L'alimentation du chien âgé : comment nourrir un vieux chien

L'alimentation du chien âgé : comment nourrir un vieux chien

Chaque chien a une longévité différente, déterminée entre autres par sa race, sa taille et son mode de vie. Si les très grands chiens s'éteignent souvent avant l'âge de 10 ans, les chiens de petite taille vivent bien plus longtemps, parfois jusqu'à 16 ans.


Pour autant, tous, petits ou grands, subissent un jour ou l'autre les affres de la vieillesse : fatigue de l'organisme, douleurs articulaires, vue et audition qui se dégradent... vont bien souvent de pair avec le vieillissement du chien.


Une alimentation équilibrée et adaptée à son âge est alors primordiale, car elle retarde l'apparition de ces problèmes.

Croquettes sur mesure pour votre chien
Croquettes sur mesure pour votre chien
Indiquez toutes ses caractéristiques et particularités, et recevez chaque mois une recette unique, spécialement adaptée pour lui.

Un chien bien nourri, c'est un chien en bonne santé et heureux !
Sans engagement & 1 mois offert
Cliquez ici
Partager
 

Les besoins alimentaires du chien âgé

Les besoins alimentaires du chien âgé

Lorsqu'il vieillit, les besoins alimentaires et énergétiques du chien diminuent d'environ 10% : en effet, son métabolisme ralentit, il est en général moins actif et brûle donc moins de calories. Par conséquent, il n'a plus besoin des mêmes quantités de nutriments, minéraux et vitamines que lorsqu'il était encore jeune et fringuant.

 

Il est donc important d'adapter son alimentation à son âge et à son état. En continuant à nourrir un vieux chien comme on nourrissait un chien adulte, on lui apporte une alimentation trop riche, qui peut conduire à du surpoids, voire de l'obésité. En plus, ses organes vieillissent aussi et ont donc besoin de nutriments de meilleure qualité pour pouvoir continuer à remplir leur rôle. Une alimentation inadaptée peut par exemple conduire à un excès en vitamines chez le chien, ce qui peut à terme engendrer des troubles plus ou moins graves.

Les besoins en protéines

Les besoins en protéines

Les reins du chien jouent le rôle de station d'épuration : ils récupèrent les déchets et les toxines contenus dans le sang et les éliminent via l'urine. Plus une alimentation contient de protéines - en particulier celles d'origine animale -, plus la quantité de déchets à filtrer dans le sang est importante, car la dégradation des protéines entraîne la fabrication d'un produit toxique pour l'organisme : l'urée.

 

Lorsque le chien est en bonne santé, son appareil urinaire filtre la plus grande partie des déchets et de l'urée du sang. Mais lorsqu'il vieillit, ses reins ont tendance à moins bien fonctionner, et ils ont plus de mal à jouer leur rôle d'épurateur. Les déchets s'accumulent donc dans le sang et peuvent finir par empoisonner l'organisme. L'insuffisance rénale chronique est d'ailleurs courante chez les chiens âgés, au point qu'elle serait même la 3ème cause de mortalité chez eux.

 

Pour autant, les besoins en protéines ne diminuent pas avec l'âge : ils ont même tendance à augmenter, car le renouvellement des cellules et des tissus est plus difficile et nécessite des apports plus importants. Par conséquent, pour continuer à subvenir aux besoins du chien tout en ménageant ses reins fatigués par la vie, la meilleure solution consiste à opter pour des aliments contenant des protéines en quantité réduite (entre 18 et 20%), mais de très haute qualité afin qu'elles soient plus digestes et qu'elles engendrent moins de déchets. La viande blanche, le foie ou les oeufs sont quelques exemples d'aliments contenant des protéines de haute qualité.

Les besoins en lipides

Les besoins en lipides

Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de l'organisme : par exemple, ils aident à assimiler certains vitamines essentielles pour le chien, ils jouent le rôle de réserve d'énergie et ils contribuent à la beauté de son pelage.

 

Mais avec l'âge, le chien perd en carrure et en muscles, et il devient moins actif. Il a donc tendance à davantage stocker les matières grasses au lieu de les utiliser : ainsi, le gras peut représenter jusqu'à 30% du poids total d'un toutou âgé, alors qu'il est plutôt de l'ordre de 15 ou 20% dans le cas d'un animal adulte. Le risque de surpoids et d'obésité du chien est donc réel.

