Le régime alimentaire BARF pour les chiens

Le régime alimentaire BARF pour les chiens

À l'heure où de plus en plus de personnes rejettent les plats préparés et les produits industriels en tout genre pour revenir à une alimentation plus naturelle, nombreux sont ceux qui se posent la même question pour leur chien. C'est la raison pour laquelle le régime alimentaire BARF, qui prône des repas plus proches de ceux des canidés sauvages, a clairement le vent en poupe.


Quels sont les bienfaits du régime BARF pour le chien ? Quelles sont ses limites ? Peut-on nourrir un chiot ou un chien âgé avec ce régime ?

Croquettes sur mesure pour votre chien
Croquettes sur mesure pour votre chien
Indiquez toutes ses caractéristiques et particularités, et recevez chaque mois une recette unique, spécialement adaptée pour lui.

Un chien bien nourri, c'est un chien en bonne santé et heureux !
Sans engagement & 1 mois offert
Cliquez ici
Partager
 

Qu'est ce que le régime BARF ?

Qu'est ce que le régime BARF ?

Le BARF est un régime alimentaire à destination de certaines espèces animales, qui prône un retour à une alimentation naturelle en limitant au maximum les additifs et l'utilisation de céréales, utilisés massivement dans les produits industriels. L'idée de ce régime est donc de se rapprocher au maximum de l'alimentation que les animaux de compagnie avaient avant d'être domestiqués par l'Homme.

 

À l'origine, l'acronyme BARF signifiait en anglais "Bones And Raw Foods", c'est-à-dire littéralement "os et viande crus". Désormais, il signifie plutôt "Biologically Appropriate Raw Food", c'est-à-dire "nourriture crue biologiquement appropriée". Il a été théorisé pour la première fois en 1993 par le docteur Ian Billinghurst, un vétérinaire australien. Depuis cette époque pas si lointaine, les recettes des régimes BARF pour chien ont été un peu adaptées pour un meilleur équilibre nutritionnel, mais le principe n'a pas été foncièrement modifié.

 

Comme les besoins alimentaires et nutritionnels du chien ne sont pas les mêmes que ceux du chat ou même des autres animaux, il existe un régime BARF adapté à chaque espèce. Pour le chien par exemple, ce régime propose des rations composées de viande, d'os charnus, d'abats, de légumes et de fruits, le tout cru, car c'est ce qu'il mangerait dans la nature s'il était sauvage. Le poisson cru peut aussi être utilisé pour varier un peu de la viande, ou pour certaines races comme l'Akita Inu qui raffolent de produits de la mer. Par contre, les céréales et les féculents sont exclus du régime, car le chien les digère mal.

Les bienfaits du régime BARF pour un chien

Si l'on en croit ses adeptes, le régime BARF a de nombreux bienfaits pour la santé du chien, aussi bien sur le plan physique que sur le plan psychologique.

Le régime BARF rend le chien moins agressif

Le régime BARF rend le chien moins agressif

Une des idées reçues sur les chiens concernant l'alimentation BARF est que goûter au sang les rendrait plus agressifs. Or, il n'en est rien. Au contraire, l’alimentation à base de viande crue rend l'animal plus calme et apaisé : en effet, elle est synonyme d'une activité alimentaire plus longue, ce qui lui permet de limiter sa frustration et de moins s'ennuyer, car son repas est plus ludique.

 

Pour tordre le cou à cette idée fausse, il suffit de se rappeler que les aliments industriels ne sont apparus que récemment. Pendant des siècles, l'alimentation des chiens de compagnie se composait de la viande crue qu'on leur donnait, des restes qu’ils attrapaient dans les poubelles, ou encore des charognes qu’ils trouvaient en vagabondant. Or, cela n'en a jamais fait des créatures méchantes ou dangereuses pour autant.

