La poire, un fruit pour les chiens

Un tas de poires

Consommée un peu partout sur la planète, la poire est le fruit bien connu du poirier. Elle se reconnaît facilement à sa forme conique assez particulière, sa couleur allant du vert au rouge en passant par le jaune, et son odeur agréable. Dans certains pays - dont la France -, elle est encore plus consommée et répandue que la pomme.


Elle partage d'ailleurs un certain nombre de points communs avec cette dernière : c'est un fruit d'automne, doté d'un trognon et d'une tige épaisse. Les chiens en raffolent, un peu moins leur ligne...

Les chiens aiment-ils les poires ?

Un chien Pomeranian blanc mange une poire dans le jardin

Avec sa chair juteuse et très parfumée, la poire plaît beaucoup aux chiens. Elle est d'ailleurs moins ferme et donc plus facile à manger que la pomme par exemple, ce qui facilite naturellement la prise.

 

Il existe toutefois de très nombreuses variétés de poires, plus ou moins sucrées et donc plus ou moins appréciées de nos compagnons. Par exemple, la poire japonaise (aussi appelée « nashi ») a une texture et un goût bien différents des variétés que l'on trouve notamment en Europe.

 

Cela étant, on peut dire que dans l'ensemble, la gent canine apprécie beaucoup les poires, quelles qu'elles soient.

Les bienfaits des poires pour les chiens

Plusieurs poires entières et des tranches de poire

Sans grande surprise, la poire a une composition nutritionnelle assez proche de celle de la pomme.

 

Dans l'ensemble, une poire contient :

  • autour de 85% d'eau ;
  • à peu près 10% de sucres ;
  • environ 3% de fibres ;
  • des vitamines et minéraux, dans des proportions toutefois réduites.

 

Si elle est intéressante pour sa teneur en eau, en fibres et bien sûr en sucres, la poire est toutefois assez pauvre dans les autres nutriments, en comparaison des autres fruits.

Sous quelle forme donner des poires à son chien ?

De la compote de poire, avec des poires entières derrière

La poire se consomme de nombreuses façons : telle quelle bien sûr, mais aussi en jus, en compote, en confiture, en sirop... Elle peut même être cuite, ou pochée puis servie avec de la cannelle, du chocolat, des épices, du caramel...

 

Pour les chiens, la meilleure façon de consommer des poires est de les garder telles quelles : il suffit simplement de retirer le trognon et les pépins, et de couper la chair en petits morceaux ou de l'écraser grossièrement. Le fait de les faire cuire permet de faciliter la prise et de rendre ce fruit plus digeste : il ne faut toutefois y ajouter ni sucre, ni aucun autre ingrédient - en particulier le chocolat, très toxique pour les chiens.

 

Quant aux autres préparations à base de poire, mieux vaut les éviter, car elles contiennent beaucoup de sucre et ne sont donc pas adaptées au régime alimentaire de nos compagnons.

Quelle quantité de poires donner à un chien ?

Une femme coupe une poire en morceaux

Comme elle est assez chargée en sucre et qu'elle contient quand même une bonne dose de fibre, mieux vaut éviter de donner de la poire trop souvent à son animal. Cela risquerait de déséquilibrer son régime et de provoquer chez lui des problèmes digestifs (notamment des ballonnements et/ou des diarrhées).

 

Pour cette raison, il est recommandé de ne pas dépasser une ou deux poires par semaine pour les grands chiens (en prenant soin de les donner en plusieurs petites portions, car une poire entière est tout de même assez grosse), et quelques morceaux pour les plus petits.

Les précautions avec les poires pour les chiens

Une poire coupée en deux

Comme la pomme, la poire possède un trognon en son centre. Il s'agit de la partie plus rigide, qui abrite les pépins et se termine par la tige. Il est certes plus petit que celui de la pomme, mais présente les mêmes problèmes pour nos animaux.

 

En effet, même s'il n'est pas toxique, il est trop solide et indigeste pour être avalé sans danger : si un chien le mange, il pourrait au mieux souffrir de troubles digestifs, au pire avoir une occlusion intestinale ou même s'étouffer avec.

 

Ce risque concerne surtout les petits chiens, qui ont une mâchoire moins puissante et un tube digestif plus étroit que celui des grands. Cela étant, mieux vaut retirer le trognon pour tous les individus, au cas où - cela permet dans le même temps de se débarrasser des pépins, qui sont toxiques pour les chiens.

Dernière modification : 06/17/2022.