 

Pour éviter cela, il est préférable de choisir des aliments qui contiennent au maximum 20% de matières grasses. Il faut toutefois veiller à ne pas supprimer complètement les lipides de son alimentation (en particulier les acides gras essentiels tels que les omégas 3 et 6) pour maintenir la peau et le pelage du chien en bon état. Des aliments contenant entre 10 et 20% de lipides sont recommandés pour un chien âgé.

Les besoins en glucides

Les besoins en glucides

Les glucides sont une source d'énergie pour le chien, à l'instar des lipides. Ils lui sont apportés principalement par les aliments riches en sucres et par ceux contenant de l'amidon, même si ce dernier est moins bien assimilé par l'appareil digestif du chien que par celui de l'Homme.

 

Les besoins en glucides sont globalement les mêmes tout au long de la vie d'un chien. Mais en prenant de l'âge, celui-ci a tendance à moins bien réguler sa glycémie, c'est-à-dire le taux de sucre dans son sang. Ainsi, si les apports en glucides sont conséquents, il existe un risque de diabète sucré chez le chien.

 

Pour continuer à lui fournir les glucides dont il a besoin sans lui faire prendre de risque pour sa santé, il est recommandé d'éviter les sucres rapides (pâtisseries, sucreries, etc.) qui passent rapidement dans le sang et peuvent provoquer un pic glycémique. Mieux vaut favoriser les sucres lents comme l'amidon, et fractionner sa ration journalière en deux ou trois repas répartis sur la journée. Cela permet d'avoir une glycémie plus stable.

Les besoins en minéraux

Les besoins en minéraux

Les minéraux jouent un rôle essentiel dans l'organisme : ils contribuent à la formation des dents et du squelette du chien, ils aident au transport de l'oxygène dans le sang, ils participent au bon fonctionnement du système immunitaire, etc. Des fonctions-clés qui sont encore plus importantes au fur et à mesure que le chien prend de l'âge, car le risque de troubles articulaires augmente tandis que son système immunitaire est moins efficace.

 

Il faut donc veiller à ce que l'alimentation lui apporte tous les minéraux essentiels à sa nouvelle condition. Dans la mesure où un vieux chien a généralement moins d'appétit et a tendance à moins manger, il peut être intéressant de recourir à des compléments alimentaires pour chien. Par exemple, une adjonction de zinc et de fer favorise le bon fonctionnement du système de défense de l'organisme et prévient l'anémie chez le chien. Les vieux toutous dont les reins fonctionnent moins bien manquent aussi souvent de potassium : une complémentation peut alors être intéressante.

 

Toutefois, les apports en minéraux doivent être absolument contrôlés par un vétérinaire, car certains excès peuvent avoir de graves conséquences sur la santé de l'animal. Par exemple, le phosphore a tendance à être moins bien éliminé par les reins au fil des années : il faut donc limiter les apports si le chien souffre d'insuffisance rénale. Une consommation excessive de sodium favorise l'apparition de maladies du système cardiovasculaires, comme une insuffisance cardiaque. Quant au calcium, il aide à garder les os et les articulations en bonne santé, mais un apport exagéré empêche l'assimilation d'autres minéraux essentiels, tels que le zinc.

Les besoins en vitamines

Les besoins en vitamines

Les vitamines sont essentielles au bon fonctionnement de l'organisme : par exemple, elles contribuent au renouvellement des cellules et des tissus, aident à prévenir les infections, et participent à la coagulation du sang. Elles sont divisées en deux groupes : celles qui peuvent être stockées dans l'organisme, et celles qui ne le peuvent pas et qui sont donc éliminées dans l'urine. Ces dernières doivent être consommées chaque jour pour éviter les carences.

 

Or, un animal âgé mange souvent moins qu'un individu plus jeune, ce qui signifie qu'il absorbe moins de vitamines. En parallèle, il a tendance à uriner davantage (en particulier s'il souffre de diabète ou d'insuffisance rénale) : les pertes en vitamines sont donc accrues. Il peut alors être utile de complémenter son alimentation en vitamines B et E, qui sont les plus susceptibles de faire défaut. Certains vétérinaires recommandent également un apport accru en vitamine C, en raison de son fort pouvoir antioxydant : toutefois, la complémentation en vitamine C chez le chien continue de faire débat, car celui-ci est normalement capable d'en produire lui-même en quantité suffisante, contrairement par exemple à l'Homme.