 

L’émergence récente des problèmes d’agressivité et autres troubles du comportement des chiens est plutôt la conséquence d'un manque de compréhension du langage non verbal des chiens, ainsi que d'un manque d’activité du fait d'un mode de vie trop sédentaire. Autrement dit, avant d'accuser le contenu de sa gamelle, mieux vaut s'interroger sur son comportement et la façon dont on s'occupe de son compagnon.

Le régime BARF est meilleur pour les dents du chien

Le régime BARF est meilleur pour les dents du chien

Le premier avantage du régime BARF se situe au niveau des dents du chien. En effet, les os constituent une partie importante de son repas, et il doit donc les ronger. Cela lui demande plus d'efforts au niveau dentaire que des croquettes ou de la pâtée, que souvent il avale sans beaucoup mâcher.

 

La mastication des os et le frottement sur les dents qu'elle induit limitent drastiquement la formation de tartre sur les dents du chien : la plaque dentaire devient un lointain souvenir, tout comme la mauvaise haleine du chien et les autres désagréments qui en découlent (gingivite et parodontose, principalement).

 

Certains propriétaires peuvent être effrayés à l'idée de donner des os à leur animal, car ils pensent aux os de poulet cuits, friables et cassants, qui peuvent effectivement endommager le palais ou le tube digestif. Mais dans le cas d'os crus, il n'y a pas de crainte à avoir : comme ils sont tendres et cartilagineux, ils ne créent pas d’esquille et ne présentent aucun danger pour l'animal qui en consomme. Ce sont donc surtout les os cuits dont il faut se méfier...

Le régime BARF est plus appétissant pour le chien

L'Akita Inu est connu pour bouder les croquettes
L'Akita Inu est connu pour bouder les croquettes

Un autre avantage du régime BARF est qu'il est souvent bien plus appétant pour l'animal que l'alimentation industrielle, en particulier les croquettes qui sont plus dures à mâcher et n'ont souvent pas beaucoup d'odeur.

 

Si la plupart des chiens ne sont généralement pas difficiles en termes de nourriture, certaines races comme le Chihuahua, le Colley ou encore l'Akita Inu sont davantage susceptibles de bouder de temps à autre leur ration de croquettes. Dans ce cas, un régime BARF est un bon moyen de les inciter à finir leur gamelle. De la même façon, les individus âgés ont tendance à moins manger et à se montrer plus exigeants : la viande crue peut alors les aider à retrouver l'appétit.

 

Le régime BARF est aussi plus rassasiant : à calories égales, une portion BARF est trois fois plus grosse qu'une portion de nourriture industrielle. Par conséquent, même les plus goinfres devraient y trouver leur compte et arrêter de réclamer.

 

Enfin, comme le maître prépare lui-même les plats pour son toutou, il peut choisir des aliments que celui-ci affectionne particulièrement, tout en respectant bien sûr les dosages recommandés et en variant de temps en temps, de manière à limiter les risques de carence ou d'excès.

Le régime BARF est plus digeste pour le chien

Le régime BARF est plus digeste pour le chien

Comme il peut manger à peu près tout et n'importe quoi, on oublie souvent que le chien est un animal carnivore, comme le prouvent sa mâchoire et sa dentition, en particulier ses dents arrière ciselées.

 

Même son système digestif est adapté à la digestion de la viande et à l'assimilation des protéines et nutriments qu'elle contient : en effet, ses sucs gastriques sont très acides, avec un pH en-dessous de 1 durant la phase de digestion (chez l'être humain, ce même pH se situe plutôt autour de 2 ou 3), son estomac est de grande taille, et ses intestins sont plutôt courts. Par contre, les aliments à base de céréales et d'amidon sont inadaptés à sa physiologie, car il les digère très mal. C'est pourquoi il tire son énergie des graisses et des protéines, alors que l'Homme la puise plutôt dans les hydrates de carbone, c'est-à-dire les glucides.

