Offrir un chien en cadeau (Noël, anniversaire...), une bonne idée ?

Un chien dans un cadeau sous un sapin de Noël

Selon le dictionnaire Larousse, un cadeau est une « chose que l'on offre à quelqu'un pour lui faire plaisir ». Or, un animal n'est ni une chose, ni un jouet, une peluche ou un robot à la truffe informatisée : c'est un être vivant qui ressent des émotions, qui aime, qui souffre... qui vit, tout simplement.


Dès lors, même si cette pratique est encore largement répandue et réalisée avec les meilleures intentions du monde, est-ce réellement une bonne idée que d'offrir un chien en cadeau à quelqu'un ?

À quelle(s) occasion(s) offre-t-on généralement un chien ?

Un Jack Russel avec un paquet cadeau pour Noël

Il n'y a aucune obligation d'attendre une occasion précise pour offrir un chien ou un chiot à quelqu'un : n'importe quel jour de l'année peut très bien faire l'affaire. Beaucoup de personnes préfèrent toutefois réserver cela à un jour particulier, pour marquer le coup.

 

Ainsi, parmi les occasions pour offrir un chien les plus courantes, on trouve :

  • une fête, telle que Noël ou la Saint-Valentin ;
  • un anniversaire de naissance, de mariage... ;
  • des fiançailles ou un mariage ;
  • une réussite : diplôme, permis de conduire... ;
  • un départ à la retraite.

 

Certains font plutôt le choix d'offrir un chien pour tenir compagnie à une personne souffrant de solitude (qu'il s'agisse d'un enfant, d'un adulte ou d'un senior), ou ayant du mal à faire le deuil d'un animal de compagnie récemment décédé. En définitive, toutes sortes de raisons peuvent être invoquées pour franchir le pas et opter pour ce type de cadeau.

À qui offre-t-on généralement un chien ?

Lorsqu'un chiot ou un chien adulte est offert à quelqu'un pour lui faire plaisir, c'est très souvent à un enfant. En effet, pour ce dernier, un animal représente le compagnon et confident idéal, à la fois joueur, drôle, câlin et empathique. Si ce dernier est de grande taille, il peut également être perçu comme un protecteur ou un gardien.

 

Toutefois, il ne s'agit pas du seul cas de figure : on peut aussi offrir un chien à son compagnon / sa compagne, à une personne âgée, à un ami, à un parent, etc.

Offrir un chien à un enfant

Une fillette avec son gros chien brun et blanc

Il n'y a pas vraiment d'âge pour offrir un chien à un enfant. Dès que ce dernier est capable de verbaliser ses désirs, vers 3 ou 4 ans, il est possible de prendre en compte son souhait et de faire le choix d'y répondre positivement. Cela dit, un enfant plus âgé apprécie généralement davantage son « cadeau » à sa juste valeur.

 

De manière générale, les jeunes enfants commencent à réclamer un chien après en avoir vu un de leurs propres yeux, par exemple en interagissant avec celui du voisin ou d'un de leurs camarades de classe. Cela peut aussi être après le visionnage d'un film dont le héros est un chien, comme Les 101 Dalmatiens ou Beethoven.

 

Dans ces cas-là, l'occasion saisie pour répondre positivement à cette demande est généralement le jour d'anniversaire de l'enfant ou la période de Noël. Néanmoins, on peut aussi choisir de faire ce cadeau à un moment permettant de récompenser quelque chose de positif : de bons résultats à l'école, l'obtention d'un diplôme, la réussite d'un examen...

Offrir un chien à un adulte

Une femme fait un câlin à son chien dans un jardin

Il n'y a pas que les enfants qui sont friands d'animaux de compagnie : bon nombre d'adultes les aiment également. Il peut donc arriver que la question se pose d'offrir un chien à un ami, un collègue, un voisin, un membre de sa famille ou tout simplement à son conjoint.

 

Choisir de faire un tel cadeau n'est généralement pas le fruit du hasard : il s'agit le plus souvent de faire plaisir à la personne après qu'elle a exprimé son amour des chiens, voire son désir d'en avoir un. Il peut toutefois être fait également dans d'autres circonstances, par exemple si elle souffre de solitude ou de dépression, dans l'espoir que la présence d'un animal à ses côtés lui remonte le moral.