Les besoins en fibres

Les besoins en fibres

Même s'il a besoin de consommer des protéines animales en plus grande quantité que l'Homme, le chien reste un animal omnivore, qui peut consommer des végétaux, et donc des fibres. Ces dernières présentent de nombreux avantages pour le chien âgé :

 

  • elles facilitent le transit intestinal : en effet, les organes de l'appareil digestif vieillissent aussi, ce qui provoque un allongement du temps nécessaire à la digestion et un risque accru de constipation du chien ;

 

  • elles augmentent la sensation de satiété, ce qui permet de compenser les apports moindres en protéines, en lipides et en glucides ;

 

  • elles limitent le risque d'obésité et de diabète, plus élevé chez les vieux chiens que chez les autres.

 

Elles aident également à réduire le risque de cancer du côlon et de la prostate, ainsi que celui d'inflammation des glandes anales du chien, vertus qui sont valables chez tous les individus, quel que soit leur âge. Elles ne doivent toutefois pas être données en trop grandes quantités, car elles peuvent limiter l'absorption de certains nutriments essentiels et provoquer des troubles digestifs, comme des diarrhées. Pour un chien, une alimentation contenant entre 4 et 10% de fibres semble idéale.

Les besoins en eau

Les besoins en eau

Tout chien a besoin de boire, quel que soit son âge. Mais avec les années, il ressent moins la sensation de soif et peut donc s'hydrater moins que nécessaire. En outre, son corps contient moins d'eau que celui des chiens plus jeunes : par conséquent, le risque de déshydratation brutale est plus important chez le chien âgé, par exemple en cas de température élevée ou de diarrhée chronique. Il faut donc veiller à ce qu'il ait toujours une gamelle d'eau fraîche et propre à sa disposition et qu'il continue de boire à un niveau raisonnable.

 

Il faut toutefois savoir que ce constat peut être biaisé si le chien souffre d'insuffisance rénale, car il a alors tendance à boire davantage, même s'il n'urine pas forcément plus. Si le maître constate une augmentation soudaine de la quantité d'eau bue par son chien, il doit rapidement contacter un vétérinaire pour en trouver la cause.

Quels types d'aliments choisir pour un vieux chien ?

Pour subvenir aux besoins alimentaires d'un vieux chien, il est important de choisir des aliments de qualité, qui soient bien équilibrés en vitamines et nutriments. On trouve dans le commerce des croquettes ou des aliments en boîte, mais on peut aussi préparer les repas de son vieux chien soi-même.

Les croquettes pour chien senior

Les croquettes pour chien senior

Les croquettes pour chien senior contiennent normalement tous les nutriments nécessaires à son organisme, et même des fibres pour favoriser le transit intestinal. Il en existe toute une panoplie, avec des apports optimisés pour chaque situation : pour les très grands chiens comme pour les petits, pour ceux qui souffrent de problèmes articulaires ou de peau, pour ceux qui ont tendance à l'embonpoint, etc.

 

En raison du frottement qu'elles provoquent sur les gencives lors de la mastication, les croquettes présentent aussi l'avantage de limiter les dépôts de tartre sur les dents, et donc de limiter les risques de problèmes dentaires et de mauvaise haleine, fréquents chez les vieux toutous. Il existe d'ailleurs des croquettes très volumineuses, spécialement dédiées à cet effet, même si elles ne peuvent se substituer totalement au brossage des dents du chien.

 

Les croquettes présentent toutefois l'inconvénient d'être moins appétentes pour l'animal, à un âge où il est naturellement plus difficile. Il peut donc être nécessaire de recourir à des produits conçus pour avoir un goût et une odeur particulièrement agréables pour lui.

La nourriture en boîte pour chien senior

La nourriture en boîte pour chien senior

La nourriture en boîte présente plusieurs avantages pour le chien senior par rapport aux croquettes :

  • elle a une odeur plus appétissante et une texture plus agréable (en tout cas à ses yeux...) ;
  • elle est facile à mâcher et constitue donc une bonne option pour les vieux animaux, dont les dents et les gencives peuvent être en mauvais état ;
  • elle contient peu de glucides et beaucoup d'eau, ce qui coïncide avec les besoins nutritionnels du chien âgé.

 

Les aliments humides ont toutefois l'inconvénient de favoriser la formation de plaque dentaire. Ils sont également moins nombreux et moins variés : si le chien âgé souffre de problèmes particuliers, son maître a plus de chances de trouver son bonheur au rayon des croquettes qu'à celui des pâtées. En plus, les aliments secs sont souvent plus complets et plus équilibrés en nutriments.

 

Pour cette raison, il est possible de donner à son chien un mélange de pâtée et de croquettes afin de profiter des bienfaits de chacun. Il faut alors utiliser ce que l'on appelle de la pâtée complémentaire, en opposition à la pâtée complète : elle contient peu de nutriments et de vitamines afin de ne pas provoquer de surdose.