 

Or, peu de gens savent que de nos jours, les aliments industriels pour chien du type croquettes ou pâtée, en particulier ceux qui sont bas de gamme, sont composés en grande partie de céréales et de leurs dérivés, ainsi que de déchets végétaux ou de viandes de provenance quasiment intraçable, produits par l'industrie agroalimentaire. La digestion de tels produits est plus lente et plus difficile pour l'animal, sans parler du fait que la qualité des aliments n'est pas toujours au rendez-vous...

 

Le régime BARF présente au contraire l'avantage d'être adapté à ses capacités digestives, de sorte qu'il assimile mieux ses repas et plus rapidement. Pour s'en convaincre, il suffit par exemple de regarder ses crottes. Ces dernières sont généralement volumineuses, molles, odorantes et pâles lorsqu'il est nourri avec des croquettes ; en revanche, elles sont fermes, de petite taille et non odorantes lorsqu'il est nourri à base de viande. Les problèmes de flatulences du chien se posent également moins s'il est nourri avec un régime BARF, ce qui témoigne d'une meilleure digestion.

Le régime BARF garde le chien en bonne santé

Le régime BARF garde le chien en bonne santé

Les adeptes du régime BARF avancent qu'il permettent de garder son chien en bonne santé et augmenter son espérance de vie.

 

Ainsi, si l'on compare avec un animal nourri avec une alimentation industrielle :

 

  • le pelage du chien qui est nourri au BARF est plus brillant et demande moins d'entretien, car l'apport en acides gras essentiels (omégas 3 et 6 principalement) est plus conséquent ;

 

  • la silhouette du chien "barfeur" est plus harmonieuse et plus puissante. En effet, le fort apport en protéines de haute qualité et le phénomène de mastication contribuent au renforcement de sa masse musculaire et de ses mâchoires. De plus, l'augmentation générale du temps de mastication - et donc de l'activité alimentaire du chien - favorise sa dépense énergétique et affine donc sa silhouette ;

 

  • le régime BARF limite le risque de voir apparaître des allergies, des problèmes de digestion (une pancréatite par exemple), des cancers, des affections rénales, ou encore une diminution de la fertilité, qui sont quelques-unes des répercussions à long terme d'une consommation régulière de céréales, de produits amidonnés et d'aliments de mauvaise qualité.

 

Il est toutefois important de rappeler qu'il n'existe à l'heure actuelle aucune étude scientifique corroborant ces différentes impressions, même s'il a effectivement été prouvé que biologiquement parlant, en se basant sur le loup et sur les chiens sauvages, l’alimentation carnée devrait représenter la majorité du régime alimentaire de nos toutous.

Les inconvénients du régime BARF pour un chien

Si le régime BARF pour chien fait de plus en plus d'émules, il compte aussi nombre de détracteurs - et pas uniquement chez les fabricants de croquettes ou de pâtée...

Le risque de déséquilibre alimentaire du chien

Le risque de déséquilibre alimentaire du chien

Le BARF n'a pas toujours bonne presse, notamment auprès des vétérinaires. En général, ceux-ci ne remettent pas le principe en cause, mais ils attirent plutôt l'attention sur le fait que c'est un régime difficile à mettre en place et à équilibrer.

 

En effet, le BARF impose au propriétaire de veiller lui-même au dosage des apports nutritionnels. Certes, l’équilibre de l’alimentation doit être appréhendé sur une période d'un mois ou deux, et pas au jour le jour. Pour autant, cela reste un régime dans lequel il est nécessaire de peser la nourriture et d'élaborer des menus équilibrés, en fonction de la qualité de la viande achetée. En cas d'erreurs récurrentes dans la composition desdits menus, des carences ou au contraire des excès peuvent apparaître, avec à la clef des conséquences néfastes pour la santé de l'animal.

 

Une étude allemande intitulée « Intake of minerals, trace elements and vitamins in bone and raw food rations in adult dogs » et publiée en 2011 dans la revue British Journal of Nutrition révélait d'ailleurs que sur 95 rations BARF étudiées, 60% étaient déséquilibrées en calcium, vitamine D, iode, zinc et/ou cuivre.

