important de prendre quelques précautions, au risque qu'elles n'occasionnent des problèmes de santé...

Éviter les amandes entières

Deux bols de poudre d'amande

Si l'on souhaite faire profiter son chien des bienfaits des amandes, il faut non seulement se limiter à de faibles quantités pour éviter de nuire à sa santé, mais aussi prêter attention à la forme dans laquelle on en donne.

 

En effet, compte tenu de leur taille et leur fermeté, les amandes peuvent entraîner une occlusion intestinale, a fortiori si elles sont peu mâchées avant d'être avalées. Elles sont même susceptibles de causer un étouffement si elles restent bloquées dans la gorge. Les petits chiens sont plus à risque que les autres, car ils ont une trachée et un tube digestif assez étroits.

 

Avant de donner des amandes à son compagnon, il est donc fortement recommandé de les couper en petits morceaux, les effiler ou les concasser (c'est-à-dire les broyer grossièrement).

Ne jamais lui donner d'amande moisie

Une amande pourrie accrochée à un arbre

L'amande fait partie des végétaux qui, lorsqu'ils moisissent, deviennent toxiques tant pour les humains que pour les chiens et d'autres animaux.

 

La faute revient aux champignons qui y prolifèrent alors : ils produisent des substances nocives appelées mycotoxines, qui attaquent le cerveau et peuvent provoquer des symptômes divers, allant de troubles digestifs jusqu'à des convulsions voire un coma.

 

La quantité nécessaire pour que cela se produise n'est pas forcément élevée : une intoxication est donc vite arrivée, en particulier pour les chiots et les petits chiens.

 

Par conséquent, il ne faut jamais donner à son chien une amande moisie, quand bien même lui ne voit pas forcément le problème. D'ailleurs, quand on possède un amandier dans son jardin, il est fortement recommandé de vérifier régulièrement si des amandes pourries traînent à son pied, et le cas échéant de les ramasser et les jeter.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : Liste des fruits
  2. Page 2 : L'abricot
  3. Page 3 : L'amande
  4. Page 4 : L'ananas
  5. Page 5 : La baie de goji
  6. Page 6 : La banane
  7. Page 7 : Le cassis
  8. Page 8 : La cerise
  9. Page 9 : La châtaigne
  10. Page 10 : La clémentine
  11. Page 11 : La cranberry
  12. Page 12 : La datte
  13. Page 13 : La figue
  14. Page 14 : La fraise
  15. Page 15 : Le fruit de la passion
  16. Page 16 : Le kaki
  17. Page 17 : Le kiwi
  18. Page 18 : Le litchi
  19. Page 19 : La mandarine
  20. Page 20 : La mangue
  21. Page 21 : Le melon
  22. Page 22 : La mûre
  23. Page 23 : La myrtille
  24. Page 24 : La nectarine
  25. Page 25 : La noisette
  26. Page 26 : La noix
  27. Page 27 : La noix de coco
  28. Page 28 : L'olive
  29. Page 29 : La pastèque
  30. Page 30 : La pêche
  31. Page 31 : La poire
  32. Page 32 : La pomme
  33. Page 33 : La prune
  34. Page 34 : Le pruneau
  35. Page 35 : Le jus de fruits
  36. Page 36 : La compote
  37. Page 37 : La confiture