Offrir un chien à une personne âgée

Une maîtresse âgée caressant son gros chien

Au-delà du cas d'un enfant ou d'un adulte, il peut également être tentant d'offrir un chien à une personne âgée, en particulier si celle-ci vit seule. En effet, les avantages d'un chien pour une personne âgée sont nombreux : il lui procure un peu de compagnie, la stimule physiquement et intellectuellement, voire devient carrément une raison de vivre (en particulier par exemple après le décès d'un proche ou d'un précédent animal).

 

Comme pour un enfant, Noël et l'anniversaire sont généralement les dates les plus populaires pour offrir un chien à une personne âgée.

 

Néanmoins, cela peut aussi se faire à l'occasion d'autres évènements : le départ à la retraite, le retour au foyer après une hospitalisation, le décès récent du conjoint, etc. Le geste vient alors très souvent de l'entourage proche, à savoir les enfants, les frères et soeurs, les amis intimes...

Offrir un chien : s'agit-il d'un cadeau empoisonné ?

Un chiot dans une boîte en carton

Offrir un chien - ou n'importe quel animal - part très souvent d'un bon sentiment : c'est pourquoi on ne pense pas forcément qu'il s'agit d'une mauvaise idée. Pourtant, dans la réalité, c'est davantage un cadeau empoisonné qu'autre chose.

 

En effet, un chien n'est pas un objet, que l'on achète potentiellement sur un coup de tête, et dont on peut se débarrasser ou qu'on peut remplacer quand on en a marre. Il s'agit d'un être vivant, qui représente un engagement sur le long terme (10 ans en moyenne, voire davantage) pour la personne qui le reçoit. Autant dire qu'il doit être réellement et profondément désiré : si ce n'est pas le cas, il y a de fortes chances qu'il soit vu davantage comme une contrainte que comme un réel cadeau, et donc que la cohabitation se passe mal.

 

C'est d'autant plus vrai que s'occuper d'un chien demande beaucoup de temps (pour les promenades, les sorties, les soins, le toilettage...), mais aussi d'argent - a fortiori s'il s'agit d'une grande race, qui mange beaucoup. Ainsi, le budget à prévoir est généralement compris entre 1000 et 2000 euros par an, et ce sur une durée pouvant atteindre 10 à 15 ans. Ce n'est pas dit que tout un chacun ait la possibilité ni même l'envie de dépenser autant d'énergie et/ou d'argent pour un animal de compagnie, a fortiori sur une période de temps aussi longue.

 

Enfin, nombreux sont les aspects susceptibles de décevoir - voire carrément déplaire à - la personne qui reçoit le cadeau. Il peut s'agir de la race du chien, sa couleur, son sexe, son âge, mais aussi et surtout son caractère, qu'il est difficile de bien connaître à l'avance (joueur, câlin, indépendant, timide, craintif, tête brûlée, sage, silencieux, aboyeur, destructeur, etc).

 

Tout cela fait qu'il ne s'agit pas forcément d'une idée judicieuse, quand bien même cela part d'un bon sentiment. Il faut donc prendre le temps de vérifier un certain nombre de prérequis, avant de se décider à offrir un tel cadeau.

Les points à vérifier avant d'offrir un chien

Pour qu'offrir un chien s'avère être une initiative pertinente et durablement bénéfique pour le récipiendaire, il faut prendre le temps de s'assurer que les conditions sont bien réunies et vérifier un certain nombre de points.

 

Le plus important est évidemment d'avoir la certitude que la personne désire bel et bien un animal, et est parfaitement consciente de ce que cela implique en termes d'engagement et de contraintes. Il convient également de s'assurer qu'elle est effectivement en capacité de s'en occuper correctement tout au long des années qu'il vivra à ses côtés. Enfin, il est crucial évidemment que le chien choisi lui convienne parfaitement.

 

Sans ces différentes vérifications, il y a de fortes chances que le cadeau ne soit pas apprécié à sa juste valeur...

S'assurer que la personne désire effectivement un chien

Une femme fait un bisou à son chien

La première chose à vérifier si l'on souhaite offrir un chien à une personne est de s'assurer que cette dernière est bel et bien désireuse et motivée à l'idée d'en avoir un.