 

Le défi est d'autant plus grand que chaque individu a des besoins bien précis, qui correspondent à sa race, son âge, son taux d'activité et son état de santé. Par exemple, un chien qui souffre d'insuffisance rénale chronique ne doit manger chaque jour qu'une portion réduite de protéines, pour ne pas fatiguer ses reins. Les sujets âgés ou au contraire jeunes et en pleine croissance sont les plus à risque, car ils ont des besoins particuliers propres à leur âge, et des déséquilibres alimentaires peuvent gravement nuire à leur santé.

 

Pour limiter le risque de fournir à son chien une alimentation déséquilibrée, mieux vaut donc se faire suivre par un vétérinaire, en particulier lorsqu'on décide de se lancer.

Le risque de contamination de la viande crue

Le risque de contamination de la viande crue

Dans le régime BARF, la viande, le poisson, les oeufs et même les légumes doivent être donnés crus. Il existe donc un risque de contamination par des bactéries ou des parasites potentiellement dangereux. Et contrairement à ce qu'on pourrait penser, les produits surgelés sont loin d'être sans danger.

 

En effet, une étude néerlandaise intitulée « The trend of raw meat-based diets: risks to people and animals » et publiée dans la revue Veterinary Record en 2018 a montré que sur 35 produits de viande crue surgelée de 8 marques différentes, 6% d'entre eux étaient contaminés par le parasite de la toxoplasmose, 20% par des salmonelles, 28% par E. Coli et 54% par la bactérie responsable de la listériose, une infection grave qui peut provoquer une méningite. Si de tels aliments sont décongelés et servis sans avoir été préalablement cuits, ils peuvent contaminer l'animal.

 

Il faut toutefois savoir que le risque de contamination est plus faible chez le chien que chez l'Homme. En effet, dans la nature, les bactéries potentiellement dangereuses comme les salmonelles ou E. Coli sont présentes partout : les animaux ont donc développé à leur contact des résistances biologiques que ne possède pas l'être humain, habitué à vivre dans un milieu aseptisé et à consommer des aliments stérilisés. De plus, l'appareil digestif du chien étant beaucoup plus court que le nôtre, le risque que des bactéries nocives se développent pendant la digestion est plus faible, même s'il n'est pas nul.

 

Cela dit, il n'est pas le seul à courir un risque. En effet, l'alimentation BARF est généralement préparée dans la cuisine familiale, sur le plan de travail qui sert aussi à cuisiner le repas de la famille. Par conséquent, un risque de transmission à l'humain par contamination croisée existe bel et bien, quand bien même le chien ne développerait lui-même aucun symptôme.

 

Enfin, si tenter de se rapprocher de l'alimentation naturelle des animaux est louable, il faut avouer que la viande d'aujourd'hui est bien différente de celle de nos ancêtres. Par exemple, le bétail est souvent traité aux antibiotiques et autres médicaments, et est nourri avec des végétaux contenant des restes de pesticides. Les conséquences de ces produits chimiques sur les chiens barfeurs sont aujourd'hui encore méconnues.

Le coût d'un régime BARF pour son chien

Le coût d'un régime BARF pour son chien

Force est de constater que le régime BARF pour chien revient plus cher qu'une alimentation industrielle, fût-elle de qualité premium, car la viande et le poisson de bonne qualité restent globalement très onéreux. Dans le cas d'un chien de petite taille, un régime BARF peut encore être abordable pour le maître. Par contre, dans le cas d'un très grand chien qui doit manger près d'1 kg de viande crue par jour, un tel choix a tôt fait de faire exploser le budget alimentation...

 

Afin de limiter le coût d'un régime BARF pour chien, il est possible de se fournir en grosses quantités auprès de fournisseurs spécialisés ou de bouchers, puis de congeler la nourriture. Cela nécessite toutefois d'avoir un congélateur de grande taille, sans quoi la chaîne du froid ne pourrait être respectée, avec les conséquences sanitaires que l'on connaît.