L'alimentation maison pour chien senior

L'alimentation maison pour chien senior

Lorsqu'un chien prend de l'âge et que ses besoins en vitamines et nutriments varient, il peut être tentant de préparer ses repas soi-même en suivant des recettes maison pour chien. Cela permet en effet d'opter pour des produits qu'il apprécie et en même temps de s'assurer de la qualité de la viande et des légumes.

 

Toutefois, il faut être bien conscient du fait qu'il est difficile de préparer des repas équilibrés, avec une teneur en nutriments adaptée à ses besoins. Si les protéines peuvent être de qualité suffisante, les apports en vitamines risquent d'être trop faibles, tandis que ceux en lipides et en minéraux ont toutes les chances d'être trop importants pour son âge. Par ailleurs, il existe de nombreux aliments dangereux pour le chien, qu'il faut évidemment exclure de sa gamelle.

 

Si on ne se sent pas en mesure de préparer ses repas soi-même, mieux vaut privilégier les aliments industriels, qui sont mis au point par des nutritionnistes canins et sont donc adaptés aux besoins des animaux vieillissants. Si à l'inverse on souhaite nourrir un chien âgé avec une alimentation maison, il faut impérativement le faire sous la surveillance avisée d'un vétérinaire pour éviter les carences, les excès et les intoxications. À titre d'exemple, un régime BARF (à base de viande et d'aliments crus) est beaucoup trop riche en protéines pour un vieux toutou.

À quelle fréquence nourrir un chien âgé ?

À quelle fréquence nourrir un chien âgé ?

Avec l'âge, le système digestif du chien devient moins performant. Il est donc important non seulement de lui donner des aliments faciles à digérer, mais aussi de fractionner ses repas plutôt que de continuer à lui donner une seule gamelle par jour.

 

Deux ou trois petits repas espacés dans la journée favorisent la digestion et limitent le risque de constipation. Cela l'aide aussi à contrôler son taux de sucre dans le sang et à éviter les pics glycémiques, qui peuvent notamment provoquer du diabète et/ou de l'obésité.

 

Par ailleurs, un chien âgé apprécie en général moins les changements de rythme et d'habitude. Mieux vaut donc lui donner ses repas à heure fixe et au même endroit pour ne pas le perturber.

Modifier l'alimentation du vieux chien

Modifier l'alimentation du vieux chien

Le chien a un appareil digestif plus sensible que le nôtre : pour cette raison, un changement soudain d'alimentation peut provoquer chez lui des troubles digestifs, tels que des diarrhées ou des vomissements. Si l'animal n'est plus tout jeune, de telles conséquences peuvent considérablement l'affaiblir et le déshydrater, à un âge où il est de fait déjà vulnérable. Le risque de désordre lié à un changement d'alimentation existe toutefois chez tous les chiens, pas seulement ceux qui sont âgés.

 

Pour permettre à son appareil digestif de s'habituer, il est important d'effectuer la transition alimentaire du chien, c'est-à-dire réduire progressivement la quantité de nourriture de l'ancien aliment au profit du nouveau. Elle doit être réalisée sur une durée minimale de sept jours, durée qui peut être plus longue chez les animaux âgés car ils ont tendance à se montrer difficiles et à bouder leur gamelle.

Le mot de la fin

Nourrir un chien âgé peut être délicat : selon ses éventuelles maladies, il peut avoir des besoins particuliers en nutriments et/ou en vitamines. Les aliments industriels pour vieux chien sont normalement parfaitement équilibrés ; pour ce qui est de la nourriture maison, il faut la préparer en suivant les conseils d'un vétérinaire et en achetant des ingrédients digestes et de bonne qualité.

 

Grâce à cette alimentation adaptée, il est possible d'aider son chien à bien vieillir. Et couplée à un contrôle de poids et un bilan clinique pratiqués par un vétérinaire à intervalle régulier, l'espérance de vie du chien et sa qualité de vie en bénéficieront.

Dernière modification : 09/21/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Croquettes sur mesure pour votre chien
Croquettes sur mesure pour votre chien
Indiquez toutes ses caractéristiques et particularités, et recevez chaque mois une recette unique, spécialement adaptée pour lui.

Un chien bien nourri, c'est un chien en bonne santé et heureux !
Sans engagement & 1 mois offert
Cliquez ici

Commentaires sur cet article

pomponer des chien pour qu'il soit a l'aise

   
Par ophelie

Discussions sur ce sujet