La Transition Alimentaire

La Transition Alimentaire

La transition alimentaire : Conseils pratiques pour effectuer un changement d'alimentation chez le chien.

Partager
 

Le chien n’a pas besoin de grande variété de nourriture. Une fois qu’il est habitué à une ration, complète, il est préférable de ne pas en changer. Il existe pourtant des moments incontournables où un nouvel aliment doit lui être proposé. Comment procéder ?

 

Tout d’abord, il peut y avoir des raisons médicales : la prescription d’un aliment diététique en cas d’obésité, d’insuffisance rénale, de maladie cardiaque du chien, d'insuffisance hépatique canine… qui contribue nettement à améliorer les conditions de vie de l’animal.

 

Il y a aussi des raisons physiologiques : les besoins nutritionnels du chien évoluent au cours de sa vie. Un chiot en croissance n’a pas les mêmes besoins qu’un adulte ou un chien âgé : par conséquent, on ne peut pas nourrir un chiot comme on fait pour nourrir un chien adulte, ni comme il convient de nourrir un chien âgé. Le mode de vie intervient aussi : on ne donne pas le même aliment à un chien en période de chasse intense que s’il attend la saison suivante bien installé dans un canapé…


Dans tous ces cas de figure, il convient de bien préparer la transition alimentaire du chien, idéalement sur sept jours. Un changement brutal peut en effet provoquer des troubles digestifs : diarrhées du chien, vomissements du chien… De plus, il peut arriver que le chien boude sa gamelle et le nouvel aliment, qui a un goût différent. Pour que tout se passe bien, il est nécessaire de suivre quelques règles simples.

 

Quelques conseils pour bien réussir la transition alimentaire

Incorporer progressivement le nouvel aliment à l’ancien. Les durées de transition peuvent être rallongées si l’animal refuse son repas :
-Jours 1 et 2 : un quart du nouvel aliment + trois quarts de l’aliment habituel
-Jours 3 et 4 : moitié du nouvel aliment + moitié de l’ancien aliment
-Jours 5 et 6 : trois quarts du nouvel aliment + un quart de l’ancien aliment.
-Jour 7 : 100 % du nouvel aliment.


Quand il s’agit d’alimentation humide (boîtes), l’appétence peut être quelque peu renforcée en chauffant légèrement l'aliment en question, de sorte qu'il soit servi tiède.

Dernière modification : 11/02/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.