L'alcool, véritable poison pour le chien

Un chiot ivre tient une bouteille d'alcool

Santé et alcool ne font pas bon ménage, et c'est encore plus vrai chez le chien que chez l'humain. Nos compagnons domestiques n'ont en effet pas le métabolisme adapté pour en consommer, et peuvent donc tomber en coma éthylique beaucoup plus rapidement que nous...


Quelle est la quantité d'alcool mortelle pour un chien ? Toutes les boissons alcoolisées sont-elles problématiques ? Comment savoir si un chien s'est intoxiqué en buvant de l'alcool, et que faut-il faire ?

Pourquoi l'alcool est-il toxique pour les chiens ?

Des cocktails servis dans des verres avec du pamplemousse

Si les boissons alcoolisées sont dangereuses pour les chiens, c'est avant tout en raison de l'éthanol que l'alcool contient.

 

En effet, contrairement à celui de l'être humain qui a appris au fil des siècles à métaboliser l'éthanol pour le rendre moins toxique, l'organisme des animaux de compagnie - et notamment celui des chiens - n'en est pas capable. Une petite quantité d'éthanol peut donc suffire à causer des dégâts irréversibles chez eux, notamment au niveau de leur cerveau. Toutes les boissons alcoolisées en contiennent à des degrés divers, et sont donc dangereuses pour eux : bière, vin, cidre, champagne, gin, pastis, whisky, vodka, rhum, cognac...

 

Certes, le sens du goût des chiens leur permet de détecter la saveur amère, et d'éviter de consommer les aliments et boissons qui le sont - c'est le cas notamment des alcools forts, comme le whisky ou le gin. En revanche, ils sont attirés par tout ce qui est sucré, et peuvent assez facilement se laisser tenter par des cocktails et autres boissons fruitées, dont l'odeur d'alcool est masquée par celle des fruits. De telles préparations alcoolisées sont de véritables pièges pour eux.

 

Il convient d'ailleurs de noter qu'il existe d'autres alcools dangereux pour les chiens, notamment le méthanol et l'isopropanol, que l'on trouve dans un certain nombre de produits chimiques : peinture, décapant, antigel, dégraissant, certains désinfectants... Eux aussi doivent être gardés hors de portée de nos compagnons.

La dose toxique d'alcool pour le chien

Un chien Westie boit de la bière dans un bar

La dose à laquelle les premiers effets de l'alcool se font ressentir chez un chien n'est pas connue avec exactitude. En revanche, la dose mortelle est évaluée à 15 mL d'alcool à 40% par kg de masse corporelle.

 

Cela signifie par exemple qu'un chien de 20 kg peut mourir en absorbant seulement 300 mL d'alcool à 40%, ce qui correspond globalement à la moitié d'une bouteille de spiritueux de type whisky, rhum ou pastis. Dans le cas d'une petite race (par exemple le Chihuahua, qui pèse moins de 5 kg), la mort peut survenir avec 75 mL d'alcool à 40%, c'est-à-dire à peine quelques verres de spiritueux.

 

Les alcools peu forts comme la bière ou le cidre étant bien moins chargés en éthanol, la quantité nécessaire pour entraîner un décès est nettement plus importante que les spiritueux. Cela ne signifie pas pour autant qu'ils ne sont pas dangereux, car ils causent tout de même des dégâts - notamment sur le cerveau. Quant au vin, il doit absolument être banni, car le raisin est très toxique pour les chiens et pose de graves problèmes pour leur santé, en plus de ceux liés à la présence d'éthanol.

 

Les préparations et sauces à base d'alcool (fondue, crêpe Grand Marnier, sauce au vin...) sont elles aussi dangereuses. En effet, même si l'alcool qu'elles contiennent s'évapore en partie à la cuisson, il en reste tout de même encore au moment de servir : elles doivent donc être évitées.