 

Il est aussi possible de se fournir auprès des rares abattoirs acceptant la vente aux particuliers, ou d'aller récupérer chez un boucher des chutes ou des morceaux de viande proches de la date limite de péremption, pour espérer pouvoir négocier un bon prix. Quelques sites internet proposent également des livraisons à domicile de viande congelée pour animaux à des prix intéressants.

 

Enfin, dans le cas où l'on achète des plats BARF tout prêts, il faut compter en moyenne entre 4 et 5 euros par repas d'1 kg, ce qui correspond globalement à la ration journalière d'un chien pesant une trentaine de kilogrammes.

Le temps de préparation de l'alimentation BARF

Le temps de préparation de l'alimentation BARF

Avec l'apparition dans les années 60 des croquettes et des pâtées, la plupart des propriétaires d'animaux de compagnie et des éleveurs professionnels ont placé entre les mains de divers fabricants la responsabilité de l'alimentation de leurs compagnons, se fiant aux slogans publicitaires clamant la qualité de leurs produits. Il faut dire qu'à une époque où le temps vient souvent à manquer, il est bien plus pratique d'ouvrir un sac de croquettes ou un sachet fraîcheur, et d'en mettre dans la gamelle de l'animal sans avoir besoin de se soucier de la composition de son contenu.

 

En revanche, lorsqu'on choisit de nourrir son chien avec un régime BARF, il faut être prêt à y consacrer beaucoup de temps. Se renseigner auprès de son vétérinaire ou d'un nutritionniste pour chien, choisir des aliments dont on connaît la provenance et la qualité, les peser, les préparer, équilibrer en variant les légumes et les viandes... sont autant de casse-têtes pour le maître, a fortiori lorsque celui-ci démarre dans cette voie.

 

Une solution alternative peut alors être d'acheter des menus BARF tout prêts, qu'il ne reste plus qu'à décongeler et à servir. Par contre, cela revient à ne plus avoir la main sur l'origine des aliments et la qualité des protéines. De plus, pour des raisons pratiques, ces plats préparés contiennent en général peu d'os : certains bienfaits du régime sur la santé sont donc perdus, par exemple l'action sur le tartre ou encore le fait d'allonger la durée du repas.

 

Par ailleurs, le régime BARF peut aussi nécessiter du temps et de l'organisation lorsqu'on souhaite faire garder son chien pendant les vacances. En effet, les pensions pour chien refusent généralement ce mode d'alimentation, trop cher et trop compliqué à mettre en place. Quant à un dogsitter, il est peu probable qu'il se lance dans la préparation de repas crus si ce n'est pas déjà dans ses habitudes. Il faudra donc tout préparer en avance et mettre au congélateur, pour qu'il n'ait plus ensuite qu'à décongeler les rations correspondantes pendant l'absence du maître.

Nourrir son chien avec un régime BARF

L'alimentation pour chien BARF peut être préparée à la maison, si le propriétaire est en mesure d'équilibrer lui-même correctement les rations en vitamines ou en nutriments. Il peut aussi simplement opter pour l'achat de repas BARF congelés et prêts à servir, disponibles auprès de distributeurs spécialisés.

Le régime BARF pour chien adulte

Le régime BARF pour chien adulte

La ration journalière d'un chien adulte nourri au régime BARF varie bien sûr en fonction de sa race, son activité et ses besoins nutritionnels propres, mais doit se situer entre 2 et 4% de son poids.

 

Les rations peuvent être composées de différents éléments : viande crue, os charnus, légumes, fruits, oeufs, huile, herbes et algues. La viande et les os doivent constituer en moyenne 90% de la ration : les autres ingrédients (légumes, huile, oeuf, abats...) ne sont donc pas à donner à chaque repas, mais plutôt deux à trois fois par semaine maximum, en les alternant.

Les viandes, les poissons et les os

Les viandes, les poissons et les os

La viande et/ou le poisson constituent en moyenne 50% du repas du chien barfeur, ce qui est considérable. Il est donc important de les choisir avec précaution.