 

En particulier, il faut avoir conscience qu'adorer les chiens ne veut pas forcément dire vouloir en avoir un. Et quand bien même la personne évoque à une ou plusieurs reprises l'idée d'en adopter un un jour, rien ne garantit qu'elle soit prête à le faire dans l'immédiat. Accueillir un animal de compagnie représente un engagement sérieux et s'inscrivant sur le long terme, que tout un chacun n'est pas en mesure de prendre facilement - et qui en tout état de cause ne saurait être pris sur un coup de tête.

 

Une vigilance tout particulière doit être de mise dans le cas on où on envisage d'offrir un chien à un enfant. En effet, quand bien même celui-ci est déjà grand, il est peu probable qu'il soit pleinement conscient de l'engagement que cela représente dans la durée. Il peut même s'agir pour lui d'une simple passade, d'un coup de coeur temporaire qui certes occupe une place de choix dans son esprit pendant un certain temps, mais finit par laisser place à une autre envie. Mieux vaut donc ne pas se précipiter vers les annonces de chiens à donner ou de chiens à vendre dès qu'un enfant émet la volonté d'en avoir un, mais plutôt attendre un peu pour vérifier si cette envie ne disparaît pas aussi vite qu'elle est venue.

 

Dans tous les cas,  si on envisage d'offrir un animal à quelqu'un mais qu'on n'est pas certain que cela corresponde réellement à une demande profonde et durable de sa part, ou si pour une raison ou une autre on n'est pas sûr à 100% que cela lui plairait, mieux vaut s'abstenir et se tourner vers un cadeau moins risqué. Un chien n'est pas un cadeau que la personne peut remiser dans un coin...

S'assurer que la personne peut s'occuper correctement d'un chien

Un Border Collie allongé avec des billets de banque à côté de lui

Quand bien même la personne à qui l'on souhaite offrir un chien est bel et bien désireuse d'en avoir un, ce n'est pas pour autant qu'elle est en mesure de s'en occuper correctement.

 

En effet, un chien demande :

  • beaucoup de temps pour l'éduquer, le promener, le divertir, l'entretenir, le nourrir, le soigner... ;
  • beaucoup d'argent, a fortiori s'il est de grande taille : le coût annuel d'un chien se situe généralement entre 1000 et 2000 euros, ce qui pour certaines personnes est difficilement envisageable ;
  • beaucoup d'énergie pour le sortir faire ses besoins, jouer avec lui et le divertir, prendre soin de lui quand il est malade, l'emmener chez le vétérinaire chaque fois que nécessaire... ;
  • beaucoup de connaissances sur les chiens pour savoir comment s'en occuper au mieux : l'éduquer, comprendre son langage et ses besoins, le rendre heureux, le prémunir de toutes sortes de dangers...

 

Il va sans dire qu'une personne manquant de temps, d'argent, d'énergie et/ou de connaissances risque de ne pas être en mesure de prendre soin correctement de son « cadeau ». Dans l'intérêt de tous, mieux vaut alors probablement lui offrir autre chose qu'un animal.

S'assurer que la situation de la personne est stable

Une jeune femme et son Shiba Inu assis sur un canapé

On ne le répétera jamais assez : adopter un animal de compagnie représente un engagement sur le long terme. Même si elle est loin d'être aussi longue que celle d'un chat, l'espérance de vie d'un chien est de l'ordre de 10 ans, et les plus petites races peuvent vivre 15 ou 16 ans. Il est donc indispensable de réfléchir sur la durée, que l'on fasse son acquisition pour soi-même ou pour un tiers - a fortiori si on opte pour un chiot et non un sujet déjà adulte.

 

Bien entendu, nul ne peut prédire l'avenir et être totalement certain qu'il n'y aura aucun bouleversement dans sa vie au dans celle d'un proche au cours des 10 ou 15 années qui suivent : une maladie, un licenciement, un divorce, un accident, un déménagement... peuvent vite arriver et mettre à mal sa capacité à prendre soin de son animal correctement. Un tel cadeau ne va donc pas sans une part d'incertitude.