 

Enfin, il est important de souligner que l'intoxication peut aussi se faire sur la durée, à force d'ingestions de toutes petites quantités. En effet, l'alcool empoisonne peu à peu le foie et les reins de façon potentiellement irrémédiable.

Les symptômes de l'intoxication du chien à l'alcool

Un homme montre une chope de bière à un Chihuahua

Les symptômes qui se manifestent chez un chien ayant bu de l'alcool apparaissent généralement dans les 30 à 60 minutes.

 

On constate notamment, selon la dose absorbée :

 

  • des symptômes digestifs : vomissements, douleurs abdominales... ;

  • des troubles de l'équilibre : difficultés à marcher droit voire à tenir debout, titubations, mouvements incontrôlés... ;

  • des symptômes cardio-respiratoires : troubles du rythme cardiaque, difficulté à respirer... ;

  • des symptômes nerveux : changements d'humeur, désorientation, hypothermie, tremblements, convulsions, voire coma et décès dans les cas les plus graves.

Les symptômes d'un chien intoxiqué à l'alcool sont donc sensiblement identiques à ceux d'un humain : simplement, ils apparaissent plus vite et avec une dose nettement plus faible.

Que faire si mon chien boit de l'alcool ?

Une vétérinaire place un petit Westie malade sous perfusion

Si jamais un chien boit de l'alcool, même en faible quantité, il est urgent d'appeler un vétérinaire ou un centre antipoison pour animaux, et de décrire le type de boisson ainsi que la quantité ingérée.

 

La réaction doit être immédiate, car l'intoxication est beaucoup plus rapide chez un chien que chez un humain : les symptômes apparaissent en seulement quelques dizaines de minutes, et la mort peut survenir en à peine quelques heures. Il n'y a donc pas un instant à perdre.

 

Il en va bien sûr de même si on ne l'a pas vu faire, mais qu'on voit apparaître des symptômes pouvant laisser penser qu'il s'est intoxiqué.

 

Comme pour beaucoup d'empoisonnements, il n'existe pas vraiment d'antidote. Le traitement consiste à mettre l'animal sous perfusion, afin d'éliminer l'alcool présent dans le sang et éviter qu'il ne cause des dégâts au niveau des organes (notamment le cerveau). Si l'alcool consommé est du vin, une surveillance de la fonction rénale est aussi nécessaire, car le raisin contient une substance dangereuse pour ses reins.

 

Si la prise en charge est immédiate, le pronostic est globalement bon, et le chien se remet normalement sans séquelle. Dans le cas contraire, tout dépend de la quantité d'alcool et de la rapidité d'intervention.

Les alternatives à l'alcool pour les chiens

Un Teckel boit de la bière pour chien dans une chope

Si l'on souhaite associer d'une manière ou d'une autre son compagnon à la fête, il existe des solutions beaucoup plus saines que de le laisser consommer de l'alcool et risquer ainsi sa mort.

 

On peut citer en particulier :

  • les bières pour chien, qui évidemment ne contiennent pas d'alcool mais ont un goût proche de celui de la vraie bière ;
  • les vins et champagnes pour chien : à la place de raisin et d'alcool, ils sont fabriqués à partir de betteraves, pommes ou autres ingrédients.

 

Autrement dit, il est possible de ravir son animal sans lui faire prendre des risques aussi graves qu'inutiles.

Conclusion au sujet de l'alcool pour les chiens

Compte tenu des risques qu'il comporte pour sa santé, il ne faut jamais donner d'alcool à un chien, en quelque quantité et sous quelque forme que ce soit. Si l'on veut partager un moment joyeux avec lui, mieux vaut se tourner vers les boissons festives spécialement conçues pour la gent canine.

Dernière modification : 04/25/2022.

Commentaires sur cet article

bjr j ai un cockers qui a vomit mais ce qui M inquiète c est qu il bave.. que dois je faire? est ce que je peux lui donner quelque chose s il a été empoisonné? merci

   
Par baggi sandra

Article bien réalisé et instructif.

0    0
Par cat23