 

Les options possibles sont nombreuses : poulet, pintade, boeuf, veau, agneau, canard, oie, dinde, gibier... Il est préférable toutefois de privilégier les viandes blanches, qui contiennent des protéines de meilleure qualité. La viande de porc et de sanglier crue est quant à elle fortement déconseillée, car elle peut contenir des parasites (par exemple le ténia) ou des agents pathogènes dangereux (par exemple le virus qui provoque la maladie d'Aujeszky).

 

Du poisson cru peut également être servi pour varier un peu le menu, à condition d'être au préalable congelé pendant 3 semaines pour tuer les éventuels vers et bactéries qu'il pourrait contenir. Il ne doit toutefois pas être donné à chaque repas, car une consommation importante peut provoquer une carence en vitamine B1 ainsi qu'un excès en vitamine A chez le chien.

 

Quant aux os, ils représentent autour de 40% de la ration quotidienne. Ils doivent être donnés crus, pour éviter qu'ils ne risquent de blesser le chien lorsqu'il les ingurgite.

Les abats

Les abats

Les abats sont des aliments très riches en vitamines : ils sont donc nécessaires pour équilibrer un régime alimentaire BARF, mais ne doivent pas pour autant représenter plus de 10% de la ration quotidienne, au risque de provoquer une intoxication alimentaire. Mieux vaut donc se contenter d'en donner deux ou trois fois par semaine au maximum.

 

Comme pour les viandes, le choix est vaste : coeurs de poulet, de dinde, de canard, de boeuf ou de veau, foies de boeuf ou d'agneau, rognons, panse verte, etc. Par contre, il faut bien penser à alterner entre abats musculaires et foies, car ces derniers sont très concentrés en vitamines et nutriments.

Les fruits, légumes et huiles

Les fruits, légumes et huiles

Le maître doit ajouter occasionnellement des fruits et légumes, car ils facilitent la digestion et apportent des nutriments intéressants qui ne sont pas présents dans les produits d'origine animale.

 

Toutefois, comme les fruits contiennent beaucoup de glucides, ils ne doivent être donnés qu'en très petites quantités, au risque que le chien prenne du poids ou développe du diabète. Ils ne sont pas strictement exclus du régime, mais mieux vaut se concentrer sur les légumes, qui ont davantage de bienfaits. L'idéal est de préparer un mélange contenant 50% de légumes à feuilles vertes (salade verte, blettes, branches de céleris…) et 50% de racines (carottes, betteraves, courgettes…), de manière à varier les apports nutritionnels. Attention par contre à bien choisir les ingrédients, pour éviter les aliments toxiques pour le chien !

 

Les fruits et légumes peuvent être mixés au Blender, pour faciliter la digestion des fibres végétales. Ils doivent être servis crus pour conserver tous leurs bienfaits, à quelques exceptions près (par exemple le céleri et les haricots peuvent être cuits). Le dosage doit être proportionnel au poids du chien, à hauteur d’une cuillère à soupe de mixture par tranche de 10 kg de masse corporelle.

 

Le maître peut ensuite ajouter à cette préparation une cuillère à soupe d’huile (crue) pour apporter des omégas 3 et 6. Le dosage recommandé est d'une cuillère à soupe par tranche de 10 kg du poids du chien. Il est intéressant de varier les huiles pour diversifier les bienfaits, mais mieux vaut choisir des huiles d'origine animale (comme l'huile de saumon, par exemple), car celles d'origine végétale sont moins digestes et assimilables pour l'animal.

Les oeufs crus

Les oeufs crus

Les oeufs crus constituent pour le chien une source intéressante de protéines et de fer.

 

Toutefois, ils contiennent aussi de l'avitine, une substance qui peut inactiver la vitamine B8 et gêner la digestion. Ils ne doivent donc être consommés qu'occasionnellement, à raison d'un oeuf par tranche de 10 kg de masse corporelle et par semaine.

