10 signes pour savoir si un chien est mal nourri

Un chien sur une balance avec un bol de croquettes

Bien nourrir son chien n'a rien d'évident : il faut choisir avec soin les aliments, équilibrer correctement les rations, les donner dans les bonnes quantités et aux bons moments, etc. C'est d'autant plus délicat que nos compagnons ne sont pas très difficiles, et qu'ils se plaignent rarement de leur nourriture même si celle-ci n'est pas adaptée à leurs besoins.


Il existe toutefois certains signes qui sont révélateurs d'un déséquilibre sur le plan alimentaire et doivent mettre la puce à l'oreille. Les connaître permet de remarquer un éventuel problème et de rectifier le tir.


Voici donc 10 signes pouvant montrer qu'un chien n'est pas bien nourri.

Son appétit change soudainement

Un chien sans appétit à côté de sa gamelle de croquettes

Lorsque l'alimentation d'un chien n'est pas adaptée, cela se traduit souvent dans son appétit. Il peut par exemple montrer moins d'entrain à l'heure des repas - voire carrément se désintéresser du contenu de sa gamelle -, ou à l'inverse avoir l'air d'être affamé en permanence.

 

Ce sont des signes qui doivent alerter, car il n'est pas normal qu'un chien manque d'appétit ou à l'inverse ait tout le temps faim. Cela signifie généralement que les quantités données ne sont pas adaptées à son gabarit, que les repas sont trop proches ou au contraire trop espacés, ou encore que son alimentation est mal équilibrée en nutriments et ne satisfait donc pas correctement ses besoins nutritionnels.

Il maigrit ou grossit anormalement

Un petit chien assis dans une balance

Une mauvaise alimentation, que ce soit en quantité ou en qualité, a toutes les chances d'avoir des répercussions sur le poids du chien et d'entraîner soit un amaigrissement, soit à l'inverse de l'embonpoint. Il suffit parfois de peu : des repas trop copieux ou au contraire trop frugaux, des aliments contenant trop de lipides ou pas assez de protéines...

 

Il est donc important de connaître le poids idéal de son chien en fonction de sa race, son âge et son mode de vie, et de le peser régulièrement pour s'assurer qu'il ne s'en éloigne pas trop. Un écart ponctuel et rapidement corrigé ne doit pas inquiéter outre mesure ; en revanche, une prise ou une perte de poids qui s'accentue au fil des semaines doit attirer l'attention - d'autant que cela peut en fait être plutôt le signe d'une maladie.

Ses selles sont molles ou odorantes

Un chien fait ses besoins dans l'herbe

Les selles d'un chien sont un excellent indicateur de la bonne digestibilité de la nourriture qu'il reçoit, puisqu'elles renferment notamment tout ce qui n'a pas pu être digéré.

 

Ainsi :

  • des selles petites, sèches et peu odorantes sont plutôt le signe que l'alimentation a été bien digérée ;
  • à l'inverse, des selles molles, abondantes et/ou qui sentent mauvais signifient généralement que le repas est mal passé et qu'une bonne partie de la ration n'a pas été absorbée par l'appareil digestif.

 

Par conséquent, même si cela n'est pas très ragoûtant, mieux vaut surveiller l'état des selles de son chien de temps à autres pour s'assurer que tout va bien, en particulier après un changement d'alimentation. Le fait de constater des selles un peu molles ne doit pas amener à s'inquiéter immédiatement ; toutefois, si cela se répète repas après repas, c'est peut-être que son alimentation ne lui convient pas, ou qu'il souffre d'un problème de santé (par exemple une gastroentérite).

Son pelage est en mauvais état

Un Berger des Shetland avec un beau pelage merle

Le pelage d'un chien est un autre bon indicateur de la qualité de ses repas.

 

En effet, la peau et le poil ont besoin de nombre de nutriments pour être en bonne santé : des protéines, des lipides (notamment des acides gras essentiels), des minéraux comme le zinc, ainsi que plusieurs vitamines (en particulier celles du groupe B). En outre, une bonne hydratation est nécessaire pour que la peau reste souple et ne se dessèche pas.

 

Un déséquilibre alimentaire a donc de grandes chances de se manifester par une peau craquelée et sèche ou au contraire trop grasse, un pelage terne et/ou cassant, voire des chutes de poils anormales. Il s'agit d'ailleurs bien souvent de l'un des premiers symptômes visibles d'une carence nutritionnelle.

 

C'est pour cette raison qu'il est généralement recommandé de profiter des séances d'entretien pour vérifier que la peau et le pelage sont en bon état, afin de repérer rapidement les signes d'un éventuel déséquilibre alimentaire.

Il devient glouton

Un chien allongé sur une montagne de croquettes

Un chien qui ne mange pas à sa faim a des chances de devenir glouton : il se jette alors sur sa gamelle au moment des repas et en engloutit le contenu en un temps record. Selon les cas, il peut aussi réclamer davantage de nourriture, voire être difficile à rassasier.

 

Si ce comportement peut prêter à rire, il ne doit pas laisser indifférent. En effet, la gloutonnerie traduit un véritable problème, qu'il soit d'origine alimentaire ou lié à une autre cause. Si elle se prolonge dans le temps, elle peut avoir de graves conséquences, comme par exemple finir par rendre le chien boulimique. De plus, chaque fois qu'il mange son repas à toute vitesse, il risque de se rendre malade voire d'être victime d'un retournement de l'estomac.