 

Néanmoins, si la personne à qui l'on souhaite offrir un chien se trouve d'ores et déjà dans une situation instable (en fin d'études, sans emploi fixe voire en recherche d'emploi, dans une situation précaire, en mauvaise santé...), ce n'est pas vraiment la meilleure garantie de stabilité dont ce dernier a besoin pour être heureux et épanoui. Le cas échéant, mieux vaut probablement choisir un cadeau moins engageant qu'un animal de compagnie.

S'assurer de choisir un chien qui convient à la personne

Une jeune fille blonde serre un Jack Russel dans ses bras

Dès lors que tous les aspects précédents ont été validés et donc qu'offrir un chien ne semble pas être une mauvaise idée, se pose la question de savoir quel chien choisir. Elle est cruciale, puisque ce dernier doit impérativement convenir à la personne à qui il est destiné. Or, ce critère n'a rien de simple, car de nombreux facteurs entrent en ligne de compte : la race bien sûr, mais aussi l'âge, la couleur de robe, le sexe, le caractère...

 

Le choix de la race est structurant, car cette caractéristique de l'animal définit en bonne partie le cadre de vie adapté pour lui (en particulier, certaines races n'ont pas leur place en appartement) ainsi que ses besoins et donc la façon dont il faut s'occuper de lui : attention, activités physiques, stimulation intellectuelle, entretien... Par exemple, une race supportant mal la solitude n'est pas faite pour une personne ayant un emploi du temps chargé et souvent absente.

 

Le caractère du chien est une donnée clef : il y en a pour tous les goûts, mais là aussi il est crucial de s'assurer que ça « matche ». Par exemple, alors que certaines personnes souhaitent avoir un animal très présent (voire franchement pot-de-colle), d'autres au contraire préfèrent qu'il se montre nettement plus réservé - voire distant et très indépendant. Les choses sont d'ailleurs plus compliquées lorsqu'on offre un chiot, car il n'est alors pas possible de prédire son futur tempérament avec exactitude. En effet, même si la race a généralement une grande influence, il existe des exceptions : certains chiens n'ont pas du tout le tempérament de leur race.

 

Pour éviter de prendre le risque de commettre une erreur (avec potentiellement à la clef des conséquences négatives pour les deux protagonistes), le mieux est de laisser la personne choisir directement le chien qui lui convient le mieux, en fonction de ses préférences et ses contraintes à elle - ce qui n'empêche évidemment pas de l'accompagner voire de l'aider dans cette étape.

 

Évidemment, c'est plus compliqué si le cadeau est destiné à un enfant, mais on a quand même alors tout intérêt à l'inclure dans la réflexion et lui demander ses préférences. Pour autant, il faut garder à l'esprit que ce sont essentiellement les parents qui devront s'occuper de l'animal : laisser au petit le choix de la couleur de robe n'est pas forcément un problème si cela peut lui faire plaisir et permettre de l'impliquer, mais pour le reste mieux vaut que les parents aient le dernier mot.

Conclusion

De nombreux chiens qui avaient été offerts en cadeau avec les meilleures intentions du monde finissent abandonnés quelques mois ou années plus tard. Certains sont pris en charge par un refuge, voire trouvent un nouveau foyer ; d'autres n'ont pas cette chance, et survivent comme ils peuvent dans les rues ou dans la nature, voire périssent rapidement (accident, attaque d'un prédateur...). Pour autant, faut-il blâmer la personne qui un beau jour s'est retrouvée à devoir s'occuper d'un chien, alors qu'elle n'en avait pas forcément l'envie ou la capacité ?

 

Si on veut éviter qu'offrir un chien ne s'avère être un cadeau inapproprié, mieux vaut clairement que la décision d'adopter et le choix de l'animal soient laissés à ceux qui sont effectivement prêts à accueillir un compagnon pour la vie : ils doivent effectuer cette démarche en étant pleinement conscients de ce que tout cela implique.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 23/12/2022.

Discussions sur ce sujet

Idée de cadeau pour l’anniversaire d'un chien (5 ans)

Coucou ! ?? Comme chaque année depuis 5 ans, j'offre un cadeau à mon golden, Doggy ! Je lui ai offert la fameuse...

Poser une question