 

Il faut les donner entier, éventuellement même avec la coquille. On peut les mixer en même temps que les légumes.

Le régime BARF pour chiot

Le régime BARF pour chiot

Un chien n'attend pas de devenir adulte pour être carnivore. Par conséquent, l’alimentation à base de viande crue est tout à fait appropriée pour un chiot.

 

Les aliments qui doivent être fournis à un chiot nourri au régime BARF sont exactement les mêmes que pour un chien adulte. Seules les quantités varient : pour permettre une bonne croissance du chiot, la ration doit correspondre à 10% de son poids corporel à partir de son sevrage, 8% à partir de 4 mois, puis 5 ou 6% à partir de 8 mois et jusqu'à l'âge adulte.

 

Le BARF apporte une alimentation naturelle de bonne qualité, et permet ainsi à l'animal de grandir lentement. Cela laisse aux os et aux ligaments le temps de se consolider, ce qui est indispensable pour sa bonne santé future.

 

Toutefois, il est impératif de se faire suivre par un vétérinaire pendant cette période charnière, car le moindre excès ou au contraire la plus petite carence peut provoquer de graves problèmes de santé et laisser des séquelles. Par exemple, les os présents dans le régime BARF contiennent beaucoup de minéraux (calcium, phosphore, etc.) ; or, un excès de calcium chez un chiot en croissance peut rendre cette dernière trop rapide, avec à la clé un risque de problèmes osseux et/ou articulaires (par exemple une dysplasie de la hanche) susceptibles de l'handicaper à vie.

Le régime BARF pour chien âgé

Les vieux chiens aiment moins les croquettes
Les vieux chiens aiment moins les croquettes

En théorie, un régime à base de viande crue est adapté à tous les chiens quel que soit leur âge, puisqu'ils restent des carnivores toute leur vie. De plus, la viande crue présente l'avantage d'être plus appétente, ce qui peut être un atout non négligeable quand le chien atteint un âge avancé, car il se montre alors souvent plus difficile.

 

Mais dans la pratique, il peut s'avérer délicat de nourrir un chien âgé avec un régime BARF. En effet, les vieux toutous ont souvent des reins et/ou un système digestif fatigués : de fortes doses de protéines leur sont donc généralement déconseillées, car elles peuvent par exemple causer une insuffisance rénale ou des constipations. On considère ainsi que les protéines ne doivent plus représenter que 20% de leur ration, c'est-à-dire beaucoup moins que la quantité présente dans un régime BARF "standard". À l'inverse, la quantité de fibres doit être augmentée pour limiter le risque de constipation, qui augmente lorsque l'animal prend de l'âge

 

Par conséquent :

  • si l'on fait le choix de poursuivre le régime BARF pour un vieux chien, il faut impérativement adapter les recettes pour répondre à ses nouveaux besoins, en particulier en protéines et en lipides.

 

Une option consiste à se tourner vers les quelques fabricants qui proposent des plats BARF pour chien âgé. Toutefois, le choix est mince et le prix est encore plus élevé que pour un adulte, puisqu'il faut compter entre 7 et 8 euros pour une ration d'1 kg.

Faire passer son chien au régime BARF

Faire passer son chien au régime BARF

Lorsqu'on souhaite faire passer son chien d'une alimentation industrielle classique au régime BARF, il est important de respecter quelques règles pour que le changement se passe au mieux.

 

En effet, le chien ayant un appareil digestif plus sensible que celui de l'Homme, un changement brutal de nourriture a toutes les chances de provoquer des désordres digestifs, tels que des diarrhées ou de la constipation. Pour éviter cela, il est essentiel de procéder à une transition alimentaire, c'est-à-dire un changement progressif de l'alimentation du chien : ce processus consiste à intégrer peu à peu les nouveaux aliments dans sa gamelle pour qu'il s'y habitue progressivement. Une bonne transition dure au minimum sept jours.

