Le régime alimentaire BARF pour les chiens

Le régime BARF est le nom d'un régime alimentaire inventé par le docteur Ian Billinghurst, un vétérinaire australien. L'appellation BARF signifie Bones And Raw Foods (ou Biological Appropriate Raw Food), que l'on traduit en français par « nourriture à base d'os et d'aliments crus », ou plus généralement « nourriture à base de viande crue ». 


Que ce soit pour les chiens, les chats ou même les furets, il prône une alimentation à base de viande crue, d'os charnus et de suppléments que l'on ajoute de manière épisodique et légère : des huiles, des yaourts, de la levure de bière, des légumes, des fruits, des oeufs...

Page 1 :
Le régime BARF, son histoire et ses principes

Qu'est ce que le régime BARF ?

Avec l'apparition dans les années 60 de l'alimentation pour chien industrielle (croquettes, pâtées, boîtes...), la plupart des propriétaires d'animaux de compagnie et des éleveurs de chiens ont placé entre les mains de divers fabricants la responsabilité de l'alimentation de leurs compagnons, se fiant aux slogans publicitaires clamant la qualité de leurs produits. En effet, il est bien plus pratique d'ouvrir un sac de croquettes ou un sachet fraîcheur, et d'en mettre dans la gamelle de l'animal sans se préoccuper plus que cela de la composition de son contenu. De plus, avec les nombreux conseils des professionnels des chiens concernant telle ou telle marque d'aliments, et la vie active qui ne laisse que très peu de temps pour s'occuper eux-mêmes de la préparation des repas de leurs animaux de compagnie, les propriétaires font ce qui leur semble être le mieux.

 

Malheureusement, peu sont au courant que, de nos jours, les aliments industriels pour chiens sont composés essentiellement de céréales et de leurs dérivés, ainsi que de différents déchets végétaux ou de viandes de provenance quasiment intraçable, produits par l'industrie agroalimentaire. 

 

Ce type d'alimentation basé sur l'absorption de céréales et de végétaux a des répercussions sur la santé de nos compagnons : cancer du chienallergies du chien, problèmes de digestions (telles que des pancréatites), affections rénales (comme l'insuffisance rénale), diminution de la fertilité...

 

« Les adeptes du BARF partent du principe que le chien est un carnivore, comme le prouve sa dentition, ses dents de derrière étant ciselées. Le canidé tire d'ailleurs son énergie des graisses et des protéines, contrairement à l'homme qui la puise plutôt dans les hydrates de carbone », explique Emmanuelle Nicolas, créatrice du premier site francophone sur le sujet. 

En effet, les chiens sont carnivores, leur dentition et leur mâchoire le prouvent, ainsi que leurs systèmes digestifs : sucs gastriques acides, pH en dessous de 1 durant la phase de digestion (chez l'être humain, il se situe autour de 2 ou 3 durant la même phase), grand estomac et court intestin... Tout est adapté pour l'ingestion de la viande et la digestion des protéines. A contrario, les aliments à bases de céréales et d'amidon, comme les croquettes, sont inadaptés à leur physiologie.

 

Pour en être convaincu, il suffit de regarder par exemple les selles des chiens. Lorsqu'ils sont nourris aux croquettes pour chien, les selles sont généralement plus volumineuses, plus molles, plus odorantes et plus pâles que quand ils sont nourris à base de viande, où elles sont fermes, de petite taille et non odorantes. Les selles sont de fait le témoin d'une meilleure digestion chez l'animal.

 

Il n’y a pas de réelles études prouvant, ou au contraire mettant en cause, les bienfaits attribués à l’alimentation industrielle ni ceux attribués à l'alimentation BARF. Par contre, biologiquement parlant, et sans se baser uniquement sur le loup, mais plutôt sur le chien sauvage, il a été prouvé que l’alimentation carnée devrait représenter la majorité de l’alimentation des chiens.

Nourriture pour chien : les meilleures marques au meilleur prix
Nourriture pour chien : offrez-lui le meilleur !

Achetez au meilleur prix une alimentation adaptée à la race, l'âge, le mode de vie et l'état de santé de votre chien.

Le point sur le BARF et l'agressivité du chien

Une des idées reçues les plus répandues concernant l'alimentation BARF est que goûter au sang rendrait un chien agressif. Pourtant, il faut se rappeler que les croquettes pour chien ne sont apparues que récemment. Pendant des siècles, l'alimentation des chiens de compagnie se composait de la viande crue qu'on leur donnait, des restes qu’ils attrapaient dans les poubelles, ou encore des charognes qu’ils trouvaient en vagabondant.

 

Or, cela n’en a jamais fait des créatures méchantes ou dangereuses. L’émergence des problèmes de comportement du chien et autres problèmes d’agressivité du chien que l’on rencontre dans la société actuelle n’est en aucun cas liée à cela. Elle est plutôt la conséquence d'un manque de compréhension de l'animal, du non-respect de son comportement et de ses moyens de communication, ainsi que d'un manque d’activité du fait d'un mode de vie trop sédentaire. Au contraire même, l’alimentation BARF permet au chien d'être plus calme et apaisé, car elle est synonyme d'une activité alimentaire plus longue, ce qui lui permet de dépenser de l'énergie et de limiter sa frustration.

Le régime BARF en pratique

L'idée du régime BARF est donc de se rapprocher au maximum de l'alimentation naturelle de nos chiens, c'est-à-dire celle qu'ils ingéraient avant de passer à l'alimentation industrielle pour chien. Le but est de respecter leur physiologie et ainsi leur permettre de renouer avec leur nature.

 

Pour cela, ce régime propose de nourrir son chien avec des rations composées de viande, d'os charnus, d'abats, de légumes et de fruits, le tout cru. C'est ce que le chien mange dans la nature. Les céréales et les féculents sont absents, car son système digestif n'est pas équipé pour les digérer. 

 

L'alimentation pour chien BARF peut être préparée à la maison par le propriétaire formé aux besoins énergétiques du chien, ou bien ce dernier peut simplement opter pour l'achat de repas BARF congelés, prêts à servir, disponibles auprès de distributeurs spécialisés. En terme de volume, pour connaître ce que consommera votre animal au BARF, il suffit de multiplier le poids de sa ration industrielle par trois. Par exemple, si Médor mange 100 grammes de croquettes pour chien, il faudra lui fournir un repas BARF de 300 grammes.

Page 1 :
Le régime BARF, son histoire et ses principes
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager :  

Commentaires sur cet article

Je donne une alimentation typée "BARF" à mon chiot (type molosse).
Depuis qu'elle est sous cette alimentation, elle n'a plus de problèmes digestifs; les caca sont moins nombreux, volumineux, et sentent moins (point agréable *rire*). Elle a un poil superbe, et une musculature bien développée. Par contre elle n'est pas grasse à outrance comme certains chiots que j'ai vus (elle passe son temps entre manger, dormir/siester/digérer, et courir partout en balançant ses jouets...).
Pour ma part, la préparation de sa gamelle ne me gêne pas, car je ne suis pas du tout sensible à la vue de viande crue. Je lui donne à chaque repas de la viande (en morceaux si elle est facile à manger, pour éviter que la petite ne "gobe"; sinon un os enrobé...) avec ça je lui met des légumes crus en purée ou en rapé très fin; elle adore les carottes!! J'y ajoute un peu d'huile végétale, des herbes...
Je ne suis pas un régime "BARF strict" car il m'arrive de lui donner du cuit : je souhaite qu'elle puisse manger "de tout" et je l'y habitue, tout en faisant attention à équilibrer ses menus.
Crus ou cuits, ses repas sont visiblement bien plus appêtants que les croquettes ou les boites!
A voir ensuite ce qu'elle en dira au niveau de la santé, mais sa croissance ne m'inquiète pas le moins du monde! Au contraire, j'espère avoir une miss en pleine forme et qui visitera le vétérinaire uniquement pour ses rappels de vaccins!!

   
Par Aude

Discussions sur ce sujet