Il vole de la nourriture

Un chien vole un poisson posé sur une table

En plus d'être glouton, un chien mal nourri peut être tenté de voler de la nourriture pour soulager sa faim et/ou ses carences alimentaires. Qu'il s'agisse de dérober un plat posé sur la table ou des restes de nourriture, de voler directement dans le frigo ou un placard ou encore de fouiller dans les ordures, tous ces comportements sont autant de signes devant mettre la puce à l'oreille.

 

Bien évidemment, des vols de nourriture peuvent avoir d'autres origines qu'une mauvaise alimentation ; pour autant, il ne faut pas considérer qu'ils sont normaux, car ce n'est pas le cas. Ils traduisent au mieux un problème d'éducation, au pire un problème de santé - qui peut d'ailleurs avoir pour origine une alimentation inappropriée.

Il a mauvaise haleine

Un chien gueule ouverte et langue sortie

Il est globalement assez rare qu'un chien ait une haleine très fraîche. Néanmoins, si sa gueule sent vraiment fort et/ou mauvais, c'est peut-être le signe que son alimentation n'est pas de très bonne qualité.

 

Par exemple, si on lui donne à manger des aliments un peu passés voire carrément pourris (en particulier s'il s'agit de viande ou de poisson), il y a toutes les chances que cela se répercute sur son haleine. Par ailleurs, s'il mange trop vite et/ou en trop grandes quantités, il risque d'avoir des remontées d'air depuis l'estomac et donc de sentir mauvais de la gueule.

 

Il ne faut pas toutefois tirer de conclusions trop hâtives : si un chien a mauvaise haleine, ce n'est pas forcément son alimentation qui est en cause. Il peut s'agir en effet du symptôme d'une maladie, ou d'une importante accumulation de tartre sur les dents. Dans tous les cas, c'est le signe que quelque chose ne va pas : si cela se prolonge, mieux vaut contacter un vétérinaire.

Il se met à manger des crottes

Un chien renifle des crottes sur le sol

Il n'est pas rare qu'un chien souffrant de carences alimentaires développe un comportement coprophage, c'est-à-dire qu'il se mette à manger des crottes - y compris potentiellement les siennes. En faisant cela, il cherche à obtenir des nutriments supplémentaires, à savoir ceux qui n'ont pas été digérés la première fois et se retrouvent donc dans les selles.

 

À l'état sauvage, la coprophagie n'a rien de problématique : après tout, il s'agit d'une source alimentaire presque comme les autres, qui peut même s'avérer indispensable lorsque la nourriture se fait rare. En revanche, chez nos compagnons domestiques, ce comportement n'a plus de raison d'être dès lors que les repas sont réguliers et bien équilibrés. Par conséquent, si un chien se met à devenir coprophage, c'est probablement le signe qu'il est mal nourri voire souffre de carences.

Il se montre agressif

Un chien grogne devant sa gamelle de croquettes

S'il est mal nourri, a souvent faim ou souffre de carences, un chien peut devenir fou avec la nourriture.

 

Ainsi, il est susceptible de réagir vertement dès que quelqu'un s'approche de sa gamelle, tente de ramasser un peu de nourriture tombée au sol ou fait mine de lui retirer quelque chose qu'il a dans la gueule. Cela peut aller du simple grognement à la réelle morsure, en fonction des carences dont il souffre et de son appétence pour l'aliment qu'il sent menacé.

 

Ces manifestations d'agressivité peuvent évidemment avoir aussi d'autres causes. Néanmoins, si elles apparaissent soudainement sans raison apparente, en particulier quelque temps après un changement de régime alimentaire, il est nécessaire de s'interroger sur la qualité de la nourriture qui lui est donnée, et en cas de doute de consulter un vétérinaire spécialiste de ces sujets.

Il pète souvent

Il pète souvent

Il est normal qu'un chien pète de temps en temps, comme tous les mammifères : il élimine ainsi les gaz accumulés dans ses intestins pendant la digestion. En revanche, si cela se produit très fréquemment, c'est probablement le signe qu'il n'est pas bien nourri.

 

Dans l'ensemble, un chien qui pète souvent a probablement mangé un repas contenant :

  • des protéines peu digestes (viande de mauvaise qualité...) ;
  • trop de fibres et de glucides ;
  • des aliments auxquels il est intolérant, comme du lait ou des produits laitiers ;
  • des aliments auxquels son appareil digestif n'est pas habitué, notamment lors d'un changement de nourriture trop brutal.

 

Par conséquent, si un chien est souvent pris de flatulences, il faut s'interroger sur la qualité de son alimentation, car celle-ci est probablement la cause du problème.

Le mot de la fin

Quelle que soit la nourriture que l'on donne à son chien, il est important de s'assurer qu'elle est adaptée à ses besoins et bien digérée. Pour cela, il faut être attentif à différents signes : son poids bien sûr, mais aussi son appétit, l'état de ses selles, la beauté de son pelage, son haleine, son comportement...

 

Si certains signes laissent penser qu'elle ne lui convient pas ou entraîne des problèmes de digestion, il ne faut pas laisser traîner la situation, car il risque alors de développer des problèmes de santé plus ou moins graves (en particulier des carences). Mieux vaut donc se tourner vers un vétérinaire sans trop attendre, afin que celui-ci analyse la qualité de l'alimentation qui lui est offerte, et en propose éventuellement une plus adaptée.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 11/05/2021.

Discussions sur ce sujet