 

De plus, pour éviter les changements trop brutaux, il est conseillé d'introduire la viande crue, les os et les abats en trois temps :

  • commencer par seulement de la viande blanche (par exemple de la volaille), car elle est très digeste et contient des protéines de haute qualité ;
  • environ deux semaines plus tard, si la viande crue est bien tolérée, c'est-à-dire si les selles ont un "bel aspect", intégrer les os charnus et les os crus ;
  • encore deux semaines plus tard, introduire les abats, qui sont les aliments les plus riches.

 

Enfin, comme le régime BARF est beaucoup moins riche en fibres que les croquettes ou la pâtée industrielle, la digestion est bien plus rapide. Par conséquent, si le chien a été habitué à n'avoir qu'une seule ration par jour, il risque fort d'avoir faim pendant les premiers mois. Mieux vaut donc diviser sa ration quotidienne en deux ou trois repas espacés, au moins au début. Une fois qu'il est bien habitué à ce nouveau régime, il peut être envisageable de revenir à un seul repas par jour.

Le mot de la fin

Le régime alimentaire BARF possède de nombreuses vertus... mais il a aussi ses limites ! En effet, le coût des ingrédients et le temps de préparation nécessaire sont bien souvent ce qui dissuadent le maître de se lancer dans l'aventure. Il faut aussi avoir des doigts de fée et le sens de la mesure pour parvenir à équilibrer correctement les repas et ainsi apporter au chien tous les nutriments dont il a besoin. Il est donc essentiel de se faire aider par un vétérinaire (en particulier au début) et de le consulter au moindre doute.

 

Une solution de compromis peut consister à acheter des plats BARF préparés, qui sont normalement équilibrés et ne demandent quasiment aucun temps de préparation. À l'heure actuelle, il est vrai que ce type de produits reste relativement cher, et que le choix n'est pas encore forcément très grand. Mais si la mode de la viande crue se poursuit, il y a fort à parier que l'offre finira par se diversifier, au point de constituer une véritable alternative pour des maîtres manquant de temps et/ou de connaissances nutritionnelles.

Dernière modification : 09/10/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Les meilleures croquettes pour votre chien
Les meilleures croquettes pour votre chien
Les meilleures croquettes, ce sont celles conçues sur mesure pour lui par des nutritionnistes canins professionnels !

Offre d’essai sans engagement.
Plus de 20.000 avis clients positifs !
Cliquez ici

Commentaires sur cet article

Je donne une alimentation typée "BARF" à mon chiot (type molosse).
Depuis qu'elle est sous cette alimentation, elle n'a plus de problèmes digestifs; les caca sont moins nombreux, volumineux, et sentent moins (point agréable *rire*). Elle a un poil superbe, et une musculature bien développée. Par contre elle n'est pas grasse à outrance comme certains chiots que j'ai vus (elle passe son temps entre manger, dormir/siester/digérer, et courir partout en balançant ses jouets...).
Pour ma part, la préparation de sa gamelle ne me gêne pas, car je ne suis pas du tout sensible à la vue de viande crue. Je lui donne à chaque repas de la viande (en morceaux si elle est facile à manger, pour éviter que la petite ne "gobe"; sinon un os enrobé...) avec ça je lui met des légumes crus en purée ou en rapé très fin; elle adore les carottes!! J'y ajoute un peu d'huile végétale, des herbes...
Je ne suis pas un régime "BARF strict" car il m'arrive de lui donner du cuit : je souhaite qu'elle puisse manger "de tout" et je l'y habitue, tout en faisant attention à équilibrer ses menus.
Crus ou cuits, ses repas sont visiblement bien plus appêtants que les croquettes ou les boites!
A voir ensuite ce qu'elle en dira au niveau de la santé, mais sa croissance ne m'inquiète pas le moins du monde! Au contraire, j'espère avoir une miss en pleine forme et qui visitera le vétérinaire uniquement pour ses rappels de vaccins!!

   
Par Aude

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet